Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Jacques Adiahénot reste au PDG mais pour combien de temps ?

Auteur/Source: · Date: 29 Mar 2010
Catégorie(s): Politique

4 jours après l’annonce de sa prétendue démission du Parti démocratique gabonais (PDG), Jacques Adiahénot, a réitéré sa fidélité au parti au pouvoir, à l’occasion de la célébration en différé du 42e anniversaire du parti le 27 mars au 4e arrondissement de Libreville. Si cette sortie a rassuré les partisans du hiérarque du PDG, elle ne lui assure pas pour autant un avenir politique doré au sein de cette formation bien décidée à faire peau neuve.

Le suspense n’aura duré que 4 jours, Jacques Adiahénot a levé l’équivoque sur son destin politique. Annoncé démissionnaire le 23 mars, l’ancien secrétaire général du parti a réaffirmé publiquement et solennellement, le 27 mars, son appartenance au Parti démocratique gabonais (PDG). Le député du 4e arrondissement a choisi la célébration en différé du 42e anniversaire du parti pour réitérer son ancrage au parti au pouvoir.

Au cours de cette manifestation, organisée comme par hasard dans son fief électoral du 4e arrondissement, Jacques Adiahénot, entouré du secrétaire général adjoint du PDG, Emmanuel Nze Bekale, et des hiérarques du parti, a déclaré : «je reviens sur la scène politique et nous allons nous regarder dans les yeux». Un défi probablement à l’adresse de ceux qui, au sein du parti, ont organisé «l’affaire de sa démission». A l’endroit de ses partisans il a déclaré : «pensez-vous que je peux sortir par la fenêtre sans vous donner les raisons réelles de mon départ ?».

Si la montée au créneau de Jacques Adiahénot met fin à la polémique de sa prétendue démission, elle n’apure pas pour autant le malaise perceptible au sein du PDG. La foire d’empoignes à laquelle se livrent certains de ses membres, suggère que le 10e congrès du parti, censé régler les dissensions nées de la dernière présidentielle, n’a pas réussi à souder les fissures de la maison PDG.

En effet, même si le parti n’a pas exclu les camarades qui n’ont pas soutenu «dès la première heure le candidat du parti» comme le souhaitaient les «nouveaux faucons» du « nouveau PDG », l’essentiel de la vieille garde du président fondateur a été subrepticement écarté des instances dirigeantes du parti. Elle fait désormais office de chrysanthème pour la base électorale du PDG dans le cadre des futures échéances électorales.

Beaucoup de ces « camarades de la première heure » ne sont plus que de simples membres du parti, c’est le cas notamment de Jacques Adiahénot, ancien secrétaire général du PDG dont le nom a été simplement biffé de la liste des effectifs du bureau politique du parti. Or, pour les investitures des candidats aux élections, la priorité a toujours été accordée aux barons et membres du bureau politique du parti.

En réaffirmant son ancrage au PDG, Jacques Adiahénot a choisi en homme libre de servir son parti en tant que simple militant. Mais si demain le parti ne l’investissait pas pour les prochaines législatives, acceptera-t-il la décision du parti ou se présentera-t-il en indépendant pour sa survie politique ?

Une chose est certaine, le « nouveau PDG » veut tourner la page, notamment celle des pères fondateurs et des compagnons du président fondateur. Le chiisme entre les anciens et la nouvelle garde est amorcé et la bataille des investitures pour les prochaines consultations électorales déterminera l’ampleur de dégâts. Mais les «nouveaux faucons» ont un avantage certain sur les militants de la première heure.  


SUR LE MÊME SUJET
L'opposant André Mba Obame, qui s'est autoproclamé président du Gabon le 25 janvier, a quitté dimanche l'agence onusienne de Libreville où il était réfugié mais la situation reste tendue avec un déploiement de forces anti-émeutes devant le siège de son parti. M. Mba Obame ainsi que la trentaine de personnes -- son "gouvernement" et des cadres l'Union nationale, son parti -- de sa délégation ont quitté à 10h15 (09h15 GMT) le siège du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) en voiture sans être inquiétés par la police. M. Mba Obame, qui a pris la direction de la Sablière, quartier huppé ...
Lire l'article
De Philippe RATER (AFP) PARIS — L'Afrique retrouve un ministre dans le gouvernement français, puisque le portefeuille de la Coopération est de nouveau attribué, à Henri de Raincourt, mais la relation si complexe de Paris avec ses anciennes colonies devrait continuer d'être gérée de l'Elysée. Le premier dossier brûlant que devrait trouver le nouveau ministre, 62 ans mercredi, sur son bureau de la Convention, une annexe du Quai d'Orsay dans le sud de Paris, va être la Guinée. Les résultats du premier scrutin présidentiel démocratique du pays opposent les deux candidats en lice sur fond de heurts. Face à lui, Henri de Raincourt ...
Lire l'article
Le député du parti démocratique gabonais (PDG), Jacques Adiahénot, qui est resté longtemps en retrait de la vie politique, a réaffirmé vendredi dernier son appartenance à ce parti politique, au cours de la célébration en différé du 42ème anniversaire de cette formation politique dans le 4ème arrondissement de Libreville. Jacques Adiahénot est sorti de son silence. Vendredi dernier, au cours de la célébration en différé du 42ème anniversaire du parti démocratique gabonais (PDG), le député du 4ème arrondissement de Libreville est apparu à la fois offensif et un peu amer. Devant une foule enthousiaste, l’homme a réaffirmé son appartenance au ...
Lire l'article
Sur la base des dépêches d’agences, nous avons relayé hier l’information faisant état de la démission du député du 4e arrondissement de Libreville, Jacques Adiahénot, du Parti démocratique gabonais (PDG). Si le concerné a démenti ces affirmations dans la presse nationale, la direction de l’AGP persiste cependant en soutenant que «l’information est fondée». De nombreux médias en ligne ont relayé le 23 mars dernier l’annonce relayée par l’Agence gabonaise de presse (AGP) de la démission de Jacques Adiahénot du Parti démocratique gabonais (PDG). Dans la matinée de ce 24 mars, le quotidien "L’union" a pourtant publié un démenti de l’ancien ...
Lire l'article
Le député du 4e arrondissement de Libreville, Jacques Adiahénot, vient de démissionner du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), quelques jours seulement après le dernier congrès du parti. Si ce dernier ne s’est pas encore prononcé sur son avenir politique, certains estiment déjà que l’ancien hiérarque du parti au pouvoir pourrait bien rejoindre les rangs l’opposition. Nouvelle défection, et pas des moindres au sein du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir). Jacques Adiahénot, l’un des barons du parti, vient de prendre sa liberté quelques jours seulement après le 10e Congrès extraordinaire. Proche des barons du PDG qui ont démissionné du parti ...
Lire l'article
A l’issue d’une longue période de cogitation, à la fois ancien ministre de la Marine Marchande et Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) – sous Omar Bongo Ondimba – Jacques Adiahénot a finalement ‘’pris le large’’, lundi, à Libreville, laissant planer sur lui des soupçons qui annoncent sa future adhésion au nouveau-né des formations politiques gabonaises, l’Union Nationale en l’occurrence, rapporte le quotidien étatique « Gabon Matin », dans sa livraison de ce mardi. Ce départ sans trop grande surprise constituerait, à en croire notre confrère, un ouf de soulagement pour les anciens camarades militants du Parti ...
Lire l'article
L’ancien ministre et secrétaire général du Parti démocratique gabonais, actuel député du 4ème arrondissement de Libreville, qui a longtemps nourri l’envie de quitter ses anciens camarades du parti démocratique gabonais (PDG, parti au pouvoir) pour aller grossir les rangs de l’Union nationale (UN) : le « Club des anciens », a finalement vidé le plancher. A la grande satisfaction des ‘’pédégistes’’ et cadres de l’Estuaire qui se sentent du coup libérés Jacques Adiahénot, ancien ministre et secrétaire général du PDG et actuel député du 4ème arrondissement de Libreville, a finalement décidé le tourner le dos au PDG, pour l’Union nationale (UN), ...
Lire l'article
Le ministre de la Marine marchande, Jacques Adiahénot, s’est récemment rendu dans la capitale économique, Port-Gentil, pour relever les difficultés auxquelles sont confrontés les acteurs de ce secteur. Cette visite a permis aux cadres de la Marine marchande de cette ville de dénoncer les abus dans l’aménagement et la gestion des installations portuaires qui handicapent le développement de ce secteur de l’économie nationale. La capitale économique gabonaise a récemment reçu la visite du ministre de la Marine marchande, de la Navigation intérieure et des Equipements portuaires, Jacques Adiahénot, venu constaté sur le terrain les problèmes de fonctionnement de ce ...
Lire l'article
Le ministre de la Marine marchande, Jacques Adiahénot, a récemment remis au secrétaire général du département, Christian Fernandes Bignoumba, une importante dotation de matériel informatique et bureautique qui doit permettre d’améliorer les capacités et les conditions de travail des agents. Le ministre a également procédé à l’inauguration d’un bâtiment annexe qui abrite le Centre médical des gens de mer. Les agents du ministère de la Marine marchande devraient voir leurs tâches facilitées par l’important don de matériel bureautique et informatique remis récemment par le chef de ce département ministériel, Jacques Adiahénot, au secrétaire général du ministère, Christian Fernandes Bignoumba. ...
Lire l'article
Le canal de Batavéa qui passe pour être le plus grand canal de la ville de Libreville situé dans le 3ème arrondissement, vient de subir une nouvelle cure de jouvence, puisqu‘étant devenu depuis quelques années le dépotoir des populations environnantes et le réservoir des eaux stagnantes, entraînant des inondations dans les cités environnantes. Le canal d’évacuation des eaux usées de Batavéa, était véritablement devenu un réservoir de microbes vecteurs de maladies telles que le paludisme et le chikungunia dans la, mesure où de hautes herbes y poussaient et les ordures ménagères et autres débris y avaient été déposés à tel enseigne ...
Lire l'article
Gabon: Mba Obame a quitté l’agence onusienne mais la situation reste tendue
La Coopération se dote d’un ministre mais reste sous coupe élyséenne
Gabon: Jacques Adiahénot annonce son retour sur la scène politique
Gabon : L’AGP confirme la dissidence de Jacques Adiahénot
Gabon : Jacques Adiahénot quitte le PDG
Jacques Adiahénot démissionne du Parti Démocratique Gabonais
Après plusieurs mois d’hésitations Jacques Adiahénot tourne le dos au PDG
Gabon : Adiahénot au chevet du secteur maritime à Port-Gentil
Gabon : Adiahénot équipe la Marine marchande
Gabon: Le canal de Batavéa subit une nouvelle cure de jouvence, mais pour combien de temps’


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Mar 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*