Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Ali Bongo participe à son premier sommet France-Afrique

Auteur/Source: · Date: 1 Juin 2010
Catégorie(s): Afrique,Françafrique,Monde

Le président Ali Bongo s’est envolé le 30 mai pour Nice, en France, où il prend part du 31 mai au 1er juin au 25e sommet France-Afrique, son premier depuis son investiture le 16 octobre 2009. La place de l’Afrique dans la gouvernance mondiale, la paix et la sécurité du continent mais aussi les grands dossiers internationaux comme le réchauffement climatique sont au cœur de ce

Le 25e sommet France-Afrique tient ses assises du 31 mai au 1er juin à Nice, en France. C’est dans cette optique que le chef de l’Etat gabonais a quitté Libreville le 30 mai pour participer à ce conclave où plusieurs innovations sont annoncées.

Pour ce conclave auquel participent 51 dirigeants africains, la place de l’Afrique dans la gouvernance mondiale, la paix et la sécurité du continent ou encore le réchauffement climatique seront au centre des préoccupations. La France, qui copréside la manifestation avec l’Egypte, a innové en organisant en parallèle une réunion de chefs d’entreprises français et africains chargés de réfléchir au rôle du secteur privé dans le développement économique.

«Il faut être prêt à faire une place à l’Afrique dans la gouvernance mondiale (…) aucun, absolument aucun des grands problèmes auxquels notre monde est confronté ne pourra trouver de solution sans la participation active du continent africain», a convenu le président français, Nicolas Sarkozy.

En prélude au sommet, les ministres des Affaires étrangères des pays représentés à Nice ont longuement débattu du sujet. «On n’a pas trouvé de solution. On a trouvé la manière de commencer à se donner les moyens d’être plus réaliste», avait alors expliqué le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner.

«Nous voulons à tout prix mettre fin à la marginalisation dont souffre le continent africain, pour qu’il puisse participer d’une voix claire et forte à la prise de décision politique et économique, au niveau international», a déclaré pour sa part le président égyptien, Hosni Moubarak.

Selon plusieurs diplomates africains, la discussion a été «houleuse», parfois «très dure». «Certains ont mis en cause la légitimité de la France à lancer ce débat», selon un diplomate gabonais. L’Afrique, qui représente 27% des Etats membres des Nations unies, ne dispose que de trois sièges de membres non permanents au Conseil de sécurité, dont une réforme pour tenir compte des nouveaux équilibres mondiaux est bloquée depuis des années.

Concernant le réchauffement climatique, l’Elysée indique qu’«on ne peut résoudre la lutte contre le réchauffement sans les Africains, qui sont exposés au moins autant que nous et risquent d’en être les principales victimes. Il faut les impliquer, sans les pénaliser». Le président français a déjà pris des initiatives en ce sens en réunissant notamment les pays des forêts du bassin du Congo à la veille de la conférence de Copenhague, mais les Africains n’avaient pas fait bloc avec les Européens en décembre dernier dans la capitale danoise.

Sur un tout autre plan, le président français a annoncé vouloir «en finir avec 50 ans de Françafrique » et de faire de l’année 2010 «la véritable année de la décolonisation». Un projet prometteur qui ressemble aux promesses déjà émises par Nicolas Sarkozy en 2007 avec lesquelles les actes sur le terrain n’ont pas rimé jusqu’ici. 


SUR LE MÊME SUJET
Le 25ème Sommet Afrique-France s’est achevé mardi à Nice sur une déclaration finale soulignant la nécessité de renforcer les relations entre la France et l’Afrique par la création d'un partenariat fondé sur les intérêts partagés et une confiance mutuelle. Après deux jours de discussion à huis clos entre les 36 chefs d’Etat et des entretiens thématiques auxquels ont été conviées les forces vives du monde économique, ils ont pris un certain nombre d’engagements et appelé notamment à œuvrer de part et d’autre pour l’intégration de l’Afrique dans le jeu planétaire. C’est ainsi que sur l’importance de la participation du continent dans le ...
Lire l'article
par Xavier Monnier. Les sommets valent aussi par leurs mets. Et leurs valets… Les 24 heures officielles de la rencontre Afrique-France à Nice peuvent aussi se résumer à ses déjeuners et dîners. Fidèle à la tradition culinaire tricolore, les hôtes français ont voulu régaler leurs convives africains, 38 chefs d’Etat et 5 chefs de gouvernement. Premier à dégainer, juste avant l’ouverture officielle des débats, Bernard Kouchner, plus ministre des factures que des Affaires étrangères. Un dîner pour achever les houleux débats du dimanche 30 mai 2010 avec ses homologues africains. Le seul instant du sommet où les saillies ont pullulé et ...
Lire l'article
Le 25ème sommet Afrique- France s’est ouvert hier à Nice, au Sud de la France, en présence de trente-huit chefs d’Etat, dont le président gabonais Ali Bongo Ondimba, sous le signe du renouveau de la relation franco-africaine. A l’ouverture de ces assises marquées également, pour la première fois dans l’histoire de ces rencontres qui ont débuté en 1973, par l’implication des forces vives françaises et africaines du monde économique et social venues des différentes régions du continent noir. Le président Nicolas Sarkozy a souhaité que la nouvelle relation Afrique- France soit une «relation décomplexée», «une relation partenariale et tournée vers le futur», ...
Lire l'article
Par Elise Colette, envoyée spéciale à Nice. Le premier sommet Afrique-France de Nicolas Sarkozy s'ouvre à 14 heures, ce lundi 31 mai, à Nice. Le président français y accueille 38 chefs d'Etat et de gouvernement. « Trente-huit chefs d'Etat et de gouvernement seront présents. C'est exactement le même nombre que lors du dernier sommet de Cannes, en 2007 », tient-on à préciser à l'Élysée. Sous-entendu : Nicolas Sarkozy ne fait pas moins bien que son prédécesseur, Jacques Chirac, que l'on disait pourtant plus proche des Africains. Alors que, depuis plusieurs années, la perte d'influence de la France en Afrique est constatée et commentée, ...
Lire l'article
Le 25ème sommet France-Afrique s’ouvre lundi à Nice dans le sud de la France, en présence de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement africains et du président français, Nicolas Sarkozy, hôte du sommet, a constaté surplace l'envoyé spécial de l’AGP. La ville de Nice, dont le maire est Christian Estrosi, par ailleurs, ministre chargé de l’Industrie dans le gouvernement français, abrite le 25ème Sommet Afrique- France qui s’achève mardi. 52 Etats africains, dont le Gabon, sont conviés à ce rendez-vous qui verra, ce lundi après-midi à la cérémonie d’ouverture à l’Acropolis, la participation de plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement, des ...
Lire l'article
Le XXVe Sommet Afrique - France a lieu cette année à Nice du 31 mai au 1er juin 2010. 52 Etats africains sont invités à participer aux discussions, ainsi que les représentants de l’Union européenne, de l’Organisation Internationale de la Francophonie, de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, de la Commission de l’Union africaine et de la Banque mondiale. Le Président de la République française, Nicolas Sarkozy, tiendra trois réunions à huis clos avec l’ensemble des chefs d’Etat et de gouvernement sur les enjeux politiques majeurs du 21ème siècle : la place de l’Afrique dans la gouvernance mondiale ; ...
Lire l'article
Un sommet réunissant les chefs d'Etats africains et français se tiendra à Nice du 24 au 31 mai, a indiqué lundi à l'AFP Christian Estrosi, maire de la ville et ministre de l'Industrie. Nice déjà organisateur des Jeux de la Francophonie Le sommet devait initialement se dérouler en février à Charm El Cheikh, en Egypte, avant qu'il ne soit décidé de le tenir en France. "Je m'en réjouis car cela signifie que nous sommes de plus en plus identifiés comme un lieu de grandes rencontres internationales", a dit M. Estrosi, évoquant la capacité hôtelière de sa ville, sa dimension culturelle, son aéroport international, ...
Lire l'article
L’épouse du chef de l’Etat gabonais, Sylvia Bongo Ondimba, prend part ce lundi au sommet des Premières dames d’Afrique, en marge du 14éme sommet de l’Union africaine sur les TIC à Addis-Abeba (Ethiopie). Pour cette première sortie officielle, Mme Sylvia Bongo Ondimba rencontrera les autres Premières dames présentes à ce sommet pour éventuellement discuter des questions liées aux maux qui minent le continent africain.
Lire l'article
Le parquet de Paris va s'opposer à l'ouverture d'une information judiciaire après une plainte visant trois chefs d'Etat africains soupçonnés de posséder en France des biens immobiliers financés par de l'argent public détourné, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Déposée le 2 décembre par les associations Transparency International France (TI) et Sherpa ainsi qu'un ressortissant gabonais, cette plainte avec constitution de partie civile concerne les chefs de recel de détournement de fonds publics, de blanchiment, d'abus de bien social, d'abus de confiance et de complicités. Elle vise "les conditions dans lesquelles un très important patrimoine immobilier et mobilier a été acquis en ...
Lire l'article
Sommet France Afrique : Une déclaration forte
France Afrique, mets et valets du sommet
Sommet Afrique France : Sous le signe du renouveau
Sommet Afrique-France : la toute première fois pour Sarkozy
Ouverture à Nice du 25ème sommet France-Afrique (Par Lin-Joël NDEMBET)
Sommet Afrique – France : liberté de la presse, l’Afrique à deux vitesses
Bongo Doit Partir
Le sommet France-Afrique du mois de mai aura lieu à Nice
Politique : Sylvia Bongo Ondimba prend part à son premier sommet des premières dames d’Afrique
France – Afrique: Biens de présidents africains en France: le parquet opposé à une enquête


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Juin 2010
Catégorie(s): Afrique,Françafrique,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*