Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : A quand la prise en charge des toxicomanes ?

Auteur/Source: · Date: 28 Juin 2010
Catégorie(s): Société

A l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues, qui portait sur le thème «la drogue contrôle-t-elle ta vie ?», le président de l’ONG Agir pour le Gabon, Dr Alphonse Louma, a appelé les autorités à accorder une attention à la situation sanitaire des toxicomanes.

Dans une déclaration faite le 26 juin à l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues, le président de l’ONG «Agir Pour le Gabon», Dr Louma a lancé un appel à l’endroit des autorités gabonaises en vue d’inscrire le traitement de la toxicomanie dans le cadre des soins de santé publique au même titre que le traitement du Sida.

«Notre société n’a pas le droit de laisser sur le bord de la route ceux de nos compatriotes en difficulté avec la drogue, je parle des toxicomanes. La prise en charge de la toxicomanie est inexistante au Gabon», a-t-il déclaré avant de souligner que « ce n’est pas normal dans une société qui se veut moderne ».

«Comme les sidéens les toxicomanes ont le droit à la santé. Ils ont droit à la vie », a-t-il précisé. Par conséquent, il recommande que le traitement de la toxicomanie soit inscrit dans le cadre des soins de santé généraux. Un objectif qui coïncide avec celui de L’office des Nations Unies contre la drogue et le crime qui recommande «une prise en charge axée sur la santé et non sur la répression ».

Selon l’ONU, le coût économique de la consommation de drogue et de la toxicomanie peut aller jusqu’à 2% du produit intérieur brut (PIB) dans de nombreux pays. Et à l’échelle mondiale, l’estimation du nombre de personnes consommant des drogues illicites est de 205 millions. Le thème et le slogan choisis cette année, en appellent à l’engagement des autorités compétentes pour la mise en place des mécanismes sanitaires concrets, tout en souhaitant une prise de conscience collective des consommateurs de drogues.


SUR LE MÊME SUJET
La Fondation Albertine Amissa Bongo Ondimba en collaboration avec la Fondation Omar Bongo Ondimba pour la paix, la science et l’éducation, l’association des diabétiques du Gabon et le Centre de réadaptation et d’appareillage pour handicapes organisent à compter de demain vendredi et ce jusqu’au 31 décembre 2011, un séminaire de sensibilisation sur le Diabète. Les travaux qui ont lieu à l’immeuble Arambo à Libreville s’articulent autour du thème : Prise en charge médicale des diabétiques et leur appareillage en cas d’amputation. Il s’agit pour les organisateurs de définir une feuille de retour sur laquelle devrait s’appuyer l’état afin de prendre en charge ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres délocalisé de la ville de Lambaréné, qui s’est tenu mardi, présidé par le président de la République Ali Bongo Ondimba a décidé de la prise en charge des soins de santé des étudiants inscrits sur le territoire national. Il s’agit en effet pour le gouvernement gabonais d’étendre l’assurance maladie, gérée par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), à toutes les couches sociales nécessiteuses. Ce régime d’assurance maladie permet désormais de prendre en charge les soins de santé des agents publics de l'Etat; des membres des Institutions constitutionnelles, des travailleurs Salariés du secteur privé ...
Lire l'article
(Par Jean René BE MISSANG) Le Fonds de solidarité thérapeutique national mis en place par les autorités gabonaises, dans le cadre de la lutte contre le SIDA, a contribué à renforcer les capacités de prise en charge des malades du SIDA. Crée en l’an 2000 à l’instigation du sommet de l’Union africaine (UA) tenu à Abuja, la capitale fédérale du Nigeria, le fonds est financé exclusivement par l’Etat gabonais à hauteur de un milliard de FCFA, destinés à l’achat des antirétroviraux devant être mis à la disposition des malades. Avant la mise en place du fonds, les patients déboursaient ...
Lire l'article
Un atelier de formation des mères et de nurses pour une prise en charge du paludisme simple à domicile (PECADOM) a débuté mardi à Lambaréné (centre), a constaté l’AGP. Selon le directeur Régional de santé Centre, Félicité Mbeng Mba, le paludisme reste au Gabon un problème de santé publique majeur marqué par une morbidité et une mortalité très élevées, en dépit des efforts de lutte consentis par le gouvernement et les partenaires au développement. Les enquêtes réalisées depuis 2006 ont relevées que le paludisme reste la première cause de consultation dans les formations sanitaires publiques du pays. 61 % des fièvres survenant ...
Lire l'article
A l’instar de la communauté internationale, le Gabon a célébré le 10 octobre dernier la journée mondiale de la santé mentale, organisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) axée cette année sur les moyens de «faire de la santé mentale une priorité». Le ministre délégué à la Santé, Jean Marie Koumba Souvi, le représentant de l’OMS au Gabon, docteur André Ndikuyeze, ainsi que les représentants des organismes et associations spécialisées étaient réunis pour l’occasion à l’hôpital psychiatrique de Melen, dans la périphérie nord est de la capitale, avec les responsables et le personnel soignant de l’établissement. Les chiffres rendus publics par ...
Lire l'article
Un atelier de validation du guide national et d'adaptation des modules de prise en charge communautaire des personnes vivant avec le VIH s'est ouvert mardi dernier à Owendo (banlieue sud de Libreville), dans le souci de rechercher un consensus technique autour du document, guide national de prise en charge communautaire des PVVIH. Cet atelier répond aux attentes des intervenants en matière de prise en charge communautaire des PVVIH et s'inscrit dans une perspective d'anticipation de lutte contre la pandémie. Ainsi, il s'agit pour le Gabon d'adapter le document en fonction de la réalité du terrain. « Nous pensons avoir à terme un ...
Lire l'article
Le secrétaire général du ministère des Affaires sociales, de la Lutte contre le Sida, chargé des orphelins du sida, Dieudonné Nzengue, a ouvert le 7 mai dernier à Libreville un atelier sur la prise en charge psychosociale des personnes vivant avec le VIH/Sida. Prévu pour les 7 et 8 mai courants, un atelier a été lancé par le ministre gabonais des Affaires sociales, de la Lutte contre le Sida, chargé des orphelins du Sida dont les travaux ont pour but de redynamiser et améliorer la prise en charge psychosociale des personnes vivant avec le virus du Sida conformément au plan ...
Lire l'article
Au terme d’un séminaire de 48 heures, co-organisé, la semaine dernière, par le Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, chargé de la Famille et de la Promotion de la femme, au Centre des métiers Jean Violas dans la commune d’Owendo (sud de Libreville), personnels de santé, experts nationaux et partenaires au développement, ont, après avoir procédé à l’analyse et à l’amendement de l’étude soumise à leur appréciation, validé le document de politique et normes nationales en matière de prise en charge des enfants atteints de VIH/SIDA, a appris GABONEWS.
Lire l'article
Un atelier sur la prise en charge des femmes enceintes séropositives qui tient ses quartiers au Centre des métiers Jean Violas de la commune d’Owendo réunit depuis le 22 avril de nombreux médecins spécialistes de la Prévention de la transmission de la mère à l’enfant (PTME) pour tenter de définir les priorités nationales dans cette prise en charge délicate. Sida et maternité sont au coeur d’un atelier de réflexion ouvert le 22 avril dernier au Centre des métiers Jean Violas d’Owendo qui réuni des médecins spécialistes des PTME et des membres du Programme national de lutte contre ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de la Justice a ouvert le 26 février dernier à Libreville un atelier national pour l’élaboration d’un manuel des procédures de prise en charge des enfants victimes de maltraitance. Initié conjointement par le ministère gabonais du Travail et l’UNICEF, cet atelier doit conduire à l'harmonisation des normes et pratiques en matière de protection des droits de l'enfant, conformément au traité d'Abudja (Nigeria) signé en juillet 2006, pour lutter fermement contre la traite des enfants. Libreville abrite depuis le 26 février dernier un atelier pour la rédaction d’un manuel des procédures de prise en charge des enfants victimes ...
Lire l'article
Gabon/Santé : Vers une prise en charge médicale des diabétiques
Le gouvernement décide de la prise en charge des soins de santé des étudiants inscrits sur le territoire national
Un Fonds de solidarité thérapeutique pour renforcer la prise en charge des malades
Un séminaire de formation pour les mères et nurses pour une prise en charge du paludisme à domicile a débuté à Lambaréné, mardi
Gabon : Pour une action collective de prise en charge de la santé mentale
Gabon: Sida: Les partenaires à la recherche d’un consensus autour du guide de prise en charge communautaire des PVVIH
Gabon : Assises à Libreville sur la prise en charge psychosociale des sidéens
Gabon: Validation du document de stratégie nationale sur la prise en charge pédiatrique des malades du VIH/SIDA (PECP)
Gabon : Les médecins interrogent la prise en charge des femmes enceintes séropositives
Gabon : Libreville élabore ses procédures de prise en charge des enfants maltraités

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 28 Juin 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*