Socialisez

FacebookTwitterRSS

« Le Gouvernement gabonais est (…) souverain d’approuver ou pas la transaction entre l’opérateur indien Bharti Airtel et le Groupe Zain »

Auteur/Source: · Date: 27 Mar 2010
Catégorie(s): Economie

« Le Gouvernement gabonais est (…) souverain d’approuver ou pas la transaction entre l’opérateur indien Bharti Airtel et le Groupe Zain », DG de l’Artel, Fabien Mbeng Ekoga

Le Directeur de l’Agence de Régulation des Télécommunications ( ARTEL) , Fabien Mbeng Ekoga, a tenu, ce samedi, à préciser que « le Gouvernent gabonais est tout à fait souverain d’approuver ou pas la transaction entre l’opérateur indien Bharti Airtel et le Groupe » intervenue, en début de semaine, au point d’irriter les plus hautes autorités qui ont dénoncé, vendredi soir, l’ « inobservation par Zain-Gabon des dispositions réglementant l’activité des télécommunications en République Gabonaise ».

« NOUS AVONS ÉTÉ SAISIS PAR DEUX CORRESPONDANCES SUR LE PROCESSUS DE NEGOCIATION »

Monsieur Fabien Mbeng Ekoga, dans un entretien téléphonique accordé à GABONEWS, a rappelé les dispositions du cahier des charges de tout opérateur notamment dans son article 48 qui stipule : « toute prise de contrôle direct ou indirect est assujettie préalablement à l’accord du gouvernement ».

Le Ministère de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique, n’avait été saisi que par « deux correspondances du Groupe Zain » l’informant du processus de négociations avec l’opérateur Indien ( l’un des leaders mondiaux dans le domaine), a relevé le responsable de l’Artel au moment où d’autres sources rapportaient que les principaux dirigeants de Zain ont même été reçus, à deux reprises, par la patronne du département de la Communication, dans le cadre de la démarche initiée par ses visiteurs.

Dans l’une de ces correspondances, a souligné M. Mbeng Ekoga, le principal opérateur de la téléphonie au Gabon précisait : « Nous sommes au stade des négociations et faisons le point sur la situation financière de chaque filiale africaine du Groupe Zain ».

Selon DG de l’ARTEL, « ce n’est qu’à l’issue de cette démarche que Zain devait se rapprocher du gouvernement qui est tout-à-fait souverain pour approuver ou ne pas approuver l’accord paraphé par l’opérateur indien Bharti Airtel et le Groupe Zain. C’est valable pour tout autre opérateur au Gabon. », avant d’enchainer : « l’Etat a laissé une ouverture dans le cas d’une prise de participation majoritaire ou d’une prise de contrôle d’un opérateur ».

A contrario, a-t-il noté : « c’est par voie de presse que nous avons appris l’achat des actifs africains du Groupe Zain par l’indien Bharti Airtel », pour 4125 milliards de francs CFA (8.3 milliards de dollars).

RÉEXAMINER LE DOSSIER DANS LE CADRE RÈGLEMENTAIRE

Aussi, le gouvernement gabonais a-t-il « désapprouvé cette opération suite à l’inobservation par Zain-Gabon des dispositions réglementant l’activité des télécommunications en République Gabonaise et du non respect du cahier des charges de la licence GSM l’autorisant à opérer dans la téléphonie mobile au Gabon », a-t-on appris vendredi soir, dans un communiqué parvenu à la rédaction de GABONEWS.

Dans un pays où le GSM absorbe l’essentiel du trafic national et international « toute offre d’achat de cet opérateur est de nature à déstructurer le marché », s’est inquiété le Ministère de tutelle devant la position dominante de Zain, 60% des parts, suivi de Libertis ( 38%), Moov (8%) et Azur ( 4%) .

Sans pour autant être dans les secrets des délibérations des autorités qui se réservent le droit de prendre, à « titre conservatoire toutes mesures qu’il jugera nécessaires », le directeur général de l’Artel, bras séculier du gouvernement, a annoncé que le régulateur va, dans les tout prochains jours, « réexaminer, analyser le dossier dans le cadre réglementaire”.

Placée sous la tutelle technique du Ministère de la Communication, l’ARTEL est née après les réformes de 2001 ayant contribué à l’ouverture à la concurrence du secteur des télécommunications (la téléphonie fixe restant sous exclusivité temporelle de l’Etat).

En tant que régulateur, l’Agence est chargée de veiller au respect de la réglementation prévue par le gouvernement, en assurant la transparence du secteur et la loyauté concurrentielle de tous les exploitants et acteurs opérationnels. 


SUR LE MÊME SUJET
A l’ occasion de sa visite officielle au Gabon, le Président directeur général (PDG) de l’opérateur indien mondial de téléphonie, Bharti Airtel, Manoj Kholi, accompagné d’une forte délégation parmi laquelle le PDG Afrique francophone du groupe, Tiémoko Coulibaly et le Directeur général de Zain Gabon, Alain Kahasha, a présenté la vision, les perpectives et réaffirmé l’engagement de son entreprise à améliorer la couverture du réseau au Gabon. Après ses civilités respectives au Ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie numérique, Laure Olga Gondjout et au Premier ministre, Paul Biyoghé Mba, le PDG de Bharti, Manoj Kholi, acquéreur ...
Lire l'article
Le groupe Bharti va investir cent millions de dollars américains au Gabon au cours des trois prochaines années, a annoncé son PDG, Manoj Kohli, en visite dans ce pays d’Afrique centrale. « Nous avons décidé d’investir pour les trois prochaines années 100 millions de dollars américains. Nous voulons revoir au plus haut niveau nos investissements et la demande locale en produits de téléphonie mobile », a déclaré M. Kohli, lundi soir à la presse, à Libreville. Selon lui, le Gabon a le potentiel de devenir un grand marché et mérite d’avoir des services de haute qualité et de nouveaux produits innovateurs en ...
Lire l'article
Le Groupe international de télécommunication indien, Bharti Airtel, a finalisé l’acquisition des 15 filiales africaines de Zain, dont Zain Gabon, pour une valeur de 5350 milliards de Francs CFA soit 10,7 milliards de dollars, a-t-on appris de source officielle. De sources concordantes, cette transaction est la plus importante qui n’ai jamais eu lieu dans les marchés émergents et se traduira, selon les derniers résultats d’audit, par des revenus combinés de plus de 12,4 milliards de dollars US et d’un EBITDA de plus de 4,7 milliards de dollars US. Le président Directeur général de la Bharti Airtel, Sunil Bharti Mittal n’a pas manqué ...
Lire l'article
Le ministère gabonais de la Communication, de la poste et de l’économie numérique a finalement approuvé la vente de Zain Afrique dont Zain Gabon fait partie au groupe Bharti Airtel, indique un communiqué de cet opérateur de téléphonie mobile dont l’AGP a reçu copie lundi. Cette approbation du gouvernement gabonais fait suite à une requête introduite le 23 mars dernier par la direction de Zain Gabon. Lors de l’annonce du rachat du portefeuille Zain Afrique, les autorités gabonaises avaient exprimés leur désapprobation estimant que cette transaction était en violation avec les accords régissant les deux parties. ‘’Après examen de cette requête, le ...
Lire l'article
Le ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout, a deploré le rachat des actifs africains de Zain par l’opérateur indien Bharti Airtel et a reproché à la filiale gabonaise de ce groupe de ne pas avoir respecté les dispositions réglementaires régissant ses activités de télécommunication au Gabon. Le gouvernement gabonais se réserverait le droit de prendre des mesures disciplinaires à l’encontre de l’opérateur et en particulier le non respect du cahier de charges de la licence GSM autorisant Zain à opérer au Gabon. Selon le ministère de la Communication, la vente de Zain Gabon va profondément déstructurer la marché de la téléphonie ...
Lire l'article
A travers un communiqué émanant du ministère de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique, datant de ce vendredi et dont la copie a été officiellement transmise à la Rédaction de GABONEWS, le gouvernement gabonais s’offusque de la procédure usitée pour la liquidation du Groupe Zain en faveur de l’opérateur Indien Bharti Airtel et menace de « prendre à titre conservatoire toutes mesures qu’il jugera nécessaires. Apparemment, tout porte à croire que les responsables de l’opérateur de téléphonie mobile ‘’Zain’’ n’ont nullement consulté le gouvernement gabonais avant de procéder à cette transaction qui transgresserait les ...
Lire l'article
L’Opérateur de téléphonie mobile ‘’Zain’’, leader des quatre que compte l’espace gabonais en la matière, à travers un communiqué parvenu à la rédaction de GABONEWS et que nous publions in-extenso, apporte d’importantes précisions relatives à la vente de Zain Africa BV à Bharti Airtel S.A TEXTE INTEGRAL « Faisant suite à l’annonce faite par Mobile Télécommunications Company KSC, "Zain", le 16 février 2010, concernant la vente de son Groupe Afrique "Zain Africa BV" à Bharti Airtel SA, la société confirme que le Conseil d’Administration de Zain s’est réuni au Koweït, mercredi 24 mars 2010, afin de passer en revue les derniers développements ...
Lire l'article
Zain, premier opérateur de télécommunications mobiles au Moyen-Orient et en Afrique, annonce la nomination, par le conseil d'administration de Mobile Telecommunications Company KSC, «Zain», de Nabil Ben Salama comme PDG du groupe à compter de ce dimanche, indique un communiqué de presse de l’entreprise. Le Conseil d'Administration est convaincu que les capacités professionnelles de M. Ben Salama lui permettront de consolider la vision du groupe et d’accroitre la valeur actionnariale de Zain. M. Ben Salama a un Bachelor en Génie Electronique de l'Université de Dayton, Ohio, aux Etats Unis. En 2009, il a été ministre koweïtien de la Communication, de l'Electricité et ...
Lire l'article
L’opérateur de téléphonie mobile Zain s’est vu décerner le prix du meilleur opérateur de téléphonie mobile en Afrique et au Moyen orient par CommsMEA, une publication importante du Moyen orient, rapporte jeudi ZK Gabon, antenne de ZK manager, basée à en Afrique du sud. CommsMEA a désigné Zain Bahreïn comme l’opérateur mobile du Moyen orient lors d’une cérémonie annuelle dont le jury était composé de professionnels de l’industrie internationale et régionale des télécommunications. Ce prix récompense la position de leader du groupe en matière de dernières tendances dans la téléphonie mobile en Afrique et au Moyen Orient. Il récompense également la transition ...
Lire l'article
Le groupe Zain a récemment reçu le prestigieux prix du « Meilleur opérateur de téléphonie mobile » en Afrique et au Moyen-Orient, lors de la cérémonie annuelle de récompenses organisée par « Comms MEA », une des plus importantes industries des télécommunications au monde, a appris GAONEWS via un communiqué de presse parvenu à la rédaction de GABONEWS. Zain a remporté le prix du meilleur opérateur de téléphonie mobile qui récompense la position de leader du groupe en matière de dernières tendances dans la téléphonie mobile en Afrique et au Moyen Orient. Ce prix récompense la transition rapide de ...
Lire l'article
Bharti Airtel, dans ses premier pas au Gabon, s’engage à améliorer la couverture du réseau
Le groupe Bharti va investir 100 millions de dollars américains au Gabon
Zain Gabon désormais la propriété de Bharti Airtel
Téléphonie : Le Gabon approuve la vente de Zain Afrique au groupe Bharti Airtel
Gabon : Le gouvernement gabonais désapprouve la vente des actifs africains de Zain
Le gouvernement gabonais irrité par la procédure d’achat du Groupe Zain, l’opérateur incriminé s’explique
Zain : Communiqué au sujet de la vente de Zain Africa BV à Bharti Airtel SA
Téléphonie : Nabil Bin Salama nommé Directeur Général du groupe ZAIN
Gabon: Téléphonie : Le groupe Zain reçoit le prix du meilleur opérateur en Afrique et au Moyen orient
Gabon: Zain sacré meilleur opérateur de téléphonie mobile d’Afrique et du Moyen Orient


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Mar 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*