Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Les forêts de Plysorol passeront-elles sous pavillon chinois ?

Auteur/Source: · Date: 4 Mai 2010
Catégorie(s): Economie

Le repreneur chinois de Plysorol, Guohua Zhang, continue de mettre la pression sur les autorités gabonaises pour obtenir le transfert des droits d’exploitation des 600 000 hectares de forêts des filiales gabonaises de la société française à ses filiales chinoises au Gabon.

Les potentiels repreneurs qui préparent déjà leurs offres en France pourraient bien se battre pour un gâteau vide. Si l’actionnaire chinois de Plysorol parvenait à récupérer les concessions forestières exploitées par les filiales gabonaises du groupe, la société serait vidée de sa substance et promise à une mort rapide.

C’est tout l’enjeu de «l’affaire Plysorol», dont le nœud gordien se trouve aujourd’hui sous la coupe de la justice gabonaise, assaillie par la partie chinoise pour transférer les actifs de Leroy Gabon et Pogab, les deux filiales du groupe français, à des filiales chinoises implantées au Gabon.

Un courrier de l’avocat de la partie chinoise, maître Xavier Lebray, récemment parvenu au ministère gabonais des Eaux et Forêts explique que «s’il est exact que le jugement du tribunal de commerce de Lisieux du 31 mars 2009 a bien prévu l’inaccessibilité des actes de Plysorol SAS cédés à Plysorol Europe SAS (y compris les participation dans Leroy Gabon et Pogab), aucune disposition de ce jugement, né des actes passés en application de ce même jugement, ne prévoit l’inaccessibilité des actifs de ces mêmes filiales». Le directeur général de Plysorol, François Wu, avait brandi le même argument dans un communiqué paru le 23 avril dans la presse officielle gabonaise.

La veille, un communiqué du ministère de tutelle paraissait dans le même journal pour indiquer que «toutes cessions de titres de sociétés LEROY GABON et POGAB, de même que toutes ventes d’actifs seraient susceptibles de faire l’objet d’actions en nullité».

Le journal Ouest France rapportait également le 20 avril qu’un e-mail avait été envoyé à quelques journalistes ainsi qu’aux deux administrateurs judiciaires de l’entreprise et à un cadre de Plysorol, par François Wu qui expliquait que «notre dossier a été suivi en Chine à un très haut niveau. On demande au gouvernement français de faire une table ronde pour essayer de trouver une solution définitive avant que cela ne devienne une affaire diplomatique».

Aujourd’hui les pressions se multiplient sur le gouvernement gabonais de la part du partenaire chinois, et le dossier Plysorol doit figurer en bonne place des discussions qui se sont déroulées entre les autorités chinoises et gabonaises à l’occasion du séjour du chef de l’Etat gabonais à Shanghai pour l’ouverture de l’exposition universelle 2010.

Et avec l’interdiction d’exportation des grumes qui prend effet ferme à compter du 15 mai prochain, la partie chinoise dispose encore d’arguments pour faire pencher la balance en sa faveur. Le partenaire chinois aurait en effet déjà investi 17 millions d’euros pour la fourniture de machines de transformation locale du bois, dont quatre dérouleuses seraient déjà arrivées Gabon.

La Chine est impliquée dans des chantiers de première importance au Gabon, comme le projet Belinga ou la construction du stade d’Agondjé pour la CAN 2012.


SUR LE MÊME SUJET
Après l’exéquatur de la justice gabonaise de faire appliquer la récente décision du tribunal de commerce de Lisieux (ouest de la France), ayant choisi l'offre du groupe John Bitar du Franco-Libanais, Ghassan Bitar dans le feuilleton Plysorol dont Pogab et Leroy-Gabon sont les filiales au Gabon, ces deux entreprises sont désormais passées sous le contrôle du nouvel actionnaire qui entend améliorér l’activité pour répondre à la politique de transformation locale du bois imposée par les autorités gabonaises. Quatorze (14) jours après la décision du tribunal français octroyant Plysorol et ses filiales à l'industriel franco-Libanais, Ghassan Bitar au détriment ...
Lire l'article
Les travailleurs des entreprises gabonaises de bois Pogab et Leroy-Gabon ont organisé un mouvement de protestation pacifique, ce mercredi, à leur siège établi dans la commune d’Owendo pour, non seulement s’opposer à la liquidation de ces deux sociétés à travers Plysorol– France, mais également manifester leur soutien « indéfectible » à leur employeur chinois, a constaté GABONEWS. « Non à la liquidation des sociétés Leroy-Gabon et Pogab, oui à la conservation de nos emplois au Gabon », « Les sociétés Leroy-Gabon et Pogab sont des sociétés indépendantes de droit gabonais, il n’est pas question de ...
Lire l'article
Le repreneur chinois de Plysorol, Guohua Zhang, faisait en mai le forcing auprès des autorités gabonaises pour obtenir le transfert des droits d’exploitation des 600 000 hectares de forêts des filiales gabonaises de la société française à ses filiales chinoises au Gabon. Cette démarche a-t-elle abouti ? Une question d’autant importante que Plysorol vient d’être mis en liquidation judiciaire et que les personnels des filiales gabonaises ont été assurés par leur direction générale du maintien de leurs emplois La mise en liquidation judiciaire de l’ancien leader européen du contreplaqué, Plysorol, a suscité une question cruciale : les filiales ...
Lire l'article
Le Comité central d’entreprise (CCE) de Plysorol a annoncé qu’il allait intenter une action en justice contre le repreneur chinois de l’entreprise, Guohua Zhang, pour délit de banqueroute. Mais les employés craignent que le processus judiciaire soit trop lent pour empêcher le transfert vers une autre filiale de l’industriel chinois des droits d’exploitation des concessions forestières de la société au Gabon. Course contre la montre pour les avocats du Comité central d’entreprise (CCE) de Plysorol, en France, qui doivent parvenir à bloquer le tacite processus de démantèlement de la société par le repreneur chinois avant la fuite des actifs de ...
Lire l'article
LEROY Gabon et PROGAB, les filiales gabonaises du groupe français Plysorol, traversent une grave crise financière suite à la saisie des comptes par la justice. Réclamé par la justice française pour faire la lumière sur la situation catastrophique du groupe, le repreneur chinois de Plysorol, Guohua Zhang, serait actuellement incarcéré à la Direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI) pour faux et usage de faux. Le casse-tête chinois de Plysorol en France commence à faire gratter les têtes à Libreville, avec la saisie des comptes des filiales gabonaises du groupe, LEROY Gabon et PROGAB par la ...
Lire l'article
L’industriel chinois Guohua Zhang, qui s’était porté acquéreur en avril dernier du leader français du contreplaqué Plysorol, a été interpellé le 25 mars à Libreville par les autorités locales pour faux, usage de faux et emploi de clandestins. En France, la société est sur le point s’être mise en redressement judiciaire et les employés accusent le repreneur chinois d’avoir monté une opération visant à mettre la main sur les concessions forestières du groupe au Gabon. Les employés du groupe Plysorol n’en ont pas fini avec le casse-tête chinois qui plonge la société dans le chaos depuis sa reprise il y ...
Lire l'article
L'interpellation de l'actionnaire chinois, Guohua Zhang, survient alors que la justice doit se prononcer aujourd'hui sur le redressement judiciaire de Plysorol. Y a-t-il encore un patron chez Plysorol ? Rien n'est moins sûr. Chose certaine en revanche : le soleil du Gabon a cessé de briller au-dessus de la tête de son actionnaire, Guohua Zhang, l'industriel chinois qui a repris la société spécialisée dans la fabrication de contreplaqué il y a un an, et avec elle, les sites de Magenta (près d'Epernay), Lisieux et Fontenay-le-Comte. La rumeur courait depuis le début de la matinée, avant d'être confirmée par une source locale ...
Lire l'article
Le géant européen du contreplaqué, Plysorol, se précipite dans l’impasse sur ses trois sites de production en France, où certains employés menacent de bloquer les usines pour réclamer la transparence sur les comptes de l’entreprise et les intentions réelles du repreneur chinois. De nombreux employés sur les sites français estiment que le nouveau PDG, monsieur Wu, compte sacrifier les usines françaises pour récupérer les stocks de bois de la filiale gabonaise. Le repreneur chinois de Plysorol manigance-t-il le dépôt de bilan des usines françaises pour s’emparer des stocks de bois de la filiale gabonaise ? C’est la question qui ...
Lire l'article
Le leader français du contreplaqué, Plysorol, concédé en avril dernier au repreneur chinois Zhang, va connaître deux semaines de chômage technique sur un de ses trois sites français de production. Depuis la reprise, le repreneur chinois tarde à mettre en oeuvre ses engagements en matière d'investissement et les le comité d'entreprise s'inquiète d'une manœuvre de rachat visant à récupérer les deux filiales gabonaises du groupe français, potentiellement plus rentables. Dès le 28 septembre prochain, près de 150 employés du groupe Plysorol, sur site français de Fontenay, connaîtront de nouveau deux nouvelles semaines de chômage technique imposées. Les 1000 employés de Plysorol en ...
Lire l'article
L’entreprise Plysorol à Fontenay va connaître deux semaines de chômage technique à partir du 28 septembre. Plysorol (454 salariés dont 140 à Fontenay) a été racheté en avril par un entrepreneur chinois qui tarde à honorer ses promesses en ce qui concerne les investissements. « Il nous apparaît aujourd’hui que la principale motivation de M. Zhang pour reprendre notre entreprise repose sur l’intérêt que représentent les deux filiales gabonaises Leroy Gabon et Pogab entreprise de découpage et de placage de bois Okoumé », indique le comité central d’entreprise (CCE) dans une lettre ouverte. « Il est possible d’imaginer que pour mettre ...
Lire l'article
Economie / Feuilleton Plysorol: Leroy-Gabon et Pogab sous contrôle du franco-libanais Ghassan Bitar
Crise : Les agents de Pogab et Leroy-Gabon dénoncent des manipulations de Plysorol et se rangent derrière leur employeur chinois
Gabon : Pogab et Leroy Gabon toujours aux mains de Plysorol ?
Gabon : La justice française parviendra-t-elle à sauver Plysorol ?
Gabon : Les filiales gabonaises de Plysorol dans la tourmente
Gabon : Le repreneur chinois de Plysorol derrière les barreaux à Libreville
Le repreneur chinois de Plysorol arrêté au Gabon
Gabon : Le casse-tête chinois de Plysorol
Gabon : Plysorol rit jaune
Plysorol : « inquiets des motivations de l’actionnaire »

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Mai 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*