Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Libreville pourra-t-elle «sauver» l’ASECNA ?

Auteur/Source: · Date: 25 Avr 2010
Catégorie(s): Afrique

Les ministres en charge des transports aériens des 18 Etats membres de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et Madagascar (ASECNA) sont attendus à Libreville du 26 au 28 avril prochains pour parapher la nouvelle convention qui remplacera celle signée en 1974 à Dakar. La «Convention de Libreville» doit mettre fin aux dissensions internes qui minent l’agence depuis plusieurs années, et désamorcer le conflit «explosif» qui entoure la désignation du nouveau directeur.
Auréolée des efforts de médiation du défunt président gabonais pour apaiser les tensions entre les pays membres en 2008, c’est Libreville qui accueillera le 28 avril prochain les ministres des transports aériens des 18 Etats membres de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et Madagascar (ASECNA) pour la signature de la nouvelle convention.

La révision de la «Convention de Dakar» signée en 1974 doit permettre de moderniser les textes de base de l’institution et assurer leur meilleure adaptation à l’environnement aéronautique international.

Mais ce conclave revêt également une importance capitale pour l’avenir de l’agence confrontée à de graves dissensions internes depuis plusieurs années. La médiation engagée du défunt président Omar Bongo auprès de ses pairs des Etats membres avaient certes permis d’apaiser les tensions, mais n’avaient soldé les conflits d’intérêts qui placent encore aujourd’hui l’agence au bord du gouffre.

Pour le quotidien sénégalais l’Observateur, plusieurs pays membres de l’ASECNA pourraient refuser de ratifier la nouvelle convention, et partant de quitter l’agence avec le risque d’éclatement que cela entraînerait.

Au centre des dissensions se trouverait le mandat de l’actuel directeur général de l’agence, le tchadien Youssouph Majamat, dont la probité serait remise en question par plusieurs pays membres.

«Le manque de transparence est en train de couler l’ASECNA. (…) Sur des ressources annuelles d’environ 160 milliards de FCFA, le Sénégal y contribue pour 72 milliards. (…) Nous devons savoir où va notre argent», expliquait le ministre sénégalais des Transports, Farba Senghor, au plus fort de la crise en 2008.

Lors des médiations entreprises par les chefs d’Etats des pays membres pour sauver l’agence, il aurait été décidé le départ de l’actuel directeur général et «c’est seulement dans un souci d’apaisement qu’à la réunion du Comité des ministres de Ouagadougou en juillet 2009, il a été consenti de le laisser finir son mandat», selon des sources proches du dossier citées par l’Observateur.

Or la candidature du tchadien à sa propre succession aurait réveillé les dissensions internes entre les pays membres. Plusieurs sources proches du dossier estiment à cet effet que l’avenir de l’agence sera conditionnée par le conclave de Libreville le 28 avril prochain, dernier virage avant la réunion de juillet et au cours de laquelle sera dévoilé le nom du nouveau directeur général de l’ASECNA.

Pour le nouveau ministre sénégalais des Transports aériens, Karim Wade, «le départ de l’actuel Directeur général de l’ASECNA est clairement retenu de façon concomitante au retour du Sénégal dans ce forum».

Le Mauritanien Mohamed Khaled Ould Salem Sidya, le Malien Amadou Ousmane Guitteye et le Togolais Christian Foly-Kossi sont également candidat à ce poste.

Fondée en 1959, l’Asecna est chargée du contrôle de la circulation, du guidage des avions et de la transmission des informations dans un espace aérien de 16 millions de km2, soit 1,5 fois l’Europe. Elle gère aussi l’approche et l’atterrissage des avions. Elle regroupe le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, les Comores, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée Bissau, la Guinée équatoriale, Madagascar, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad, le Togo et la France (qui dispose d’aéroports à Mayotte et La Réunion).
 


SUR LE MÊME SUJET
La délégation de la Confédération africaine de football (CAF) est arrivée le 2 septembre à Libreville pour sa dernière visite d’inspection des chantiers de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2012. C’est à l’issue de cette ultime visite du 4 au 5 septembre prochain que l’on saura si le Gabon est apte à abriter cette compétition. Attendue à Libreville en août, la délégation de la Confédération africaine de football (CAF) est finalement arrivée le 2 septembre dans la capitale gabonaise. Du 4 au 5 septembre prochain, la délégation procédera à la dernière visite d’inspection des chantiers de la Coupe d’Afrique ...
Lire l'article
Le satisfecit semble général à l’issue de la signature ce 28 avril à Libreville de la nouvelle convention de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et Madagascar (ASECNA) par les ministres de tutelle des 18 pays membres. Les dissensions internes relatives notamment à l’ancien directeur général semblent avoir été résolues, résorbant ainsi les failles qui faisaient craindre l’éclatement de l’agence. Réunis à Libreville depuis la veille, les ministres de tutelle des 18 pays membres de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et Madagascar (ASECNA) ont paraphé la nouvelle convention de l’agence sensée ...
Lire l'article
« Cette révision était une nécessité, parce que la Convention datait de 36ans », Jacques Courbin, Président du Conseil d’Administration de l’ASECNA Situant les avantages que va apporter la nouvelle feuille de route de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), scellée ce mercredi dans la capitale gabonaise par tous les 18 Etats membres de l’Agence, Jacques Courbin, Président du Conseil d’Administration de cette institution a appuyé que «cette révision était une nécessité parce que la Convention datait de 36ans ». « Nous avons créé un statut international afin que l’Agence devienne une organisation ...
Lire l'article
Le Président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba, a quitté Libreville, ce mercredi, accompagné de son épouse, Sylvia Bongo Ondimba, à destination de la Chine où il prendra part à la cérémonie de lancement des travaux de réalisation d’infrastructures entrant dans le cadre de l’Exposition de Shanghai 2010. 192 pays seront représentés à cette exposition, la première du genre dans un pays en voie de développement. Avant son départ, le Président Bongo a assisté à la cérémonie de signature de la convention de Libreville des Etats membres de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et ...
Lire l'article
Les ministres en charge des transports aériens des 18 Etats membres de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et Madagascar (ASECNA) sont attendus à Libreville du 26 au 28 avril prochains pour parapher la nouvelle convention qui remplacera celle signée en 1974 à Dakar. La «Convention de Libreville» doit mettre fin aux dissensions internes qui minent l’agence depuis plusieurs années, et désamorcer le conflit «explosif» qui entoure la désignation du nouveau directeur. Auréolée des efforts de médiation du défunt président gabonais pour apaiser les tensions entre les pays membres en 2008, c’est Libreville qui accueillera ...
Lire l'article
Le Comité central d’entreprise (CCE) de Plysorol a annoncé qu’il allait intenter une action en justice contre le repreneur chinois de l’entreprise, Guohua Zhang, pour délit de banqueroute. Mais les employés craignent que le processus judiciaire soit trop lent pour empêcher le transfert vers une autre filiale de l’industriel chinois des droits d’exploitation des concessions forestières de la société au Gabon. Course contre la montre pour les avocats du Comité central d’entreprise (CCE) de Plysorol, en France, qui doivent parvenir à bloquer le tacite processus de démantèlement de la société par le repreneur chinois avant la fuite des actifs de ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais Jean Eyeghé Ndong a reconnu que l'élection présidentielle consécutive à la mort du président Omar Bongo Ondimba ne pourrait avoir lieu fin juillet comme prévu par la Constitution, lors d'une interview diffusée lundi par la chaîne France 24. Jean Eyeghé Ndong n'a pas non plus exclu, le moment venu, de se porter candidat à cette élection. "Je vois mal comment en 45 jours nous pouvons régler le problème de l'élection présidentielle", a déclaré M. Eyeghé Ndong. "J'espère que je ne m'avance pas trop mais c'est sûr que nous irons au-delà de 45 jours", a-t-il dit lors de cet ...
Lire l'article
Le ministre gabonais en charge de l’Energie et des Ressources hydrauliques, Casimir Oyé Mba, a reçu le 3 octobre Patrice Fonlladosa, le représentant régional de VEOLIA Water, maison mère de la Société d’Eau et d’Energie du Gabon, dans le cadre de la renégociation des termes du contrat qui lie la société à l’Etat gabonais. A la suite d'une coupure au début du mois de septembre ayant engendré d’importants désagrément, le gouvernement avait demandé l’accélération de la révision du contrat pour l’adapter aux évolutions du secteur énergétique gabonais au regard de la croissance de la demande. Les responsables de Veolia Water et ...
Lire l'article
Les aéroports des 17 pays membres de l’ASECNA observent depuis le 29 juillet dernier à 13 heures, un mouvement de grève paralysant l’ensemble du trafic aérien pour protester contre les mauvaises conditions de travail et de traitement généralisés dans les différentes antennes nationales. Ce mouvement de grève débuté dans l’antenne de Niamey, au Niger, fait suite à un préavis déposé à la tutelle depuis le 30 juin dernier et devrait se poursuivre jusqu’au 31 juillet prochain. Les avions sont au hangar dans les 17 pays membres de l’Agence pour la sécurité et la navigation aérienne (ASECNA), dont les agents ont ...
Lire l'article
Une réunion des centres de coordination régionaux de l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) s'est ouverte jeudi à Libreville en vue de trouver des solutions, appropriées aux problèmes de gestion du trafic aérien qu'ils rencontrent dans leur espace commun. La réunion de coordination des services de la circulation aérienne s'inscrit dans le cadre de la mission première de l'ASECNA notamment, assurer la sécurité dans l'espace aérienne. Pour le représentant de l'ASECNA au Gabon, Pascal Oyougou, la situation économique aériennes est très difficile et impose aux fournisseurs de services, la recherche permanente de l'efficacité afin ...
Lire l'article
Gabon : Libreville abritera-t-elle la CAN 2012 ?
Gabon : La Convention de Libreville donne des ailes à l’ASECNA
ASECNA: « Cette révision était une nécessité, parce que la Convention datait de 36ans », Jacques Courbin
Le président Ali Bongo Ondimba a quitté Libreville pour Shanghai en Chine
Gabon : Libreville pourra-t-elle «sauver» l’ASECNA ?
Gabon : La justice française parviendra-t-elle à sauver Plysorol ?
Gabon: la présidentielle ne pourra avoir lieu fin juillet
Gabon : Veolia tente de sauver son contrat
ASECNA : La grève des aiguilleurs du ciel paralyse 17 pays africains
Gabon: ASECNA: La gestion du trafic aérien en toile de fond de la Réunion de Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 25 Avr 2010
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*