Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: des dirigeants libérés

Auteur/Source: · Date: 13 Avr 2010
Catégorie(s): Société

Les dirigeants de Leroy Gabon et Pogab, filiales d’une société chinoise mise en liquidation en France, qui étaient retenus par des employés sur un site du port de Libreville, ont pu quitter l’usine hier soir après avoir promis de payer des primes de logement.
Les employés gabonais qui ont bloqué lundi la porte d’accès étaient des agents d’une concession forestière de Leroy Gabon située à Gongué (500 km à l’est de Libreville) affectés il y a trois mois à Libreville.

Payés en moyenne moins de 100.000 FCFA (150 euros), ils réclamaient une prime de logement “en rapport avec le coût de la vie”.
“Les dirigeants leur ont promis de verser aujourd’hui comme le veut la convention collective du secteur des primes correspondant à 20% de leur salaires. Les ouvriers les ont donc laissés partir. On espère que ce sera fait”, a expliqué un employé de l’entreprise sous couvert de l’anonymat.
 


SUR LE MÊME SUJET
Les employés de la Société des bois de Lastoursville (SBL), dans la province de l’Ogooué Lolo (sud-est), menacent de déclencher une grève le 2 avril prochain si leurs revendications ne sont pas prises en compte par leur employeur, rapporte samedi le correspondant local de l’AGP. Les ouvriers qui ont déposé un préavis de grève auprès l’inspection du travail de Koula-Moutou, le chef-lieu de province, exigent notamment le paiement du reliquat de plus de trois ans des primes de rendement et d’assiduité, l’application du revenu minimum mensuel, le sueil en dessous duquel aucun Gabonais ne doit être payé, ...
Lire l'article
Plus de 140 enfants contraints au travail forcé au Gabon et venus d'une dizaine de pays ont été récemment libérés, annonce lundi Interpol. Quarante quatre personnes ont été interpellées lors de cette opération, baptisée Bana, qui s'est déroulée du 9 au 11 décembre, précise l'organisation internationale de police dans un communiqué. Il s'agit de la première opération de ce type menée en Afrique de l'Ouest. Les enfants, qui n'avaient parfois que six ans, étaient forcés à travailler sur des marchés de la capitale, Libreville, où ils effectuaient de nombreuses tâches, du transport à la vente des marchandises. Les autorités gabonaises ont décidé de mener ...
Lire l'article
Les dirigeants d’entreprises gabonaises assurées à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), principal initiateur du séminaire-atelier de trois jours (du 27 au 29 octobre), ouvert ce mercredi à la cité de la Démocratie de Libreville sur le thème « Prévention des risques professionnels et Productivité des entreprises », renforcent leurs capacités de travail grâce à l’appui technique du Bureau International du Travail (BIT) et de l’Interafricaine pour la Prévention des risques Professionnels (APRP), a constaté GABONEWS. Ouverte par le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghé Mba, ces assises permettent aux dirigeants d’entreprises affiliées à la CNSS de s’imprégner du concept ...
Lire l'article
Deux dirigeants syndicaux gabonais, incarcérés depuis juillet à la suite d'un mouvement social d'agents municipaux de Libreville protestant contre des retards de salaires, observent une grève de la faim contre leur détention "arbitraire", a-t-on appris jeudi auprès de leur avocat. Alexandre Nzengui, président du syndicat des agents de la mairie de Libreville (SYAML), et Olui Nzué Memine, secrétaire général de l'Action pour le renouveau municipal (ARM), refusent de s'alimenter depuis mardi, ont indiqué à l'AFP un agent municipal et le cabinet de l'avocat René Fidèle Gomes qui les défend. Les deux syndicalistes entendent protester contre leur détention préventive qu'ils jugent "arbitraire", a ...
Lire l'article
Après la mise en redressement judiciaire de Plysorol en France, ce sont les filiales gabonaises du groupe qui sombrent dans le malaise. Une trentaine d’employés de Leroy Gabon et Pogab ont séquestré les dirigeants de la société dans leurs bureaux le 12 avril dernier à Owendo, au Sud de Libreville. Les filiales gabonaises du groupe français Plysorol, ancien leader européen du contreplaqué, sont dans la tourmente depuis la mise en redressement judiciaire du groupe en France et les démêlés du repreneur chinois avec la justice gabonaise. Le 12 avril, une trentaine d'employés de Leroy Gabon et Pogab ont séquestré le ...
Lire l'article
Les biens, ils sont en France, des dizaines de comptes bancaires, des collections de voitures de luxe et des propriétés de rêve… Ils appartiennent à trois dirigeants africains : le Congolais Denis Sassou N'Guesso, le Gabonais Omar Bongo et le président de Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang. Il y en a pour des millions d’euros. Au départ un rapport sorti en mars 2007 du CCFD, le Comité catholique contre la Faim et pour le Développement. Son titre : "Biens mal acquis... profitent trop souvent". On y apprend qu'en quelques décennies, des dirigeants, des dictateurs, du monde entier, ont détourné au bas ...
Lire l'article
Le porte-parole du gouvernement gabonais René Ndemezo Obiang a affirmé mardi à l'AFP qu'il n'y avait "pas de prisonnier politique au Gabon", en commentant la liberté provisoire accordée lundi à cinq Gabonais, dont des leaders d'ONG, après deux semaines de détention."Dans les prisons du Gabon, il n'y aucun prisonnier politique et on ne va pas commencer par des leaders d'ONG", a affirmé M. Ndemezo Obiang, également ministre de la Jeunesse et des Sports à Akieni (sud-est) à l'arrivée de la course cycliste Amissa Bongo. "Le gouvernement n'a pas du tout l'intention de jouer à la répression. La tradition du président ...
Lire l'article
Un groupe de manifestants a dénoncé, jeudi soir, dans le centre de Paris, l'incarcération, à Libreville, au Gabon, de plusieurs responsables d'ONG accusés de "détention d'un document en vue de sa diffusion dans un but de propagande", a constaté sur place la PANA. Scandant des slogans hostiles au pouvoir gabonais et à "la françafrique", les manifestants ont déployé une banderole et simulé une arrestation, menottes aux poignets, devant un hôtel particulier, présumé appartenir au président Bongo. "Nous sommes ici pour dénoncer l'incarcération arbitraire de nos camarades gabonais et pour leur témoigner de notre solidarité. Le choix du lieu de notre manifestation n'est ...
Lire l'article
Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a annoncé le 11 novembre la libération des dix marins de la société Bourbon, dont sept ressortissants français, deux Camerounais et un Tunisien, pris en otage le 31 octobre au large de la presqu'île de Bakassi, au Cameroun. Paris a nié le versement d’une rançon aux ravisseurs mais a attribué la libération des otages aux négociations menées par les autorités camerounaises avec les rebelles. Une issue heureuse a pu être trouvée à l’enlèvement des dix marins, dont sept Français, deux Camerounais et un Tunisien, le 31 octobre dans les eaux territoriales camerounaises ...
Lire l'article
En acceptant à chaque fois de se rendre au sommet du G8 alors même qu’à chaque fois on ne leur fait que des promesses sans lendemain, les chefs d’Etat africains ridiculisent le continent et montrent à quel point ils sont des pantins aux yeux des pays industrialisés. Le sommet des pays du G8 va s’achever au Japon dans quelques heures. Et les chefs d’Etat africains reviendront encore une fois expliquer à leurs peuples les promesses des pays riches pour accompagner la lutte contre la pauvreté, le paludisme et le Sida en Afrique. Pourtant rien de ces maux ne changera pour les ...
Lire l'article
Menace de grève dans une société forestière du sud-est du Gabon
Plus de 140 enfants contraints au travail forcé au Gabon libérés
Les dirigeants d’entreprises assurées à la CNSS à l’école du BIT pour parer aux risques
Gabon: deux dirigeants syndicaux incarcérés en grève de la faim
Gabon : La crise de Plysorol frappe les filiales gabonaises
Les biens mal acquis de 3 dirigeants africains en France
Leaders ONG écroués et libérés: “Pas de prisonnier politique au Gabon” (gvt)
Manifestation contre la détention de dirigeants d’ONG au Gabon
Cameroun : Les dix otages de Bakassi libérés
Exclusion de l’Afrique du développement : l’horrible complicité des dirigeants noirs


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 13 Avr 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*