Socialisez

FacebookTwitterRSS

Pourquoi ? Comment ? Ghassan Bitar, directeur général de la société John Bitar & Co. Ltd. … – Lisieux

Auteur/Source: · Date: 16 Avr 2010
Catégorie(s): Economie

Pourquoi ? Comment ?
Ghassan Bitar, directeur général de la société John Bitar & Co. Ltd.
Vous étiez déjà candidat à la reprise de Plysorol l’an passé ?
Je suis né dans une famille de bûcherons et j’ai été élevé dans une usine de bois. Le savoir-faire de mon entreprise familiale permettrait de valoriser les 600 000 ha de forêts détenus par Plysorol au Gabon. La qualité des produits est déjà très bonne mais nous devons développer la certification FSC garantissant que le bois est issu d’une forêt gérée en tenant compte de l’environnement et viable économiquement.
Votre première offre comportait une suppression de 51 emplois, avant que vous ne vous engagiez à maintenir tous les salariés. Que dites-vous aujourd’hui ?
L’an passé, un audit a montré que le site de Lisieux n’avait pas été modernisé. Et il n’est pas viable de se fonder sur une activité de déroulage de grumes. Je ne vois pas d’autres solutions : certaines p ersonnes vont perdre leur emploi.
Combien ?
Peut-être 170 personnes, à Lisieux, où je conserverai une activité de traitement du plaquage de bois, pour la réalisation de contreplaqué. Sur les sites de Fontenay-le-Comte et d’Épernay, l’activité et les emplois seront maintenus. J’embaucherai par la suite, puisque mon objectif est d’augmenter la quantité de production et de développer, à Lisieux, de nouvelles lignes pour des produits à valeur ajoutée : panneaux spéciaux, peinture, vernissage, découpe et stock logistique de panneaux.
La fin du déroulage à Lisieux est-elle uniquement liée à l’interdiction du Gabon d’importer du bois ?
L’importation des grumes représente 50 % de déchets et c’est incroyable de financer cela ! C’est l’une des raisons expliquant que Plysorol a perdu de l’argent, même quand l’actionnaire était le groupe Sonae.
L’an passé, vous annonciez un programme d’investissements de 34 millions d’€ en France et 15 millions d’€ au Gabon, sur cinq ans. Quel est-il aujourd’hui ?
La situation est différente mais notre niveau d’investissement sera similaire. J’ai déjà parlé des produits à valeur ajoutée. Au Gabon, il faudra un très lourd investissement pour rétablir une production forestière conforme aux prescriptions de développement durable et d’environnement social et écologique. Je me dois de réserver ma réponse chiffrée, car un audit est nécessaire au préalable. J’ai demandé à recevoir les documents du groupe mais cela m’a été refusé.
 


SUR LE MÊME SUJET
Dans un entretien accordé à la presse lors de l’inauguration de la première phase de la Zone économique spéciale (ZES) de Nkok, située à 27 km de Libreville, le Président fondateur des entreprises Leroy-Gabon et Pogab, John Bitar, établi dans ce nouvel espace d’affaire à travers une société baptisée de son nom a déclaré que «Le Gabon est un pays stable qui offre d’énormes potentialités ». Pour John Bitar, «le Gabon est un pays stable en matière d’affaire. Deuxièmement, le Président de ce pays a entrepris une nouvelle vision consistant à transformer le bois au Gabon avant de l’exporter. Dans ce ...
Lire l'article
L’opération de recensement des enfants apatrides lancée par le ministère Gabonais de la santé en charge de la Famille, en collaboration avec le ministère Gabonais de la Justice au mois de février dernier a déjà permis à la Direction générale de la famille et du Bien-être de réceptionner plus de deux mille (2000) dossiers de demande d’établissement d’actes de naissances déposées par les parents ayant des enfants dépourvus de cette pièce d’état civil. Selon Yolande Bibouka, directeur générale de la Famille et du Bien-être, un peu plus de deux mille dossiers de demandes d’établissement d’actes de naissances aux ...
Lire l'article
Les sociétés Leroy Gabon et Placages d’Okoumé du Gabon (POGAB) ont tenu le 17 novembre leur assemblée générale. Cette réunion visait à nommer les nouveaux administrateurs de ces sociétés, quelques semaines après leur reprise par le groupe libanais Bitar. Les filiales gabonaises du groupe Plysorol, Leroy Gabon et Placages d’Okoumé du Gabon (POGAB), connaissent désormais leurs nouveaux dirigeants, quelques semaines après la reprise du groupe par l’industriel libanais Ghassan Bitar. A en croire l’administrateur provisoire de Leroy Gabon et POGAB, maître Ndoye Loury, l’assemblée générale tenue le 17 novembre a nommé Ghassan Bitar, Paul Butcher, Henri ...
Lire l'article
Après l’exéquatur de la justice gabonaise de faire appliquer la récente décision du tribunal de commerce de Lisieux (ouest de la France), ayant choisi l'offre du groupe John Bitar du Franco-Libanais, Ghassan Bitar dans le feuilleton Plysorol dont Pogab et Leroy-Gabon sont les filiales au Gabon, ces deux entreprises sont désormais passées sous le contrôle du nouvel actionnaire qui entend améliorér l’activité pour répondre à la politique de transformation locale du bois imposée par les autorités gabonaises. Quatorze (14) jours après la décision du tribunal français octroyant Plysorol et ses filiales à l'industriel franco-Libanais, Ghassan Bitar au détriment ...
Lire l'article
Le Directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB), Mathias Otounga Ossibadjouo, à la tête d’une forte délégation, constituée de technocrates, en homme de terrain, a sillonné, du 9 au 12 juillet, malgré parfois l’état quasi impraticable des voies de communication, les provinces du sud du Gabon, notamment la Ngounié en passant par le Moyen Ogooué et la Nyanga, en vue d’évaluer le programme de relance de la filière café-cacao dans cette partie du pays, a constaté GABONEWS. Projet mis en œuvre dès l’année 2008, dans la province de la Ngounié, inscrit au calendrier des fêtes tournantes, ...
Lire l'article
La Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale a limogé, Willy Ontsia, directeur général de la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC), indique un communiqué de la COSUMAF parvenu mercredi à l’AGP. Selon le communiqué, le collège de la COSUMAF a retenu l’’’extrême gravité’’ des faits et a prononcé à l’encontre de M. Ontsia une ‘’interdiction définitive’’ d’activité en qualité de directeur général de la BVMAC et a demandé au conseil d’administration de la BVMAC de procéder à son remplacement. L’autorité de régulation du marché financier de l’Afrique central a motivé sa démission suite à une ‘’entrave aggravée’’ d’une ...
Lire l'article
Les travaux de l'Atelier sur l'Indice de viabilité des médias au Gabon – ayant porté sur les thématiques ‘’liberté d'expression" et ‘’ dépénaliser les délits de presse ‘’ - ont été bouclés en fin de semaine dernière à l'auditorium de la Première chaîne de Radio Télévision Gabonaise (RTG1), a constaté GABONEWS. Les rideaux se sont refermés, vendredi 24 juillet 2009, sur les travaux de la deuxième session, au Gabon, de l'Atelier sur l'Indice de Viabilité des Médias (MSI-2009), présidé par le Secrétaire général de l’ONG ‘’ Journalistes en Danger’’, Tsivis Tshivuadi. Le leitmotiv de cet Atelier était de jauger l'état des lieux ...
Lire l'article
C’est un véritable bras de fer qui est en train de se jouer entre les groupes John Bitar & Co. et Honest Timber pour la reprise de l’entreprise française Plysorol, numéro un européen du contreplaqué, actif au Gabon et en France. Le bras de fer devrait trouver son terme demain vendredi 27 mars, à partir de 10 heures, au Tribunal de Lisieux. (Voir notre Blog Bois tropicaux : www.sequencemedia.com/africablog ) Filiale du groupe portugais Saone, leader mondial des panneaux à base de bois, Plysorol, qui emploie quelque 500 salariés au Gabon et 472 en France à Lisieux, son siège social, à ...
Lire l'article
Le repreneur de Plysorol sera connu ce matin. L’offre de reprise de Guohua Zhang, qui a un pied en Chine et un autre au Gabon, a déjà reçu l’assentiment des salariés. Entretien avec Guohua Zhang, 39 ans, actionnaire-dirigeant de Shandong Longsheng (import-export de bois en Chine) et d’Honest timber Gabon. Dans votre offre de reprise, vous maintenez les sites et les emplois. Pourquoi autant de générosité alors que Plysorol a perdu 18 millions d’euros en 2008 ? Tout comme Plysorol, nous sommes des professionnels du bois. Notre expérience réussie de plus de 10 ans en matière de contreplaqué nous a permis d’identifier ...
Lire l'article
Forums "Palabres" du BDP-Gabon Nouveau Nos forums "Palabres" vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de "palabrer" avec d'autres compatriotes sur des sujets d'intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez trois choix de discussions: - Articles "Palabres": Vous pouvez vous exprimer sur chaque article publié sur notre site. Il suffit de cliquer sur le titre de l'article et d'aller au bas de la page pour poster un commentaire auquel d'autres pourront répondre de manière interactive. Tous les grands débats sur le Gabon, en toute franchise et sans langue de bois, directement sur ce site. Pour voir les articles avec les commentaires les plus ...
Lire l'article
« Le Gabon est un pays stable qui offre d’énormes potentialités », John Bitar (Investisseur)
Société / Déjà plus de 2000 dossiers de demande d’établissement d’actes de naissances sur la table du Directeur général de la Famille
Gabon : Ghassan Bitar à la tête Leroy Gabon et POGAB
Economie / Feuilleton Plysorol: Leroy-Gabon et Pogab sous contrôle du franco-libanais Ghassan Bitar
Le Directeur général de la CAISTAB, en homme de terrain, évalue le Projet Ngounié 2008
Gabon: La COMSUMAF limoge le directeur général de la BVMAC
Gabon: « Dépénaliser les délits de presse en République Gabonaise, pourquoi et comment? »
Affaire Plysorol : John Bitar montre de quel bois il se chauffe !
Reprise de Plysorol : le tribunal de commerce de Lisieux rend sa décision à 10 heures
Forums


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Avr 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*