Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Bakoudou pourrait rapporter plus de 8 milliards FCFA à l’Etat

Auteur/Source: · Date: 15 Mai 2010
Catégorie(s): Economie

Le ministre gabonais des Mines, Julien Nkoghe Bekale, a signé le 14 mai à Libreville avec le directeur général du groupe marocain Managem, Abdelaziz Abarro, la convention minière relative à l’exploitation de l’or de Bakoudou, près de Bakoumba dans le Haut-Ogooué. La production qui doit débuter dès juillet 2011 pourrait rapporter plus de 8 milliards de francs CFA à l’Etat gabonais.
C’est parti pour l’or de Bakoudou. Le groupe marocain Managem a signé le 14 mai à Libreville avec le gouvernement gabonais la convention minière pour l’exploitation du gisement aurifère du Haut-Ogooué, dont les réserves seraient évaluées à près de 2,4 millions de tonnes.

«le projet minier de Bakoudou, pour une première durée d’exploitation de trois à quatre ans, comporte des réserves de 48 620 tonnes d’or avec une production annuelle estimée à 56 000 tonnes de minerai et les coûts d’investissements à 13 milliards de francs CFA», a indiqué le ministre gabonais des Mines, Julien Nkoghe Bekale, qui a paraphé le document pour la partie gabonaise.

«Les revenus prévisionnels de l’Etat liés à l’exploitation de l’or de Bakoudou se situeraient autour de 8,05 milliards de francs CFA», a ajouté le ministre, indiquant que «ce projet est bon pour notre économie et notre politique de l’emploi».

Le projet prévoit en effet l’emploi de 178 personnes, dont 156 gabonais et «le personnel expatrié d’assurer la formation et le transfert du savoir au personnel gabonais. La formation se fera sur le site et par l’insertion dans des exploitations au Maroc», a indiqué le directeur général de Managem, Abelaziz Abarro.

La signature s’est déroulée en présence du Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, qui a enfin souhaité que «le groupe Managem s’oriente vers la transformation locale du minerai».

La construction du projet est estimé à 18 mois et devrait coûter plus de 16 milliards de francs CFA, portant le début de la production à juillet 2011 pour un rythme de 1200 à 1400 kg d’or par an.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le budget 2012 arrêté à 2.453 milliards de FCFA
Le budget 2012 de l’Etat gabonais sera de 2.453 milliards de FCFA contre 2.370 milliards de FCFA en 2011, soit une hausse de 82 milliards de FCFA, selon un projet de loi de finances adopté jeudi dernier par le gouvernement réuni en conseil des ministres à Mouila (444 km au sud de Libreville). La dette publique engloutira quatre cent vingt quatre milliards cent quatre vingt dix millions deux cent soixante dix neuf mille huit cent (424.190.279.800) francs CFA. Les charges de fonctionnement de l’Etat (salaires et autres dépenses publiques) s’élèvent à un mille milliard soixante sept millions (1.067.000.000) francs CFA. Le budget d’investissement ...
Lire l'article
La Convention minière pour l’exploitation de la mine d’or de Bakoudou, située dans la province du Haut-Ogooué (Sud-est), signé officiellement en mai 2010 entre le gouvernement gabonais, représenté par le ministre des Mines de l’époque, du pétrole et des Hydrocarbures, Julien Nkoghé Békalé, et l’entreprise marocaine, Ressources Golden Gram Gabon Sarl (REG), filiale du Groupe MANAGEM, entre dans sa phase d’exécution en juillet prochain, a-t-on appris de source officielle. Cette convention qui devrait entrer en application au mois de juillet prochain avait été signée en présence de l’ambassadeur du Royaume chérifien au Gabon, Ali Bodjj, ainsi que du premier ...
Lire l'article
La mine d’or de Bakoudou, à plus de 650 km au sud-est de Libreville et dont les réserves sont estimés 2,4 millions de tonnes devrait entrer en phase de production au dernier trimestre 2011, a appris l’AGP de source proche de la société MANAGEM, détentrice du permis d’exploitation de la mine. Selon des études réalisées le site, la production annuelle avoisinerait 1200 à 1400 kg d’or. La mise en valeur de site d’exploitation a nécessité la bagatelle somme d’environ 16 milliards de FCFA entièrement financé par le groupe MANAGEM. La mine emploiera plus de 150 gabonais et une ...
Lire l'article
La Société d'exploitation du Transgabonais (SETRAG) va acquérir, en 2011, six nouvelles locomotives et une rame supplémentaire de voiture pour les voyageurs pour un investissement de 15 milliards de francs CFA, a annoncé dimanche la direction générale. En 2010, l'investissement prévisionnel est de 12,26 milliards de francs CFA avec un chiffre d'affaires de 35,92 milliards de FCFA. A ce jour, le parc de la SETRAG est composé de 14 locomotives de marchandises et de voyageurs et d'environ 640 wagons. Depuis la date de mise en concession, en 2005, la SETRAG a investi plus de 60 milliards de francs CFA La SETRAG est une société ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais vient de signer avec le Groupe singapourien Olam un contrat de près de 394 milliards de francs CFA pour le développement de la culture du palmier à huile, annonce un communiqué du Groupe publié samedi à Libreville. "A l'horizon 2014, quelque 200.000 hectares de palmiers à huile auront été plantés pour une production annuelle prévisionnelle de un million de tonnes d'huile de palme", indique le communiqué dont la PANA a reçu une copie Le directeur général de Gabon Advance, filiale gabonaise de Olam International Limited, M. Gagan Gupta, souligne dans ce communiqué que "30 pc des plantations appartiennent aux ...
Lire l'article
Managem et le gouvernement gabonais ont signé ce vendredi 14 mai à Libreville la convention d’exploitation de la mine de Bakoudou, projet aurifère au Gabon. C’était en présence de plusieurs personnalités dont le premier ministre gabonais, Paul Biyoghe Mba, du ministre des mines, du pétrole et des hydrocarbures, Julien Nkogue Bekalé et d’une délégation représentant le groupe Managem. Le projet aurifère de Bakoudou, détenu par Ressources Golden Gram Gabon, filiale locale du groupe Managem, se situe dans la provice du Haut Ogooué au Gabon, à 45 km à vol d’oiseau au sud de la ville de Moanda. Ce projet a ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a annoncé mardi soir à l'issue du conseil des ministres, que la masse salariale 2009 a été fixée à 336 de francs CFA contre 312,2 milliards en 2008. Cette augmentation s'expliquerait essentiellement par le renforcement des capacités en ressources humaines du fait de l'harmonisation et de l'élargissement de la taille de l'administration. Les dépenses relatives aux biens et service, arrêtées à 185 milliards de francs CFA en 2008 connaissent une hausse de 23,7 milliards de francs CFA pour s'établir à 212,8 milliards de francs CFA. Cette majoration permettrait de financer de nouveaux lycées, des collèges d'enseignement secondaire ...
Lire l'article
Le porte parole du gouvernement, René Ndemezo'Obiang, a annoncé mardi à Libreville, dans un communiqué à l'issue du Conseil des ministres la hausse du budget 2009 qui est passé à 2.485,5 milliards contre 1.798,1 milliards en 2008. Cette amélioration résulterait de l'augmentation conjuguée de 597,5 milliards de francs CFA des recettes pétrolières et de 87,3 milliards de francs CFA des recettes hors pétrole. Selon le communiqué gouvernemental, les recettes pétrolières, évaluées à 1.621,4 milliards de francs CFA seraient en hausse de 597,5 milliards de francs CFA par rapport au niveau arrêté dans la loi de finances 2008.
Lire l'article
Dans le cadre du Projet d’appui au développement de l’aquaculture continentale (PSPA), le ministère gabonais en charge des Pêches et de l’Aquaculture a récemment bénéficié d’un don de la Fondation japonaise d’outre-mer pour la coopération (OFCF) de 2,7 milliards de francs CFA pour le financement d’un projet de développement des systèmes de production des poissons chats. Ce projet prend en compte la réhabilitation des centres de pêches ainsi que la formation d’agents spécialisés. Le Japon poursuit ses efforts pour le développement du secteur de la pêche au Gabon. Il vient d'octroyer, à travers la Fondation japonaise d’outre-mer pour la coopération (OFCF), ...
Lire l'article
Un ralentissement de la déforestation de la forêt amazonienne au bassin du Congo pourrait générer des milliards de dollars chaque année pour les nations en développement dans le cadre d’un schéma des Nations Unies pour lutter contre le changement climatique. Les Nations Unies veulent que la réduction des émissions de la déforestation fasse partie d’un nouveau traité climatique sur le long terme au-delà de 2012 pour éviter plus de sécheresses, de canicules, d’épidémie de maladies et une augmentation du niveau des mers. L’incendie des forêts par les agriculteurs qui pratiquent la déforestation pour avoir de nouvelles terres cultivables représente près ...
Lire l'article
Le budget 2012 arrêté à 2.453 milliards de FCFA
Economie / La Convention d’exploitation du projet aurifère de Bakoudou entre dans sa phase pratique en juillet
Exploitation en fin 2011 d’une mine d’or dans le sud-est du Gabon
15 milliards de FCFA d’investissement dans le Transgabonais en 2011
394 milliards FCFA pour le développement du palmier à huile au Gabon
Gabon : Managem décroche la mine de Bakoudou
Gabon: La masse salariale de 2009 plafonnée à 336 milliards contre 312,3 milliards de FCFA en 2008
Gabon: Le budget 2009 en hausse de 687,4 milliards de FCFA
Gabon : Le Japon injecte 2,7 milliards de FCFA dans l’aquaculture
Environnement : Le ralentissement de la déforestation pourrait rapporter gros


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Mai 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*