Socialisez

FacebookTwitterRSS

France- Afrique: L’ex-ambassadeur au Sénégal critique la politique africaine

Auteur/Source: · Date: 7 Juil 2010
Catégorie(s): Françafrique

Par L.B.

Jean-Christophe Rufin, ex-ambassadeur au Sénégal, dénonce un Quai d’Orsay devenu “sinistré” et “complètement marginalisé” par l’Elysée, notamment en matière de politique africaine.

541 commentaireArticle suivant dans France : Le petit Nicodème retrouvé mort
Jean-Christophe Rufin © LCITous les “vieux travers” de la politique africaine de la France se sont reconstitués à cause du secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant, déclare l’ancien ambassadeur de France au Sénégal Jean-Christophe Rufin.

Nommé en août 2007, Jean-Christophe Rufin, écrivain et académicien, a quitté ses fonctions le 30 juin, après que le président sénégalais Abdoulaye Wade ait demandé son départ. Dans un entretien publié mardi par le journal Le Monde, il déplore le fait que “les affaires africaines les plus sensibles sont tranchées par Claude Guéant” et que le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, soit “dépossédé de ce dossier.” “Dans ce domaine qu’il s’est réservé, le secrétaire général de la présidence agit d’autant plus librement qu’il n’en répond ni devant l’Assemblée ni devant le gouvernement”, avance-t-il.

Bernard Kouchner a répondu que Jean-Christophe Rufin avait très bien servi la France mais que “cela ne lui permet pas d’avoir un droit ni de regard sur les nominations ni de critiques sur un successeur”. “On est jamais trahi que par les siens et j’espère que cet homme ne s’étouffe pas de haine”, a-t-il déclaré mardi lors des questions d’actualité à l’Assemblée nationale.

Jean-Christophe Rufin dit ignorer si le président Nicolas Sarkozy est bien informé de toutes les initiatives de Claude Guéant qui ne vont pas, selon lui, dans le bon sens. “Je considère que nous risquons de manquer une chance historique, car les années 2007-2010 ont vu se reconstituer tous les vieux travers de la relation franco-africaine”, dit-il. Des associations de défense des droits de l’homme protestent contre ce qu’ils voient comme le retour des réseaux privilégiant les “affaires” avec les régimes piliers de l’influence française en Afrique, notamment le Sénégal, le Congo-Brazzaville et le Gabon.

Jean-Christophe Rufin s’étonne que Bernard Kouchner se soit laissé déposséder du dossier. “Etant donné son parcours que nous admirons tous, il est difficile de comprendre comment il peut avaliser des décisions prises par d’autres sur des bases qui ne sont pas les siennes”, estime-t-il. Les “réseaux” officieux règnent à l’Elysée, affirme-t-il. “Il s’agit de réseaux de lobbying qui cherchent à faire valoir les intérêts de tel ou tel régime africain auprès des autorités françaises. Je pense qu’ils sont trop écoutés”.

Pour l’ex-ambassadeur, la situation actuelle “fait penser aux débuts de la colonisation, lorsque les grandes maisons de commerce avaient besoin des réseaux implantés en Afrique”.


SUR LE MÊME SUJET
Quelle politique pour la France en Afrique en 2012 ?
Par Luc Machet Alors que les élections présidentielles au Sénégal et la candidature d'Abdoulaye Wade à un troisième mandat révèlent l'importance prise par la société civile dans ce pays, la France tente d'adopter une posture neutre en se gardant de tout arbitrage, malgré des années de complaisance coupable envers le président sortant. De fait, la politique de la France en Afrique sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy s'est caractérisée par son absence de doctrine et de ligne directrice, laissant la France marginalisée, actrice de second plan derrière notamment les pays émergents. Cette note propose des pistes pour refonder la politique africaine ...
Lire l'article
La France affirme qu'elle respecte les résolutions de l'ONU en livrant des armes aux rebelles Le président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping, a critiqué les livraisons d’armes en Libye qui risquent selon lui de déstabiliser les États de la région. La France a reconnu avoir procédé au largage "d’armes légères", mais affirme rester dans le cadre des résolutions de l’ONU. Ce que conteste la Russie... Après les révélations de parachutage d’armes par la France à destination des rebelles libyens, l’Afrique s’inquiète. Et c’est le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Jean Ping, qui se fait le porte-voix ...
Lire l'article
Alors que vient de se tenir le 25e sommet Afrique-France à Nice, "Jeune Afrique" a enquêté sur les nouveaux visages d'une réalité souvent fantasmée : la Françafrique. Petit guide pratique pour ceux qui veulent s'aventurer dans ses maquis. Alors que le 25e sommet Afrique-France, qui est aussi celui du cinquantenaire des indépendances, s'est tenu à Nice les 31 mai et 1er juin, l’affaire est assez emblématique des mutations de cet étrange serpent de mer qu’est la Françafrique. Chacun sait, depuis le 15 mai, que la libération de l’universitaire Clotilde Reiss est en partie due à une médiation sénégalaise, au sein de ...
Lire l'article
Les récentes déclarations de Robert Bourgi, présenté comme le conseiller officieux de Nicolas Sarkozy pour l'Afrique, sur le Gabon et "l'affaire Bockel" ont mis l'exécutif français dans l'embarras, au moment où Paris s'efforce de convaincre que la page de la "Françafrique" a été tournée. En moins de deux semaines, quelques phrases auront suffi à l'avocat franco-libanais, qui se targue d'être LE confident des chefs d'Etat africains, pour à nouveau jeter le trouble sur les liens que la France entretient avec les pays de son ancien "pré carré". Alors que Paris répétait depuis des semaines qu'il n'avait "pas de candidat" pour la succession ...
Lire l'article
Le sémioticien gabonais, Géorice Bertin Madébé, enseignant-chercheur à l’Institut de recherche en Sciences humaines (IRSH) et à l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville, vient de publier chez L’Harmattan une œuvre critique de la littérature africaine intitulée : « Francophonies invisibles. Emergence, invisibilité romanesque, hétérogénéité et sémiotique », a rapporté l’auteur. L’œuvre critique de Géorice Bertin Madébé débute avec une introduction titrée: « De l’invisibilité romanesque. Francophones invisibles et herméneutiques des ‘’Frontières’’». Cette introduction ouvre la critique du sémioticien qui articule son étude autour de trois chapitres subdivisés en plusieurs sous thèmes: « De l’émergence à l’invisibilité romanesque. ‘’Rupture’’, ‘’Mutation’’ et Figurativisation de ...
Lire l'article
Le parquet de Paris va s'opposer à l'ouverture d'une information judiciaire après une plainte visant trois chefs d'Etat africains soupçonnés de posséder en France des biens immobiliers financés par de l'argent public détourné, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Déposée le 2 décembre par les associations Transparency International France (TI) et Sherpa ainsi qu'un ressortissant gabonais, cette plainte avec constitution de partie civile concerne les chefs de recel de détournement de fonds publics, de blanchiment, d'abus de bien social, d'abus de confiance et de complicités. Elle vise "les conditions dans lesquelles un très important patrimoine immobilier et mobilier a été acquis en ...
Lire l'article
Tout va tellement vite avec Nicolas Sarkozy que, dix-huit mois après son entrée à l'Elysée, il est déjà temps de tirer un bilan de sa politique africaine. C'est en tout cas le pari que réussissent Antoine Glaser et Stephen Smith, journalistes spécialistes de l'Afrique dans un livre dont le ton ironique, parfois trop léger, adoucit la trame fondamentalement inquiétante : la chronique d'une régression et d'une perte de sens, sur fond d'abandon. La thèse est simple : après avoir promis, pendant la campagne électorale, une nette "rupture" avec les anciens réseaux de la Françafrique et les complaisances à l'égard des dictateurs ...
Lire l'article
Une vingtaine de journalistes ont été les hôtes à déjeuner du nouvel ambassadeur de France au Gabon ce vendredi en mi-journée. Le diplomate a déclare vouloir faire connaissance avec les medias de son nouveau poste d’affectation en vue « d’entretenir une relation de proximité ». « Les échanges entre la France et le Gabon, a ajoute M. Voisin, font de Paris le premier partenaire de Libreville, avec un volume de un milliard d’euros par an ». Evoquant le poids de la diplomatie gabonaise dans le continent, il a particulièrement relevé le rôle joué par Libreville dans le règlement des conflits en Afrique. L’ambassadeur ...
Lire l'article
Le nouvel ambassadeur de France au Gabon, Jean Didier Roisin, a récemment été reçu par le ministre gabonais des Affaires sociales en charge de la lutte contre le Sida, Angélique Ngoma, pour aborder notamment l’appui de la France à la lutte contre le VIH/Sida. Cette première rencontre entre la ministre des Affaires sociales et le diplomate français a également permis de dresser un bilan de la coopération française en matière de santé, notamment à travers les actions menées par l’Agence française de développement (AFD), et de baliser les prochaines rencontres qui seront organisées par ce ministère avec des bailleurs de ...
Lire l'article
Député (UMP) du Haut-Rhin, Jean-Louis Christ est mécontent. "C'était chaud, hier, la réunion des membres de notre mission, dit-il. Comme démocrate-chrétien, je suis convaincu qu'un rapport parlementaire sur la politique africaine de la France, sauf à le laisser dormir dans un tiroir, ne peut pas se contenter de considérations mercantiles. Il y a d'autres dimensions qu'on ne peut occulter, qu'il s'agisse des droits de l'homme ou de l'aide au développement." Président d'une mission d'information de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale sur la "politique africaine de la France", créée il y a un an, M. Christ ne se retrouve ...
Lire l'article
Quelle politique pour la France en Afrique en 2012 ?
Jean Ping critique les livraisons d’armes par la France aux rebelles libyens
France-Afrique: Les nouveaux réseaux
Robert Bourgi, perturbateur de la politique africaine de la France ?
Gabon: « Francophonies invisibles. Emergence, invisibilité romanesque, hétérogénéité et sémiotique », nouvelle critique de la Littérature africaine
France – Afrique: Biens de présidents africains en France: le parquet opposé à une enquête
“Sarko en Afrique”, d’Antoine Glaser et Stephen Smith : incohérences de la politique franco-africaine
Gabon: GABON-MEDIAS: le nouvel ambassadeur de France devise avec des journalistes
Gabon : Ngoma reçoit le nouvel ambassadeur de France
La politique africaine de la France agite l’Assemblée nationale

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 7 Juil 2010
Catégorie(s): Françafrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*