Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le gouvernement donne son aval pour la cession de Zain

Auteur/Source: · Date: 30 Avr 2010
Catégorie(s): Economie

Le gouvernement gabonais a finalement donné son accord à la requête introduite le 23 mars dernier par Zain Gabon concernant la cession de la filiale africaine du géant koweitien à l’indien Bharti Airtel.
L’opération avait provoqué une levée de bouclier des gouvernements gabonais et congolais qui réclamaient leurs droits de regards sur cette cession. Le 28 avril, le gouvernement gabonais a finalement donné son aval au rachat par le géant indien Bharti Airtel des filiales africaines de Zain, dont Zain Gabon.

«Après examen de cette requête, le Ministère a porté à la connaissance de Zain Gabon ce mercredi 28 avril qu’il accède à cette demande et marque son accord à la transaction», annonce le communiqué de l’opérateur de téléphonie mobile leader du pays.

«Nous sommes convaincus que l’arrivée d’une multinationale telle que le Groupe Bharti Airtel contribuera au développement du Gabon et notamment du secteur des télécommunications et lui souhaite la bienvenue», ajoute le communiqué, assurant par ailleurs ses clients de «la continuité de ses activités».

Arguant ne pas avoir été avisé de cette opération, le gouvernement gabonais avait brandi son veto et averti que malgré la finalisation annoncée de la transaction «Zain Gabon reste exclue de cette opération du fait de la non obtention écrite de l’approbation du Gouvernement Gabonais».

Le malentendu a réuni les dirigeants de Zain Gabon avec les autorités de tutelle pour aplanir le différent. Ces séances de travail ont notamment été l’occasion pour l’opérateur de téléphonie mobile de rappeler que «l’expérience du Groupe Bharti sur des marchés fortement concurrentiels lui a permis de développer des stratégies commerciales adaptées au pouvoir d’achat des consommateurs des pays émergents. Cela permettra à Zain Gabon d’envisager la réduction des coûts de communications tant souhaitée par le Gouvernement».

Zain Gabon avait par ailleurs estimé qu’«une conclusion positive à ces discussions donnerait un signal fort aux potentiels investisseurs sur le climat des affaires au Gabon, et sur la volonté d’accroître les interactions avec les nouveaux pays émergents».
 


SUR LE MÊME SUJET
Le président directeur général de la compagnie de téléphonie mobile Bharti, Manoj Kohli, repreneur des 15 filiales africaine du groupe Zain dont Zain Gabon, a présenté la vision pour l’Afrique de la société Bharti au ministre de la Communication, de la Poste et de l'Economie numérique, Laure Olga Gondjout, ce lundi, à Libreville, en présence des responsables des deux entreprises (Zain et Bharti), a constaté GABONEWS. La délégation, forte de huit personnes, reçue par le patron de la Communication au Gabon, avait entre autres le Directeur général de Régulation Afrique, Mamadou Kocade et le Président Directeur Général Afrique, Tiemoko Coulibaly ...
Lire l'article
Le Groupe international de télécommunication indien, Bharti Airtel, a finalisé l’acquisition des 15 filiales africaines de Zain, dont Zain Gabon, pour une valeur de 5350 milliards de Francs CFA soit 10,7 milliards de dollars, a-t-on appris de source officielle. De sources concordantes, cette transaction est la plus importante qui n’ai jamais eu lieu dans les marchés émergents et se traduira, selon les derniers résultats d’audit, par des revenus combinés de plus de 12,4 milliards de dollars US et d’un EBITDA de plus de 4,7 milliards de dollars US. Le président Directeur général de la Bharti Airtel, Sunil Bharti Mittal n’a pas manqué ...
Lire l'article
Le ministère gabonais de la Communication, de la poste et de l’économie numérique a finalement approuvé la vente de Zain Afrique dont Zain Gabon fait partie au groupe Bharti Airtel, indique un communiqué de cet opérateur de téléphonie mobile dont l’AGP a reçu copie lundi. Cette approbation du gouvernement gabonais fait suite à une requête introduite le 23 mars dernier par la direction de Zain Gabon. Lors de l’annonce du rachat du portefeuille Zain Afrique, les autorités gabonaises avaient exprimés leur désapprobation estimant que cette transaction était en violation avec les accords régissant les deux parties. ‘’Après examen de cette requête, le ...
Lire l'article
Le ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout, a deploré le rachat des actifs africains de Zain par l’opérateur indien Bharti Airtel et a reproché à la filiale gabonaise de ce groupe de ne pas avoir respecté les dispositions réglementaires régissant ses activités de télécommunication au Gabon. Le gouvernement gabonais se réserverait le droit de prendre des mesures disciplinaires à l’encontre de l’opérateur et en particulier le non respect du cahier de charges de la licence GSM autorisant Zain à opérer au Gabon. Selon le ministère de la Communication, la vente de Zain Gabon va profondément déstructurer la marché de la téléphonie ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a annoncé son opposition à la vente de la filiale locale de Zain dont le groupe est en voie d’être racheté par le géant indien Bharti Airtel, indique un communiqué officiel paru samedi dans la presse locale. "Le gouvernement gabonais désapprouve cette opération suite à l’ inobservation par Zain-Gabon des dispositions réglementant l’ activité des télécommunications en République Gabonaise et du non respect du cahier des charges de la licence", précise le communiqué. Selon un responsable gabonais s’exprimant sous le couvert de l’ anonymat, la licence accordée à Zain Gabon est non cessible, non transmissible et non transférable. Libreville ...
Lire l'article
Le ministère de la Communication a publié le 26 mars un communiqué pour dénoncer les conditions de rachat des actifs africains du groupe Zain, dont Zain Gabon auquel l’aval du gouvernement n’aurait pas été donné pour cette opération. Confusion et perplexité à Zain Gabon, l’opérateur de téléphonie mobile leader du pays, depuis la publication dans la soirée du 26 mars d’un communiqué du ministère de la Communication fustigeant le rachat des actifs africains du groupe par l’indien Bharti Airtel. «Suite à l’achat des actifs africains du GROUPE Zain par l’opérateur Indien BHARTI AIRTEL pour 4 125 milliards de francs CFA, (…) ...
Lire l'article
« Le Gouvernement gabonais est (...) souverain d'approuver ou pas la transaction entre l’opérateur indien Bharti Airtel et le Groupe Zain », DG de l’Artel, Fabien Mbeng Ekoga Le Directeur de l’Agence de Régulation des Télécommunications ( ARTEL) , Fabien Mbeng Ekoga, a tenu, ce samedi, à préciser que « le Gouvernent gabonais est tout à fait souverain d'approuver ou pas la transaction entre l’opérateur indien Bharti Airtel et le Groupe » intervenue, en début de semaine, au point d’irriter les plus hautes autorités qui ont dénoncé, vendredi soir, l’ « inobservation par Zain-Gabon des dispositions réglementant ...
Lire l'article
A travers un communiqué émanant du ministère de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique, datant de ce vendredi et dont la copie a été officiellement transmise à la Rédaction de GABONEWS, le gouvernement gabonais s’offusque de la procédure usitée pour la liquidation du Groupe Zain en faveur de l’opérateur Indien Bharti Airtel et menace de « prendre à titre conservatoire toutes mesures qu’il jugera nécessaires. Apparemment, tout porte à croire que les responsables de l’opérateur de téléphonie mobile ‘’Zain’’ n’ont nullement consulté le gouvernement gabonais avant de procéder à cette transaction qui transgresserait les ...
Lire l'article
L’Opérateur de téléphonie mobile ‘’Zain’’, leader des quatre que compte l’espace gabonais en la matière, à travers un communiqué parvenu à la rédaction de GABONEWS et que nous publions in-extenso, apporte d’importantes précisions relatives à la vente de Zain Africa BV à Bharti Airtel S.A TEXTE INTEGRAL « Faisant suite à l’annonce faite par Mobile Télécommunications Company KSC, "Zain", le 16 février 2010, concernant la vente de son Groupe Afrique "Zain Africa BV" à Bharti Airtel SA, la société confirme que le Conseil d’Administration de Zain s’est réuni au Koweït, mercredi 24 mars 2010, afin de passer en revue les derniers développements ...
Lire l'article
C’est le géant indien des télécommunications Bharti qui a remporté le bras de fer avec Vivendi pour le rachat des filiales africaines de l’opérateur koweïtien Zain. Acquis pour 10,7 millions de dollars, soit plus de 5360 milliards de francs CFA, ce nouveau marché offre de belles perspectives de croissance dans les 15 pays concernés, les filiales marocaines et soudanaises n’étant pas comprises dans l’offre. Zain passe sous pavillon indien en Afrique subsaharienne, avec le rachat par le numéro un indien des télécommunications, Bharti, de 15 des 17 filiales africaines du géant koweitien. Il aura fallut à l’indien Bharti ...
Lire l'article
La vision du Groupe de télécommunication Bharti pour l’Afrique présentée au ministre de la Communication
Zain Gabon désormais la propriété de Bharti Airtel
Téléphonie : Le Gabon approuve la vente de Zain Afrique au groupe Bharti Airtel
Gabon : Le gouvernement gabonais désapprouve la vente des actifs africains de Zain
Le Gabon s’oppose à la vente de la filiale locale de Zain
Gabon : Gondjout boude le rachat de Zain Afrique
« Le Gouvernement gabonais est (…) souverain d’approuver ou pas la transaction entre l’opérateur indien Bharti Airtel et le Groupe Zain »
Le gouvernement gabonais irrité par la procédure d’achat du Groupe Zain, l’opérateur incriminé s’explique
Zain : Communiqué au sujet de la vente de Zain Africa BV à Bharti Airtel SA
L’indien Bharti s’offre les filiales africaines de Zain


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Avr 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*