Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Nouvelle suspension temporaire pour le journal Ezombolo

Auteur/Source: · Date: 27 Mai 2010
Catégorie(s): Médias,Politique

Reporters sans frontières condamne fermement la nouvelle mesure de suspension dont fait l’objet le journal gabonais à parution irrégulière, Ezombolo. Le 21 mai 2010, le Conseil national de la communication (CNC) a unilatéralement décidé de suspendre pour six mois la publication du journal pour “outrage récidiviste au chef de l’Etat”.

“Nous percevons cette nouvelle décision du CNC comme un véritable acharnement contre le journal. Cette mesure trahit le manque de tolérance des autorités vis-à-vis de la presse critique et irrévérencieuse. Suspendu pour la troisième fois en moins de cinq ans, le journal subit un réel préjudice, le directeur de publication devant personnellement assurer le paiement des loyers et des installations et renvoyer temporairement ses journalistes”, a déclaré l’organisation.

Le 21 mai, le Conseil national de la communication a prononcé la suspension pour six mois du journal, suite à la publication d’un article contenant des “propos outranciers” à l’encontre du chef de l’Etat, Ali Bongo. Dans cet article intitulé “Ali ne fait que voyager alors que le pays sombre”, le journaliste rend compte du coût exorbitant que représentent pour le Gabon les voyages du président de la République, tout en tournant en dérision son apparence physique : “Il avait les cheveux frisés comme un rat trempé dans l’eau, une paire de pare-brise aux yeux lui donnant l’allure d’un soudeur zoulou”.

Par ailleurs, le CNC rappelle que le journal ne s’est pas acquitté du paiement de sa redevance annuelle.

“Ce motif avancé par le Conseil national de la communication afin de justifier la suspension est totalement erroné. Le code de la communication gabonais de 2002, que je connais parfaitement bien puisque j’ai fait partie du comité de rédaction, ne comporte aucun article prévoyant le paiement par la presse écrite d’une redevance annuelle. Le CNC cherche à nous mener en bateau”, a confié le directeur de publication d’Ezombolo, Jean de Dieu Ndoutoum-Eyi, le 27 mai 2010 à Reporters sans frontières.

“Au Gabon, les journalistes doivent appartenir soit à l’opposition, soit à la majorité. Le problème avec mon journal, c’est qu’on ne peut pas le classifier. Et c’est cela qui gêne les autorités. J’écris ce que j’ai envie de dire et les différentes mesures de suspension prises à mon égard ne changeront rien à ma ligne éditoriale. Je ne ferai jamais un journalisme de révérence, de courbettes vis-à-vis d’Ali Bongo”, a t-il ajouté.
Jean de Dieu Ndoutoum-Eyi a décidé qu’il n’exercerait pas, cette fois-ci, son droit de recours gracieux auprès du Conseil national de la communication, pourtant prévu par la loi gabonaise : “La dernière fois je l’ai fait, je n’ai jamais obtenu de réponse. Je ne me décourage pas, je prends simplement mes responsabilités. Je reprendrai mes activités journalistiques à la fin de la mesure de suspension”.

Reporters sans frontières (http://www.rsf.org)

Communiqué de presse

27 mai 2010

GABON

Ambroise PIERRE
Bureau Afrique / Africa Desk
Reporters sans frontières / Reporters Without Borders
47, rue Vivienne
75002 Paris, France
Tel : (33) 1 44 83 84 76
Fax : (33) 1 45 23 11 51
Email : afrique@rsf.org / africa@rsf.org
Web : www.rsf.org
Twitter : RSF_RWB

Reporters Sans Frontières


SUR LE MÊME SUJET
Après l’interpellation de son directeur par la Police judiciaire, le 2 juin dernier, l’hebdomadaire "Echos du Nord" a été suspendu par une décision du Conseil national de la communication (CNC), toujours au sujet de l’article intitulé «D’où vient Ali Bongo ?» relatif à une plainte contre X au tribunal de grande instance de Libreville. La décision du CNC est intervenue dans un contexte marqué par les attaques des médias américains au sujet de la restriction des libertés démocratiques au pays d’Ali Bongo, reçu le 9 juin dernier par Barack Obama. Il n’a fallu que trois mois à Jean Ovono Essono ...
Lire l'article
Depuis la publication d’un article intitulé «D’où vient Ali Bongo ?» relatif à un acte de naissance faisant l’objet d’une plainte contre X au tribunal de grande instance de Libreville, l’hebdomadaire "Echos du Nord" est l’objet d’inimitiés diverses, caractérisées par deux convocations administratives de son directeur et son interpellation par la Police judiciaire, le 2 juin dernier. Une rumeur récurrente fait maintenant état de l’interdiction imminente de ce titre. Gaboneco s’est rapproché, à cet effet, de Désiré Ename, directeur de la publication. Aviez-vous, lors de votre dernière interpellation par la Police judiciaire, été physiquement maltraité, ainsi que le prétend une ...
Lire l'article
Reporters sans frontières demande la remise en liberté immédiate de Jean-Yves Ntoutoume, directeur de publication du journal indépendant Le Temps, incarcéré à Libreville depuis le 26 octobre 2010. Le journaliste est privé de sa liberté pour n'avoir jamais pu s'acquitter de l'intégralité d'une amende qui lui avait été infligée il y a six ans. Cet incident relance le débat sur la dépénalisation des délits de presse au Gabon. L'incarcération de Jean-Yves Ntoutoume est excessive. Une amende de 10 millions de francs CFA est évidemment trop lourde pour un journal comme Le Temps, qui vend un nombre limité d'exemplaires et qui évolue ...
Lire l'article
Le Conseil national de la communication (CNC) a décidé le 21 mai la suspension pour 6 mois du journal «Ezombolo» pour outrage récidiviste à la première institution de la République, le chef de l’Etat. Six mois de suspension, c’est la sentence dont a écopé le journal «Ezombolo» pour «propos outranciers» à l’encontre du chef de l’Etat, Ali Bongo. Lors de leur réunion du 21 mai dernier à Libreville, le Conseil national de la communication (CNC) a «exprimé son indignation» devant les propos tenus dans le n°14 du 2 avril 2010 du journal Ezombolo sur le séjour du chef de l’Etat ...
Lire l'article
Des organisations internationales de défense de la liberté de la presse ont critiqué vendredi la décision des autorités gabonaises de suspendre de manière temporaire six journaux pour "manque d'éthique". "Alors que le climat est déjà difficile pour la presse gabonaise -certains journalistes se plaignant de pressions et de menaces-", la décision du Conseil national de la communication (CNC) gabonais est "navrante car elle ne fait que punir des formes d'expression pluraliste", a déclaré l'ONG Reporters sans frontières (RSF) dans un communiqué reçu vendredi par l'AFP. Le CNC avait annoncé mardi qu'il suspendait pour une durée d'un à trois mois six journaux, en ...
Lire l'article
Chers compatriotes, Bienvenue sur la page de la Nouvelle Constitution Gabonaise Sur cette page, nous attendons, dès le 12 juin, vos réactions et propositions sur la mouture de nouvelle Constitution gabonaise que vos frères et sœurs de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National ont produite à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009. Nous voulons vos suggestions d’amélioration en amont de la Tournée Internationale de la Réforme que nous planifions, tournée au cours de laquelle nous nous rendrons dans vos villes et pays de résidences aux fins de venir discuter de la Réforme constitutionnelle que nous avons commencée avec vous. ...
Lire l'article
La ligue nationale de football (LINAF) a suspendu samedi, le championnat national de football de première division qui est à sa 18ème journée, en vue de la poursuite de la coupe du Gabon, dans la perspective de la fête de l’indépendance le 17 août prochain. Cette décision va permettre d’achever la coupe du Gabon qui est déjà au niveau des quarts de finale à Libreville et Moanda (sud est). La durée de la suspension n'a pas été précisée. Au Gabon, c'est la quatrième fois que le championnat subit ce genre de trêves. Le championnat national de football de D1 est mené par ...
Lire l'article
Le Conseil national de la communication (CNC), au cours d'une session plénière ordinaire tenue jeudi dernier à son siège, a décidé de la suspension de publication du journal privé écrit « Marque déposée » pour une période d’un mois, pour avoir publié un article qui ''heurte la conscience'', après le journal « Le Patriote », qui avait également été suspendu pour deux mois, suite aux propos jugés « injurieux » tenus à l’endroit du ministre de l’enseignement professionnel, le Pr Pierre André Kombila ; le Conseil national de la communication, conformément à sa mission, veille à l'application pleine et rigoureuse ...
Lire l'article
le journal « Croissance Saine Environnement » suspendu vendredi dernier par le Conseil National de la Communication (CNC), a tenu une conférence de presse jeudi, au cours de laquelle, le directeur de publication, Nicaise Moulombi, a dénoncé la dérive autoritaire du CNC. Trois points étaient à l’ordre du jour, à savoir: la suspension du journal « Croissance Saine Environnement », les non dits du Conseil National de la Communication et l’analyse de la gouvernance des Politiques de Développement. Selon le Directeur de publication, Nicaise Moulombi: « Il plaît de rappeler que la procédure généralement suivie par le CNC en cas de suspension ...
Lire l'article
Le bimensuel gabonais privé « Tendance » a été suspendu pour une période de trois mois suite à la publication d’un article du quotidien français « Le Monde » relatif au patrimoine immobilier du président Bongo en France. Reporters Sans Frontières estime que c'est une violation de la liberté de la presse et dénonce la partialité de la décision du Conseil National de la Communication (CNC). Le bimensuel Tendance a-t-il choisi un mauvais moment pour relayer l'article du Monde ou a-t-il voulu nager à contre courant de l'opinion officielle qui s'est rangée derrière le discours officiel' En tout cas, le Conseil ...
Lire l'article
Gabon : Polémique pour la suspension du journal “Echos du Nord”
Gabon : Vers une suspension du journal “Echos du Nord” ?
Gabon: Un directeur de publication incarcéré pour non paiement de l’intégralité d’une amende
Gabon : Ezombolo suspendu pour «propos outranciers» envers Ali Bongo
Gabon: des organisations critiquent la suspension de plusieurs journaux
Nouvelle Constitution du Gabon
Gabon: Nouvelle suspension provisoire du championnat national de football D1
Gabon: Communication: le journal privé ”Marque déposée”, interdit de parution pour un mois par le CNC
Gabon: Le journal Croissance Saine Environnement dénonce « la dérive autoritaire du CNC » quelques jours après sa suspension
Gabon : Le journal Tendance Gabon suspendu par le CNC

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Mai 2010
Catégorie(s): Médias,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*