- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Le Gabon en passe d’entrer au capital d’Eramet

L’accord trouvé entre Ali Bongo, le président de la République gabonaise, et Patrick Buffet, le Pdg d’Eramet, devrait être officialisé demain.
DENIS COSNARD ET THIBAUT MADELIN, LES ECHOS
La pression du Gabon a porté ses fruits. Selon nos informations, l’Etat gabonais a trouvé aujourd’hui un accord de principe avec Eramet pour, d’une part, porter de 25% à environ 35% sa participation dans leur filiale commune de manganèse Comilog, et, d’autre part, entrer à hauteur de 4 à 5 % au capital du groupe minier français. L’accord trouvé dans le cadre d’une rencontre à Libreville entre Ali Bongo, le président de la République gabonaise, et Patrick Buffet, le Pdg d’Eramet, devrait être officialisé demain. Le gouvernement français soutient également le projet.
Contrairement à ce qui a pu être envisagé, le Gabon ne devrait pas acheter ses titres à Areva. Le groupe nucléaire est certes prêt à céder sa participation de 26 % dans le groupe minier, mais seulement en bloc. Le Gabon devrait donc plutôt acheter des titres sur le marché, selon un proche du dossier. La valorisation d’Eramet en Bourse s’élèvant à près de 6 milliards d’euros, la facture devrait s’élever à quelque 300 millions pour 5 % du capital.
Le pays africain deviendrait ainsi le quatrième actionnaire du groupe minier français, dont les principales mines de manganèse sont situées sur son territoire. Il aurait une position comparable à celle de la Nouvelle Calédonie. Représentée par la STCPI, la collectivité territoriale détient 4 % du capital d’Eramet et 34 % de la Société Le Nickel, la filiale du groupe qui exploite les mines de nickel sur l’archipel.
L’Etat gabonais avait manifesté depuis plusieurs mois son souhait d’être davantage impliqué dans Eramet. En concurrence avec la Chine pour préserver son influence sur le continent africain, la France était encline à accéder à ses demandes.
Reste à négocier les termes de l’accord sur Comilog. Combien vaut cette société non cotée ? L’an dernier, elle a généré 44 % du chiffre d’affaires du groupe, et subi des pertes suite à la chute des cours de ce minerai. Mais elle avait assuré l’année précédente 82 % du résultat opérationnel. Des experts seront appelés à définir le juste prix.
 


SUR LE MÊME SUJET
Par Olivier Pinaud Le ministre de l'Economie du pays a adressé une lettre en ce sens à François Baroin, a appris « L'Agefi ». Libreville souhaiterait Eramet constitue un actif majeur pour le Gabon. A tel point que Libreville souhaite plus que jamais accéder au capital du groupe minier et d’alliages. Magloire Ngambia, le ministre de l’Economie gabonais, l’a officiellement demandé dans un courrier adressé la semaine dernière à son homologue français François Baroin, a appris de plusieurs sources L’Agefi. Le Gabon souhaiterait acheter entre 3% et 5% du capital d’Eramet aussi bien pour affirmer l’importance de la société pour le ...
Lire l'article [1]
Le Gabon s'apprête à rentrer au capital d'Eramet, a réaffirmé lundi soir Ali Bongo, président du pays africain en visite à Paris, cité par Reuters. Il y a quelques mois, le groupe minier français avait conclu des accords de principe pour que le Gabon entre à son capital. Selon Ali Bongo, la décision est prise. Les différentes parties négocient actuellement sur les niveaux de participation qui doivent être adoptés d'un commun accord.
Lire l'article [2]
En visite à Paris, en France, le président Ali Bongo a affirmé ce 27 septembre que son pays entrera bien au capital du groupe français Eramet. Si le chef de l’Etat gabonais n’a pas levé le voile sur le niveau et le montant de cette participation, des sources concordantes annoncent une participation à hauteur de 4 à 5%. «Le Gabon entrera bien au capital d’Eramet», a affirmé ce 27 septembre le président gabonais, Ali Bongo, en visite à Paris en France. «Nous sommes en train de voir les différentes modalités, ce n'est pas une chose simple (...) Mais la décision, ...
Lire l'article [3]
L'Etat gabonais a conclu un accord de principe avec Eramet pour entrer dans le capital du groupe minier et métallurgique français, a déclaré un porte-parole de la société, confirmant des informations des Echos. Un accord de principe a également été trouvé pour que le Gabon porte de 25% à environ 35% sa participation dans leur filiale commune de manganèse Comilog, a-t-il ajouté. Le porte-parole n'a en revanche pas donné de précisions sur la taille de la participation envisagée dans Eramet ni sur le calendrier de l'opération. Selon Les Echos, le Gabon pourrait prendre 4% à 5% du capital d'Eramet et l'accord devrait être ...
Lire l'article [4]
Après la nouvelle reconduction pour six mois du pacte d'actionnaires entre Areva et les sociétés Sorame et Ceir de la famille Duval, un nouveau venu de poids entre au capital. L'action progresse. Comme il l'avait annoncé en mai, le Gabon va bien faire son entrée au sein du capital d'Eramet, le groupe minier français, très implanté en Nouvelle-Calédonie. L'accord a été signé mercredi soir. Le niveau et le montant de cette participation n'ont pas été dévoilés. En mai, le Gabon parlait de prendre 10% à 15% d'Eramet. Ce serait in fine 4% à 5% selon Les Echos. Le titre Eramet prend ...
Lire l'article [5]
L'Etat gabonais a conclu un accord de principe avec Eramet pour entrer dans le capital du groupe minier et métallurgique français, a déclaré un porte-parole de la société, confirmant des informations des Echos. Un accord de principe a également été trouvé pour que le Gabon porte de 25% à environ 35% sa participation dans leur filiale commune de manganèse Comilog, a-t-il ajouté. Le porte-parole n'a en revanche pas donné de précisions sur la taille de la participation envisagée dans Eramet ni sur le calendrier de l'opération. Selon Les Echos, le Gabon pourrait prendre 4% à 5% du capital d'Eramet et l'accord devrait être ...
Lire l'article [6]
Le PDG d'Eramet, Patrick Buffet, et le président du Gabon, Ali Bongo, se sont accordés mercredi sur le principe d'une entrée de l'Etat gabonais au capital du groupe minier français, a indiqué un porte-parole à l'AFP. "Un accord a été trouvé sur le principe d'une entrée au capital d'Eramet de la République gabonaise", a déclaré le porte-parole. Il a précisé que le niveau de cette participation et le délai n'avaient pas été fixés. Selon le site internet des Echos mercredi, l'Etat gabonais entrerait "à hauteur de 4% à 5% du capital". Eramet est valorisé en Bourse à 5,8 milliards d'euros. Par ailleurs, ...
Lire l'article [7]
Par Isabelle de Foucaud. Le PDG du groupe, Patrick Buffet, et le président gabonais Ali Bongo se sont accordés pour une entrée de l'Etat gabonais au capital. Par ailleurs, Areva compte toujours céder à terme sa participation dans Eramet. Le PDG d'Eramet, Patrick Buffet, et le président du Gabon, Ali Bongo, se sont accordés ce mercredi sur le principe d'une entrée de l'Etat gabonais au capital du groupe minier français. «Un accord a été trouvé», a déclaré un porte-parole en précisant que le niveau de cette participation et le délai n'avaient pas été fixés. Selon le site internet des ...
Lire l'article [8]
Les négociations sur l'entrée du Gabon dans le capital d’Eramet auront lieu dès le mois de juin, a annoncé dimanche soir à la télévision nationale le porte-parole de la présidence gabonaise, Guy Bertrand Mapangou. "C'est souhaitable que le Gabon participe à certaines activités qui concernent son développement, notamment dans le domaine pétrolier et minier", a précisé M. Mapangou. L'Etat gabonais, déjà détenteur de 25 pc du capital de la Compagnie minière de l'Ogooué (COMILOG), filiale d'Eramet au Gabon, veut devenir actionnaire à hauteur de 10 pc à 15 pc du groupe Eramet et augmenter sa participation dans la COMILOG à 33 pc, ...
Lire l'article [9]
Les mouvements autour du capital d'Eramet se poursuivent. Selon nos informations, le président du Gabon, Ali Bongo, a récemment adressé deux lettres à la direction d'Eramet. Dans la première, il demande que son pays devienne actionnaire du groupe minier, avec une participation comprise entre 10 et 15 %. Dans la seconde, il réclame une augmentation de sa participation dans la Comilog - la société, filiale d'Eramet, exploite les mines de manganèse au Gabon - de 25 % à 33 %. Il s'agirait de reproduire dans le manganèse le schéma existant dans la branche nickel du groupe : les provinces de ...
Lire l'article [10]
Le Gabon veut sa part du capital d’Eramet
ERAMET : le Gabon confirme sa prochaine entrée au capital
Gabon : «La décision est prise, le Gabon entrera au capital d’Eramet», affirme Ali Bongo
Accord pour une entrée du Gabon au capital d’Eramet
Le marché salue l’entrée du Gabon au capital d’Eramet
Accord pour une entrée du Gabon au capital d’Eramet
Accord sur le principe d’une entrée du Gabon au capital d’Eramet
Le Gabon fera son entrée au capital d’Eramet
Le Gabon va négocier au mois de juin son entrée dans le capital d’Eramet
Le Gabon veut s’inviter au capital d’Eramet