Socialisez

FacebookTwitterRSS

Mondial 2010: Les Bafana Bafana ouvrent le bal de la première Coupe du Monde en Afrique face au Mexique

Auteur/Source: · Date: 10 juin 2010
Catégorie(s): Non classé

L’équipe sud africaine les Bafana Bafana qui reçoit la première Coupe du monde sur ses terres, dès ce vendredi, se prépare a écrire une des pages les plus importantes de son histoire, et semble portée par un enthousiasme illimitée malgré la grandeur du défi qui les attend, rapporte le site de la FIFA.

Force est de reconnaître que les supporters sud-africains ont connu bon nombre de désillusions ces dernières années. Pourtant, l’équipe nationale a régulièrement prouvé qu’elle pouvait rivaliser avec les meilleurs, même si la constance n’a pas toujours été au rendez-vous. Le fait de disputer une Coupe du Monde de la FIFA devant ses propres supporters pourrait justement lui donner ce petit plus qui lui a si souvent manqué par le passé.

En 1996, quatre ans après avoir réintégré la scène internationale, l’Afrique du Sud avait surpris tous les amateurs de football en s’imposant face à la Tunisie en finale de la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF, au Soccer City de Johannesburg. Seize ans plus tard, les Bafana Bafana reviennent sur les terres de leur premier exploit avec la ferme intention d’écrire une nouvelle page de leur histoire.

Les récentes performances de la sélection en Coupe des Confédérations de la FIFA sont de nature à générer un certain optimisme. Battus de peu par le Brésil en demi-finale puis par l’Espagne dans le match pour la troisième place, les Sud-africains ont fait mentir leurs détracteurs. Le potentiel est là, il reste maintenant à l’exploiter. A chacune de ses sorties, l’équipe nationale s’est en effet créé de belles occasions mais son manque de réussite ou d’efficacité dans le dernier geste l’a condamnée à se contenter d’une place d’honneur.

En route vers l’Afrique du Sud

En tant que pays hôte de la compétition, l’Afrique du Sud est qualifiée d’office.

Le sélectionneur

Le retour de Carlos Alberto Parreira à la tête de la sélection a été accueilli avec une certaine réserve. Ses nombreux partisans estiment pourtant que le natif de Rio de Janeiro est l’homme de la situation. Champion du monde 1994 avec la Seleçao, Parreira ne manque pas de qualifications. Il peut également s’appuyer sur une vaste expérience, acquise au fil d’une carrière qui l’a mené aux quatre coins du monde. Ce savoir-faire pourrait s’avérer précieux au moment de redynamiser une sélection qui connaît quelques difficultés à l’approche du tournoi. Cependant, le technicien brésilien sait qu’il n’a plus le droit à l’erreur aujourd’hui. Son premier passage à la tête des Bafana Bafana avait été marqué par diverses expérimentations plus ou moins réussies, qui lui avaient notamment valu d’être éliminé dès le premier tour de la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF 2008.

Les joueurs vedettes

Le talentueux Steven Pienaar est devenu la figure de proue de cette sélection sud-africaine. En l’absence de Benni McCarthy, toujours en disgrâce, le milieu de terrain d’Everton apporte créativité et fantaisie dans l’entrejeu.

Depuis son arrivée en Angleterre, Pienaar a incontestablement franchi un palier. Si son cas continue à faire couler beaucoup d’encre en Afrique du Sud, son influence sur le jeu de son équipe et ses qualités de meneur sont désormais reconnues par tous les observateurs. Ses prestations lors de la Coupe des Confédérations de la FIFA laissent à penser qu’il sera l’un des éléments clés de la sélection sud-africaine en 2010.

Toutefois, l’Afrique du Sud devra également pouvoir compter sur son redoutable duo de récupérateurs, Siboniso Gaxa et Tsepho Masilela pour aller loin. Moins médiatiques que leur partenaire du milieu de terrain, les deux hommes abattent un travail considérable à chacune de leurs sorties.

Passé en Coupe du Monde de la FIFA

En deux participations à la Coupe du Monde de la FIFA , l’Afrique du Sud n’a jamais réussi à dépasser la phase de poules. L’édition 2010 constitue donc une formidable occasion pour elle de franchir un cap important. Six ans après avoir réintégré le grand concert des nations, les Bafana Bafana avaient obtenu leur billet pour France 1998. Malgré une sévère correction 0:3 administrée par les Bleus en match d’ouverture, ils avaient par la suite arraché deux matches nuls intéressants face au Danemark et à l’Arabie Saoudite. Pour sa deuxième apparition au plus haut niveau, l’Afrique du Sud a de nouveau buté sur le premier obstacle malgré un premier succès en Coupe du Monde de la FIFA , acquis aux dépens de la Slovénie (1:0).

Palmarès

– L’Afrique du Sud se prépare à vivre sa troisième Coupe du Monde de la FIFA , après France 1998 et Corée/Japon 2002.- Benni McCarthy a inscrit le premier but de l’Afrique du Sud en Coupe du Monde de la FIFA à l’occasion du match nul (1:1) contre le Danemark, le 18 juin 1998.- Le capitaine Aaron Mokoena est le recordman des sélections en équipe d’Afrique du Sud. – L’Afrique du Sud a remporté la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF en 1996 dès sa première participation en s’imposant 2:0 devant la Tunisie , à Soccer City. Deux ans plus tard, la sélection sud-africaine s’est inclinée en finale de l’épreuve (0:2) face à l’Egypte.

Entendu…

« Disputer une Coupe du Monde devant son public est un grand honneur, nous en sommes bien conscients. Peu de joueurs ont eu ce privilège. Nous savons ce qui nous attend. La Coupe du Monde est notre priorité, notre seul objectif. Nous nous devons de faire honneur à notre pays », a déclaré Aaron Mokoena, capitaine 


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 juin 2010
Catégorie(s): Non classé
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>