Socialisez

FacebookTwitterRSS

Une découverte qui pourrait révolutionner l’histoire de la vie sur Terre

Auteur/Source: · Date: 30 Juin 2010
Catégorie(s): Environnement,Science,Vidéos

Des chercheurs du CNRS ont découvert au Gabon des fossiles qui apporteraient la preuve de l’existence d’organismes multicellulaires il y a 2,1 milliards d’années. Jusqu’à aujourd’hui, les premières formes de vie complexe attestées remontaient à 600 millions d’années environ.
C’est au creux d’un site fossilifère situé à Franceville, au Gabon, que l’équipe du CNRS et de l’Université de Poitiers a trouvé ces échantillons en 2008. Il ne s’agissait au départ que d’étudier le “paléo-environnement” très particulier de cette région mais les chercheurs tombent sur de nombreux fossiles. Le coordinateur de l’équipe, le géologue Abderrazak El Albani les envoie dans un laboratoire pour un examen plus précis.

Quelques temps plus tard, en se fondant sur la composition et de la forme des fossiles, le labo lui donne une datation approximative de 600 millions d’années. 600 millions d’années, c’est le moment où les experts considèrent que les organismes multicellulaires sont apparus sur Terre, les unicellulaires, comme les bactéries, remontant à 3,5 milliards d’années. Mais cette fois quelque chose ne colle pas…

En effet, le site gabonais est très connu des géologues qui y ont procédé à de très nombreux carottages. La datation de l’environnement minéral des fossiles ne fait aucun doute : à savoir 2,1 milliards d’années. Comment une forme de vie âgée de 600 millions d’années peut-elle être emprisonnée dans un caillou de 2 milliards d’années ?

L’équipe d’Abderrazak El Albani retourne alors sur le site gabonais et collecte plus de 250 fossiles de 7 millimètres à 12 cm de longueur pour les examiner plus en détails. Un passage au microtomographe X (un scanner tridimensionnel à haute définition) permet d’apprécier la complexité du fossile. Il s’agit bien d’une forme de vie multicellulaire qui se trouve là, un milliard et demi d’années plus tôt que ne le présente le calendrier historique !

Plusieurs pistes s’offrent désormais aux chercheurs : approfondir l’histoire de ce bassin gabonais pour comprendre comment la vie a pu y apparaître, explorer ce site, mais surtout, le plus urgent sans doute, demander au gouvernement du Gabon de protéger cet endroit qui constitue visiblement une pépinière de l’humanité. Même si plusieurs experts reconnaissent que cette découverte “pose plus de questions qu’elle n’apporte de réponses”, son ampleur lui vaut la couverture de la revue scientifique britannique Nature.

Des collègues dubitatifs…
“Interpréter réellement des anciens fossiles est une affaire particulièrement difficile”, nuancent Philip Donoghue de l’Université de Bristol en Grande-Bretagne et Jonathan Antcliffe dans un commentaire publié dans Nature, promettant des “futures discussions entre paléontologues”. “Ces fossiles de quelques centimètres, que les auteurs interprètent comme représentant des organismes multicellulaires”, seraient apparus alors que “l’atmosphère restait un mélange toxique (…) avec une teneur en oxygène correspondant à quelques centièmes des niveaux actuels”, relèvent les deux experts. Sans mettre en doute la datation de ces spécimens, ils notent que la définition d’une vie pluricellulaire “peut tout inclure, des colonies de bactéries (unicellulaires, donc) aux blaireaux.”


SUR LE MÊME SUJET
La compagnie pétrolière Maurel & Prom a confirmé vendredi à Libreville dans un communiqué de presse, une nouvelle découverte de puits pétrolier sur son champ d'Onal situé au centre-ouest du Gabon, dans la région de Lambaréné. Le débit de ce puits est de 1600 barils/jour, selon le communiqué Le premier puits découvert sur ce même champ avait produit également 1600 barils/jour lors des tests effectués. Le communiqué Maurel & Prom précise que "ces puits pourraient être reliés au centre de production de la firme au cours du mois de décembre pour assurer une production complémentaire de 2500 barils/j en moyenne". Le Gabon a débuté ...
Lire l'article
Les épouses des membres du gouvernement ont été éblouies jeudi (hier), au sortir de la visite guidée de l’exposition «Gabon, Ma terre, Mon futur », œuvre de la Première Dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, qui présente l’énorme potentiel culturel et touristique du Gabon. Conduite par Madame Bernadette Biyoghé Mba (épouse du Premier ministre), cette amicale qui milite en faveur du social, tout comme la Première Dame du pays, s’est rendue au parc d’exposition de Gabon expo pour voir les merveilles historiques, culturelles et de la biodiversité gabonaise, tant vantées par les nombreux visiteurs de cet espace. Pendant près de trois ...
Lire l'article
Par Georges Dougueli. C’est en 2008, au cours d’une fouille archéologique de routine, en étudiant les traces de vie découvertes dans une ancienne carrière près de Franceville, qu’une équipe de chercheurs coordonnée par Abderrazak el-Albani, sédimentologue à l’université de Poitiers, en France, est tombée sur le jackpot : des restes fossiles, parfaitement conservés dans des sédiments, datant de 2,5 milliards d’années ! La découverte, qui a fait l’objet d’une publication, le 30 juin, dans la revue scientifique britannique Nature, remet tout bonnement en question nos connaissances sur l’apparition de la vie. Certes, des formes de vie plus anciennes – 3,5 milliards d’années – ...
Lire l'article
Et si la vie multicellulaire avait 1,5 milliard d’années de plus?
La découverte de 250 fossiles au Gabon met le monde de la science en ébullition. Cette découverte pourrait révolutionner l'histoire du vivant. Son ampleur lui a en tout cas valu de faire la couverture de la revue Nature même si, selon certains experts, elle "pose plus de questions qu'elle n'apporte de réponses". La vie complexe multicellulaire ne serait pas apparue il y a 600 millions d'années, mais "plutôt 2,1 milliards d'années", le curseur "s'est déplacé de 1,5 milliard d'années", a déclaré Abderrazak El Albani de l'Université de Poitiers, principal auteur de l'étude. Avec son équipe internationale, il a découvert au Gabon plus ...
Lire l'article
Des formes de vie complexes, des organismes à plusieurs cellules dits "pluricellulaires", seraient apparues voici 2,1 milliards d'années, c'est-à-dire jusqu'à 1,5 milliard d'années plus tôt que scientifiquement attesté jusque là, selon une étude publiée mercredi. L'ampleur de cette découverte lui vaut la couverture de la revue scientifique britannique Nature, même si, selon des experts, elle "pose plus de questions qu'elle n'apporte de réponses". Les premières formes de vie apparues sur Terre voici environ 3,5 milliards d'années étaient unicellulaires, des êtres vivants constitués d'une seule cellule, comme les bactéries. L'origine de la vie complexe multicellulaire, ce n'est plus voici "600 millions d'années, c'est ...
Lire l'article
Le ministre gabonais des Mines, Julien Nkoghe Bekale, a signé le 14 mai à Libreville avec le directeur général du groupe marocain Managem, Abdelaziz Abarro, la convention minière relative à l’exploitation de l’or de Bakoudou, près de Bakoumba dans le Haut-Ogooué. La production qui doit débuter dès juillet 2011 pourrait rapporter plus de 8 milliards de francs CFA à l’Etat gabonais. C’est parti pour l’or de Bakoudou. Le groupe marocain Managem a signé le 14 mai à Libreville avec le gouvernement gabonais la convention minière pour l’exploitation du gisement aurifère du Haut-Ogooué, dont les réserves seraient évaluées à près de ...
Lire l'article
Le stade de l’amitié Sino-gabonais devant abriter la finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2012 co-organisée par le Gabon et la Guinée Equatoriale tarde à sortir de terre à moins de deux ans de la compétition, c’est le constat fait ce jour à Libreville par le ministre des sports René Ndemezo’o Obiang aux côté du diplomate chinois accrédité au Gabon, Mme Li Fushun, mais demeurent tout de même optimistes. Lancé il y a un peu plus de deux mois, les travaux de construction du stade de l’amitié, fruit de la coopération Sino-gabonaise et dont la livraison des travaux tient ...
Lire l'article
Un nouveau gisement de manganèse dont les réserves sont estimées à 60 millions de tonnes a été découvert au sud-est du Gabon, a annoncé la filiale gabonaise du géant mondial BHP Billiton. "Nous nous sommes fixés un cap avant de construire une quelconque usine et il nous faut une quantité importante de ressources avant de passer à la phase suivante", a indiqué le directeur général, Gabriel Kamga. "Nous avons déposé environ 32 millions de dollars sur ce projet d'exploration du manganèse au Gabon. Les stocks sont importants. Nous pouvons dire que nous sommes satisfaits et confiants pour l'avenir", a déclaré Peter Beave, ...
Lire l'article
La compagnie d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbures Perenco Gabon SA, basée à Port-Gentil, a annoncé la découverte de pétrole brut sur le puits d’exploration « Loche East Marine-1, dans le permis d’exploration dénommé « Ebene » situé à 50 km au sud de Port-Gentil, a-t-on appris dimanche de source officielle. La découverte de pétrole a été réalisée sur le puits d’exploration Loche East Marine-1, localisé dans le permis Ebene du réservoir de N’Tchengué Océan. Le puits a été foré le 21 mars et le 5 avril 2007 jusqu’à une profondeur de 1870 mètres. Selon le directeur général de Perenco, Eric Josseron, « ...
Lire l'article
Le BDP-Gabon Nouveau a changé plusieurs fois de sites. Malheureusement, des milliers d'articles sont souvent restés sur les anciens sites que nous n'avons pas pu transférer, mais que vous pouvez encore consulter sur les anciens sites. La version actuelle de notre site a été lancée par soucis de modernisation et de meilleure gestion de l'information. Par ailleurs, le Gabon étant en deuil depuis 40 ans, notre site conservera sa couleur de fond noire--signe de deuil--tant que le dictateur nommé Bongo s'imposera au pouvoir. Tôt ou tard, l'heure de la libération sonnera. Pour accéder au contenu resté sur les anciens sites, cliquez sur ...
Lire l'article
Découverte d’un nouveau puits de pétrole au Gabon
Culture / L’exposition « Gabon, Ma terre, Mon futur », visitée par les épouses des membres du gouvernement
Les plus anciens organismes multicellulaires connus découverts au Gabon
Et si la vie multicellulaire avait 1,5 milliard d’années de plus?
Gabon: Des formes de vie complexes seraient apparues voici 2,1 milliards d’années
Gabon : Bakoudou pourrait rapporter plus de 8 milliards FCFA à l’Etat
Gabon: Le stade de l’amitié tarde à sortir de terre
Découverte d’un nouveau gisement de manganèse au Gabon
Nouvelle decouverte de pétrole au Gabon
Anciens Sites

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Juin 2010
Catégorie(s): Environnement,Science,Vidéos
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*