Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Plysorol en stand-by jusqu’en septembre

Auteur/Source: · Date: 3 Juin 2010
Catégorie(s): Monde

Le tribunal de Commerce de Lisieux a rejeté ce 3 juin les trois offres de reprise de l’ex-leader européen du contreplaqué, Plysorol, dont les 450 employés français restent donc en suspend jusqu’en septembre prochain, en espérant que l’été rendent les potentiels repreneurs plus généreux.

«Socialement inacceptable» et «dérisoire», c’est le verdict du tribunal de Lisieux sur les trois offres déposées sur sa table par les potentiels repreneurs de l’ex-leader européen du contreplaqué, Plysorol, placé en redressement judiciaire depuis avril dernier.

Le ghanéen John Bitar n’a pas été épargné, malgré le soutien dont il semble bénéficier auprès employés. Mais le licenciement de 172 employés aurait semble-t-il plombé son offre, considérée par ailleurs dérisoire, alors qu’elle était la plus conséquente.

Pour les deux anciens cadres de Plysorol candidats à la reprise, le plan financier a été jugé insuffisant et le plan social négligé. Quand au plan de continuation proposé par l’actionnaire chinois, il a du souffrir d’un manque cruel de crédibilité après avoir accumulé plus de 10 millions de dettes et tenues presqu’aucune de ses promesses en moins d’un an de gestion.

Le tribunal a fixé au 15 septembre le dépôt de nouvelles offres de reprises de l’entreprise, qui compte en France trois sites employant 450 personnes, et presqu’autant dans ses deux filiales gabonaises qui exploitent les quelque 600 000 hectares de forêts sur lesquels s’appuie le potentiel de la société.

Ce report d’audience ne règle en rien le sort des salariés, qui ont organisé à l’issue de l’audience une rencontre avec le maire de Fontenay, Hugues Fourage, pour faire le point sur la situation du groupe.

«Nous avons de l’argent pour deux mois de salaires. Et après ? Il n’y a aucun avenir. Qu’est-ce qu’on va faire jusqu’au 15 septembre ?», s’inquiète le Comité central d’entreprise. Le 26 mai, le tribunal de Lisieux a restitué à l’actionnaire chinois la gestion du groupe après que celui-ci ait déposé sur la table du juge un chèque de près de 2 millions d’euros pour garantir le paiement des salaires et des charges pendant deux mois.

De son côté, le maire dénonce «un silence étourdissant de l’Etat», peut-être dû à la pression diplomatique qui coiffe le dossier, et dont l’industriel chinois compte bien se servir pour rester à la tête du groupe.

Le maire a donc annoncé qu’il allait proposer «à tous les élus concernés de co-signer une demande d’audience auprès de Christian Estrosi (le ministre français de tutelle). Il m’importe qu’il y ait un projet industriel pour l’avenir du site de Fontenay et du groupe».

Si tout semble se jouer à Lisieux, c’est bien plus au Sud, sous l’équateur que l’avenir de Plysorol se joue en réalité. Les 600 000 hectares de forêts qui fondent le potentiel du groupe sont toujours l’objet de toutes les convoitises par l’actionnaire chinois qui tenterait d’en transférer les droits d’exploitation à se filiales chinoises installés dans ce pays. Et pour augmenter son offre de reprise, le libanais Bitar réclame l’audit des filiales gabonaises pour garantir la conservation du patrimoine forestier du groupe.


SUR LE MÊME SUJET
La Cour de cassation de Libreville au Gabon a rendu sa décision : le Chinois Zhang, ancien dirigeant est débouté. Le jugement de cette même cour du 21 juillet dernier lui redonnant la propriété des deux filiales de Plysorol international au Gabon est donc annulé. Le Libanais Ghassan Bitar, repreneur du groupe à l’automne dernier, est donc bien définitivement confirmé comme étant le propriétaire de Pogab et Leroy Gabon. L’important programme d’investissement annoncé par le nouveau propriétaire, Ghassan Bitar, va pouvoir se poursuivre. À Lisieux, l’effectif devrait passer de 71 à 86 salariés dans les prochains mois.
Lire l'article
Les sociétés forestières Pogab et Leroy ont été mises sous scellé lundi dernier par le tribunal de Libreville, appris l'AGP de source judiciaire dans la capitale gabonaise. (Le tribunal a pris cette décision à la suite d'une plainte introduite une semaine auparavant par M. John Bitar, le repreneur libanais des deux entreprises, face au refus de cession des anciens propriétaires chinois. Dans la plainte déposée au tribunal de Libreville les 16 et 17 octobre derniers, M. Bitar fait état du rapatriement, par les Chinois, du matériel des deux entreprises se trouvant à l'intérieur du pays. Lundi dernier, la ...
Lire l'article
Après l’exéquatur de la justice gabonaise de faire appliquer la récente décision du tribunal de commerce de Lisieux (ouest de la France), ayant choisi l'offre du groupe John Bitar du Franco-Libanais, Ghassan Bitar dans le feuilleton Plysorol dont Pogab et Leroy-Gabon sont les filiales au Gabon, ces deux entreprises sont désormais passées sous le contrôle du nouvel actionnaire qui entend améliorér l’activité pour répondre à la politique de transformation locale du bois imposée par les autorités gabonaises. Quatorze (14) jours après la décision du tribunal français octroyant Plysorol et ses filiales à l'industriel franco-Libanais, Ghassan Bitar au détriment ...
Lire l'article
Le repreneur chinois de Plysorol, Guohua Zhang, faisait en mai le forcing auprès des autorités gabonaises pour obtenir le transfert des droits d’exploitation des 600 000 hectares de forêts des filiales gabonaises de la société française à ses filiales chinoises au Gabon. Cette démarche a-t-elle abouti ? Une question d’autant importante que Plysorol vient d’être mis en liquidation judiciaire et que les personnels des filiales gabonaises ont été assurés par leur direction générale du maintien de leurs emplois La mise en liquidation judiciaire de l’ancien leader européen du contreplaqué, Plysorol, a suscité une question cruciale : les filiales ...
Lire l'article
Nouveau rebondissement judiciaire dans le dossier Plysorol. Selon l’AFP, «les administrateurs judiciaires viennent de déposer une requête pour convertir le redressement judiciaire en liquidation avec une poursuite d’activité de 4 semaines». Les administrateurs judiciaires de Plysorol ont annoncé ce jeudi 26 août qu’ils ont demandé au tribunal de commerce de Lisieux la liquidation de l’ex-leader européen du contreplaqué, Plysorol, en raison d’un financement insuffisant par son actionnaire chinois. «Nous ne voyons pas de perspective de redressement tant que l’actionnaire ne remettra pas de fonds importants», a déclaré un collaborateur du co-administrateur, Gilles Baronie, dans des propos rapportés par l’AFP. Les ...
Lire l'article
Le tribunal de commerce de Lisieux a décidé au terme de l’audience du 26 mai de prolonger la période d’observation de l’ex-leader européen du contreplaqué, Plysorol, en restituant au repreneur chinois les droits de gestion. Ce délai doit permettre à la justice d’étudier le plan de continuation proposé mercredi par le repreneur chinois, alors que les employés réclament à cors et à cris son éviction pure et simple. 1,95 millions d’euros, c’est le montant du chèque que l’actionnaire chinois Guohua Zhang a posé le 29 mai sur la table du tribunal de Commerce de Lisieux pour appuyer ...
Lire l'article
Le géant français du contreplaqué a finalement été placé en redressement judiciaire ce 9 avril par le tribunal de commerce de Lisieux, ce qui devrait permettre d’assurer les salaires des employés qui n’ont pas été versés depuis mars dernier. Cette décision qui ouvre la porte aux repreneurs devrait également soulager les filiales gabonaises du groupe, POGAB et LEROY Gabon, qui accusent le coup à Libreville avec les démêlés judiciaire du repreneur chinois Guohua Zhang avec la justice locale. Les 450 employés de Plysorol en France peuvent souffler. Le placement en redressement judiciaire a été prononcé ce 9 avril à 13H00 ...
Lire l'article
Le Comité central d’entreprise (CCE) de Plysorol a annoncé qu’il allait intenter une action en justice contre le repreneur chinois de l’entreprise, Guohua Zhang, pour délit de banqueroute. Mais les employés craignent que le processus judiciaire soit trop lent pour empêcher le transfert vers une autre filiale de l’industriel chinois des droits d’exploitation des concessions forestières de la société au Gabon. Course contre la montre pour les avocats du Comité central d’entreprise (CCE) de Plysorol, en France, qui doivent parvenir à bloquer le tacite processus de démantèlement de la société par le repreneur chinois avant la fuite des actifs de ...
Lire l'article
Aux abois depuis la reprise de la société par l’actionnaire chinois Guohua Zhang, les employés français de Plysorol affirment avoir découvert les plans de «pillage» de la société qu’avait préparé le repreneur chinois. Rien de va plus à Plysorol ! Le piquet de grève sur les trois sites de productions s’est redirigé vers le tribunal de Lisieux où doit être décidé du placement ou non de la société en redressement judiciaire. La meilleure option pour les 450 salariés de la société qui cumulent semaines de chômage partiel et arriérés de salaires depuis la reprise par l’actionnaire chinois en avril dernier. ...
Lire l'article
Le repreneur chinois du géant français du contreplaqué, Plysorol, a été contraint le 17 mars par le tribunal de grande instance de Lisieux de publier les comptes de l’entreprise. Depuis la reprise du groupe il y a un an, les investissements promis tardent à arriver et les semaines de chômage partiel s’enchaînent sur les trois sites de production français. Les masques tombent à Plysorol, le repreneur du géant français du contreplaqué, le chinois François Wu, a été contraint de publier les chiffres sous sept jours afin de faire la lumière sur la situation de l’entreprise. Le tribunal de grande ...
Lire l'article
Plysorol : l’ancien dirigeant débouté par la Cour de cassation du Gabon
Deux entreprises forestières placées sous scellé
Economie / Feuilleton Plysorol: Leroy-Gabon et Pogab sous contrôle du franco-libanais Ghassan Bitar
Gabon : Pogab et Leroy Gabon toujours aux mains de Plysorol ?
Gabon : Les administrateurs demandent la liquidation de Plysorol
Gabon : Des ombres chinoises sur l’avenir de Plysorol
Gabon : Plysorol placé en redressement judiciaire
Gabon : La justice française parviendra-t-elle à sauver Plysorol ?
Gabon : Les employés de Plysorol dévoilent le pot aux roses
Gabon : Wu tangue à Plysorol

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Juin 2010
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*