Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : La nouvelle ambassade de Paris aurait coûté 65,5 milliards de FCFA

Auteur/Source: · Date: 29 Mai 2010
Catégorie(s): Diplomatie

Le journal français l’Express a rapporté, le 27 mai dernier, que le bien immobilier acquis par Ali Bongo pour le compte de l’Etat gabonais en vue d’abriter les nouveaux locaux de l’ambassade du Gabon en France, aurait coûté 100 millions d’euros, soit près de 65,5 milliards de francs CFA.

La présidence gabonaise a annoncé le 19 mai dernier l’acquisition de nouveaux locaux à Paris pour héberger les services de l’ambassade du Gabon en France et améliorer les capacités d’accueil et d’hébergement de la représentation diplomatique gabonaise dans la capitale française.

Le communiqué expliquait que le bâtiment situé rue de l’Université, dans le 7e arrondissement de Paris, a été acquis «en toute transparence» et que «cette décision du chef de l’Etat contribue à offrir à notre pays, aux résidents gabonais en France et en Europe, un espace d’échanges, de travail et d’hébergement pour les délégations gabonaises afin de réduire notablement les frais d’hôtel lors des missions officielles» , ainsi que de «rationaliser et rentabiliser l’utilisation des finances publiques à court, moyen et long terme» .

Cependant, «Ni le coût de l’opération, ni l’adresse exacte du pied-à-terre» , n’avaient été indiqués dans le communiqué, fait remarquer l’Express le 27 mai dernier.

Citant “Le Canard Enchaîné” du 26 mai, l’Express rapporte que la transaction d’un montant d’environ 100 millions d’euros, soit près de 65,5 milliards de francs CFA, porterait sur un hôtel particulier détenu jusqu’alors par la famille Pozzo di Borgo, dont plusieurs membres résideraient encore dans les étages aménagés en appartements.

Le journal français poursuit en expliquant que le rez-de-chaussée de l’immeuble, précisément situé au 51 rue de l’Université, et doté de somptueux jardins, aurait accueilli de nombreuses soirées huppées parisiennes, comme le 15e anniversaire de l’Eurostar en novembre dernier, un défilé de la styliste anglaise Vivienne Westwood ou encore un cocktail Dom Pérignon parrainé par Karl Lagerfeld, qui aurait également vécu un temps à cette adresse.

Sur la bâtisse elle-même, l’Express raconte qu’elle a été construite à partir de 1706 par l’architecte Pierre Cailleteau, dit Lassurance, doté d’un portail attribué à Claude-Nicolas Ledoux. D’abord appelé hôtel de Longueil, il aurait été rebaptisé ensuite au gré des cessions d’Angervilliers, puis de Soyecourt et aurait finalement été remanié au 19e siècle par Joseph-Antoine Froelicher pour le compte des Pozzo di Borgo.

Publié le 29-05-2010 Source : L’Express Auteur : Gaboneco  


SUR LE MÊME SUJET
La direction générale de la société d’énergie et d’eau du Gabon, (SEEG) a souhaité une nouvelle fois, que l’Etat gabonais s’acquitte de sa dette de 18 milliards de francs CFA. Une somme qui représenterait les consommations 2009 et 2010 entre autres, a appris Afriscoop à Libreville. Fort de cette dette, la SEEG a dressé une nouvelle mise en demeure au gouvernement au début du mois d’Avril. Pour rappel, le pic du désamour avait été atteint lorsqu’en février dernier la société avait publié les résultats de son audit. Il en ressortait que la société aurait rempli ses engagements et obligations contractuels principaux en ...
Lire l'article
La Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (BICIG), filiale du groupe français BNP Paribas, compte atteindre la barre de 30 milliards de FCFA de produit net bancaire à la fin de cette année, a annoncé le président du conseil d’administration de cette institution financière, Etienne Mouvagha Thioba. Les perspectives pour l’année 2011 seront meilleures et les résultats seront bénéfiques pour les travailleurs et actionnaires de la banque, a affirmé M. Mouvagha Thioba, dressant le bilan des activités de l’année 2010, qu’il a qualifiée de ‘’difficile’’ en raison d’une concurrence accrue des nouvelles banques commerciales ...
Lire l'article
Par Cheikh Yérim Seck Pour les pays en développement, participer à une session ordinaire de l’Assemblée générale de l’ONU représente une dépense non négligeable. Chaque délégation comprend en effet, outre le chef de l’État (ou celui de la diplomatie), l’ambassadeur du pays à New York, le directeur de cabinet, le secrétaire général, ainsi que le chef de la division des organisations internationales au ministère des Affaires étrangères. Plus tous les ministres concernés par les débats en cours. Et, bien sûr, la suite du chef d’État : famille, garde rapprochée, conseillers, etc. Il faut transporter, pourvoir en per diem et loger tout ce joli ...
Lire l'article
Une enquête menée par «Jeune Afrique» a mis à jour un ensemble de malversations financières au bureau parisien de la Banque des Etats d'Afrique Centrale (BEAC). Entre 2004 et 2008, 30 millions d’euros, soit 9 milliards de FCFA ont été détournés au niveau du Bureau extérieur de Paris de la BEAC, explique Philippe Perdrix, rédacteur en chef du journal « Jeune Afrique. » Selon Philippe Perdrix, « ces détournements ont été faits soit via des chèques frauduleux, soit des virements suspects, soit des retraits liquides. » Les fonds concernés étaient transférés du siège de la BEAC au BEP. Les audits ...
Lire l'article
Chers compatriotes, Bienvenue sur la page de la Nouvelle Constitution Gabonaise Sur cette page, nous attendons, dès le 12 juin, vos réactions et propositions sur la mouture de nouvelle Constitution gabonaise que vos frères et sœurs de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National ont produite à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009. Nous voulons vos suggestions d’amélioration en amont de la Tournée Internationale de la Réforme que nous planifions, tournée au cours de laquelle nous nous rendrons dans vos villes et pays de résidences aux fins de venir discuter de la Réforme constitutionnelle que nous avons commencée avec vous. ...
Lire l'article
Programme Meeting de Paris
PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE PDF du Programme: Cliquez ici pour obtenir le programme provisoire en format PDF. COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Réunion du 20, 21 et 22 février 2009 HOTEL IBIS (Situation de l'établissement ) PARIS ALESIA MONTPARNASSE 49 ...
Lire l'article
Les chasseurs de "biens mal acquis" par les chefs d'Etat africains reviennent à la charge. Un an après la fin d'une enquête de police qui a mis au jour l'impressionnant patrimoine immobilier de plusieurs chefs d'Etat africains en France, une nouvelle plainte a été déposée, mardi 2 décembre, devant le doyen des juges d'instruction de Paris visant les chefs d'Etat du Gabon, du Congo-Brazzaville et de Guinée équatoriale ainsi que leurs entourages pour "recel de détournement de fonds publics". Les plaignants – l'organisation non gouvernementale Transparency Internationalet un contribuable gabonais – accusent les présidents Omar Bongo, Denis Sassou Nguesso et Teodoro ...
Lire l'article
Blaise Louembé ministre gabonais de l’Economie, des Finances, du Budget et la Privatisation vient de poser à Rabat la première pierre de la nouvelle ambassade du Gabon au royaume chérifien. En lançant les travaux en marge de la visite privée que le président El Hadj Omar Bongo a effectué dans la capitale marocaine, Blaise Louembé a dit qu’ « il s’agit d’un nouveau symbole, d’un ciment dans le processus de consolidation des relations entre le Gabon et le Maroc » De fait, le Gabon dispose désormais d’un titre foncier au Maroc. L’édification de la nouvelle ambassade, sur une superficie de 2500 m2, ...
Lire l'article
Une importante convention de financement d’un projet dans le secteur de l’éducation a été signée le 17 octobre à Libreville entre l’ambassadeur de France au Gabon, Jean Marc Simon, et le ministre gabonais de l’Education nationale, Michel Menga m’Essone. Subventionné à hauteur de 2 milliards de francs CFA par le gouvernement français, ce projet concerne principalement la mise en place d’un centre d’appui pédagogique et logistique ainsi qu’un appui à la formation des personnels d’encadrement. Dans le cadre du Fonds de solidarité prioritaire et de la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) relatifs à l’éducation de base, ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a annoncé mardi soir à l'issue du conseil des ministres, que la masse salariale 2009 a été fixée à 336 de francs CFA contre 312,2 milliards en 2008. Cette augmentation s'expliquerait essentiellement par le renforcement des capacités en ressources humaines du fait de l'harmonisation et de l'élargissement de la taille de l'administration. Les dépenses relatives aux biens et service, arrêtées à 185 milliards de francs CFA en 2008 connaissent une hausse de 23,7 milliards de francs CFA pour s'établir à 212,8 milliards de francs CFA. Cette majoration permettrait de financer de nouveaux lycées, des collèges d'enseignement secondaire ...
Lire l'article
Gabon : La SEEG somme l’Etat à s’acquitter de sa dette de 18 milliards de FCFA
La BICIG table sur 30 milliards de FCFA de produit net bancaire en 2011
ONU: Combien ça coûte ?
BEAC : quelque 9 milliards de FCFA détournés au Bureau de Paris
Nouvelle Constitution du Gabon
Programme Meeting de Paris
Des chefs d’Etat africains visés à Paris par une nouvelle plainte
Gabon: Gabon / Maroc : Construction d’une nouvelle ambassade du Gabon à Rabat
Gabon : 2 milliards de FCFA de la France pour Menga
Gabon: La masse salariale de 2009 plafonnée à 336 milliards contre 312,3 milliards de FCFA en 2008


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Mai 2010
Catégorie(s): Diplomatie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*