Socialisez

FacebookTwitterRSS

Rwanda: un médecin arrêté au Gabon

Auteur/Source: · Date: 30 Juin 2010
Catégorie(s): Afrique

Un médecin rwandais, Jean Chrysostome Ndindabahizi, soupçonné d’avoir participé au génocide commis au Rwanda en 1994, a été arrêté il y a une dizaine de jours au Gabon où il attend son extradition, a appris l’AFP de source sécuritaire gabonaise.

Recherché par Interpol et faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international, Jean Chrysostome Ndindabahizi avait “changé d’identité au Gabon” et “travaillait à l’hôpital de Melen”, un établissement public en banlieue de Libreville, a précisé cette source sous couvert de l’anonymat. Il n’existe pas d’accord d’extradition entre le Gabon et le Rwanda mais des tractations sont en cours avec Paris, qui dispose d’accords avec le Gabon, pour extrader le médecin vers la France, pour qu’il soit ensuite extradé vers le Rwanda, de même source.
 


SUR LE MÊME SUJET
Les ministres gabonais et rwandais des Affaires Etrangères, Paul Toungui et Louise Mushikiwabo, ont annoncé, à la faveur d’un communiqué conjoint, ce mercredi à Libreville, la convocation d’une grande commission mixte de relance de la coopération bilatérale, prévue fin février 2011, à Kigali (Rwanda), a constaté GABONEWS. Au terme de son entretien avec M. Toungui, Mme Mushikiwabo qui s’est exprimée à la presse, a indiqué que les assises de Kigali, censées se tenir dans près de trois mois, réuniront des experts gabonais et rwandais provenant des domaines prioritaires identifiés avec son homologue gabonais. « Nous avons établi un cadre ...
Lire l'article
Le centre médical de Mékambo, dans la province de l’Ogooué-Ivindo (nord-est), se retrouve sans médecin depuis la mutation du Dr. Achille Tchui Tcheu Nadu dans la province du Haut-Ogooué (sud-est), a constaté un journaliste de l’AGP. De nationalité camerounaise, le Dr. Tchui Tcheu Nadu a été en poste à Mékambo pendant trois ans. Affecté à Mounana, dans la province du Haut-Ogooué (sud-est), il a quitté le chef-lieu du département de la Zadié sans attendre son successeur, un départ quelque peu précipité du médecin qui laisse perplexes le personnel et les populations. Les patients, qui ont besoin d’être consultés ...
Lire l'article
À l’occasion de sa visite au Gabon et au Rwanda, les 24 et 25 février, le chef de l’État français entendait tourner la page. Il y est indiscutablement parvenu dans le second pays. Nettement moins dans le premier. Le monument blanc qui trône à l’entrée de la Cité de la démocratie, à Libreville, est à moitié repeint. Ou à moitié décrépi, tout dépend du point de vue. Il est en tout cas à l’image des relations franco-africaines, thème longuement abordé pendant les trente heures passées par Nicolas Sarkozy sur le continent : à moitié rafraîchies ou à moitié désuètes. Tout dépend du ...
Lire l'article
La visite, aujourd’hui, de Nicolas Sarkozy au Rwanda semble sonner le glas de toute enquête sur la responsabilité de la France dans le massacre de près d’un million de Tutsis par les milices hutues en 1994. D’une pierre deux coups. C’est ainsi que l’on pourrait résumer le voyage africain de Nicolas Sarkozy. De Libreville (Gabon) à Kigali (Rwanda), il conforte la place de la France dans son pré carré (lire ci-dessous), l’Afrique de l’Ouest francophone où il avait pris quelques coups ces derniers temps, et il tente de passer à l’offensive en ouvrant une nouvelle page des relations avec le Rwanda, ...
Lire l'article
Par LEXPRESS.fr avec AFP. La visite de Nicolas Sarkozy au Rwanda, la première d'un président français depuis le génocide de 1994, intervient trois mois après la reprise officielle des relations diplomatiques entre les deux pays. Le président français Nicolas Sarkozy a reconnu ce jeudi à Kigali de "graves erreurs d'appréciation" et "une forme d'aveuglement" de la part de la France comme de la communauté internationale au moment du génocide de 1994 au Rwanda, lors d'une conférence de presse commune avec son homologue rwandais Paul Kagame. "Ce qui s'est passsé ici est inacceptable, mais ce qui s'est passé ici oblige la communauté internationale, dont ...
Lire l'article
Jeudi à Kigali, il a mentionné les "erreurs" de "la communauté internationale, dont la France", lors du génocide de 1994 Lors d'une conférence de presse avec son homologue rwandais Paul Kagame, Nicolas Sarkozy a reconnu de "graves erreurs d'appréciation" et "une forme d'aveuglement" de la part de la France comme de la communauté internationale au moment du génocide de 1994 au Rwanda. Il a demandé par ailleurs que tous les génocidaires soient "retrouvés et punis". "Ce qui s'est passé ici est inacceptable, mais ce qui s'est passé ici oblige la communauté internationale, dont la France, à réfléchir à ses erreurs qui l'ont empêchée ...
Lire l'article
Nicolas Sarkozy se rendra au Rwanda le 25 février, a indiqué l'Elysée aujourd'hui , pour une visite qui sera la première d'un président français dans ce pays depuis le génocide de 1994. Il se rendra au préalable, le 24 février, au Gabon, a également indiqué l'Elysée. Lors de ses voeux au corps diplomatique, le 22 janvier, Nicolas Sarkozy avait indiqué qu'il se rendrait à Libreville puis à Kigali en février. La France et le Rwanda ont renoué leurs relations diplomatiques fin novembre, après trois ans de brouille. Les relations entre les deux pays avaient été rompues en novembre 2006, après l'émission par la ...
Lire l'article
Le service de gynécologie de l’hôpital régional de Makokou (HRM) fonctionne sans médecin depuis l’affectation du gynécologue Thierno Souleymane Diallo il y a quelques mois dans la province de la Nyanga, constate l’AGP. La gynécologie est l’un des services avec celui de pédiatrie qui attire le plus des malades. Les femmes enceintes ou celles ayant des infections gynécologiques se retrouvent en difficulté, difficulté aggravée le mouvement de grève observé par le personnel soignant depuis janvier dernier. Toutefois ce mouvement d’humeur a été allégé depuis la reprise du service minimum obtenu au lendemain du paiement de salaire du février des agents. En l’absence du ...
Lire l'article
L'implication du Rwanda dans le conflit en République démocratique du Congo (RDC), pressentie par de nombreux observateurs, a été confirmée par un rapport remis, vendredi 12 décembre, au Conseil de sécurité de l'ONU. A en croire ce document rédigé par un groupe d'experts, Kigali apporte une aide "multiforme" au groupe rebelle de Laurent Nkunda dans l'est de la RDC voisine. Ces experts ont "trouvé des preuves que les autorités rwandaises se sont rendues complices du recrutement de soldats, y compris des enfants, et ont facilité la fourniture d'équipement militaire" au Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) de l'ex-général ...
Lire l'article
Le président rwandais, Paul Kagame, a menacé de riposter, mercredi 12 novembre, à l'arrestation dimanche en Allemagne de sa directrice du protocole sur un mandat d'arrêt d'un juge français, pour sa participation présumée à l'attentat contre l'avion du président rwandais Habyarimana en avril 1994, élément déclencheur du génocide dans ce pays. "Si le monde continue de croire qu'un juge en France (...) peut lancer un mandat contre un ministre du Rwanda (...), alors j'estime que le contraire est vrai, que nos juges au Rwanda (...) peuvent lancer un mandat contre des personnes en Europe, en France ou dans d'autres pays", ...
Lire l'article
Politique / Coopération Gabon-Rwanda: Vers la tenue d’une grande commission mixte en février 2011
Le centre médical de Mékambo sans médecin
Rwanda: Le grand écart de Sarkozy
Rwanda. Un rapprochement sur le dos des victimes du génocide
Sarkozy reconnaît des “erreurs” de la France au Rwanda
Rwanda: Sarkozy évoque les “erreurs” de la France
Sarkozy ira au Rwanda et au Gabon
Gabon: Le service de gynécologie de l’hôpital régional de Makokou sans médecin
Le Rwanda arme la rébellion en RDC, confirme l’ONU
Le Rwanda menace de faire arrêter des Français


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Juin 2010
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Rwanda: un médecin arrêté au Gabon

  1. Mengue Me Nzome , Marie-Claire

    1 Juil 2010 a 12:12

    Je pense que ce monstre n`est pas le seul à vivre au Gabon . IL doit y avoir plusieurs de ce genre de types , car le gabon est devenu depuis les années ” 70 ” , le refuge de tous les criminels de tout bord confondus : libanais , congolais des 2 congos , rwandais , etc …. Abrités et cachés par les mafieux qui possèdent le gabon dans leurs mains …
    Pauvre Gabon , mon beau Pays !!!!!!! …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*