Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les transporteurs prennent les populations en otage à Franceville et à Moanda

Auteur/Source: · Date: 18 Juin 2010
Catégorie(s): Economie,Société

Les transporteurs ont pris en otage les populations à Franceville et Moanda, les deux principales villes de la province du Haut-Ogooué (sud-est) depuis plusieurs mois.

L’extension sans cesse croissante de ces localités, oblige les habitants à partir de loin pour atteindre les pôles de concentration humaine, notamment les hôpitaux, les marchés et les établissements scolaires.

S’y rendre semble plus facile que de faire le voyage inverse. A Franceville par exemple, il n’est plus aisé de quitter le quartier commerçant de Potos pour se rendre dans les quartiers.

Il faut dorénavant 30 à 45 minutes d’attente voire plus et une sacrée lutte à la manière des rugbymen pour accéder au taxi-bus. Ceux-ci viennent d’ailleurs au compte-goutte ou donnent l’impression qu’ils ne veulent plus travailler avant, finalement, de charger en catastrophe et de s’en aller comme s’ils voulaient s’échapper d’une trappe.

Mais ce caprice n’est pas le dernier. Après avoir embarqué les passagers, l’itinéraire subit les fantaisies du chauffeur. Généralement il est scindé en trois ou quatre étapes pour permettre à celui-ci de gagner plus que d’habitude à travers le ‘’saucissonnage’’ des distances.

Cette attitude ne laisse pas sans idée les conducteurs des taxis (petits taxis). Ces derniers ne bougent pas pour moins de 1 000 Fcfa sur les trajets pour lesquels ils avaient coutume de percevoir la somme de 100 Fcfa et prennent jusqu’à 2 000 Fcfa pour les trajets qui coûtent habituellement 200 Fcfa.

Cette situation a ostensiblement modifié les habitudes des francevillois : retards au lieu de travail ; limitation de sorties ou rentrées tardives à domicile ; perte ou destruction d’objets sensibles et,ou cassables pour avoir accès à un moyen de transport en commun ; dépenses imprévues pour le transport, etc.

Le renfort, dans un environnement conflictuel, des transporteurs suburbains n’a rien ajouté au soulagement des populations qui se sentent pris en otage.

Le phénomène est pire à Moanda (63 Km à l’ouest). Quand arrivent les quinzaines et les fins de mois dans la ville du manganèse, ce sont les populations qui n’ont pas de liens directs avec la Comilog qui en pâtissent.

L’itinéraire le plus emprunté de la ville part de l’hôpital Marcel Abéké (sortie est) jusqu’à la gare routière de Mounana (sortie ouest) pour 200 Fcfa.

Mais aux jours indiqués ci-haut, ce trajet d’environ 7 Km est expressément scindé en quatre par les conducteurs de taxis qui voient soudain l’occasion de valoriser leur métier.

Du coup, pour aller du quartier commercial jusqu’à l’Oasis (gare routière de Mounana ; la direction la plus habitée) il faut emprunter jusqu’à trois taxis à défaut de prendre une course à 1 000 Fcfa.

Plus criard. Il arrive que certains taximen débarquent leurs passagers dès qu’un piéton crie : « Course ! ». Cela sous-entend bien entendu une recette plus importante pour le transporteur véreux. 


SUR LE MÊME SUJET
La caravane GAGUIE qui se poursuit dans la province du Haut-Ogooué notamment dans les villes de Ngouni, Bongoville et Moanda s’est achevée ce week-end sur fond de satisfaction générale d’autant plus que le public a répondu présent à chaque étape de la délégation et a apprécié la volonté du Comité d’Organisation de leur offrir le show, a constaté l’envoyé spéciale de GABONEWS. Démarrée par Ngouoni, Bongoville la première partie du GAGUIE Show dans le Haut-Ogooué s’est achevée à Moanda et a connu un succès remarquable dans chaque ville. L’étape de Moanda est sans aucun doute, celle qui a rassemblé le plus de ...
Lire l'article
Une grève de transporteurs déclenchée lundi matin à Franceville (512 km au sud ouest de Libreville) a tourné à l’émeute entre élèves et forces de sécurité et de défense au rond point de "Potos", un quartier du premier arrondissement de la ville. Quelques élèves ont été arrêtés et transportés vers le commissariat de police et la brigade de gendarmerie locale pour être entendus. Ils ont posé des barricades le matin pour protester contre la difficulté soudaine de transport qu’ils ont constatée en voulant se rendre aux cours. Pour les disperser, la police a tiré des grenades lacrymogènes. Ce qui a eu le ...
Lire l'article
L’accès à Internet est devenu un casse-tête pour les élèves et les nombreux utilisateurs de Franceville, Moanda et du reste de la province du Haut-Ogooué (sud-est) depuis bientôt six mois, a constaté le correspondant de l’AGP. La fermeture, en novembre 2009, de l’institut de formation aux nouvelles technologies (Ifatech) en est la principale raison, pense-t-on. Cet institut qui administrait des cours d’informatique, de réseau et bien d’autres sur les nouvelles technologies abritait en son sein le plus important cyber café de la province du Haut-Ogooué. Son débit de connexion qui était de 100 Mbits/s n’avait d’égal et permettait à la plupart des ...
Lire l'article
La gare routière de l’axe Franceville-Moanda a été délocalisée du quartier Maba pour la sortie Ouest de la ville depuis plusieurs semaines, a constaté l’AGP. C’est une vieille promesse de l’autorité municipale qui vient de connaître son aboutissement en raison de plusieurs manquements constatés. Les taxis qui, habituellement débarquaient à plusieurs kilomètres les populations des quartiers Mabuku, Mingara, Petit Paris et Mbaya sont dorénavant forcés d’arriver au terminus afin de mieux profiter. Sur le coup, ils satisfont le vœu des populations jadis brimées, car celles-ci allaient jusqu’au déboursement des sommes pharamineuses pour se rendre à quelques pas de chez eux. Cette délocalisation a eu ...
Lire l'article
Une grande partie des véhicules à usage de transport en commun (Taxis et minibus) n’a pas été visible lundi matin à Libreville, en raison de l’opération de contrôle des assurances des véhicules qui devait en principe débuter ce jour sur l’ensemble du territoire national. L’absence des taxis et autres minibus a occasionné une perturbation pour les élèves et les travailleurs qui ont eu du mal à rallier leurs établissements et lieux de travail. Depuis plusieurs semaines, un spot télévisé indique qu’une opération de grande envergure de contrôle des assurances des voitures devait débuter ce lundi 1er février et que les véhicules n’ayant ...
Lire l'article
Franceville, 31 août (GABONEWS) – La vie dans les deux principales villes de la province du Haut – Ogooué (Franceville et Moanda), possédant une activité économique plus importante que d’autres agglomérations de cette région du sud – est du pays, a repris son cours normal en attendant la proclamation des premières tendances de l’élection présidentielle de dimanche, a constaté GABONEWS ce lundi en parcourant ces deux cités. Actualité du :31/08/2009 Tôt ce lundi matin, les populations de Franceville comme de Moanda, cité économique du Haut – Ogooué, située à près d’une heure ...
Lire l'article
Franceville, 29 août (GABONEWS) – Plusieurs transporteurs de l’axe Franceville - Moanda proposent depuis ce samedi matin de donner à leurs clients un tee-shirt, une casquette et un auto-collant à l’effigie du candidat Ali Bongo Ondimba à toutes personnes souhaitant la location d’un taxi sur l’itinéraire précité, a constaté GABONEWS. Déjà en campagne, eux-mêmes, l’ensemble des véhicules à usage clandos, ont été habillés par leurs propriétaires aux couleurs du candidat Ali Bongo Ondimba. « Si nous le faisons, c’est parce que nous voulons offrir à chaque personne la possibilité d’avoir au moins un tee-shirt », a précisé un ...
Lire l'article
Le Maire de la Commune, Dr Séraphin Akure-Davain a rencontré mercredi à Lambaréné capitale provinciale du Moyen-Ogooué les transporteurs (taxis, transport marchandises) et les propriétaires des garages en présence du premier Maire adjoint, chargé des Finances, M Jean Justin Maury Ngowemandji, du Maire du 2ème Arrondissement de la Commune, M Pascal Lehinda et du Maire adjoint du premier Arrondissement, Mme Corinne Ilama. Pour le Maire, Akure-Davain, cette rencontre avait pour but de rappeler aux exploitants de taxis et transporteurs de marchandises les nouvelles dispositions prises par le Conseil Municipal sur la mise en circulation de ces véhicules. Il a ainsi informé les ...
Lire l'article
Le retour des élèves, longtemps en vacances dans différentes localités, a créé entre lundi et mercredi la pénurie dans les transports en commun à Franceville, a constaté un journaliste de l’AGP. Depuis lundi, emprunter un taxi-bus est devenu assez difficile. Le nombre insuffisant de taxis dans la ville et les fantaisies des petits taxis font que la population grandissante de la ville ne soit jamais satisfaite. Le tassement des élèves, toujours pressés et bruyants, devant les rares taxis qui s’arrêtent aux points de ramassage évoque la difficulté. Désormais, il devient difficile aux fonctionnaires de se rendre tôt au travail ; les taxis étant occupés ...
Lire l'article
Gabon: otage de la France ou otage de Bongo?
Montclair, USA (25 février 1999) - Le rôle joué par la France au Gabon a été incontestablement néfaste pour la population gabonaise. Depuis la mort prématurée de la Communauté française proposée par le Général de Gaule vers la fin des années cinquante, cette France, au lendemain des indépendances africaines, s'évertua de signer avec ses anciennes colonies des accords de coopération multiformes dont le but fut de permettre à la France de se constituer une chasse gardée qui allait lui permettre de préserver son statut de puissance mondiale. Plus que tous les autres pays de la zone francophone, le Gabon resta le ...
Lire l'article
ORANGE 2012 : GAGUIE enflamme les populations de Moanda, Bongoville et Ngouoni
Une grève de transporteurs tourne à l’émeute à Franceville
Accès à l’Internet : un casse-tête pour les élèves à Franceville et Moanda
La gare routière de Franceville-Moanda délocalisée
Société : Les transporteurs se terrent suite au déclenchement de l’opération de contrôle des assurances des véhicules
Gabon: Franceville et Moanda ont repris leur cours normal en attendant les résultats de la présidentielle
Gabon: Présidentielle 2009: Les transporteurs de l’axe Franceville – Moanda proposen une nouvelle approche commerciale pour vendre Ali 9
Gabon: Le Maire de la Commune rencontre les transporteurs et les propriétaires des garages mercredi à Lambaréné
Société : Le retour des élèves créé la pénurie des transports en commun à Franceville
Gabon: otage de la France ou otage de Bongo?


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Juin 2010
Catégorie(s): Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*