Socialisez

FacebookTwitterRSS

Transformation du Bois gabonais: près de 500 nouveaux emplois à la SNBG

Auteur/Source: · Date: 27 Avr 2010
Catégorie(s): Economie

Lors de son propos, ce mardi, face à la presse nationale et internationale, le premier ministre, Paul Biyoghé Mba, qui faisait le bilan d’étape de l’action du gouvernement qu’il dirige, a déclaré, en ce qui concerne la Société nationale des bois du Gabon (SNBG), qu’en passant à l’étape de la transformation du bois, après remodelage des infrastructures de cette société, il y n’y aurait pas de compression, mais bien au contraire une création de près de 500 emplois.
Pour aborder le cas SNBG, le chef du Gouvernement a d’abord indiqué que dès le 16 mai prochain, aucune bille de bois non transformée ne sortira du Gabon. Une manière de respecter les grandes décisions prises par les tous premiers Conseils des Ministres de l’ère Ali Bongo Ondimba, après son accession à la magistrature suprême, le 16 octobre 2009.

Concernant la SNBG, le premier ministre a relevé que le rôle de cette société étatique était d’acheter et de vendre du bois à l’extérieur. Or, aujourd’hui, elle ne peut plus vendre au regard de la mesure qui oblige à la transformation.

Dans le contexte, il a précisé que la SNBG a déjà acquis une parcelle dans la commune d’Owendo, au sud de Libreville, en vue de la construction d’édifice devant permettre le passage de l’étape du simple achat et de vente de grumes à celui de la transformation.

« La SNBG travaille à mettre sur pied une unité de transformation du bois à Owendo (…) avec deux ou trois types de transformations », a affirmé Paul Biyoghé Mba qui a, de ce fait, relevé que la nouvelle SNBG générera près de 500 emplois.

A compter du 16 mai prochain, le gouvernement gabonais mettra à exécution l’interdiction d’exporter des grumes du Gabon sans au préalable procéder à la transformation.

Le premier ministre n’a pas insisté sur les quantités à produire, mais sur la stricte transformation sur place avant exportation. 


SUR LE MÊME SUJET
Gabon: 13,7 millions d’euros pour une usine de transformation du bois
La Société Nationale des Bois du Gabon (SNBG) a obtenu un prêt 13,7 millions d'euros notamment de la Banque de Développement des Etats de l'Afrique Centrale (BDEAC) pour un complexe de transformation de bois à Owendo, le port de Libreville, a-t-on appris vendredi. La BDEAC finance 8 milliards (12,2 millions d'euros) et la banque privée Ecobank, présente en Afrique centrale et de l'ouest, 1 milliard (1,5 millions). Ce prêt représente une partie des 34,9 milliards de FCFA (54 millions d'euros) du projet de construction du Complexe usinier d'Owendo, financé à 80% par la SNBG sur fonds propres, selon les documents donnés à ...
Lire l'article
8 milliards de francs CFA pour la SNBG
La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’accorder un prêt de 8 milliards francs CFA à la Société nationale des bois du Gabon (SNBG). A l’issue d’un accord signé le 23 janvier à Brazzaville, au Congo, avec le gouvernement gabonais, la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) va octroyer un prêt de 8 milliards de francs CFA à la Société nationale des bois du Gabon (SNBG) pour la construction d’un complexe industriel de transformation de bois à Owendo. «La BDEAC, dont la mission est de financer le développement socio-économique en Afrique centrale, continue d’accompagner les ...
Lire l'article
Le secteur forestier gabonais, qui représente d'ores et déjà une part significative du produit intérieur brut (PIB), a initié un processus ambitieux et de longue haleine pour mettre fin à son activité d'exportation de bois en tant que matière première et se reconvertir dans la transformation. La progression dans la chaîne de valeur génère quelques difficultés de développement, mais le secteur a enregistré un succès relatif en s’orientant vers des activités à valeur ajoutée. Plus de 400 essences de bois composent les forêts gabonaises, qui s'étendent sur 22 millions d’hectares de terres et couvrent plus de 85 % du territoire national. ...
Lire l'article
Le secteur forestier gabonais, qui représente d'ores et déjà une part significative du produit intérieur brut (PIB), a initié un processus ambitieux et de longue haleine pour mettre fin à son activité d'exportation de bois en tant que matière première et se reconvertir dans la transformation. La progression dans la chaîne de valeur génère quelques difficultés de développement, mais le secteur a enregistré un succès relatif en s’orientant vers des activités à valeur ajoutée. Plus de 400 essences de bois composent les forêts gabonaises, qui s'étendent sur 22 millions d’hectares de terres et couvrent plus de 85 % du territoire national. Le ...
Lire l'article
Une usine de transformation du bois de la Société nationale des bois du Gabon (SNBG), jusque-là spécialisée dans la commercialisation des grumes, est en cours de construction dans la zone portuaire d’Owendo, dans la banlieue sud de Libreville, a constaté l’AGP. Lundi dernier, le président Ali Bongo Ondimba s’est rendu sur le site pour se rendre compte de l’état d’avancement du chantier, exécuté en collaboration avec la société italienne Cremona, spécialisée dans la fabrication des outils de transformation du bois. L’usine de transformation du bois de la SNBG entre dans le cadre de l’industrialisation de la filière bois ...
Lire l'article
La Société nationale des bois du Gabon (SNBG) a annoncé le 30 mars à Libreville un résultat net de 3,047 milliards de francs CFA pour l’exercice 2009, en hausse de 17% par rapport à l’exercice précédente. Au pied du mur de l’industrialisation de la filière, la Société nationale des bois du Gabon (SNBG) met des billes de son côté avec un résultat net en hausse de 17% en 2009, soit 3,047 milliards de francs CFA contre 2,616 milliards en 2008. A l’issue du Conseil d’administration tenu le 30 mars à Libreville, la SNBG a annoncé des résultats financiers consolidés, notamment grâce à ...
Lire l'article
L’Administrateur directeur général de la société nationale du bois du Gabon (SNBG), Serge Rufin Okana a indiqué, mardi au cours d’un conseil d’administration, que l’entreprise avait réalisé au 31 décembre 2009 un chiffre d’affaires de 37,271 milliards de Francs CFA, soit une hausse de 17% par rapport à 2008. Ce résultat, communiqué à l’issu du conseil d’administration tenu mardi au siège de l’entreprise à Libreville, est la conséquence des ventes exports en volume qui s’élèveraient à 343.224 m3 au 31 décembre 2009. La stratégie utilisée par l’entreprise pour atteindre ce résultat consistait à privilégier la qualité des bois achetés afin qu’ils ...
Lire l'article
La Société nationale des bois du Gabon (SNBG) tiendra mardi son Conseil d’administration à son siège de Libreville pour examiner les résultats de l’exercice 2009. Il est important de rappeler que les résultats de l’exercice 2008 avaient été satisfaisant à la suite de l’accroissement des ventes de bois dont une percée des bois divers qui ont représenté 40% du chiffre d’affaires de l’ensemble. La SNBG avait détenu pendant plusieurs années le monopole de la commercialisation des principales essences : Okoumé et Ozigo avant que les forestiers n’entrent dans la danse. Créée en 1975, la SNBG dispose d’un capital de 4 milliards de ...
Lire l'article
Le ministre de l’Economie forestière, des Eaux et de la Pêche, Emile Doumba, a inauguré une nouvelle usine de transformation du bois à Kolossoville, dans la province du Woleu Ntem (nord), a rapporté la radio nationale. « La filière bois est une des priorités du gouvernement; alors il nous faut diversifier notre potentiel économique et cela passe par l’industrialisation des structures, l’implication des populations locales », a déclaré le ministre. « Il nous faut alors donner à la population internationale des produits de qualité afin que ce marché s’ouvre de plus en plus à notre bois », a –t-il ajouté. Soulignons que Kolossoville ...
Lire l'article
DEPUIS quelques années, le secteur du bois ne se porte pas très bien au Gabon. A l'occasion d'une rencontre, en 2005, entre le ministre des Eaux et Forêts d'alors, Emile Doumba, d'une part, et les opérateurs économiques de la filière, d'autre part, autorités et forestiers avaient passé en revue les problèmes qui freinaient l'évolution du secteur. Dans son examen des causes de la baisse des performances de la filière, le ministre avait même rappelé les recommandations faites, quelques semaines plus tôt, par la conférence tenue à Libreville sous l'élide de l'Organisation africaine du bois (OAB) et de l'Organisation internationale des bois ...
Lire l'article
Gabon: 13,7 millions d’euros pour une usine de transformation du bois
8 milliards de francs CFA pour la SNBG
La transformation du bois, un secteur prometteur au Gabon
Gabon : La transformation du bois, un secteur prometteur
La SNBG construit une usine de transformation du bois dans une banlieue de Libreville
Gabon : Plus de 3 milliards de FCFA de bénéfices pour la SNBG en 2009
Economie : La SNBG réalise un chiffre d’affaires en hausse de 17%
Gabon : La SNBG tiendra son conseil d’administration mardi
Gabon: Une nouvelle usine de transformation de bois inaugurée à Kolossoville
Gabon – Bois: Crise profonde à la SNBG


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Avr 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*