Socialisez

FacebookTwitterRSS

CEEAC : 34 milliards de FCFA pour le budget 2010

Auteur/Source: · Date: 1 Avr 2010
Catégorie(s): Afrique

A l’occasion du Conseil des ministres des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) qui s’est tenu du 26 au 29 mars à N’Djamena, au Tchad, le conseil a tablé sur un budget de fonctionnement de 34 milliards de francs CFA pour l’exercice 2010, soit une augmentation de 74% par rapport à l’année écoulé.

Les recettes mobilisées pour le budget 2009 de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) n’a permis de réaliser que 42 % des actions prévues. Pour donner une impulsion plus significative aux efforts de l’intégration régionale, les Etats-membres ont décidé de revoir le budget de la CEEAC à la hausse cette année.

Réunis à cet effet du 26 au 29 mars à N’Djamena, au Tchad, le Conseil des ministres de la CEEAC a porté le budget 2010 de l’institution à 34 milliards de francs CFA, soit une augmentation de près de 75% par rapport au budget de l’exercice écoulé.

La CEEAC fonctionne encore sous le régime classique des contributions. Ce qui cause la fragilisation de la Communauté face aux autres organisations sous-régionales et au calendrier défini dans le Programme minimum d’intégration de l’Union Africaine, le financement de son budget demeurant insignifiant, voire incertain.

Les ministres et gouverneurs des banques centrales et nationales ont notamment convenu de prendre à cet effet des mesures pour intégrer le plus rapidement possible la Contribution communautaire d’intégration(CCI) dans le corpus législatif, réglementaire et administratif des Etats membres, afin de la rendre opérationnelle avant le 1er janvier 2011. En attendant, les Etats ont été invités à payer leurs contributions au plus tard au courant du 2e semestre 2010.

La CCI est une taxe exclusivement basée sur les importations en provenance des pays tiers, c’est-à-dire non membres de la CEEAC, et destinées à la mise en consommation dans l’espace CEEAC. Le taux de la CCI est fixé à 0,4% de la valeur en douane des marchandises importées. Les recettes perçues au titre de cette taxe sont censées être transférées dans un compte ouvert à la Banque centrale pour la CEEAC qui ne peut cependant effectuer des dépenses sur cette enveloppe qu’à concurrence de la contribution attendue de l’Etat percepteur, tout excédant éventuel demeurant propriété de l’Etat.

A ce jour, seulement quatre des 10 Etats membres de la CEEAC appliquent cette taxe qui avait pourtant été adoptée en 2002 et dont la mise en application devait intervenir dès 2005. Ces Etats sont le Tchad, le Gabon, la République du Congo et la République Centrafricaine.

Publié le 01-04-2010 Source : Avenir Quotidien Auteur : Gaboneco
 


SUR LE MÊME SUJET
Le conseil des ministres de l'Union économique de l'Afrique centrale (UEAC) qui vient de se tenir, a arrêté le budget exercice 2012 de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (CEMAC), en recettes et en dépenses, à près de 60 milliards FCFA (environ 115 millions USD). Ce budget, en baisse de 8% par rapport au budget antérieur, porte essentiellement sur la mise en œuvre des projets du plan opérationnel 2011-2012, du programme économique régional (PER) de la CEMAC. Par ailleurs, des mesures de rigueur et de compression des charges ont été demandées à la Commission de la CEMAC pour financer certaines ...
Lire l'article
Le budget du Fonds d’entretien routier de 2ème génération (FER II) pour l’exercice 2010 a été amputé de près de douze milliards de FCFA, a confié le directeur général de cette structure, M. Landry-Patrick Oyaya. En 2010, le FER II a reçu 21 milliards de FCFA sur les 33 milliards initialement prévus, a indiqué M. Oyaya, ajoutant que le budget s’est avéré insuffisant pour permettre à la structure de remplir ses obligations vis-à-vis des prestataires que sont les entreprises adjudicataires des marchés d’entretien routier. Il a indiqué que le budget de l’année dernière a servi à financer la ...
Lire l'article
1,8 milliard de FCFA c’est l’enveloppe allouée par la Banque mondiale aux pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) dans le cadre de l’appui au programme détaillé pour le développement de l’agriculture sur le continent africain. L’accord du don a été signé mercredi à Libreville entre le représentant résident de la Banque mondiale au Gabon, M. Rick Tsouck et le secrétaire général de la CEEAC, Louis Sylvain Goma. Ce don constitue le premier acte de partenariat entre la CEEAC et la Banque Mondiale et couvrira une période de trois ans. Cette enveloppe permettra de renforcer les capacités institutionnelles ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres réuni, lundi, autour du président de la République, chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a adopté le projet de loi de Finances de l’année 2011 qui s’ « établirait en recettes et en dépenses à 2.230,2 milliards de FCFA, indique le communiqué final. Présenté par le ministre du Budget, des Comptes Publics, de la Fonction Publique, chargé de la Réforme de l’Etat, « le projet de loi de finances est marqué par la poursuite de la mise en œuvre du projet de société "l’Avenir en Confiance" sur la base duquel le Président de la ...
Lire l'article
Le directeur du bureau sous-régional de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA), Mamadou Hachim Koumaré, a estimé le 16 mars à N’Djamena, au Tchad, que 3205 milliards de francs CFA sont nécessaires pour compléter le bitumage de l'ensemble des liaisons routières inter-capitales des pays de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC). Dans le cadre du Plan directeur consensuel des transports en Afrique centrale (PDCT-AC), le directeur du bureau sous-régional de la CEA, Mamadou Hachim Koumaré, a indiqué le 16 mars que l’achèvement du bitumage des axes routiers inter-capitales des pays membres de ...
Lire l'article
Les experts de la banque mondiale, du secrétariat du NEPAD, du bureau régional de la FAO et de la CEEAC se sont concertés du 22 au 26 à Libreville sur l’établissement d’un fonds subsidiaire de 2 milliards de francs CFA. Ce fonds financé par la banque mondiale au profit de la CEEAC et de ses Etats membres est destiné à la mise en œuvre du Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PDDAA). Une importante réunion technique s’est tenue du 22 au 26 février dernier au siège de la CEEAC à Libreville entre les délégués de la banque ...
Lire l'article
Le conseil municipal de Libreville, présidé mercredi lpar le maire Jean François Ntoutoume Emane a voté le projet du budget, exercice 2010, en dépenses et en recettes à la somme de 16.125.900.963 de CFA, contre 16.476.573.312 FCFA l’année dernière, soit une diminution de 350.672.349f CFA présidé es travaux du conseil municipal de la capitale gabonaise dont l’ordre du jour était axé l’examen du budget de cette institutionainsi que sur un certain nombre de projets de textes relatifs aux recettes municipales. Pour cette année donc, le projet Ce budget inclus, bien évidemment, les dépenses de fonctionnement liées par exemple à l’achat des ...
Lire l'article
La Banque africaine de développement (BAD) a octroyé le 30 avril dernier un don de 23,6 milliards de F.CFA à la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) pour la conservation des écosystèmes des forêts du bassin du Congo. Ces fonds doivent permettre de renforcer la gestion durable de ce bassin forestier, le deuxième plus grand de la planète, qui joue un rôle de premier plan dans la lutte contre le changement climatique. Face à l'importance de la préservation des forêts du Bassin du Congo au regard des impératifs du réchauffement climatique, la Banque africaine de développement (BAD) a ...
Lire l'article
La Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) et la Banque africaine de développement (BAD) ont procédé jeudi dernier, à Libreville, à la signature d’un accord de financement et d’appui à la conservation des écosystèmes du Bassin du Congo. Cette signature a eu lieu présence de Bassary Touré, représentant régional de la BAD et de Louis Sylvain Ngoma, secrétaire général de la CEEAC. Cet accord de 23, 6 milliards de francs CFA qui sera débloqué sur cinq ans sera affecté pour la protection des ressources forestières et l’appui aux institutions spécialisée de la CEEAC, précisément la Commission des forêts d'Afrique Centrale (COMIFAC). Aussi, ...
Lire l'article
La Commission de l'Union Européenne (UE) à Libreville a signé samedi dernier au siège de la CEEAC de Libreville, une convention de contribution d'un montant de 9,6 milliards de francs CFA à la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC). La signature de cette convention a été faite par Thierry Mathisse, ambassadeur chef de délégation de la Commission de l'UE à Libreville et le secrétaire général de la CEEAC Louis sylvain Goma, en présence de certains représentants diplomatiques au Gabon. Cette convention entre dans le cadre de la coopération en matière de paix et de sécurité avec la CEEAC ...
Lire l'article
Le budget 2012 de la CEMAC évalué à près de 60 milliards FCFA
Le budget 2010 du FER II amputé de 12 milliards de FCFA
Près de 2 milliards de FCFA de la Banque mondiale pour appuyer l’agriculture dans les pays de la CEEAC
ECONOMIE/ Plus de 2.230 milliards de FCFA pour le budget 2011
CEEAC : La CEA table sur 3205 milliards de FCFA pour le bitumage inter-capitales
CEEAC : 2 milliards FCFA pour le développement de l’Agriculture
Conseil municipal de Libreville: Le budget de l’exercice 2010 arrêté à plus de 16 milliards de Fcfa
CEEAC : 23,6 milliards de F.CFA de la BAD pour les forêts du Bassin du Congo
Gabon: Coopération: la BAD signe un accord de 23, 6 milliards FCFA avec la CEEAC
Gabon: L’Union Européenne octroie une subvention de 9,6 milliards de francs CFA pour des missions de paix à la CEEAC


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Avr 2010
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*