Socialisez

FacebookTwitterRSS

À Nice, l’Afrique compte énormément

Auteur/Source: · Date: 1 Juin 2010
Catégorie(s): Afrique,Françafrique,Monde

Un ou deux sièges ? Permanents, provisoires, transitoires ? Avec ou sans veto ? La place du continent au sein du Conseil de sécurité des Nations unies est l’un des sujets majeurs au menu des discussions des chefs d’État réunis à Nice pour le 25e sommet Afrique-France.

« Il est absolument anormal que l’Afrique ne compte aucun membre permanent au Conseil de sécurité », a martelé le chef de l’État français, Nicolas Sarkozy, lors de son (bref) discours d’ouverture au sommet Afrique-France, le 31 mai à Nice. Ce ne sont pas ses invités africains qui le contrediront puisque règne, au sein de l’Union africaine, le consensus d’Ezulwini adopté en 2005. À savoir : l’Afrique, qui représente 27 % des pays membres de l’ONU, doit disposer de deux sièges permanents au sein du Conseil de sécurité (contre aucun aujourd’hui).

Qu’il faille faire entrer le continent le plus jeune, mais aussi le plus secoué par les déstabilisations politiques au sein du Conseil de sécurité ne semble plus poser de problèmes à personne. Les conditions de cette réforme, en revanche, sont plus délicates à définir. C’est ce qui a pu, une nouvelle fois, être constaté lors du sommet de Nice.

La légitimité de la France contestée

Le 30 mai, les ministres des Affaires étrangères africains s’étaient vertement opposés à leur homologue Bernard Kouchner. Il s’agissait, pour le Français, de faire accepter l’idée d’une réforme transitoire du Conseil de sécurité, qui aurait davantage de chances d’aboutir. « Il vaut mieux aller étape par étape, et faire preuve de réalisme », explique-t-on chez les diplomates français. Paris propose d’ajouter, dans un premier temps, une troisième catégorie de membres aux deux existant actuellement au sein du Conseil de sécurité (les membres non-permanents et les sièges permanents avec droit de veto). Cette nouvelle catégorie rassemblerait des pays autorisés à siéger pendant cinq à dix ans, dont « un ou deux africains », selon la France, qui défend ce projet avec le Royaume-Uni. Les chefs des diplomaties africaines ont reproché à la France de s’immiscer dans ce qui ne la regardait pas, puisque l’Union africaine (UA) a déjà statué sur le sujet. Certains allant jusqu’à contester la légitimité de la France de soulever un tel débat, elle qui se veut le porte-voix des Africains auprès des cinq membres actuels du Conseil de sécurité.

Le 31 mai, lors du huis clos des chefs d’État sur cette épineuse question, les discussions semblent avoir été moins houleuses. « Nous avons progressé, indique une source diplomatique française. Les Africains ont accepté d’évoquer le sujet lors du prochain sommet de l’UA à Kampala. ‘Gardez votre position commune’, leur a-t-on dit. ‘Mais acceptez simplement de vous intéresser au principe d’une réforme intermédiaire’. Ce que le président Zuma a très bien compris. » Ce sont en effet les pays de la Communauté de développement des États d’Afrique australe qui avaient mené la fronde, la veille.

Les débats reprendront donc au sein de l’UA à Kampala, en juillet, après avoir occupé déjà de nombreuses heures de huis clos lors de précédents sommets avant de parvenir au consensus d’Ezulwini, en 2005. La réforme du Conseil de sécurité reste une pomme de discorde entre les grandes puissances du continent qui se disputent la faveur du (ou des) siège(s) disponible(s) – viendraient-ils à être prochainement ajoutés.
 


SUR LE MÊME SUJET
Nice torpille Bordeaux
Francis Gillot attendait une réaction de ses troupes après quinze jours de trêve internationale, c'est raté ! Si le score peur paraître sévère, les Bordelais ont pris un bouillon ce samedi à Nice, lors de la 10e journée de L1 (3-0). Mouloungui, Hellebuyck et Clerc se sont montrés sans pitié, plongeant un peu plus encore les Girondins dans la crise. Bordeaux n'a pas eu la trêve profitable. Privé de nombreux internationaux pendant ces dix jours de parenthèses, Francis Gillot avait pu constater les lacunes persistantes de ses Girondins lors d'un match amical contre Angers. "C'est un match qui ne m'a pas ...
Lire l'article
Le temps est compté pour Laurent Gbagbo, selon Washington
Le temps est compté pour le président ivoirien sortant Laurent Gbagbo dont la position est considérablement affaiblie et qui devrait céder le pouvoir maintenant afin d'éviter des violences supplémentaires, ont averti jeudi les Etats-Unis. "Il est absolument clair qu'il est dans une position fortement affaiblie après avoir perdu la plus grande partie du territoire qu'il tenait dans le sud et avec les défections dans les rangs" de son armée, a déclaré le secrétaire d'Etat adjoint Johnnie Carson. "Il reste une possibilité pour Gbagbo de s'effacer de manière à prévenir une effusion de sang. Nous espérons qu'il verra et saisira cette occasion de ...
Lire l'article
OUAGADOUGOU — Le Burkina Faso affrontera le Gabon en match amical le 5 septembre à Nice (France), a indiqué lundi la Fédération burkinabè de football (FBF). Le Burkina Faso a été exempté de la première journée (3-5 septembre) suite au retrait de la Mauritanie dans le groupe F des qualifications de la Coupe d'Afrique des nations 2012 (CAN-2012) coorganisée par le Gabon et la Guinée Equatoriale.
Lire l'article
La "photo de famille" ne ressemble pas à celle des précédentes grand-messes franco-africaines; pour clore son premier sommet du genre, devant la presse, mardi 1er juin à Nice, Nicolas Sarkozy a choisi de s'entourer de trois chefs d'Etat dont un seul, le Camerounais Paul Biya, est francophone, rapporte le Monde .fr. Le message était clair: le président français, en s'affichant aux côtés de Jacob Zuma, président de l'Afrique du Sud, locomotive du continent, de Meles Zenawi, premier ministre d'Ethiopie (10 % de croissance par an) et de Bingu wa Mutharika, chef du petit Malawi mais surtout président de l'Union africaine, a ...
Lire l'article
Le 25ème sommet Afrique- France s’est ouvert hier à Nice, au Sud de la France, en présence de trente-huit chefs d’Etat, dont le président gabonais Ali Bongo Ondimba, sous le signe du renouveau de la relation franco-africaine. A l’ouverture de ces assises marquées également, pour la première fois dans l’histoire de ces rencontres qui ont débuté en 1973, par l’implication des forces vives françaises et africaines du monde économique et social venues des différentes régions du continent noir. Le président Nicolas Sarkozy a souhaité que la nouvelle relation Afrique- France soit une «relation décomplexée», «une relation partenariale et tournée vers le futur», ...
Lire l'article
par Xavier Monnier 1ère journée du fast-sommet Afrique France à Nice. Des journalistes parqués, un Sarkozy fessé et des Africains un peu désabusé par les mics-macs français. Récit de notre envoyé spécial sur la promenade des Anglais. Attaque d’Israël contre une flotille humanitaire, démission du président allemand, polémique après les propos de Martine Aubry… Si l’actu avait voulu tuer le 25 e sommet Afrique France de Nice, elle ne s’y serait pas pris autrement. Et la rencontre, au moins dans son atour officiel n’a rien de franchement engageant. Après avoir déjà bloqué Nice durant tout le week end, procédure d’entraînement oblige, poulets ...
Lire l'article
Le 25ème sommet France-Afrique s’ouvre lundi à Nice dans le sud de la France, en présence de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement africains et du président français, Nicolas Sarkozy, hôte du sommet, a constaté surplace l'envoyé spécial de l’AGP. La ville de Nice, dont le maire est Christian Estrosi, par ailleurs, ministre chargé de l’Industrie dans le gouvernement français, abrite le 25ème Sommet Afrique- France qui s’achève mardi. 52 Etats africains, dont le Gabon, sont conviés à ce rendez-vous qui verra, ce lundi après-midi à la cérémonie d’ouverture à l’Acropolis, la participation de plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement, des ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba présidera un conseil des ministres jeudi prochain, au palais présidentiel de Libreville, indique un communiqué du secrétariat général du conseil des ministres. Ce conseil des ministres se tient vingt quatre heures après le 14ème sommet de l'UA auquel le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a pris part. Le président de la république a prononcé à cette occasion l’allocution de clôture de cette rencontre au cours de laquelle plusieurs recommandations ont été adoptées et de nombreuses questions abordées. Au cours de ce conseil des ministres, les membres du gouvernement pourraient avoir la substance des ...
Lire l'article
Un sommet réunissant les chefs d'Etats africains et français se tiendra à Nice du 24 au 31 mai, a indiqué lundi à l'AFP Christian Estrosi, maire de la ville et ministre de l'Industrie. Nice déjà organisateur des Jeux de la Francophonie Le sommet devait initialement se dérouler en février à Charm El Cheikh, en Egypte, avant qu'il ne soit décidé de le tenir en France. "Je m'en réjouis car cela signifie que nous sommes de plus en plus identifiés comme un lieu de grandes rencontres internationales", a dit M. Estrosi, évoquant la capacité hôtelière de sa ville, sa dimension culturelle, son aéroport international, ...
Lire l'article
L’international gabonais Eric Mouloungui, a récemment annoncé la signature d’un contrat de 2 millions d’euros avec le club français de Nice pour lequel il s’engage pour une période de quatre ans. Suite à la relégation en ligue 2 du club RC Strasbourg où il avait effectué l’essentiel de sa carrière, l’attaquant gabonais va tenter de se faire une place au sein de la jeune équipe remaniée de Nice, et s'affirmer en ligue 1. Le plus dur pour lui sera sans doute de compenser les départs d'Ederson à Lyon de Balari Koné à Marseille. Tout un challenge. Dans une interview accordée ...
Lire l'article
Nice torpille Bordeaux
Le temps est compté pour Laurent Gbagbo, selon Washington
Football: amical Burkina Faso-Gabon le 5 septembre à Nice
Sommet de Nice: Nicolas Sarkozy veut tourner la page de la Françafrique (Par Philippe Bernard)
Sommet Afrique France : Sous le signe du renouveau
Nice, des salades françafricaines sans saveur
Ouverture à Nice du 25ème sommet France-Afrique (Par Lin-Joël NDEMBET)
Ali Bongo Ondimba présidera un conseil des ministres jeudi
Le sommet France-Afrique du mois de mai aura lieu à Nice
Gabon : Le challenge d’Eric Mouloungui à Nice


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Juin 2010
Catégorie(s): Afrique,Françafrique,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*