Socialisez

FacebookTwitterRSS

André Mba Obame et Jean Eyéghé Ndong désormais à l’hémicycle (Par JR. DABANY)

Auteur/Source: · Date: 16 Juin 2010
Catégorie(s): Politique

L’ancien ministre gabonais de l’Intérieur, André Mba Obame et le dernier Premier ministre d’Omar Bongo Ondimba, Jean Eyeghé Ndong vont devoir siéger désormais à l’Assemblée nationale, après leurs victoires aux élections législatives partielles du 6 juin dernier, sous le label non pas du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), leur ancien parti, mais de l’Union nationale (UN), cette formation politique de l’opposition nouvellement créée.

Le Premier siège du département du Haut-Komo (Medouneu) dans la province du Woleu-Ntem (nord) et le premier siège du 2ème arrondissement de Libreville, ont été reconquis par ces deux personnalités, sortis du PDG au lendemain du décès du président, Omar Bongo Ondimba.

Sur quatre candidats présentés de l’UN, deux ont tiré leur épingle du jeu. Bonne moisson pour les ex-barons du PDG qui peuvent être satisfaits de leurs résultats, prétendent les militants de cette nouvelle formation politique qui a, à peine quatre mois d’existence.

Toutefois, les deux ‘’jokers’’ devraient désormais batailler dure pour défendre leurs idées à l’hémicycle largement dominé par le parti majoritaire et ses alliés (plus d’une centaine sur 120 députés que compte l’Assemblée nationale).

Le retour du 1er siège de Medouneu, dans le giron de l’opposition est qualifié de revers pour le parti au pouvoir qui a, au nom d’une alliance dans le cadre de la majorité républicaine pour l’émergence soutenu la candidature de Claude Guy Assey, investi par le Rassemblement pour le Gabon (RPG), membre de ce groupement politique.

On rappelle que le vainqueur de ce siège, le dissident Mba Obame a longtemps contrôlé tout le département du Haut-Komo voire toute la province septentrionale lorsqu’il occupait les fonctions ministérielles ainsi que dans le parti au pouvoir. Le score réalisé par ce dernier lors de la dernière élection présidentielle anticipée du 30 août 2009 n’est pas étranger à ce regain de sympathie suscité autour de sa personne, commentent certains gabonais.

Mba Obame avait à cette époque reconquis en 1996 ce siège qui était ‘’la propriété’’ du Rassemblement national des Bûcherons (RNB) à l’époque ancré dans l’opposition, explique t-on dans les sphères politiques avisées, grâce au puissant parapluie du PDG.

Le schéma est presque similaire au 1er siège du 2ème arrondissement de Libreville où le fils de Nkembo (appellation affective de Jean Eyeghé Ndong) est revenu par la grande porte au palais Léon Mba. Un retour obtenu après avoir battu à plate de couture, l’ancien opposant Paul Mba Abessole, leader du RPG avec plus de 80% contre 19% des suffrages au prélat.

La chute de l’homme d’église serait due à ses multiples revirements entre l’opposition et la majorité. Lors de ces législatives partielles, le leader charismatique du RPG s’est positionné en tandem avec le PDG, répondant ainsi aux closes de la nouvelle charte de la majorité républicaine pour l’émergence, dont le RPG est signataire, dit-on dans certains milieux à Libreville.

« Son premier handicap vient sans doute de son passé. L’ex-opposant radical des années 90 a longuement ’’mangé avec le pouvoir’’ jusqu’à sa volte-face peu avant la présidentielle d’août 2009. Et donc l’évocation d’une candidature RPG sur ce siège devrait inévitablement être rejetée chez certains de ses électeurs », ont affirmé certains librevillois tentant de justifier la débâcle du 6 juin dernier de Mba Abessole, en dépit du soutien de son allié le PDG.


SUR LE MÊME SUJET
Politique / « Je ne me reconnais pas dans les accords dits de Nkembo », Jean Eyeghé Ndong
Répondant aux affirmations d’une certaine presse qui l’accuse d’avoir sacrifié son siège contre la modique somme de 15.000.000 F CFA, au bénéfice d’un candidat du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), l’ancien Premier-Ministre, Jean Eyeghé Ndong, a déclaré ce samedi à sa permanence politique de Nkembo dans le 2ème arrondissement de la commune de Libreville que : « Je ne me reconnais pas dans les accords dits de Nkembo ». Le dernier Premier-Ministre du défunt président Omar Bongo Ondimba, a réitéré sa volonté de ne boycotter les législatives à venir.« Eyeghé ne va pas aux élections pour des raisons biens ...
Lire l'article
L’actuelle opposition politique au pouvoir ne compte à l’Assemblée nationale que quelques députés, qui ne peuvent guère influencer le vote des lois permettant au gouvernement de l’Emergence de mettre en musique son programme de gouvernement. Ce n’est pas l’arrivée de Jean Eyeghé Ndong et André Mba Obame, deux députés de l’opposition, qui va changer la donne. Ce que l’on ne peut comprendre, c’est cet acharnement qu’on a observé contre le PDG. Encore que là, l’on peut dire que c’est de bonnes guerres. Mais ne fallait-il pas s’organiser autrement pour séduire l’électorat ? C’est un programme cohérent qu’il fallaitt proposer aux ...
Lire l'article
L’ouverture de la campagne pour le compte des élections sénatoriales et législatives partielles, dimanche, dans les différentes localités où les sièges sont en jeu, a mis en exergue deux candidats de poids, Paul Mba Abessole du Rassemblement pour le Gabon (RPG, majorité) et Jean Eyéghé Ndong, membre de l’Union Nationale (UN, opposition) qui devront s’affronter, le 6 juin prochain, pour décrocher le siège du deuxième arrondissement de Libreville, a constaté GABONEWS. Pour ce lancement officiel de la campagne, chaque camp a battu le rappel des troupes. Ainsi, à Nkembo où Jean Eyéghé Ndong a pris la parole pour se présenter officiellement, ...
Lire l'article
Les deux anciens ministres en lice pour la présidentielle ne peuvent quitter leur pays Les documents de voyage, notamment les passeports diplomatiques, de Jean Eyeghé Ndong et André Mba Obame, respectivement ancien Premier ministre et ex-ministre de l’Intérieur du Gabon, ont été retirés, lundi, par les autorités de Libreville. Ils ont été empêchés de quitter le pays alors qu’ils s’apprêtaient à rejoindre la France où ils devaient s’entretenir avec la presse et la diaspora gabonaise sur la campagne présidentielle au Gabon. Jean Eyeghé Ndong et André Mba Obame, dissidents du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) et candidats indépendants à l’élection présidentielle ...
Lire l'article
Le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndoungou s’est exprimé ce lundi sur le retrait des passeports diplomatiques des candidats indépendants à l’élection présidentielle anticipée, Jean Eyéghé Ndong et André Mba Obame, respectivement ancien premier ministre et ancien ministre de l’Intérieur, tel que rapporté ce lundi soir par la première chaîne nationale (RTG1), dans son édition de 20 heures. « Madame le Président de la République a nommé un nouveau Premier ministre, donc on ne peut pas avoir deux (2) Premiers ministres pour un pays. Le premier ministre a sûrement été induit en erreur, en présentant à la ...
Lire l'article
Le Premier ministre, Jean Eyeghe Ndong, 2e vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG), vient de présenter ses démissions officielles au gouvernement, ainsi qu'au parti, ce 17 juillet pour se porter candidat en indépendant à l'élection présidentielle. Il est le 11e candidat en lice pour la place du chef, et la seconde candidature indépendante issue des rangs du PDG. Il n'aura pas fallu longtemps à la fissure du bloc électoral du PDG pour se transformer en brèche. Le 2e vice-président du parti, chef du gouvernement depuis décembre 2006, Jean Eyeghe Ndong, a présenté sa candidature en indépendant à l'élection présidentielle. Monsieur Eyghe ...
Lire l'article
Le Premier ministre, Jean Eyéghé Ndong, deuxième vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG, pouvoir), a assuré le 11 juillet dernier qu'il s'astreindrait à la décision du parti s'il n'était pas retenu comme «candidat du consensus» à l'élection présidentielle à l'issue des délibérations le 18 juillet prochain. Si les instances du parti semblent confiantes sur la loyauté de ses cadres, nombreux sont ceux qui pressentent des candidatures indépendantes issues des rangs du PDG. A sept jours de la présentation du candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) à l'élection présidentielle, l'un des prétendants à l'investiture, l'actuel Premier ministre Jean Eyéghé Ndong, ...
Lire l'article
Le premier Ministre, Jean Eyéghé Ndong, lors de l’audition du gouvernement par l’Assemblée Nationale, ce mardi après-midi, à Libreville, a invité le député et président des Forces du Changement, opposition, Zacharie Myboto, à la saisine de la Cour Constitutionnelle pour avoir jugé la nomination au Gouvernement de l’ancien président du Conseil National de la Communication (CNC), François Engoga Owono et celle de l’ex- député Emmanuel Ondo Methogo à la présidence du CNC, comme une « violation de la loi fondamentale. Citant l’article 101 de la Constitution qui stipule que « le président du CNC est nommé pour toute la durée ...
Lire l'article
La liste du Parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir), conduite par le vice président du parti, Jean Eyeghe Ndong, a bouclé samedi à Libreville, la campagne en vue des locales sur une note d'espoir, marquée par une ferme volonté de remporter les élections au soir du scrutin de dimanche, alors que pendant deux semaines, les candidats du PDG dans cette circonscription électorale ont demandé aux électeurs massivement de voter pour eux. Dans cet arrondissement le PDG envisage de mettre en place un programme de société résulté des aspirations des populations de cet arrondissement, notamment la poursuite de la réhabilitation des voieries ...
Lire l'article
Le premier ministre et vice président du Parti démocratique gabonais (PDG), Jean Eyeghé Ndong, a donné le 24 avril une conférence de presse à l'hôtel Laico Okoumé Palace de Libreville pour éclairer l'opinion sur certaines zones d’ombre du processus électoral et les enjeux des élections locales du 27 avril prochain. Le chef du gouvernement a attendu la dernière semaine de la campagne pour s'adresser à l'opinion nationale sur les enjeux de ce scrutin et au passage remobiliser les troupes de son parti pour la dernière ligne de la campagne qui s'avère âpre dans plusieurs localités du pays. «J'ai pensé qu'il convenait que ...
Lire l'article
Politique / « Je ne me reconnais pas dans les accords dits de Nkembo », Jean Eyeghé Ndong
Gabon : André Mba Obame et Jean Eyeghé Ndong à l’Assemblée Nationale
Elections Partielles 2010: Paul Mba Abessole et Jean Eyéghé Ndong à l’assaut du siège du deuxième arrondissement de Libreville
Gabon : Jean Eyeghé Ndong et André Mba Obame, candidats sans passeport
Gabon: Retrait des passeports diplomatiques de Jean Eyéghé Ndong et André Mba Obame: le ministre de l’Intérieur s’explique
Gabon : Jean Eyeghe Ndong quitte la barge du PDG
Gabon : Jean Eyéghé Ndong fait vœu de loyauté
Gabon: Le premier Ministre, Jean Eyéghé Ndong invite l’opposant Zacharie Myboto à la saisine de la Cour Constitutionnelle
Gabon: La liste du PDG conduite par Jean Eyeghe Ndong, dans le 2ème arrondissement, boucle sa campagne avec sérénité
Les “vérités” de Jean Eyeghé Ndong

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Juin 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*