Socialisez

FacebookTwitterRSS

Un séminaire de formation pour les mères et nurses pour une prise en charge du paludisme à domicile a débuté à Lambaréné, mardi

Auteur/Source: · Date: 30 Juin 2010
Catégorie(s): Santé

Un atelier de formation des mères et de nurses pour une prise en charge du paludisme simple à domicile (PECADOM) a débuté mardi à Lambaréné (centre), a constaté l’AGP.

Selon le directeur Régional de santé Centre, Félicité Mbeng Mba, le paludisme reste au Gabon un problème de santé publique majeur marqué par une morbidité et une mortalité très élevées, en dépit des efforts de lutte consentis par le gouvernement et les partenaires au développement.

Les enquêtes réalisées depuis 2006 ont relevées que le paludisme reste la première cause de consultation dans les formations sanitaires publiques du pays. 61 % des fièvres survenant chez les enfants de moins de 5 ans sont d’origine palustre et la mortalité dans la même tranche d’age est de plus de 1,3%.

De même, il ressort qu’à peine 41 % d’enfants souffrant de fièvre ont reçu un traitement antipaludique dans les 24 heures.

A ces données, s’ajoutent l’insuffisance des relais communautaires formés à la prise en charge des cas à domicile et le recours chez 47 % d’enfants souffrant de fièvre à l’automédication comme première action, ce qui confirme l’option de rapprocher d’avantage le traitement vers les enfants malades, a-t-elle indiqué.

A coté de la situation décrite chez les enfants, persiste celle des femmes enceintes qui reste des plus préoccupantes depuis le lancement en 2004 du projet ‘’Faire reculer le Paludisme au Gabon’’.

Après analyse de la situation au Gabon par le Programme National de lutte contre le Paludisme, un nouveau plan stratégique couvrant la période de 2009-2013 a été élaboré, a souligné Mme Mbeng Mba.

Aussi, la prise en charge des cas de paludisme à domicile a été retenue parmi d’autres priorités.

Elle constitue un des volets de mise œuvre dans le plan stratégique 2006-2019, en cours d’éxécution, cette stratégie requiert plusieurs actions dont la formation des mères et gardiens d’enfants.

A cette occasion, l’Association Nationale des Sages Femmes du Gabon, partenaire du Programme National de lutte contre le Paludisme (PNLP), dans le projet ‘’Faire Reculer le Paludisme au Gabon), entreprend une série de formation relative à cette stratégie dans plusieurs localités du pays, a-t-elle ajouté..

Dans la région sanitaire Centre (Lambaréné, Bifoun, Ndjolé), des séminaires seront organisés à l’intention de plus d’une cinquantaine mères et gardiens d’enfants du 29 au 6 juillet prochain, a conclu la directrice régionale de santé centre.

De son coté, le chef de Mission, sage-femme puéricultrice, Pauline Mambo a dit que trois formatrices participeront à cette formation des mères et gardiens d’enfants pour la prise en charge du paludisme à domicile, et à travers tout le Gabon ces formations seront dispensées et financées par le Fonds Mondial et ce travail est fait en partenariat avec le ministère de la Santé Publique (…), après Lambaréné, la mission ira à Bifoun et ensuite à Ndjolé.


SUR LE MÊME SUJET
(Par Jean René BE MISSANG) Le Fonds de solidarité thérapeutique national mis en place par les autorités gabonaises, dans le cadre de la lutte contre le SIDA, a contribué à renforcer les capacités de prise en charge des malades du SIDA. Crée en l’an 2000 à l’instigation du sommet de l’Union africaine (UA) tenu à Abuja, la capitale fédérale du Nigeria, le fonds est financé exclusivement par l’Etat gabonais à hauteur de un milliard de FCFA, destinés à l’achat des antirétroviraux devant être mis à la disposition des malades. Avant la mise en place du fonds, les patients déboursaient ...
Lire l'article
L’Unité de recherche médicale (URM) du Gabon, basée à Lambaréné (Centre) dans l’enceinte de l’hôpital Albert Schweitzer, a reçu, il y a trois jours des membres de l’antenne locale du réseau des journalistes africains pour la lutte contre le paludisme. Cette excursion s’est effectuée en prélude à la célébration le 25 avril de la journée mondiale contre le paludisme. L’URM, l’unique unité spécialisée dans la recherche médicale au Gabon se penche actuellement sur l’étude d’un vaccin dénommé RTS, S (code scientifique) dont les recherches ont débuté il y a environ 4 ans. Le vaccin qui se situe dans la 3ème phase dite d’expérimentation ...
Lire l'article
A l’instar de la communauté internationale, le Gabon a célébré le 10 octobre dernier la journée mondiale de la santé mentale, organisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) axée cette année sur les moyens de «faire de la santé mentale une priorité». Le ministre délégué à la Santé, Jean Marie Koumba Souvi, le représentant de l’OMS au Gabon, docteur André Ndikuyeze, ainsi que les représentants des organismes et associations spécialisées étaient réunis pour l’occasion à l’hôpital psychiatrique de Melen, dans la périphérie nord est de la capitale, avec les responsables et le personnel soignant de l’établissement. Les chiffres rendus publics par ...
Lire l'article
Les mères et gardiennes d’enfants formées à Koulamoutou dans province de l’Ogooué Lolo (Centre-est), ont été déclarées aptes à la prise en charge, à domicile, des enfants atteints de paludisme, a rapporté lundi la chaîne nationale de radiodiffusion. Ces mères et gardiennes d’enfants sont d’ores et déjà, à même de pratiquer les premiers soins, visant à stopper l’évolution de la maladie chez les jeunes patients. Initiée par l’association des sages femmes du Gabon, en collaboration avec le programme national de lutte contre le paludisme, ladite formation a initié les participantes, 48 heures durant, au diagnostic du paludisme simple. Au terme de cette session, ...
Lire l'article
Le ministère de la Santé et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), tiennent depuis lundi à Oyem, dans la province du Woleu Ntem (Nord), un atelier de formation du personnel médical du Centre hospitalier d’Oyem (CHO) sous le thème « faire reculer le paludisme de nos villes ». Le recyclage des agents de santé et leur initiation aux méthodes de traitement préventif et curatif du paludisme a été la base des travaux de cet atelier. Dans ce cadre, des médicaments ont été distribués gratuitement aux différents acteurs ayant pris part à ces travaux.
Lire l'article
Le secrétaire général du ministère des Affaires sociales, de la Lutte contre le Sida, chargé des orphelins du sida, Dieudonné Nzengue, a ouvert le 7 mai dernier à Libreville un atelier sur la prise en charge psychosociale des personnes vivant avec le VIH/Sida. Prévu pour les 7 et 8 mai courants, un atelier a été lancé par le ministre gabonais des Affaires sociales, de la Lutte contre le Sida, chargé des orphelins du Sida dont les travaux ont pour but de redynamiser et améliorer la prise en charge psychosociale des personnes vivant avec le virus du Sida conformément au plan ...
Lire l'article
Au terme d’un séminaire de 48 heures, co-organisé, la semaine dernière, par le Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, chargé de la Famille et de la Promotion de la femme, au Centre des métiers Jean Violas dans la commune d’Owendo (sud de Libreville), personnels de santé, experts nationaux et partenaires au développement, ont, après avoir procédé à l’analyse et à l’amendement de l’étude soumise à leur appréciation, validé le document de politique et normes nationales en matière de prise en charge des enfants atteints de VIH/SIDA, a appris GABONEWS.
Lire l'article
Un atelier sur la prise en charge des femmes enceintes séropositives qui tient ses quartiers au Centre des métiers Jean Violas de la commune d’Owendo réunit depuis le 22 avril de nombreux médecins spécialistes de la Prévention de la transmission de la mère à l’enfant (PTME) pour tenter de définir les priorités nationales dans cette prise en charge délicate. Sida et maternité sont au coeur d’un atelier de réflexion ouvert le 22 avril dernier au Centre des métiers Jean Violas d’Owendo qui réuni des médecins spécialistes des PTME et des membres du Programme national de lutte contre ...
Lire l'article
Les mères de familles, et l’ensemble des puéricultrices des haltes garderies de Libreville, viennent de bénéficier d’une formation sur la prise en charge des cas de paludisme simple à domicile, initiée par l’Association des sages femmes du Gabon, en partenariat avec le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme, qui s’est tenue mardi, dans les locaux du centre national de nutrition de la peyrie, a constaté GABONEWS. Déclaré principale cause de mortalité et de morbidité sur le plan national, l’Association des sages femmes du Gabon, reste déterminée à bouter le paludisme hors des frontières ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de la Justice a ouvert le 26 février dernier à Libreville un atelier national pour l’élaboration d’un manuel des procédures de prise en charge des enfants victimes de maltraitance. Initié conjointement par le ministère gabonais du Travail et l’UNICEF, cet atelier doit conduire à l'harmonisation des normes et pratiques en matière de protection des droits de l'enfant, conformément au traité d'Abudja (Nigeria) signé en juillet 2006, pour lutter fermement contre la traite des enfants. Libreville abrite depuis le 26 février dernier un atelier pour la rédaction d’un manuel des procédures de prise en charge des enfants victimes ...
Lire l'article
Un Fonds de solidarité thérapeutique pour renforcer la prise en charge des malades
Gabon: Le réseau des journalistes africains pour la lutte contre le paludisme visite l’URM de Lambaréné
Gabon : Pour une action collective de prise en charge de la santé mentale
Gabon: Mères et gardiennes d’enfants de Koulamoutou aptes à traiter le paludisme
Gabon: Le personnel soignant d’Oyem en atelier de formation sur les méthodes de lutte contre le paludisme
Gabon : Assises à Libreville sur la prise en charge psychosociale des sidéens
Gabon: Validation du document de stratégie nationale sur la prise en charge pédiatrique des malades du VIH/SIDA (PECP)
Gabon : Les médecins interrogent la prise en charge des femmes enceintes séropositives
Gabon: Santé: Mères de familles et puéricultrices s’arment contre le paludisme
Gabon : Libreville élabore ses procédures de prise en charge des enfants maltraités

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Juin 2010
Catégorie(s): Santé
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Un séminaire de formation pour les mères et nurses pour une prise en charge du paludisme à domicile a débuté à Lambaréné, mardi

  1. Mengue Me Nzome , Marie-Claire

    18 Juil 2010 a 10:12

    Comme c`est triste et malheureux de constater que nous gabonais ne sommes même pas informé sur le role réel que joue le fameux hopital albert schweitzer et son centre de recherche sur le paludisme !!! … Jusqu`ä présent , aucun prétendant expert ni les politiques ne se sont jamais interessé à ce sujet , alors qu`à chaque jour qui passe les enfants et les adultes sont exploitsé dans ce milieu comme des lapins ou/et souris d`expérimentation depuis que ce maudit hopital a été créé . Personne n`en parle , et on nous présente toujours la bonne volonté de ce franco-almand d^avoir eut une idée géniale de créer un hopital en pleine foret africaine /gabonaise … Même pas la moindre doute ni de réflexion à se demander si dans cet hopital le personnel gabonais est employé là-bas : cadres , médecins ou/et infirmières !!!! …
    En 1989 , j`ai voulu aller travailler là-bas , en passant par l`ambasssde d^allemagne à Libreville , c`est en ce moment que l`ambassadeur (+ ) lui- même me donne ces informations . Vous vous imaginé ma stupéfaction , anéanti et échoeuré , avec les mains liées , je me suis décidé de vivre en europe sans statue politique , mais sans valeur non plus , car je me suis senti inutile dans ce monde .
    Les malades mentaux sont aussi maltraités et mieux que des bêtes , d`après une émission de la ARD- première chaine de tv allemande en 1993-4 , j`ai des cassettes vidéo dans mes affaires laissées au gabon , bref … Je raconte tout ceci , pour donner une petite info , car j`étouffe , j^ai besoin d`en parler et je pense qu`ici au moins dans ce site , on peut dialoguer et discutez en personne mûre et intelligentes .
    Cici dit je ne pense et n`espère pas que quelque chose changera aussi longtemps que ce sera le clan bongo qui possèdera toujours le gabon comme leur propriété privée !!!
    Merci d`avoir prit un peu de votre temps à me lire !!
    A bientot et courage à nous TOUS !!! …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*