Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le rôle des parents dans l’éducation sexuelle de leurs enfants

Auteur/Source: · Date: 26 Mar 2010
Catégorie(s): Société

L’assistance sociale au centre d’information et de conseil sur la santé sexuelle et de la reproduction des adolescents et des jeunes du RENAPS/AJ, Madame Binta explique que ‘’parler de sexualité avec ses enfants est encore très difficile pour de nombreux parents au Gabon et ailleurs’’.

Les tabous de la sexualité sont encore d’actualité dans nos sociétés africaines. Au Gabon, nombreux sont ces parents qui ne veulent toujours pas briser le silence. Ainsi, les jeunes découvrent la sexualité hors de la cellule familiale. La question est donc quel est le rôle des parents dans l’éducation sexuelle de leurs enfants.
Pour Mme Binta ‘’le parent a un rôle majeur à jouer dans l’éducation sexuelle de son enfant. En ce sens que l’enfant a pour premier modèle son père et sa mère. Donc il s’attend d’abord à ce que ces derniers lui expliquent en premier ces choses’’. Pourtant, le constat reste inchangé. Le tabou est présent et n’est pas rompu chez plusieurs.
Selon Mme Binta, les facteurs sont multiples : ‘‘les mœurs, le poids de la tradition et la religion sont les principales raisons de la gêne des parents. La jeune fille doit aller en mariage vierge, pourquoi en parler semble s’interroger cette tradition. Et, il faut préciser que tout dépend des milieux ; les milieux instruits sont plus ouverts pour en parler. Par contre, les milieux précaires se soucient des besoins primaires’’.
Interrogés, les jeunes, dans leur majorité, affirment que, les parents n’en parlent toujours pas pour la simple raison qu’à l’époque de leurs parents, ils n’ont pas été éduqués à ce sujet. D’où leur réticence à en parler : mes parents n’abordent pas le sujet car pour eux, il est tabou. Aussi, parce qu’ils n’ont pas eu l’occasion d’en parler avec les leurs’’, déclare Sabrina, élève au Lycée national Léon Mba.
Quant à Patricia Yeno et Marcelle Atsame, toutes deux mères de famille, ‘’lorsque l’occasion se présente, nous parlons de sexualité avec nos enfants. Et nous pensons qu’il est important que les parents lèvent le voile. Il doivent discuter clairement avec leurs enfants, surtout avec les maladies qui courent et les grossesses précoces’’.
D’après Fabrice Mihindou, père de famille et qui serait du même avis que ces prédécesseurs et selon lui, on doit informer les enfants sur les conséquences et les avantages qu’entraîne la sexualité pour leurs permettre de mieux se tenir et de bien aborder ce fait. Cependant, d’autres parents estiment que la vraie question n’est pas de parler de sexualité, mais plutôt de poser le problème sur la transmission des valeurs morales.
‘’Je ne discute pas de ces choses avec mes enfants et pour ma part, parler de ce sujet relève de la morale, précisant que nous devons inculquer des valeurs morales à nos enfants. Celles-ci les aideront à mieux cerner cette question fondamentale dans la vie des enfants, car il n’y a pas de tabou à ce propos, avant de poursuivre qu’au moment propice l’enfant découvrira ce phénomène naturel tout seul dans la mesure où en parler clairement susciterait la curiosité de nos jeunes, a souligné M. Papy Kowet.
A propos du psychologue M. TOUNGA, celui-ci affirme que : ‘’les parents pensent que les enfants n’observent pas tous ce qui se passe autour d’eux. Mais, ils se trompent. Voyez-vous, même à deux ans, un enfant est déjà très curieux, précisant qu’il a rencontré un enfant de cinq ans qui demandait à sa mère comment on faisait des bébés.
Un autre cas, a-t-il dit, c’est quand il avait pour patiente, une jeune enfant qui était obsédée par les téléphones. Celle-ci, appelait n’importe quelle personne ; lorsqu’elle entendait la voix d’un homme, elle lui parlait d’amour, concluant que, c’est pour cette raison que les parents doivent s’impliquer fortement dans l’éducation sexuelle de leurs enfants.
Au demeurant, le combat de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles, en l’occurrence, le Sida et les grossesses précoces n’étant pas encore atteint son objectif, les associations, les ONG continuer à sensibiliser les parents et les enfants sur ce phénomène qui, à la longue pourrait devenir un fléau. Aussi, il serait nécessaire que les parents éduquent leurs enfants à tous les niveaux, tant dans la transmission des valeurs morales que dans celles de la sexualité.
 


SUR LE MÊME SUJET
Lancée le 16 janvier dernier par le Secrétaire général de province, la campagne de vaccination de lutte contre la rougeole des enfants de moins de 5 ans a pris fin, vendredi dernier, à Oyem, chef lieu de la province du Woleu-Ntem. Le secrétaire général de province, Fulbert Pambo a procédé, vendredi dernier, à la clôture de campagne de vaccination de lutte contre la rougeole des enfants de 0 à 5 ans, lancée récemment dans la province du Woleu-Ntem, en du directeur régional de santé (DRS), Vava Mounienguet et de l’inspecteur régional de santé (IRSN), Pierre Nnang Obame. 7441 enfants, âgés de ...
Lire l'article
Société / Education : L’Association des Parents d’Elèves de la Ngounié suspend ses activités
Le bureau provincial de la Fédération des parents d’élèves de la Ngounié (FENAPEG), dirigé par Hyanice Bigouagou Diloussa Ivantsu a décidé de suspendre mercredi à la Mairie centrale de Mouila ses activités suite à une note de service du Ministère de l’Education Nationale, rapporte le correspondant de Gabonews. Regroupée pour la tenue d’une assemblée générale annoncée depuis le 29 décembre dernier, le Président de la FENAPEG / Ngounié s’est vu obligé d’annuler cette rencontre après la lecture ladite note de service a-t-on constaté. "Les raisons de cette annulation sont fondées sur la note de service envoyée par le Ministère de l’Education ...
Lire l'article
L'absence d'un transport exclusivement réservé aux élèves de la capitale gabonaise, comme cela se faisait il y a quelque temps, constitue une véritable "épine dans le pied" de nombreux parents d'élèves qui éprouvent toutes les peines du monde à financer le transport de leur progéniture chaque jour de classes. Nombreux sont ces parents qui déboursent entre 5 000 et 10 000 FCFA par jour, voir plus, uniquement pour assurer le transport de leurs enfants de la maison à leur établissement et vice versa. Compte tenu de l’importance des sommes déboursées quotidiennement par les parents dont plusieurs sont issus des couches défavorisées ...
Lire l'article
La longueur des listes de fournitures, très souvent coûteux pour de nombreux parents, de plus en plus en vogue ces derniers temps dans les écoles maternelles de Libreville, constitue aujourd’hui un véritable frein à l’accès dans ces classes d’apprentissage pour les enfants des parents à faibles revenus. Oscillant autour de trente, cinquante voire quatre vingt mille francs CFA, l’achat des fournitures élèves des classes de la maternelle cause de plus en plus problèmes pour bon nombre de parents qui ne comprennent toujours pas la motivation, quand au choix du matériel qualifié de cher, pour l’apprentissage de ces jeunes enfants. Pour plusieurs parmi ...
Lire l'article
Certains parents d'élèves sont hostiles à la prolongation de l'année scolaire à l'école publique du Cap Santa Clara, au nord de Libreville, pour cause de 28ème Coupe d'Afrique des nations (CAN) de football que le Gabon doit co-organiser avec la Guinée-Equatoriale en 2012. "Nous avons terminé les programmes et les évaluations en tenant compte du calendrier scolaire qui a été récemment modifié par le ministère de l’éducation nationale", a expliqué le directeur de l’établissement, M. Armand Ovono. M. Ovono a indiqué avoir publié une note pour informer les parents d’élèves de la prolongation de l’année scolaire. "Mais certains ...
Lire l'article
Les Forces de sécurité gabonaises, renforcent depuis lundi à Libreville, leurs capacités opérationnelles à lutter contre la traite des enfants à la faveur d’une formation de trois jours s’inscrivant dans le cadre de l’opération « Bana». Cette formation entre dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de la 11ème réunion du Comité des Chefs de Police d’Afrique Centrale (CCPAC), et du forum des Ministres en charge des questions de sécurité en Afrique Centrale, tenue à Yaoundé, au Cameroun en 2009. Ces assises avaient débouché sur un certain nombre de mesure tendant à lutter contre la criminalité transfrontalière, d’où la ...
Lire l'article
Au moins quatre fois dans la semaine, certains enfants de la commune de Lambaréné se rendent à la berge voyageurs sur la rive de l’Ogooué (fleuve) pour développer une activité occasionnelle de ‘‘taxi maboule’’ autrement dit pousseurs de brouettes, afin de subvenir à leurs petits besoins, a constaté GABONEWS. L’activité de ces enfants dont l’âge varie entre 9 et 13ans, consiste à transporter au départ ou à l’arrivée d’un bateau les bagages des passagers vers un taxi ou un car en attentes de clients. Ces petits qui se sont imposés dans ce secteur d’activité, fixent le prix du ou ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres tenu jeudi au Palais de la présidence, a notamment décidé : « l’interdiction à tous les enfants de moins de 16 ans de circuler ou de se retrouver dans un lieu public après 22 heures, s’ils ne sont pas accompagnés de leurs parents ou tuteurs » et que ces « derniers s’exposent aux sanctions pénales » en cas de violation de dispositions en la matière, a indiqué le Porte-parole du Gouvernement, Séraphin Moundounga. Déterminé à appliquer les dispositions contenues dans l’article 1er de la Constitution qui précisent que « la protection de la jeunesse contre l’exploitation et ...
Lire l'article
Les 40.000 élèves ayant pris part au concours d’entrée en 6ème sur l’étendue du territoire nationale et leurs parents s’interrogent et s’impatientent par rapport à la date de proclamation des résultats du concours d’entrée en 6ème passé le 24 juin dernier, soit environ 3 mois déjà. Pour M. Albert Ndong, « c’est anormal de faire attendre les enfants chaque année aussi longtemps avant de délibérer sur leur travail. Il faudrait que le ministère de l’Education nationale puisse véritablement voir ce problème, ils attendent généralement quelques jours de la rentrée pour publier les résultats et cela ne nous arrange pas, nous parents ...
Lire l'article
La présidente du Club de réflexion des artistes et animateurs du Gabon (CRAAG), Aimée Délia Bélouni, a, au cours d’une entrevue accordée mercredi à GABONEWS, annoncé que la structure qu’elle dirige entreprend dès samedi, par Lambaréné (centre du Gabon) une tournée de sensibilisation contre la maltraitance des enfants avec une brochette d’artistes et de journalistes ayant pour but de conscientiser les parents sur l’importance de protéger et de préserver l’élite de demain. Selon la présidente du Craag, la tournée baptisée « Vakenscen » sera sanctionnée par sept concerts et, est prévue de s’achever le 15 août prochain à ...
Lire l'article
7441 enfants ont été vaccinés contre la rougeole dans Woleu et commune d’Oyem
Société / Education : L’Association des Parents d’Elèves de la Ngounié suspend ses activités
Education / L’absence de transports scolaires : véritable casse-tête pour de nombreux parents d’élèves
Les listes des fournitures kilométriques des classes de la maternelle: une inquiétude pour de nombreux parents
Des parents d’élèves hostiles à la prolongation de l’année scolaire dans une école au nord de Libreville pour cause de CAN 2012
Sécurité – Interpol: les policiers gabonais renforcent leurs capacités en lutte contre la traite des enfants
Lambaréné : Les enfants poussent les brouettes pour subvenir à leurs besoins
Gabon: Interdiction de circuler, après 22 heures, à tous les enfants de moins de 16 ans non accompagnés de leurs parents ou tuteurs
Gabon: A un mois de la rentrée , les élèves et leurs parents s’impatientent pour les résultats de l’entrée en 6ème
Gabon: Maltraitance des Enfants: le CRAAG en campagne dans le pays, Lambaréné première étape


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Mar 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*