Socialisez

FacebookTwitterRSS

France Afrique, mets et valets du sommet

Auteur/Source: · Date: 2 Juin 2010
Catégorie(s): Françafrique

par Xavier Monnier.

Les sommets valent aussi par leurs mets. Et leurs valets… Les 24 heures officielles de la rencontre Afrique-France à Nice peuvent aussi se résumer à ses déjeuners et dîners.

Fidèle à la tradition culinaire tricolore, les hôtes français ont voulu régaler leurs convives africains, 38 chefs d’Etat et 5 chefs de gouvernement.

Premier à dégainer, juste avant l’ouverture officielle des débats, Bernard Kouchner, plus ministre des factures que des Affaires étrangères. Un dîner pour achever les houleux débats du dimanche 30 mai 2010 avec ses homologues africains. Le seul instant du sommet où les saillies ont pullulé et les indiscrétions fuité. « Débat houleux », titreront les gazettes à propos de la réunion et des agapes données à l’Acropolis. Fâché du menu les frères africains ? L’entrée était consistance, la place de l’Afrique au conseil de sécurité de l’ONU, et la volonté de la France de lui donner un siège de permanent…Quand l’Union Africaine en exige deux. « La discussion a très mal démarré. Certains ont mis en cause la légitimité de la France à lancer ce débat », a même indiqué à l’AFP un diplomate gabonais.

Kouchner majordome

Piètre maître de cérémonie, Nanard ne sera pas renvoyé en cuisine. Mais confiné à un rôle de majordome, chargé d’accueillir – exercice de style – « par ordre protocolaire inversé » les chefs d’Etat et de gouvernement au dîner du lendemain, au Palais de roi Sardes, pour le dîner du 31 mai.

Simple secrétaire d’Etat, Alain Joyandet n’aura droit qu’à réceptionner, toujours en « ordre protocolaire inversé », les convives du petit déjeuner du mardi matin, 1er juin 2010.

Dès lors que les festivités se sont officiellement ouvertes, le patron en personne, Nicolas Sarkozy a régalé ses amis. Et le squatteur de l’Elysée n’a pas eu la main légère sur l’organisation du sommet, ni sur les petites attentions adressées aux personnalités présentes.

Flics à chaque coin de rue , Service de Protection des Hautes Personnalités (SPHP) même affectés aux allers et venus des gratte-papiers, et ville quasi-privatisée pour les pontes, potentats et dictateurs africains. Qui avaient tout loisir de trimballer leurs suites sur une promenade des anglais bloqué à leur aimable attention…et à celle de leur cortège.

Les moins argentés des présidences africaines ont dévoilé un ballet de 5 berlines. Au hasard le Tchad, ou la Centrafrique. Plus cossus, Gabon ou Guinée Equatoriale, aussi pauvres démocrate que riche pétroliers s’allongeaient le long de 7 luxueuses bagnoles (françaises) aux vitres fumées. De l’art de recevoir.

Sarko aussi a des amis africains

Et en hôte attentionné, au moment de conclure, la bonne fée de l’Elysée n’a pas omis de remercier les invités qui se sont fait priés. Avant son discours, une petite aparté avec le président algérien Abdelaziz Bouteflika. “Je l’ai même appelé pour dire combien sa présence était importante”, a fièrement avoué en conférence de presse Sarkozy. Les grognons ont aussi été câlinés. Anciennes stars des précédents sommets et piliers de la Françafrique, le congolais Denis Sassou Nguesso et le Gabonais Ali Bongo, fils du si regretté (regrettable ?) Omar ont eu droit à une sincère accolade en tribune.

Même la fessé adressée par le président sud-africain Zuma, la veille a été oublié. « Jacob », comme le président français l’appelle désormais, a été chouchouté jusque dans la conférence de presse post-sommet. A laquelle, selon un rituel consommé, les journalistes ont été gentiment acheminés. Trois heures de départ pour la colonie. 11H 45, 12h et 12 h 30. Et trois mini-bus, sous surveillance policière qui parcourent les 500 mètre entre le centre de presse et le palais des Congrès… Les plumes sont sans doute ainsi mieux taillées. Et vite rangées.

Comme convenu la France appuiera les demandes de siège de l’Afrique au sein du Conseil de sécurité. Pour peu que les pays africains tombent d’accord… L’armée tricolore formera 12000 soldats africains au maintien de la paix. Et désormais Sarko Ier affirme compter sur l’Afrique. « Sur l’échec de l’Afrique se construira le désastre de l’Europe et sur le succès de l’Afrique se construira la croissance, la paix et la stabilité de l’Europe ». Sarko ou la géopolitique du domino…

Après un jour et demi de sommet, nulle grande déclaration et guère de frisson. Heureusement dans les salons des hôtels huppés des bords de la méditerranée, se sont noués des accords nettement plus enjoués. Quelques à-côté du sommet à découvrir dès samedi prochain dans Bakchich Hebdo 27.
 


SUR LE MÊME SUJET
Alors que vient de se tenir le 25e sommet Afrique-France à Nice, "Jeune Afrique" a enquêté sur les nouveaux visages d'une réalité souvent fantasmée : la Françafrique. Petit guide pratique pour ceux qui veulent s'aventurer dans ses maquis. Alors que le 25e sommet Afrique-France, qui est aussi celui du cinquantenaire des indépendances, s'est tenu à Nice les 31 mai et 1er juin, l’affaire est assez emblématique des mutations de cet étrange serpent de mer qu’est la Françafrique. Chacun sait, depuis le 15 mai, que la libération de l’universitaire Clotilde Reiss est en partie due à une médiation sénégalaise, au sein de ...
Lire l'article
Le 25ème Sommet Afrique-France s’est achevé mardi à Nice sur une déclaration finale soulignant la nécessité de renforcer les relations entre la France et l’Afrique par la création d'un partenariat fondé sur les intérêts partagés et une confiance mutuelle. Après deux jours de discussion à huis clos entre les 36 chefs d’Etat et des entretiens thématiques auxquels ont été conviées les forces vives du monde économique, ils ont pris un certain nombre d’engagements et appelé notamment à œuvrer de part et d’autre pour l’intégration de l’Afrique dans le jeu planétaire. C’est ainsi que sur l’importance de la participation du continent dans le ...
Lire l'article
Le président Ali Bongo s’est envolé le 30 mai pour Nice, en France, où il prend part du 31 mai au 1er juin au 25e sommet France-Afrique, son premier depuis son investiture le 16 octobre 2009. La place de l'Afrique dans la gouvernance mondiale, la paix et la sécurité du continent mais aussi les grands dossiers internationaux comme le réchauffement climatique sont au cœur de ce Le 25e sommet France-Afrique tient ses assises du 31 mai au 1er juin à Nice, en France. C’est dans cette optique que le chef de l’Etat gabonais a quitté Libreville le 30 mai ...
Lire l'article
Le 25ème sommet Afrique- France s’est ouvert hier à Nice, au Sud de la France, en présence de trente-huit chefs d’Etat, dont le président gabonais Ali Bongo Ondimba, sous le signe du renouveau de la relation franco-africaine. A l’ouverture de ces assises marquées également, pour la première fois dans l’histoire de ces rencontres qui ont débuté en 1973, par l’implication des forces vives françaises et africaines du monde économique et social venues des différentes régions du continent noir. Le président Nicolas Sarkozy a souhaité que la nouvelle relation Afrique- France soit une «relation décomplexée», «une relation partenariale et tournée vers le futur», ...
Lire l'article
Par Elise Colette, envoyée spéciale à Nice. Le premier sommet Afrique-France de Nicolas Sarkozy s'ouvre à 14 heures, ce lundi 31 mai, à Nice. Le président français y accueille 38 chefs d'Etat et de gouvernement. « Trente-huit chefs d'Etat et de gouvernement seront présents. C'est exactement le même nombre que lors du dernier sommet de Cannes, en 2007 », tient-on à préciser à l'Élysée. Sous-entendu : Nicolas Sarkozy ne fait pas moins bien que son prédécesseur, Jacques Chirac, que l'on disait pourtant plus proche des Africains. Alors que, depuis plusieurs années, la perte d'influence de la France en Afrique est constatée et commentée, ...
Lire l'article
Le 25ème sommet France-Afrique s’ouvre lundi à Nice dans le sud de la France, en présence de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement africains et du président français, Nicolas Sarkozy, hôte du sommet, a constaté surplace l'envoyé spécial de l’AGP. La ville de Nice, dont le maire est Christian Estrosi, par ailleurs, ministre chargé de l’Industrie dans le gouvernement français, abrite le 25ème Sommet Afrique- France qui s’achève mardi. 52 Etats africains, dont le Gabon, sont conviés à ce rendez-vous qui verra, ce lundi après-midi à la cérémonie d’ouverture à l’Acropolis, la participation de plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement, des ...
Lire l'article
Le XXVe Sommet Afrique - France a lieu cette année à Nice du 31 mai au 1er juin 2010. 52 Etats africains sont invités à participer aux discussions, ainsi que les représentants de l’Union européenne, de l’Organisation Internationale de la Francophonie, de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, de la Commission de l’Union africaine et de la Banque mondiale. Le Président de la République française, Nicolas Sarkozy, tiendra trois réunions à huis clos avec l’ensemble des chefs d’Etat et de gouvernement sur les enjeux politiques majeurs du 21ème siècle : la place de l’Afrique dans la gouvernance mondiale ; ...
Lire l'article
Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu l’ambassadeur de France au Gabon, Jean Didier Roisin, venu lui faire le point de la visite des parlementaires français au Gabon dont le but était de recueillir les avis des autorités gabonaises avant l’adoption du texte définitif par les parlements des deux pays, rapport un communiqué de la presse présidentielle. Le diplomate français et le chef de l’Etat ont, également, évoqué le sommet France-Afrique qui se tiendra très prochainement à Nice dans l’Hexagone. La rencontre a permis d’échanger sur les sujets qui seront abordés lors de ces retrouvailles franco-africaines. Des assises ...
Lire l'article
Un sommet réunissant les chefs d'Etats africains et français se tiendra à Nice du 24 au 31 mai, a indiqué lundi à l'AFP Christian Estrosi, maire de la ville et ministre de l'Industrie. Nice déjà organisateur des Jeux de la Francophonie Le sommet devait initialement se dérouler en février à Charm El Cheikh, en Egypte, avant qu'il ne soit décidé de le tenir en France. "Je m'en réjouis car cela signifie que nous sommes de plus en plus identifiés comme un lieu de grandes rencontres internationales", a dit M. Estrosi, évoquant la capacité hôtelière de sa ville, sa dimension culturelle, son aéroport international, ...
Lire l'article
Le vice-président gabonais, Didjob Divungi Di Dinge prend part lundi à Cotonou (Bénin) au sommet africain sur les maladies tropicales négligées, a-t-on appris de bonne source. M. Divungi Di Dinge devrait prononcer une allocution au cours de ce sommet prévu pour s’achever ce lundi soir. Un sommet axé sur plusieurs thèmes notamment concernant l’ulcère de Buruli. Ces travaux seront sanctionnés par une conférence de presse dans la soirée, indique la source et un dîner de gala offert par le président béninois, le docteur Thomas Boni Yayi.
Lire l'article
France-Afrique: Les nouveaux réseaux
Sommet France Afrique : Une déclaration forte
Gabon : Ali Bongo participe à son premier sommet France-Afrique
Sommet Afrique France : Sous le signe du renouveau
Sommet Afrique-France : la toute première fois pour Sarkozy
Ouverture à Nice du 25ème sommet France-Afrique (Par Lin-Joël NDEMBET)
Sommet Afrique – France : liberté de la presse, l’Afrique à deux vitesses
Un sommet Gabon France en perspective
Le sommet France-Afrique du mois de mai aura lieu à Nice
Santé/Afrique: Le VPR à Cotonou pour le sommet africain sur les maladies tropicales négligées


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 2 Juin 2010
Catégorie(s): Françafrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*