Socialisez

FacebookTwitterRSS

Journée mondiale de la Liberté de la Presse: les journalistes s’expriment sur l’accès aux sources d’informations

Auteur/Source: · Date: 3 Mai 2010
Catégorie(s): Médias

Célébrée ce lundi par la communauté internationale sous le thème « Droit de savoir: accès à l’information », au Gabon, la Journée mondiale de la Liberté de la Presse, est l’occasion pour les journalistes de donner également leurs avis sur la problématique de l’accès aux sources d’informations.

Paul Avoungou Ndila (journaliste à la rédaction de Télé Africa): « Le thème global parle d’accéder à la source de l’information qui est la base de l’activité journalistique. Car, le journaliste qui veut donner une information dans la phase de collecte, doit absolument aller à la source, prélever l’information pour ensuite la diffuser ».
« Accéder à une source suppose avoir les capacités financières de pouvoir prendre du temps et de travailler. C’est aussi un problème d’engagement personnel parce que lorsqu’on n’a pas reçu un salaire depuis 4, 5 voir 6 mois et qu’on vous présente dix fois plus que ce que vous gagnez normalement, vous comprenez qu’il est difficile de résister ».

« Vous comprenez qu’accéder à la source d’information implique la prise en compte d’un certain nombre de paramètres. D’où la question de savoir si les journalistes sont véritablement prêts à aller dans le sens de cette thématique mondiale qui a été ramenée au plan national ? ».

« Ma contribution, c’est que le journaliste doit d’abord commencer à prendre ses responsabilités par rapport à l’histoire et au travail qu’il fait. Cette responsabilité passe par la probité, nécessaire à l’éclosion de son métier. On ne peut pas se prévaloir du titre de journaliste lorsqu’on est dans un carcan qui nous met en position de faiblesse ».

« On ne peut pas dire qu’on est journaliste libre et travaillant pour l’Etat, Sachant qu’il est difficile de critiquer l’Etat tant qu’on travail pour lui. C‘est pourquoi le journaliste doit d’abord commencer par prendre son indépendance s’il veut prétendre accéder aux sources d’information en refuser de monnayer son talent».

Jonas Moukala, Rédacteur en Chef à la Radio Télévision Nazareth (RTN): « Je lance un appel aux pouvoirs publics pour qu’ils puissent être un peu plus ouverts envers nous afin que nous ayons plus d’accès à l’information qui fait souvent défaut.

Cette journée doit donc interpeller la conscience des décideurs pour ouvrir un peu plus les vannes ».

Edgard Omar Nziembi Douckaga, journaliste-reporter à la Radiodiffusion télévision gabonaise, première chaine (RTG1): « Le thème qui est décliné doit nous amener à réfléchir à l’occasion de cette journée. Car, dans le  contexte du Gabon, effectivement, quant on fait le tour de prison, on constate qu’il n y a pas des journalistes incarcérés».

Même quant on fait le tour des parquets, si vous retrouvez des journalistes, c’est certainement pour un autre problème mais, pas pour des délits de presse. Donc, sur le coup, on peut dire effectivement qu’il y a liberté de la presse au Gabon.

Seulement, ce que l’opinion ignore, c’est ce qui amène parfois les journalistes à perdre leur emploi. On n’en parle pas souvent. Il y a des journalistes qui se retrouvent au chômage tout simplement parce que le Directeur qui l’emploi a reçu les ordres d’une autorité à cause d’une information diffusée qui est pourtant vraie.

L’autre difficulté, c’est l’accès aux sources d’informations. Quant vous allez faire une investigation d’informations et qu’on vous ferme la porte au nez, vous spéculer ! Et en ce  moment, il y a de fortes chances que vous ayez à taper dans le mile en donnant la bonne information ou alors vous tapez à côté. Et, c’est en ce moment là qu’on se met à dos les juridictions ».

Donc, on peut dire officiellement qu’il y a la liberté de la presse mais, en même temps, il y a de gros obstacles liés aux pressions que les journalistes subissent sur le terrain et à la difficulté d’accéder à une information.

Je crois que le contexte actuel et le thème qui est décliné cette année doit permettre au Président de la République et au Ministre de la Communication de mieux créer le cadre qui permet aux journalistes d’avoir la garantie d’obtenir l’information qu’il recherche et la liberté de la traiter et de la diffuser ».


SUR LE MÊME SUJET
Après avoir sillonné les artères et les salles de rédaction de la capitale gabonaise, ce mardi 3 mai 2011, date de la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse à travers le monde, les acteurs de cette profession ont reconnu qu’au Gabon, la liberté de la presse est effective, justifiant leur propos par le fait qu’« il n’y a, à ce jour, aucun journaliste emprisonné pour ses écrits, (reportages, analyses aussi bien pour la presse audiovisuel que la presse écrite) ». Cette année, la journée mondiale de la liberté de la presse a pour thème « ...
Lire l'article
Au terme du colloque, tenu lundi à Lambaréné et portant sur le thème: « Droit de savoir: accès à l’information », les organisateurs et les journalistes sous-régionaux ont livré leur appréciation et autres commentaires. Jean-Pascal Ndong-Obiang, Président de L’union Internationale de la presse Francophone, Section Gabon : « Nous avons pu circonscrire au niveau de la sous-région, où nous en sommes au sujet de la liberté de la presse, ce qui n’aurait pas été le cas si l’on s’était réuni uniquement entre Gabonais. Nous nous sommes engagés à réunir chaque année au moment de la célébration de la journée internationale de la ...
Lire l'article
Au terme des travaux des ateliers organisés à Port-Gentil par l’Union de la presse francophone, section gabonaise, sous le thème « le potentiel des médias: Dialogue, Compréhension mutuelle et Réconciliation », dans le cadre des festivités de la Journée internationale de la presse. ABOU BEKER, journaliste de Canal Delta. « Ces deux jours ont été des moment de communion entre les communicateurs. Une communion ponctuée par des thèmes riches en enseignements, animés par des éminents conférenciers. Nous avons appris beaucoup de bonnes choses durant ces deux jours. Je remercie au passage La Section Gabonaise de l’Union de la Presse Francophone et ...
Lire l'article
En prélude à la Journée internationale de la liberté de la presse, prévue le 3 mai prochain, la jeune équipe rédactionnelle du périodique « l’Infini » du Lycée National Léon Mba de Libreville annonce pour dimanche une série de jeux de société, animations culturelles, conférence-débat entre autres. « La presse est un métier total. Un journaliste est comme une encyclopédie. Il maîtrise plusieurs domaines. C’est un métier qu’il faut valoriser. D’où l’importance de telles rencontres qui nous permettent d’échanger entre nous et de bénéficier surtout de l’expérience et des connaissances des uns et des autres. L’initiative est salutaire et louable ...
Lire l'article
Les journalistes gabonais se mobilisent en vue de la célébration, le 3 mai prochain, de la Journée Mondiale de la liberté de la presse 2009, à travers une série de manifestations qui vont graviter autour du thème retenu, cette année, par l’UNESCO: « Le rôle des médias dans le dialogue interculturel et la compréhension mutuelle ». En ce qui la concerne, la Section Gabonaise de l’Union Internationale de la Presse Francophone, (UPF), que dirige Jean Pascal Ndong, en partenariat avec la représentation de l’Unesco en tant que seule organisation du système des Nations Unies ayant pour mandat de défendre la ...
Lire l'article
Communiqués de Presse
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition Ci-dessous, lisez le Communiqué de presse ayant marqué le lancement de la Coalition du Refus le 18 janvier 2009 Communiqué de Presse COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Suite aux arrestations arbitraires dont de dignes membres de la société civile gabonaise ont fait ...
Lire l'article
La Journée mondiale de la presse sous le thème « Liberté d’expression, accès et autonomisation » a été célébrée vendredi, en différée avec faste, à Libreville au même moment que la rétrocession par l’entreprise chinoise CMEC du bâtiment de la RTG à l’Etat gabonais. Pour le président de l’Observatoire gabonais des médias (OGAM), Albert Yangari, « Le paysage médiatique gabonais s’est enrichi. Le climat malsain entre la presse et les hommes politiques mérite d’être assaini, nous devons désormais regarder dans la même direction sans a priori ni hésitation de critique visant à parfaire les choses ou le travail », a –t-il ...
Lire l'article
A l'occasion de la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse ce 3 mai, le ministre de la Communication, Jean Boniface Asselé, a restitué le cadre normatif dans lequel évoluent les journalistes gabonais et les mesures gouvernementales plus ou moins récentes visant à garantir la rigueur et la liberté de l’exercice journalistique au Gabon. Le ministre de la Communication, Jean Boniface Assélé a saisi le prétexte de la célébration de la Journée internationale de la liberté de la presse pour se prononcer sur le cadre de l’exercice de la liberté de la ...
Lire l'article
La célébration samedi, au Gabon, de la journée mondiale de liberté de la presse est passé sous silence, malgré l'engagement de l'Observatoire gabonais des médias (OGAM) qui avait programmé une série de communications portant sur les « droits et devoirs des journalistes, éthique et déontologie » et sur les questions de l’«autorégulation », qui ont malheureusement été annulés sans trop de précisions. Selon un communiqué du ministère gabonais de la communication, cette journée a été reportée pour une date ultérieure, pour les raisons non évoquées. L'OGAM a donc préféré célébrer cette journée en gardant simplement le silence pour rendre hommage aux journalistes ...
Lire l'article
Le ministère de la Communication, des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles technologies de l'information, organise samedi prochain à Libreville, la Journée internationale de la liberté dont le thème retenu à cette occasion est « Liberté d'expression, accès et autonomisation ». Au cours de cette Journée, plusieurs manifestations seront organisées, ainsi que la remise au président de la République gabonaise, Omar Bongo Ondimba le grand prix de la paix par l'organisation non gouvernementale « Paix sans Frontière », de l'Union internationale de la presse Francophone. De part le monde, le 3 mai est une date consacrée à l’information du public sur les ...
Lire l'article
Communication / Journée mondiale de la liberté de la presse: la liberté de la presse est effective au Gabon, selon Charles Stéphane Mavoungou, journaliste gabonais
« Ils ont dit » au sortir du colloque de Lambaréné sur la liberté de la presse
Gabon: Journée de la Liberté de la Presse à Port-Gentil : « La culture s’entretient comme un champ », (Faustin BE-ETHO(RAD)
Gabon: Des journalistes en herbe s’activent dans la préparation de la journée internationale de la liberté de la presse
Gabon: Journée mondiale de la liberté de la presse 2009: les journalistes gabonais s’activent
Communiqués de Presse
Gabon: La Journée mondiale de la liberté de la presse célébrée en différé avec faste à Libreville
Gabon : La liberté de la presse selon Jean Boniface Assélé
Gabon: La Journée mondiale de la liberté de la presse passe sous silence au Gabon
Gabon: Célébration samedi prochain à Libreville de la Journée internationale de la liberté de la presse

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Mai 2010
Catégorie(s): Médias
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*