Socialisez

FacebookTwitterRSS

Ogooué-Ivindo : Le chef du service provincial du commerce rappelle à l’ordre les commerçants de Makokou

Auteur/Source: · Date: 20 Avr 2010
Catégorie(s): Economie,Société

Le chef du service provincial du Commerce de l’Ogooué-Ivindo, Michel Magloire Eyéghé, a, au cours d’une réunion organisée vendredi dernier avec les commerçants, rappelé à nouveau ces derniers à l’ordre sur la nécessité pour eux de se mettre en règle pour exercer leur métier, tout en les prévenant des contrôles imminents qui seront effectués par ses agents.

De prime abord, M. Eyéghé a annoncé à ses interlocuteurs l’arrivée ce week-end, de responsables de la Direction générale du Commerce dont la mission sera d’animer un séminaire de deux jours, à l’intention du personnel du service provincial, lequel précédera la prestation de serment mercredi prochain dudit personnel au palais de justice de Makokou.

Il s’est ensuite livré, comme il le fait depuis un an, à un exercice de pédagogie à l’endroit des commerçants. A ce sujet, il dressé les différents contours des contrôles que ses agents seront amenés à effectuer sur le terrain, une fois régulièrement assermentés.

Ces derniers, a-t-il dit, auront un ordre de mission qui définira la durée et la zone de contrôle. Ces contrôles vont d’abord porter sur l’aspect documentaire, c’est-à-dire, l’acte de naissance de l’activité commerciale, qui est un dossier comportant une fiche circuit, qui remplace l’agrément de commerce.

Ensuite, il y aura un contrôle des stocks de marchandises, qui est, a-t-il relevé « assez sensible et particulier ». A ce propos, le chef de service a indiqué que les commerçants sont tenus de faire des stocks prévisionnels de trois mois « pour qu’il n y ait pas de manque ». Et ces stocks prévisionnels doivent être déclarés au service du commerce.

Ces stocks concernent les produits alimentaires et pharmaceutiques de première nécessité, dits génériques, et les pièces de rechange d’automobiles. M. Eyéghé a révélé que la rupture des stocks est interdite et peut conduire au retrait de l’agrément de commerce.

Il faut dire que certains commerçants font de la rétention des marchandises pour créer une pénurie artificielle en vue d’augmenter illégalement les prix.

Toujours en bon pédagogue, M. Eyéghé a recommandé aux commerçants de procéder à la protection de leur nom commercial. Ils doivent à cet effet constituer un dossier comportant justement la fiche circuit, lequel sera adressé au Centre de la protection intellectuel du Gabon (CPIG) à Libreville, qui l’enverra à son tour à l’Organisation africaine de la protection intellectuelle (OAPI) qui est basée à Yaoundé (Cameroun).

L’OAPI délivre au demandeur une sorte de diplôme qui lui permet d’exercer son métier pendant 10 ans sur l’espace regroupant les pays signataires de cette organisation avec le même nom commercial.

Des contrôles seront également effectués sur la marchandise vendue : date de péremption, contrefaçon et traçabilité, au cas où il y aurait une épidémie.

A l’issue de la réunion, le chef de service a averti qu’après un an de pédagogie, ses agents vont passer « peut-être pas automatiquement à la phase répressive mais nous allons essayer de commencer les contrôles pour voir si les commerçants observent toutes les recommandations, qui vont certainement déboucher sur le paiement des amendes au Trésor public ».

Sur 300 commerçants répertoriés à Makokou, il y a à peu près 1 /10è seulement qui a un dossier au service provincial du Commerce

Avant de reconnaître que les échanges ont été fructueux, il a fait savoir que le rôle de son service est de protéger et de promouvoir les commerçants et de veiller à ce que ces derniers respectent les textes qui régissent l’activité commerciale sur le plan national.

Les commerçants, au cours de la séance de questions-réponses qui s’en est suivie avec leur responsable provincial, n’ont pas manqué d’émettre des récriminations parfois sévères à l’encontre les différents services qui procèdent aux contrôles intempestifs dans leurs magasins. Ils ont également relevé l’imbroglio qui règne entre les compétences et les champs d’action du service du Commerce, de Concurrence, des phytosanitaires et de la municipalité.

Les participants aux débats ont émis le vœu que cette question soit tranchée par le premier responsable administratif de la province, c’est-à-dire le gouverneur.

Pour le président de l’association des acteurs économiques de l’Ogooué-Ivindo, Thierry Ndanga Mayassi, cette rencontre a été « tellement enrichissante » parce que plusieurs éléments qui déterminent le ministère du Commerce les échappaient dans l’exercice de leurs activités associatives et syndicales.  


SUR LE MÊME SUJET
Le syndicat national des commerçants indépendants (SNCI), conduit par son président, André Boukosso, dénonce les contrôles intempestifs dont les opérateurs économiques exerçant au marché Mont-bouët de Libreville et ses environs sont l’objet auprès des différentes administrations concernées. C’est ainsi qu’André Boukosso reçu par Fidèle Ewangou, délégué provincial du commerce de l’Estuaire, a vivement exprimé son mécontentement face aux multiples contrôles que subissent au quotidien les opérateurs économiques sur les marchés. Lors de cette rencontre, M. Boukosso a dénoncé le mauvais comportement des contrôleurs ainsi que le chevauchement des contrôles des différentes administrations. Notamment : la Mairie ...
Lire l'article
Au cours d’une réunion avec des compatriotes natifs de l’Ogooué-Ivindo (nord-est) hier soir à la Chambre de commerce de Libreville, Raphael Ngazouzé, Ministre délégué aux Affaires Etrangères, a officiellement informé ses interlocuteurs que le prochain Conseil des ministres délocalisé se tiendra le mois prochain (mars) à Makokou et les a sensibilisés sur la démonstration de mobilisation citoyenne escomptée pour la circonstance. « Il était question de donner officiellement l’information aux ogivines et aux ogivins et leurs demander de se mobiliser en effectuant une descente en force dans la province pour réserver au Président de la République un accueil ...
Lire l'article
Plus d’une dizaines de sociétés et plusieurs commerces ont reçu dimanche dernier, l’attestation de participation à la Foire du cinquantenaire organisée du 14 au 29 août, dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance du Gabon, par le service provincial du commerce de l’Ogooué-Maritime (sud-ouest), en partenariat avec la Mairie de Port-Gentil ( capitale économique), a constaté le correspondant de GABONEWS. La cérémonie de clôture était rehaussée par la présence de Magloire Mengandi Messilié, Secrétaire général de province, représentant le gouverneur de province empêché , d’ André Moukagni respectivement, premier - adjoint au maire de Port-Gentil, ...
Lire l'article
Le délégué provincial du commerce du Woleu-Ntem (nord), Serge Zeng Nkili, a exhorté vendredi, les opérateurs économiques de la province septentrionale à se mettre en règle, avant le début des contrôles qui devraient débuter incessamment, rapporte samedi l’AGP. ‘’La direction générale de notre ministère nous a demandé de veiller à ce que tous les opérateurs économiques soient en règle, j’ai organisé des réunions avec ces derniers et je les ai sensibilisés, leur donnant deux semaines, pour ceux d’entre eux qui ne seraient pas en règle afin de les ficher, or jusqu’à présent personne ne réagit’’, a indiqué Zeng Nkili. Il ...
Lire l'article
Dix nouveaux agents de la délégation provinciale du ministère du Commerce ont solennellement prêté serment, il y a quelques jours, à Lambaréné (Moyen-Ogooué) devant le procureur de la République représentant le ministère public, en vue d’assumer dans la sérénité et la sincérité les tâches qui leur sont dévolues, a constaté le reporter de GABONEWS. C’est en présence du président du tribunal de première instance de Lambaréné, et d’une forte assistance composée de chefs de service administratifs notamment, que dix agents vérificateurs en service dont huit hommes et deux femmes, ont juré loyauté et engagement à servir l’Etat, en faisant montre ...
Lire l'article
Le nouveau directeur du service provincial du commerce, chargé du Népad de l’Ogooué-Ivindo, Michel Magloire Eyéghé, s’est dernièrement entretenu avec les commerçants exerçant dans la province, dans le cadre d’une réunion de prise de contact et d’information. M. Eyéghé, qui est en poste à Makokou depuis seulement quelques semaines, a profité de cette occasion pour définir, à l’attention de ces invités, les objectifs de l’administration du Commerce, avant de rappeler aux uns et aux autres les critères à remplir pour exercer librement leurs activités en république gabonaise. L’on retiendra que l’administration locale du Commerce, se fixe pour objectif essentiel, de régler et ...
Lire l'article
Le nouveau directeur provincial du commerce de l’Ogooué-Ivindo, Michel Magloire Eyéghé, a rencontré les chefs des communautés étrangères, opérateurs économiques, exerçant dans la sphère dans la commune de Makokou et ses environs, rapporte jeudi le correspondant local de l’AGP. Il a profité de cette occasion pour prodiguer des conseils à ses derniers et les édifier sur le rôle dévolu au ministère du commerce et de la promotion de l’industrie, chargé du NEPAD, et surtout, les missions de la direction provinciale qu’il dirige. M. Eyéghé s’est appesanti sur ce que doivent être les rapports entre les opérateurs économiques et son service et, nécessairement, ...
Lire l'article
L'inspecteur provincial des transports terrestres de l'Ogooué-Ivindo, Ange Gabriel Moubele Mouckala, a rappelé à l'ordre les utilisateurs et propriétaires de véhicules sur les démarches à accomplir pour l'immatriculation des automobiles, dans un communiqué dont copie est parvenue mercredi au bureau local de l'AGP. ''Avant sa mise en circulation, tout véhicule à moteur, engin des travaux publics, de manutention, tracteur agricole, toute remorque, toute semi-remorque, doit faire l'objet d'une immatriculation par les services compétents de la Direction Générale des Transports terrestres'', mentionne le communiqué. Cette nécessité est conforme au décret n° 000564/PR/MTAC du 29 juin 2007 portant modification et abrogation de certaines dispositions ...
Lire l'article
Le budget du service provincial de la Jeunesse, des sports et des loisirs, chargé de la vie associative de l’Ogooué-Ivindo (Nord-est), ne peut-être exécuté depuis trois mois en raison du départ en stage de son chef de service, a constaté surplace samedi l’AGP. Depuis le départ du chef de service en stage au Sénégal depuis novembre, son remplaçant n’a pas été officiellement nommé par le gouvernement. Cette situation fait qu’aucun des deux conseillers, agents de conception en poste audit service, ne bénéficiant pas d’un document administratif désignant l’un d’eux comme responsable par intérim, ne peuvent avoir accès au crédit délégué au service ...
Lire l'article
Les commerçants du Marché central Mont Bouet de Libreville, réuni au sein du syndicat national des commerçants du Gabon (SYNACOGA) et l'Association des commerçants du Gabon, ont exprimé, au cours d'un point de presse lundi à Libreville, leur soulagement après l'annonce de la suspension des contrôles des taxes au sein des marchés de la capitale gabonaise. Cette mesure a été prise par les responsables de la Délégation spéciale de la ville de Libreville, arrivés à la tête de la mairie après la fin du mandat des élus locaux. A cette occasion, les défenseurs des intérêts des consommateurs et des commerçants, ...
Lire l'article
Mécontentement des commerçants du marché de Mont-bouët pour contrôles intempestifs : le syndicat s’insurge auprès des administrations concernées
Politique/Ogooué-Ivindo: Mobilisation autour du prochain Conseil des ministres délocalisé à Makokou
Les opérateurs économiques honorés par le Service provincial du commerce et la Marie de Port-Gentil
Le délégué provincial du commerce du Woleu-Ntem exhorte les opérateurs économiques à se mettre en règle
Moyen Ogooué: Des agents de la délégation provinciale du ministère du Commerce prennent du service
Gabon: Ogooué Ivindo : Le directeur provincial du commerce s’entretient avec les commerçants
Gabon: Le nouveau directeur provincial du commerce rencontre les opérateurs économiques étrangers de Makokou
Gabon: Ogooué-Ivindo : L’inspecteur provincial des transports terrestres rappelle à l’ordre les utilisateurs et propriétaires des véhicules
Le budget du service provincial de la Jeunesse et Sports de l’Ogooué-Ivindo, ne peut-être exécuté faute de responsable nommé
Les commerçants de Libreville soulagés par la suspension des contrôles des taxes


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 20 Avr 2010
Catégorie(s): Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*