Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Libreville veut tempérer Téhéran sur le dossier du nucléaire

Auteur/Source: · Date: 3 Avr 2010
Catégorie(s): Monde

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, était en visite non officielle le 2 avril à Libreville, où il a été reçu par le chef de l’Etat pour faire le point sur la crise diplomatique avec la communauté internationale depuis le lancement par l’Iran de son programme de développement nucléaire. Sur la question, le président Ali Bongo a fermement réaffirmé que le nucléaire ne doit être exploité qu’à des fins énergétiques civiles.

«Oui pour le nucléaire mais à des fins civiles et pacifiques», a répondu le chef de l’Etat, Ali Bongo, au chef de la diplomatie iranienne, Manouchehr Mottaki, en visite non officielle à Libreville le 2 avril dernier.

«Le chef de la diplomatie iranienne a dit être venu solliciter la compréhension du Gabon dans le différend du nucléaire qui l’oppose aux autres nations membres de l’ONU. La réponse du président de la République est invariable : Oui pour le nucléaire mais à des fins civiles énergétiques», a expliqué le secrétaire général adjoint et porte-parole de la présidence, Guy Bertrand Mapangou. Le Gabon est membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, dont il a assuré la présidence tournante en mars dernier.

Le porte-parole de la présidence a également annoncé «la relance de la coopération bilatérale entre les deux pays, qui sera matérialisée par l’ouverture d’une ambassade du Gabon en Iran, et d’une ambassade d’Iran au Gabon».

La rencontre a enfin permis d’examiner «la proposition faite par la République Islamique Iranienne de soutenir le Gabon dans son effort pour l’émergence, en lui apportant des financements dans les secteurs industriel des mines, du développement de ses infrastructures, du développement en matière de logement, de la forêt et de la pêche», a conclu Guy Bertrand Mapangou.

Concernant les positions de Libreville sur le nucléaire, le porte-parole de la présidence a rappelé qu’Ali Bongo avait également réitéré sa préoccupation à garantir l’utilisation pacifique et strictement civile de la technologie nucléaire au président du présidium de l’Assemblée populaire suprême de Corée du Nord, Kim Yong Nam.


SUR LE MÊME SUJET
Ali Bongo, le président du Gabon, membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU dont il a assuré en mars la présidence tournante, a déclaré vendredi à Libreville au chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki que le nucléaire devait servir à des fins civiles. "Le chef de la diplomatie iranienne a dit être venu solliciter la compréhension du Gabon dans le différend du nucléaire qui l'oppose aux autres nations membres de l'ONU. La réponse du président de la République est invariable: +Oui pour le nucléaire mais à des fins civiles énergétiques+", a affirmé le secrétaire général adjoint et porte-parole ...
Lire l'article
Le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, était en visite non officielle le 2 avril à Libreville, où il a été reçu par le chef de l’Etat pour faire le point sur la crise diplomatique avec la communauté internationale depuis le lancement par l’Iran de son programme de développement nucléaire. Sur la question, le président Ali Bongo a fermement réaffirmé que le nucléaire ne doit être exploité qu’à des fins énergétiques civiles. «Oui pour le nucléaire mais à des fins civiles et pacifiques», a répondu le chef de l’Etat, Ali Bongo, au chef de la diplomatie iranienne, Manouchehr ...
Lire l'article
Le président Ali Bongo, en séjour à New-York pour le passage de témoin au Gabon de la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations-Unies (ONU), a annoncé que les Etats-Unis et le Gabon travailleront en étroite collaboration sur l’épineux dossier du nucléaire iranien. A peine installé à la tête du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour son mandat de 31 jours, le Gabon doit déjà s’atteler aux grands dossiers de la «sécurité internationale», en tête desquels semble figurer celui des activités nucléaires de l’Iran. A l’issue de ses rencontres avec le secrétaire ...
Lire l'article
A compter de ce 1er mars, le Gabon assure la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU). Avec cette présidente obtenue à l’occasion de l’assemblée générale de l’organisation tenue le 27 février à New-York, aux Etats-Unis, le Gabon va devoir trancher pendant un mois sur plusieurs questions internationales capitales comme la crise ivoirienne ou encore le nucléaire iranien. Membre non-permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies depuis janvier dernier, le Gabon assurera la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU pendant un mois. Décidée à l’issue de l’Assemblée générale dite «Assemblée du millénaire», ...
Lire l'article
Une délégation de la Confédération africaine de football (CAF) sera en visite de travail à Libreville du 16 au 19 mai prochains en vue d’inspecter les travaux des différentes infrastructures devant abriter la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2012) co-organisée par le Gabon et la République voisine de Guinée Equatoriale, a-t-on ce lundi du quotidien national « L’Union Plus ». Actualité du :29/04/2009 Selon la source, cette visite d’inspection, la deuxième du genre sur la terre gabonaise, s’étendra par la suite, du 20 au 24 mai prochains en Guinée Equatoriale. Le Gabon accuse actuellement des retards dans le démarrage des différents travaux de ...
Lire l'article
Le groupe nucléaire français AREVA vient de mettre en place une cellule locale d'information sur la radioactivité dans le site de Mounana,(sud-est du Gabon), où l’entreprise avait exploité l’uranium pendant de longues années, a-t-on appris samedi de source bien informée. Cette cellule regroupe les hauts responsables de la Compagnie des mines d'uranium de Franceville (COMUF, une filiale d’AREVA),les autorités municipales, la sous-préfecture, les représentants des anciens agents de l’entreprise, les associations et ONG ainsi que lesreprésentants des ministères des Mines, de la Santé et de l'Environnement. Les parties devront « établir un rapport comparatif des pathologies », précise la source. Depuis quelques années, le groupe AREVA ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l'Intérieur, André Mba Obame, a affirmé vendredi qu'on faisait un "faux procès" à son pays quant à l'annulation du visa de l'avocat français Thierry Lévy qui voulait se rendre à Libreville, assurant que son dossier était "incomplet". Me Lévy devait se rendre à Libreville pour défendre cinq Gabonais incarcérés pour "propagande" après avoir réclamé des comptes sur la gestion financière de leur pays. Mais la police aux frontières à l'aéroport parisien de Roissy l'a "empêché" jeudi matin d'embarquer après l'annulation de son visa par l'ambassade du Gabon. "Une demande de visa ne peut pas seulement comporter un certificat ...
Lire l'article
Les rapports diplomatiques entre Téhéran et Libreville se renforcent davantage au regard de l’audience que le ministre gabonais des Affaires étrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration régionale, Laure Olga Gondjout, a accordé ce vendredi à Amin Nejad Mohammad, nouvel Ambassadeur de la République Islamique d’Iran au Gabon avec résidence en Côte d’Ivoire. Le diplomate Iranien, Amin Nejad Mohammad, a transmis à la patronne de la diplomatie gabonaise les copies de ses lettres de créances. Cette rencontre a également permis d’évoquer les relations de coopération bilatérale qui existent entre Téhéran et Libreville. L’ambassadeur d’Iran au Gabon a profité pour transmettre ...
Lire l'article
A l’occasion de son séjour dans la capitale chinoise pour le lancement des Jeux Olympiques, le 8 août dernier, le chef de l’Etat gabonais a rencontré les partenaires chinois du projet d’exploitation du fer de Belinga pour s’enquérir de l’avancement des études et travaux de ce projet. Le président Bongo Ondimba a notamment reçu les responsables des travaux du barrage hydroélectrique de Poubara, une des infrastructures clés pour ce vaste projet. Les entretiens avec les partenaires économiques chinois ont permis au président gabonais de suivre la progression des travaux et des études relatives à l'exploitation du gisement de fer de ...
Lire l'article
Tous sénateurs, les deux candidats à l'investiture démocrate à l'élection présidentielle, Hillary Clinton et Barack Obama, et John McCain, déjà assuré de l'investiture républicaine, ont abandonné leurs campagnes électorales, pendant quelques heures, pour participer aux auditions du général David Petraeus et de l'ambassadeur Ryan Crocker. Des trois, indiscutablement, M. Obama est celui qui a le plus surpris l'opinion. Rebondissant sur l'appel du républicain George Voinovich à "renforcer" l'activité diplomatique américaine en direction du monde arabe, afin de parvenir à quitter au plus tôt l'Irak, le sénateur de l'Illinois a proposé d'y associer aussi Téhéran. "Sans un effort diplomatique incluant l'Iran, aucune ...
Lire l'article
Le Gabon rappelle à l’Iran que le nucléaire doit servir à des “fins civiles”
Gabon : Libreville veut tempérer Téhéran sur le dossier du nucléaire
Gabon : Libreville et Washington coopèrent sur le dossier du nucléaire iranien
Gabon : Libreville assure la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU
Gabon: Une délégation de la CAF attendue à Libreville du 16 au 19 mai prochain pour s’imprégner du dossier CAN 2012
Gabon: Mise en place d’une cellule d’information radioactivité à Mounana par le groupe nucléaire français AREVA
Avocat français empêché d’aller au Gabon: dossier incomplet selon Libreville
Gabon: Coopération: l’axe Téhéran / Libreville se renforce
Gabon : Le dossier Belinga discuté à Pékin
Barack Obama propose d’associer Téhéran à un règlement en Irak

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Avr 2010
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*