Socialisez

FacebookTwitterRSS

Reprise timide des cours au collège Val Marie après le sinistre causé par l’orage

Auteur/Source: · Date: 21 Avr 2010
Catégorie(s): Education

Le collège catholique Val Marie a repris timidement les cours ce mercredi après l’orage qui a détruit samedi dernier le domicile du proviseur, le bâtiment de la bibliothèque et laisser des traces sur l’ensemble de l’établissement situé à 3 km de la ville de Mouila, a constaté l’AGP.

Le visage que présente actuellement l’établissement en général est insupportable aux yeux de tous ceux qui passent par là. Plus difficile encore pour les élèves, lundi, ils ont découvert un collège en ruine, ressemblant à un champ de bataille. La douleur a été vive et émotionnelle et le directeur, lui-même sinistré, Joseph Massala a demandé aux élèves de repartir chez eux et de revenir mercredi.

Ce mercredi, la reprise n’a pas semblé moins douloureuse, malgré les travaux de déblayage et de rangement initié par le directeur du collège. Elèves, enseignants, personnels administratifs et autres n’en reviennent toujours pas de voir certains de leurs bâtiments sans toitures, ou les arbres qui ont fait la beauté de cet établissement, déracinés.

’’C’’est toute une partie de l’histoire du collège qui a volé en éclat’’, disent quelques anciens élèves vivant sur place à Mouila. La réaction est identique chez les notables de la commune, malheureusement impuissants devant la furie de la nature.

’’C’est certainement cette impuissance et passivité de ne souvent rien faire que la nature a voulu régler les choses à sa manière’’, ont chuchoté d’autres personnes pendant la visite du ministre gabonais de l’Enseignement professionnel, le Pr. Léon Nzouba, au lendemain de la catastrophe. Au cours de sa visite, le ministre était accompagné du gouverneur de province Michel Mouguiama, du maire de la ville, Christian Kombila Kombila et de l’ensemble des autorités politiques et administratives de la cité.

Passivité, voire l’indifférence, c’est de la part des responsables de l’Education Nationale qui ne se soucient sûrement de l’état de vétusté que présente cet établissement crée depuis 1960. A la veille de chaque rentrée scolaire, tous les chefs d’établissement qui sont passés par là depuis le départ des religieuses ont toujours attiré les autorités sur la situation générale peu reluisante dudit collège, a-t-on laissé entendre à l’AGP, mais en vain. En plus de la vétusté avancée des infrastructures, s’ajoute ’’l’archaïsme’’ des équipement et du mobilier.

L’insuffisance des moyens financiers à la disposition de cet l’établissement composé à 50% de vacataires empêche toute initiative de restauration ou de modernisation des infrastructures et équipements. A l’opposé de ce qui a été fait pour le collège Saint Gabriel en 2007, le Val Marie attend toujours son tour, une action salutaire de la part ou des autorités locales, mieux des pouvoirs publics, comme le pense le directeur Joseph Massala. Ce dernier estime également que la survie et les futures performances de ce ’’patrimoine national’’ sont aux prix de la satisfaction de ses besoins globaux.

Selon le directeur, excepté le déficit en enseignants, les insuffisances sont plus axées sur l’aspect matériel et peuvent être rangées en trois catégories. Il y a les besoins immédiats, les besoins à court terme et ceux à moyen et long terme.

Le constat est que les besoins immédiats se résument au fonctionnement, notamment le matériel de bureautique. A court terme le collège a besoin des équipements d’entretien des jardins et à moyen long terme, la construction d’une barrière en dur et surtout la restauration des toitures, charpentes et plafonds des principaux pavillons dont les deux qui se sont effondrés.

Sur l’ensemble des 12 bâtiments que compte le collège, quatre avaient besoin d’être refaits. Après l’orage qui a tout cassé, le coût des travaux sera plus élevé que si une solution avait été trouvée depuis la sonnette d’alarme.

Les nostalgiques vont jusqu’à penser que si les religieuses étaient encore présentes, l’image du collège aurait déjà changé positivement. ’’Quand elles étaient là, elles ne manquaient pas de grand-chose et on leur prêtait un peu plus d’attention’’, a témoigné un ancien du collège choqué de voir les chefs d’établissements gabonais abandonnés à eux-mêmes dans la gestion de ces patrimoines historiques et touristiques que sont les collège Val Marie et Saint Gabriel également touchés par l’orage.
 


SUR LE MÊME SUJET
Les cours ont bel et bien repris, ce lundi, dans la plupart des établissements publiques de Libreville, a constaté un reporter de GABONEWS, au lendemain de la décision d’interruption, jusqu’ à la rentrée prochaine, de la grève des membres de la Convention Nationale des Syndicats du Secteur de l’Education (CONASYSED), à l’issue d’une Assemblée générale réunissant la base et le collège de la dite convention. Les élèves ont effectivement repris le chemin de l’école ce lundi à l’image de ceux de l’école du Centre, dans le quartier 9 étages, surpris ce matin par notre équipe dans leurs salles de classe.Cette ...
Lire l'article
Les élèves de la classe de Terminale des séries A1, A2 et B du collège catholique Val Marie de Mouila ont été renseignés mardi sur les différents métiers que regorge le secteur de l'Environnement par le chef de site du Parc de Loango à Omboué (dans la province de l'Ogooué-Maritime, (sud-ouest), Narcisse Moukoumou, superviseur des équipes de terrain de l'ONG WCS, sur l'initiative d'une autre ONG locale ''Muyissi Environnement'', qui milite dans la préservation de la nature. Sur ce secteur d'activités, Narcisse Moukoumou s'est appuyé sur les 13 Parcs nationaux du Gabon pour mieux faire passer son message. M. Moukoumou a ...
Lire l'article
Sur l’initiative de l’ONG « Muyissi » qui milite pour la préservation de la nature, quelques métiers liés à l’environnement ont été présentés ce mardi aux élèves de Terminale du collège Val Marie par le chef de site du parc de Loango à Omboué dans la province de l’Ogooué-Maritime (Sud ouest), Narcisse Moukoumou, chargé de superviser les équipes de terrain de WCS. Parmi les 13 métiers présentés et développés, on a noté le monitoring, le tourisme, la gestion de la biodiversité, la recherche botanique et zoologique, la recherche socio-économique, l’éducation environnementale, la biologie, l’aménagement, la cartographie, la conservation entre autres. L’exposé ...
Lire l'article
Les élèves du collège catholique Val Marie, situé à trois kilomètres au sud de la commune de Mouila dans le deuxième arrondissement, ont marché pacifiquement et observé un sit-in ce lundi au Gouvernorat pour dénoncer le piteux état de la route et surtout l’état défectueux des deux ponts qui mènent à leur établissement ,a constaté le correspondant de GABONEWS. « Cela fait plus de trois ans que cette situation dure. Le collège Val Marie subit un vrai calvaire, les taxis refusent d’y accéder à cause de l’état de la route », a déclaré le secrétaire général de la coopérative, Charmant Bivoulis, ...
Lire l'article
Le collège catholique Val Marie situé à 3 km de la ville de Mouila (province de la Ngounié) a reçu samedi du président du groupe parlementaire du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Luc Marat Abyla, un lot de matériels pour les besoins didactiques et d’entretien de l’établissement. Ce lot était composé d’un photocopieur avec imprimante, de deux splits pour le maintien des équipements scientifiques livrés en même temps, de deux tondeuses avec les accessoires pour l’entretien de la concession. Le don à cet établissement intervenait à la faveur de la tenue à Mouila des 6ème journées parlementaires du groupe PDG et ...
Lire l'article
La reprise des cours s’est effectuée timidement à Tchibanga dans le chef lieu de la province de la Nyanga (Sud Ouest), après une grève organisée par les enseignants réunis au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation. La reprise des cours dans les différents établissements primaires et secondaires de la place s’est déroulée timidement avec l’arrivée à compte goutte des élèves et parfois des enseignants qui comptent, quant à eux, commencer effectivement les enseignements lundi prochain. Cette situation a été déplorée par les responsables de ces établissements scolaires, à tel point que certains responsables ont fait diffuser ...
Lire l'article
Les cours ont redémarré ce jeudi matin sur toute l'étendue du territoire national, dans un contexte de décontraction particulier, ceci après une grève de plus de trois mois orchestrée par les enseignants affiliés à la Coalition nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED). Malgré le doute qui planait sur la levée de la grève observée par les enseignants, et ce, après la signature du protocole d’accord devant le chef de l’Etat, certains élèves et encadreurs, notamment ceux de Libreville se sont rendus tôt dans leurs établissements respectifs en vue d'une reprise effective des cours. C'est du moins ce que laisse ...
Lire l'article
Le Lycée privé Moutou-Mambou de Koulamoutou a effectué une reprise des cours timide ce lundi, répondant ainsi à l'appel de l'inspecteur délégué d'académie de la province de l'Ogooué-Lolo, Gabriel Pangot, qui dans un communiqué télévisé, a invité vendredi dernier, les enseignants et les élèves à regagner leurs établissements le 12 janvier, a constaté le correspondant permanent de l'AGP. Parmi tous les établissements scolaires secondaires de la capitale provinciale de l'Ogooué-Lolo, le lycée Moutou-Mambou est le seul à avoir obtempéré, les enseignants et les élèves, de la classe de sixième à celle de terminale, ont fait cours, au grand bonheur du proviseur ...
Lire l'article
Les cours reprennent lundi prochain dans tous les établissements scolaires primaires et secondaires du Gabon suite à la levée du mot d’ordre de la grève déclenchée le jour de la rentrée scolaire, le 6 octobre dernier, par la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), une coalition regroupant neuf syndicats enseignants, a appris APA. Dans une déclaration, vendredi soir à la télévision nationale, le porte-parole de la CONASYSED, Robert Mbeang Essono, a invité les enseignants membres du syndicat à reprendre les cours dès lundi prochain dans les établissements primaires et secondaires, afin d’éviter une année blanche à nos enfants. La grève ...
Lire l'article
Les cours ont démarré très timidement ce lundi dans les lycées et collèges publics de libreville, après l’annonce vendredi dernier de la reprise des négociations entre les syndicats de l’Education et la tutelle.« Nous avons tenu à respecter les consignes de la tutelle, la preuve nous sommes présents ce matin, mais il nous est impossible de donner véritablement les cours, sans un mot d’ordre des instances dirigeantes de notre syndicat », déclarait Fidèle Ondo, professeur d’Anglais au lycée public de Nzeng Ayong. Contrairement au 6 octobre dernier, les enseignants ont répondus à l’appel ce matin, sans véritablement dispenser les cours. « Nous ...
Lire l'article
Gabon: Reprise effective des cours après la grève de la CONASYSED
Les élèves de Terminale du collège catholique Val Marie informés sur les métiers environnementaux
Gabon: Environnement / Les élèves du collège Val Marie sensibilisés sur les métiers de l’environnement
Gabon: Les élèves du collège Val Marie font un sit-in au Gouvernorat
Gabon: Le collège Val Marie de Mouila reçoit un don des députés PDG
Gabon: Reprise timide des cours à Tchibanga
Gabon: Reprise des cours au Gabon après plus de trois mois de grève
Education : Le Lycée privé Moutou-Mambou effectue une reprise des cours timide à Koulamoutou
Reprise des cours lundi au Gabon après plus de 3 mois de grève
Gabon: Timide démarrage des cours après la suspension de la grève des enseignants


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Avr 2010
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*