Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Ezombolo suspendu pour «propos outranciers» envers Ali Bongo

Auteur/Source: · Date: 26 Mai 2010
Catégorie(s): Médias

Le Conseil national de la communication (CNC) a décidé le 21 mai la suspension pour 6 mois du journal «Ezombolo» pour outrage récidiviste à la première institution de la République, le chef de l’Etat.
Six mois de suspension, c’est la sentence dont a écopé le journal «Ezombolo» pour «propos outranciers» à l’encontre du chef de l’Etat, Ali Bongo.

Lors de leur réunion du 21 mai dernier à Libreville, le Conseil national de la communication (CNC) a «exprimé son indignation» devant les propos tenus dans le n°14 du 2 avril 2010 du journal Ezombolo sur le séjour du chef de l’Etat à Port-Gentil.

Le passage incriminé s’attarde en dérision sur les apparats esthétiques du chef de l’Etat : «Il avait les cheveux frisés comme un rat trempé dans l’eau, une paire de pare-brise aux yeux lui donnant l’allure d’un soudeur zoulou», écrivait le journal dans l’article intitulé «Laissez nous avancer».

Le CNC rappelle par ailleurs que «ce journal récidiviste notoire, au terme de sa sanction ne s’est toujours pas acquitté de sa redevance annuelle» et «décide de lui infliger, à nouveau, une suspension de six mois».

Le 15 mai, Ezombolo avait été cité dans la liste des journaux mis en demeure de porter atteinte à la cohésion nationale suite à la reprise d’une information concernant le décès du président Omar Bongo.

En mars 2007, Le même journal avait déjà été frappé d’interdiction de paraître durant trois mois pour avoir tenu des propos diffamatoires et injurieux envers les hautes autorités de l’Etat.
 


SUR LE MÊME SUJET
Noël Nelson Messone, l’Ambassadeur Représentant permanent du Gabon auprès des Nations Unies, à New York, dans une note parvenue à GABONEWS répond au Journal ‘’ Le Nganga ‘’, numéro 237, à propos d’un article du 29 juillet 2011, intitulé: «Trois milliards pour loger Noel Nelson MESSONE». Texte intégral: « Je demande à répondre, et un rectificatif, suite à la publication dans l’édition de votre journal (le Nganga) du 29 juillet 2011, numéro 237, d’un article intitulé: «Trois milliards pour loger Noel Nelson MESSONE». Ce titre est tendancieux et sème la confusion dans les esprits. L’information est simplement erronée. Votre article affirme, de manière ...
Lire l'article
Reporters sans frontières condamne fermement la nouvelle mesure de suspension dont fait l'objet le journal gabonais à parution irrégulière, Ezombolo. Le 21 mai 2010, le Conseil national de la communication (CNC) a unilatéralement décidé de suspendre pour six mois la publication du journal pour "outrage récidiviste au chef de l'Etat". "Nous percevons cette nouvelle décision du CNC comme un véritable acharnement contre le journal. Cette mesure trahit le manque de tolérance des autorités vis-à-vis de la presse critique et irrévérencieuse. Suspendu pour la troisième fois en moins de cinq ans, le journal subit un réel préjudice, le directeur de publication devant ...
Lire l'article
Deux journaux suspendus pour avoir évoqué la succession d’Omar Bongo Le conseil national de la communication (CNC) du Gabon a prononcé samedi dernier, la suspension de deux journaux privés, le Ngange et Ezombolo, accusés de jeter le trouble dans l’esprit des Gabonais en évoquant maladroitement la question de la succession du président Omar Bongo Ondimba. Le journal Ezombolo a écopé de 6 mois de suspension, et le Nganga est frappé d’une suspension de paraitre pour une durée d’un mois. Le CNC les accusent d’avoir "diffusé les informations de nature à semer le trouble dans l’ esprit des Gabonais", et d’être "les ...
Lire l'article
Le tabou qui entoure la santé d'Omar Bongo Ondimba, 73 ans, le président du Gabon, depuis qu'il a "suspendu momentanément" ses activités, le 6 mai, a été partiellement levé, jeudi 21 mai, par une déclaration lapidaire du ministre espagnol des affaires étrangères : "Il va très mal", a affirmé Miguel Angel Moratinos, au quotidien La Vanguardia. Citant des " sources médicales", le journal catalan ajoutait que M. Bongo, hospitalisé depuis deux semaines à la clinique Quiron de Barcelone, souffre d'une "grave tumeur". Installé au pouvoir en 1967 avec la bénédiction du général de Gaulle, le président Bongo personnifie la survivance d'un ...
Lire l'article
Le président gabonais Omar Bongo, 73 ans, est en Europe depuis la semaine dernière et a suspendu ses activités officielles pour raisons de santé, apprend-on de source informée à Libreville. Bongo, à la tête de cet Etat d'Afrique occidentale depuis 1967, a été hospitalisé au moins deux fois ces derniers mois. "Le président prend soin de lui et se repose", a déclaré un conseiller de la présidence qui a requis l'anonymat. "Il a pris trois semaines de repos après plus de trois mois d'intense activité." Omar Bongo a gagné l'Europe la semaine dernière à bord d'un avion médicalisé, a-t-on précisé de source médicale. Selon ...
Lire l'article
La presse internationale épinglait vendredi Nicolas Sarkozy pour des propos peu amènes, démentis par l'Elysée, qui lui ont été prêtés par le journal français Libération sur des dirigeants étrangers, dont le Premier ministre espagnol José Luis Rodriguez Zapatero. En Espagne, où le président français se rendra en visite officielle les 27 et 28 avril, la presse reprend en choeur une pique supposée de M. Sarkozy mettant en doute l'intelligence de M. Zapatero, critiquant à l'instar d'ABC (droite) "le complexe de supériorité" du dirigeant français. "Stupide, immature, hors de propos: le jugement de Sarkozy sur ses homologues", titrait en Une le quotidien britannique ...
Lire l'article
Le Conseil national de la communication (CNC), au cours d'une session plénière ordinaire tenue jeudi dernier à son siège, a décidé de la suspension de publication du journal privé écrit « Marque déposée » pour une période d’un mois, pour avoir publié un article qui ''heurte la conscience'', après le journal « Le Patriote », qui avait également été suspendu pour deux mois, suite aux propos jugés « injurieux » tenus à l’endroit du ministre de l’enseignement professionnel, le Pr Pierre André Kombila ; le Conseil national de la communication, conformément à sa mission, veille à l'application pleine et rigoureuse ...
Lire l'article
Le bimensuel gabonais privé « Tendance » a été suspendu pour une période de trois mois suite à la publication d’un article du quotidien français « Le Monde » relatif au patrimoine immobilier du président Bongo en France. Reporters Sans Frontières estime que c'est une violation de la liberté de la presse et dénonce la partialité de la décision du Conseil National de la Communication (CNC). Le bimensuel Tendance a-t-il choisi un mauvais moment pour relayer l'article du Monde ou a-t-il voulu nager à contre courant de l'opinion officielle qui s'est rangée derrière le discours officiel' En tout cas, le Conseil ...
Lire l'article
Reporters sans frontières dénonce la suspension pour trois mois du bimensuel privé Tendance Gabon ordonnée le 11 mars 2008, après que le journal a publié un article du quotidien français Le Monde sur le luxueux patrimoine immobilier du président Omar Bongo en France, ainsi qu'un éditorial critiquant des décisions inéquitables du Conseil national de la Communication (CNC, organe de régulation de la presse gabonaise). "Cette sanction cache mal une décision très politique et très complaisante envers le chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo. Tendance Gabon est injustement puni, en s'appuyant sur un argumentaire maladroit, pour un crime de lèse-majesté envers le ...
Lire l'article
Le droit de réponse de Noël Nelson Messone au Journal ‘’ Le Nganga ‘’ à propos des « Trois milliards pour loger Noël Nelson Messone
Gabon: Nouvelle suspension temporaire pour le journal Ezombolo
Bongo Doit Partir
La liberté de la presse muselée au Gabon
Le Gabon suspendu à l’état de santé d’Omar Bongo
Omar Bongo a suspendu ses activités pour se reposer en Europe
Sarkozy épinglé dans la presse mondiale pour des propos sur ses pairs, malgré les démentis
Gabon: Communication: le journal privé ”Marque déposée”, interdit de parution pour un mois par le CNC
Gabon : Le journal Tendance Gabon suspendu par le CNC
Gabon: Un journal suspendu pour avoir reproduit un article du Monde sur le patrimoine immobilier du président Omar Bongo en France


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Mai 2010
Catégorie(s): Médias
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*