Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Quelle place pour la culture du riz ?

Auteur/Source: · Date: 22 Juin 2010
Catégorie(s): Economie

La Chambre de commerce de Libreville a abrité le 21 juin le forum scientifique sur la culture du riz sous le thème des «défis de la culture du riz et la sécurité alimentaire en Afrique subsaharienne et dans le monde» pour la promotion de politiques agricoles volontaristes auprès des autorités.

Longtemps considéré comme un cousin pauvre du riz asiatique cultivé dans le monde entier, le riz africain retient aujourd’hui l’attention avec une initiative scientifique majeure visant à crever le plafond des rendements dans les champs paysans pour améliorer la sécurité alimentaire sur le continent.

Ce forum scientifique placé sous le thème des «défis de la culture du riz et la sécurité alimentaire en Afrique subsaharienne et dans le monde», vise à ressortir des solutions pour permettre aux autorités du pays de mieux intégrer la promotion et développement de la culture du riz dans leur programme d’action.

Les participants à ce forum scientifique ont présenté et clarifié les multiples enjeux de la promotion et du développement de la riziculture dans notre région. Selon le directeur général du Centre du riz pour l’Afrique, (AfricaRice), le docteur Abdoulaye Seck, si les gouvernants africains, dont ceux du Gabon, n’entreprennent pas des politiques agricoles volontaristes et soutenues pour promouvoir la culture du riz, cette région pourrait connaître des crises aux conséquences graves (émeutes de la faim, trouble politiques,…).

En 2008, la dépendance alimentaire du continent vis-à-vis de l’extérieur tournait autour de 32% avec 3,6 milliards de dollars d’importations alimentaires. Or, la poussée démographique en Asie avec les limites des exportations vers l’Afrique, la chute concomitante des stocks mondiaux (3 mois en 2010 contre 5 mois en 2000) sont autant de causes capables de réduire l’approvisionnement des pays africains en riz.

«Il n’est pas juste de penser qu’il soit possible de continuer à s’approvisionner au niveau du marché international», a averti le directeur général d’AfricaRice.

Le docteur Abdoulaye Seck a par ailleurs invité le gouvernement gabonais à subventionner la riziculture comme le font d’autres pays comme les Etats –Unis où le gouvernement verse à chaque riziculteur une subvention annuelle conséquente. En Asie, les subventions représentent 30 à 40 % des coûts de facteurs et au Sénégal, la culture du riz est aussi subventionnée.

Face à ce constat patent, les autorités gabonaises avaient introduit une requête auprès de la BAD pour la prise en compte du Gabon dans le projet multinational de diffusion du Nouveau riz pour l’Afrique (New rice for Africa, NERICA) dans les 12 pays d’Afrique au sud du Sahara. Rappelons qu’il y a un an, en février 2009, la culture de la variété du riz NERICA a été introduite au Gabon avec le concours du centre AfricaRice et de la Coopération japonaise.

Pour le directeur général de l’Office national de développement rural, (ONADER), organisme public en charge de l’introduction du riz au Gabon, «les résultats de cette introduction sont très encourageants». Le ministre de l’Agriculture estime à cet effet que l’appropriation de la culture du riz par les nationaux n’est possible que si un travail pertinent se fait en amont. D’où l’importance de ce forum qui «doit permettre aux structures d’encadrement et de vulgarisation de l’ONADER, ainsi qu’aux participants de bénéficier des acquis de la recherche internationale et de formation pour les techniques», a indiqué le ministre Ndong Sima.

En Afrique, la consommation de riz croît plus vite que celle de toute autre aliment de base, elle est la troisième source d’énergie alimentaire en Afrique subsaharienne.


SUR LE MÊME SUJET
Quelle politique pour la France en Afrique en 2012 ?
Par Luc Machet Alors que les élections présidentielles au Sénégal et la candidature d'Abdoulaye Wade à un troisième mandat révèlent l'importance prise par la société civile dans ce pays, la France tente d'adopter une posture neutre en se gardant de tout arbitrage, malgré des années de complaisance coupable envers le président sortant. De fait, la politique de la France en Afrique sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy s'est caractérisée par son absence de doctrine et de ligne directrice, laissant la France marginalisée, actrice de second plan derrière notamment les pays émergents. Cette note propose des pistes pour refonder la politique africaine ...
Lire l'article
Un forum d’échange dénommé « CAP 6 », organisé par la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC), en partenariat avec le ministère de l’Intégration régionale se tient depuis quelques jours dans la capitale gabonaise. Ce forum a pour but de vulgariser davantage la culture boursière auprès des décideurs, entreprises et épargnants de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC). L’un de ses objectifs expliqué par un responsable de la BVMAC, Pascal Wagni Ambourouet, vise à initier sur la notion d’intégration régionale les acteurs politiques et économiques communautaire aux activités boursières. Mieux que cela, c’est une occasion pour la ...
Lire l'article
Dans une tribune Libre diffusée ce mardi dans les média locaux, le ministre des Mines, du Pétrole et des hydrocarbures, membre du bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) livre sa réflexion sur la place des jeunes dans l’échéance électorale à venir consacré aux législatives. Texte intégral. « Même si la date des prochaines élections législatives n’est pas connue, les différents états-majors politiques sont à pieds d’œuvre pour mieux aborder cette échéance électorale. Alors que tout le monde s’accorde à reconnaitre le rôle déterminant de la jeunesse dans le débat politique, quelle sera la place des jeunes dans les stratégies ...
Lire l'article
L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a proposé son assistance pour la réalisation d’une base d’informations sur l’économie de la culture au Gabon, a appris l'AGP, en marge de la 41ème journée internationale de la Francophonie. Pilotée, selon une méthode dite du ‘’profil culture’’, par la direction de la langue française et de la diversité culturelle et linguistique de l’OIF, dans le cadre de son programme de l’identification du champ des industries culturelles (ICIC), l’assistance concernera notamment les acteurs institutionnels et professionnels gabonais. Au Gabon, le programme ICIC se déroulera en trois phases dont la première sera consacrée à la réalisation ...
Lire l'article
Le 17 août prochain marquera les 50 ans de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale. Pour cet évènement historique, 35 milliards vont être dégagés pour les communes de Libreville et Owendo fassent leur mue. Pour atteindre son objectif, cette belle initiative doit éviter les travers des éditions 2006 et 2007 des fêtes tournantes dans l’Estuaire, où les graines des 100 milliards débloqués à cet effet n’ont jamais germé. Le Gabon va célébrer le 17 août prochain, le cinquantième anniversaire de son accession à la souveraineté internationale. Cet anniversaire qui marquera les 50 ans du Gabon en ...
Lire l'article
Dans le cadre de la politique de développement agricole, un atelier de trois programmes nationaux axé sur la lutte contre l’insécurité alimentaire et une meilleure gestion des ressources alimentaires a été lancé le 20 janvier à Libreville par le ministre de l’Agriculture, Raymond Ndong Sima. Ces programmes financés par l’Union européenne (UE) et le Fonds des Nations Unies pour l’Agriculture (FAO) à hauteur de 600 millions de francs CFA, doivent permettre de réduire la dépendance alimentaire du pays, qui exporte plus 80% de ses denrées alimentaires. Le ministre de l’agriculture, Raymond Ndong Sima, a lancé le 20 janvier dernier à ...
Lire l'article
Sur cette page, vous pouvez accéder aux articles contenant les tous derniers commentaires laissés par les visiteurs sur ce site. Les articles sont classés du plus récent article commenté (en haut) au plus vieux (en bas). Notre site dispose aussi de divers types de forums interactifs: Nos forums “Palabres” vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de “palabrer” avec d’autres compatriotes sur des sujets d’intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez quatre choix de discussions: - Forum "Palabres" par email: Ce forum "liste de discussion" permet les débats directement par email. Les membres répondent aux messages des autres membres ...
Lire l'article
Forums "Palabres" du BDP-Gabon Nouveau Nos forums "Palabres" vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de "palabrer" avec d'autres compatriotes sur des sujets d'intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez trois choix de discussions: - Articles "Palabres": Vous pouvez vous exprimer sur chaque article publié sur notre site. Il suffit de cliquer sur le titre de l'article et d'aller au bas de la page pour poster un commentaire auquel d'autres pourront répondre de manière interactive. Tous les grands débats sur le Gabon, en toute franchise et sans langue de bois, directement sur ce site. Pour voir les articles avec les commentaires les plus ...
Lire l'article
Le Centre culturel français Saint-Exupéry de Libreville (CCF) a repris ses activités mardi dernier au bonheur des élèves, étudiants, universitaires, cadres et amoureux de la culture qui ont dès lors pris d’assaut la médiathèque qui offre à la consultation, près de 30 000 volumes dans tous les domaines. Selon Yann Boussougou, nouveau bachelier, 18 ans, « le CCF offre une médiathèque de 30 000 volumes, un espace de travail et de recherche privilégié. Un cybercafé ouvert toute l’année proposant un accès au numérique à des tarifs compétitifs. C’est donc un grand plaisir pour nous de constater que le CCF a repris ...
Lire l'article
Dans le cadre de la programmation quadriennale 2006 – 2009, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), en collaboration avec le Gouvernement Gabonais, organise depuis lundi matin sous le thème « Formulation de projets et gestion des entreprises culturelles », un forum de formation de six jours destiné aux entrepreneurs culturels de la filière image des pays de l’Afrique centrale, pour la recherche des synergies entre les actions menées par d’autres institutions en matière de promotion du développement des entreprises culturelles de la sous – région. Cette formation, qui a pour objectif d’apporter d’autres valeurs ajoutées aux professionnels de la Culture en ...
Lire l'article
Quelle politique pour la France en Afrique en 2012 ?
« CAP 6 », booster la culture boursière au sein de la CEMAC
Election législative: quelle place pour les jeunes?
L’OIF propose son assistance pour la réalisation d’une base d’informations sur l’économie de la culture au Gabon
Gabon : Quelle Libreville pour le 17 août 2010 ?
Gabon : Trois programmes agricoles pour booster la culture du manioc
Commentaires
Forums
Gabon: Culture / Le Centre culturel français Saint-Exupéry de Libreville lance ses activités pour 2008-2009
Gabon: Renforcement des capacités des professionnels de la culture de l’Afrique Centrale à Libreville

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Juin 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*