Socialisez

FacebookTwitterRSS

Dejeuner de travail entre le président français et des chefs d’Etat africains mardi à l’Elysée

Auteur/Source: · Date: 12 Juil 2010
Catégorie(s): Afrique,Françafrique,Monde

Le président français Nicolas Sarkozy aura “un déjeuner de travail” mardi à l’Elysée avec des chefs d’Etat africains invités d’honneur du 14 juillet, fête nationale de la France.

Le contenu des échanges n’a pas été révélé, mais des informations concordantes indiquent que les questions liées à la coopération seront au menu des discussions entre Nicolas Sarkozy et ses hôtes qui, tous, étaient déjà à Nice lors du 25e Sommet France-Afrique.

Quoi qu’il en soit, la rencontre de mardi, qualifiée de mini-sommet “familial” par l’ancien ministre Jacques Toubon, entre en droite ligne des manifestations marquant le Cinquantenaire des indépendances de quatorze anciennes colonies françaises.

Il s’agit du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de la République centrafricaine, du Congo-Brazzaville, du Gabon, de Madagascar, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal, du Tchad et du Togo.

Officiellement, seul Laurent Gbagbo, le président ivoirien, a décliné l’invitation de son homologue français. On ne verra pas non plus les Forces armées nationales de Côte d’Ivoire (FANCI) mercredi sur les Champs-Elysées, où les troupes des différents pays concernés participeront au traditionnel défilé militaire du 14 juillet.

Lors d’un colloque organisé la semaine dernière à Paris par l’ONG Convergences pour la paix et le développement en Afrique (CPDA), l’ambassadeur de Côte d’Ivoire en France, Pierre Aimé Kipré, a confirmé cette information, expliquant que les FANCI ont des défis plus importants à relever dans le pays.

Il a également mis en avant les relations houleuses entre Paris et Abidjan, situant le début des “contentieux” au début de la rébellion déclenchée en Côte d’Ivoire en septembre 2002.

La France dit avoir associé les armées africaines à la fête du 14 juillet pour célébrer « le lien né de la contribution des troupes africaines à la défense et à la libération de la France ».

Plusieurs associations ont prévu des manifestations mardi pour protester contre ce que l’ONG Survie considère comme “un soutien de la France aux dictateurs qui vivent impunément des rapports néocoloniaux au détriment du développement de leurs pays et du bien-être des population”. 


SUR LE MÊME SUJET
Le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, entamera mardi une visite de travail au Maroc au cours de laquelle il aura des entretiens avec le roi Mohammed VI, annonce un communiqué officielle, soulignant qu'il arrivera la veille à Marrakech. Sa première et dernière visite au Maroc, en tant que chef de l'Etat, remonte à mars 2010, rappelle-t-on. Le Maroc et le Gabon entretiennent «d'excellentes relations», notamment sur les plan politiques et économiques, inique le communiqué. Le Maroc importe du Gabon des produits d'origine animale et végétale, ainsi que du bois.
Lire l'article
Débat: Le Dr. Daniel Mengara au vice-président du Front National français: Les Africains veulent « un désengagement de la France qui  permettra aux Africains de se débarrasser tranquillement de leurs dictatures »
Au cours d’un débat (émission débat « Le Dr Mouketou Reçoit ») présenté et organisé mardi sur INRA RADIO, une radio de la Diaspora africaine émettant depuis Washington DC par le Dr Jean Aimé MOUKETOU entre Maître Wallerand Saint Just, vice-président et membre du Bureau exécutif du Front national français et des universitaires africains vivant en Amérique du Nord et en Europe occidentale, le Dr Daniel MENGARA, Président du Mouvement Politique « BONGO DOIT PARTIR » a dit admirer depuis très longtemps comme beaucoup d’Africains d’ailleurs le discours de franchise du Front national français qui « ne mâche pas ses mots sur la question de ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, est présent, ce mercredi 14 juillet, parmi la douzaine de chefs d’Etat africains invités par leur homologue français, Nicolas Sarkozy, à la tribune officielle, pour le défilé du 14 juillet, fête nationale française, selon l’Elysée. A cette occasion des militaires venus de treize pays (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Mali, Mauritanie, Madagascar, Niger, Sénégal, Tchad, Togo) ont remonté le boulevard Des Champs Elysées, une première, pour ainsi marquer le cinquantenaire des indépendances des ex-colonies africaines acquises en 1960. Absence des présidents ...
Lire l'article
Des sans-papiers, qui vont participer du 1er au 31 mai à une marche Paris-Nice, vont appeler les chefs d'Etat africains à ne pas signer les laisser-passer permettant les expulsions d'immigrés en situation irrégulière, ont déclaré mercredi les organisateurs de la manifestation. La marche, qui coïncide avec un sommet France-Afrique, aura pour principaux slogans: "hier colonisés, aujourd'hui exploités, demain régularisés" ou encore "gouvernements africains arrêtez de collaborer, gouvernement français, régularisez les sans-papiers", ont précisé les organisateurs réunis au sein du collectif "ministère de la régularisation de tous les sans-papiers". Les manifestants entendent demander aux chefs d'Etats africains de ne plus signer les laisser-passer ...
Lire l'article
A quelques heures l’arrivée, au Gabon du chef de l’Etat Français, Nicolas Sarkozy, pour une visite de travail, les 24 et 25 février 2010, l’Agence de presse en ligne GABONEWS publie, in extenso, le programme intégral de ce séjour du n°1 français en terre gabonaise. Franceville Journée du mercredi 24 février 2010 : 08h00 (heure locale) Atterrissage de l’Airbus présidentiel à l’Aéroport de Mvengué – Franceville. Accueil de Son Excellence Monsieur le Président de la République Française par Son Excellence EL HADJ ALI BONGO ONDIMBA, Président de la République Gabonaise. -         Monsieur le Gouverneur de la Province du Haut – Ogooué. -    ...
Lire l'article
Une enquête judicaire pourrait être ouverte à Paris concernant des biens acquis en France par le Gabonais Omar Bongo, le Congolais Denis Sassou Nguesso et l'Equato-Guinéen Théodoro Obiang Nguema. Mardi, la juge d'instruction Françoise Desset a déclaré recevable la plainte déposée par deux associations. Le 20 avril dernier le Parquet de Paris s'était prononcé contre l'ouverture d'une enquête. Il dispose désormais de cinq jours pour faire appel. Le 20 avril dernier le procureur, c'est-à-dire le représentant de l'Etat français, s'était prononcé contre l'ouverture d'une information judiciaire dans l'affaire dite des « biens mal acquis ». Le procureur estimait que les plaignants, les associations ...
Lire l'article
La justice française va se pencher sur les biens acquis en France par Omar Bongo (Gabon), Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville) et Théodore Obiang (Guinée-Equatoriale). La justice française va enquêter sur les biens acquis en France par trois chefs d'Etat africains. Un juge d'instruction a en effet décidé d'instruire la plainte déposée notamment pour "blanchiment" par une association, Transparence internationale France, a-t-on appris mardi 5 mai de source judiciaire. "C'est une décision sans précédent. C'est la première fois qu'une enquête est possible s'agissant de chefs d'Etat en exercice", s'est félicité Me William Bourdon, l'avocat de Transparence internationale France. L'avocat se dit confiant, en dépit d'un ...
Lire l'article
La doyenne des juges du pôle financier de Paris a jugé mardi recevable une plainte visant trois chefs d'Etats africains soupçonnés de posséder en France des biens immobiliers financés par de l'argent public détourné, a-t-on appris auprès du parquet de Paris. Il s'agit des chefs d'Etat congolais Denis Sassou Nguesso, gabonais Omar Bongo Ondimba et équato-guinéen Teodoro Obiang. Dans une ordonnance de recevabilité partielle, la juge Françoise Desset a estimé que la plainte avec constitution de partie civile déposée par l'association Transparence international France (TI), spécialisée dans la lutte contre la corruption, était recevable, l'association ayant, selon son analyse, juridiquement un intérêt ...
Lire l'article
Les Organisations non gouvernementales (ONG) Transparency International et le réseau de juristes Sherpa ont de nouveau déposé le 2 décembre à Paris une plainte contre X visant trois chefs d'Etat africains qu'ils accusent de posséder en France des biens immobiliers financés par de l'argent public détourné. Une précédente plainte déposée en mars 2007 avait débouché sur un non lieu en raison de l’insuffisance des preuves, mais cette démarche avait provoqué les foudres des dirigeants africains qui avaient dénoncé une campagne de dénigrement orchestrée par la France. Les relations diplomatiques entre la France et certains pays d’Afrique centrale pourraient être perturbées ...
Lire l'article
L'ONG Transparence International France (TI) a annoncé jeudi avoir déposé une plainte visant cinq chefs d'Etat africains, dont le Gabonais Omar Bongo, qu'elle accuse de posséder en France des biens immobiliers financés par de l'argent public détourné. Une première plainte à ce sujet avait déjà été déposée en mars 2007 par trois associations françaises, entraînant l'ouverture d'une enquête préliminaire sur le patrimoine de ces chefs d'Etat. Mais elle avait été classée sans suite en novembre par le parquet de Paris. La plainte de Transparence International, déposée mercredi, pour "recel de détournements d'argent public" vise "les conditions dans lesquelles un très important patrimoine ...
Lire l'article
Maroc: Le président du Gabon entamera mardi une visite de travail
Débat: Le Dr. Daniel Mengara au vice-président du Front National français: Les Africains veulent « un désengagement de la France qui permettra aux Africains
Le président Ali Bongo Ondimba parmi la douzaine de chefs d’Etats africains aux festivités du 14 juillet à Paris
Des sans-papiers aux chefs d’Etat africains: ne signez pas pour les expulsions
Programme de la visite officielle de travail en République Gabonaise du président français Nicolas Sarkozy les 24 et 25 février 2010
Gabon: Enquête judiciaire contre 3 chefs d’Etat africains
Enquête sur les biens de 3 chefs d’Etat africains
Gabon: Feu vert d’une juge française pour enquêter sur trois chefs d’Etat africains
Justice : Les ONG relancent les poursuites judiciaires contre les chefs d’Etat africains
Corruption: une ONG porte plainte contre cinq chefs d’Etat africains


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 12 Juil 2010
Catégorie(s): Afrique,Françafrique,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*