Socialisez

FacebookTwitterRSS

Hommage à l’Afrique contesté

Auteur/Source: · Date: 13 Juil 2010
Catégorie(s): Afrique,Françafrique,Monde

Nicolas Sarkozy déjeune à l'Elysée avec 13 chefs d'Etat africains (13 juillet 2010) - AFP

Par FTV avec AFP.

Nicolas Sarkozy a reçu mardi les chefs d’Etat de 13 ex-colonies en Afrique cinquante ans après leur indépendance.

Le président français a invité mercredi leurs soldats sur les Champs-Elysées pour un hommage contesté par le PS et des ONG, symptomatique des ambiguïtés des relations franco-africaines.

Nicolas Sarkozy s’est défendu de toute “nostalgie coloniale” lors d’un déjeuner à l’Elysée avec les dirigeants de treize des quatorze anciennes colonies.

“D’aucuns ont critiqué la proposition que je vous ai faite de nous réunir aujourd’hui, et d’assister demain (mercredi) à mes côtés au défilé du 14 juillet”, a affirmé le président français. Selon lui, “c’est un contre-sens absolu. C’est bien mal me connaître que de penser que je puisse être inspiré par un quelconque sentiment de nostalgie envers une période dont j’ai, plus d’une fois, souligné l’injustice et les erreurs”, a-t-il ajouté.

Les chefs d’Etat du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, du Centrafrique, du Congo-Brazzaville, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal, du Tchad et du Togo étaient conviés à déjeuner à l’Elysée afin de marquer le cinquantième anniversaire de l’indépendance de leurs pays.

Mercredi, à l’occasion du défilé de la fête nationale du 14 juillet, des troupes africaines descendront l’avenue des Champs-Elysées.

Les pensions des anciens combattants alignées
Nicolas Sarkozy a annoncé l’alignement des pensions de tous les anciens combattants résidant à l’étranger, quelle que soit leur nationalité, lors du déjeuner à l’Elysée. Ils vont “bénéficier désormais des mêmes prestations de retraite que leurs frères d’armes français”, a-t-il déclaré.

Le Conseil constitutionnel avait estimé le 28 mai qu’il était contraire au principe d’égalité que les pensions soient différentes. Leur alignement devrait bénéficier à quelque 30.000 personnes, selon le secrétariat d’Etat aux Anciens combattants.

Une invitation contestée

La Fédération internationale des ligues de droits de l’Homme (FIDH) et la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen (LDH) ont demandé mardi aux autorités françaises de publier la liste des délégations africaines à Paris pour vérifier qu’elles ne comprennent pas de criminels. Ces deux ONG organisent une manifestation à Paris mardi en fin à 18h.

Le 8 juillet, l’ONG Survie, le réseau Sortir du colonialisme et plus de 70 ONG avaient appelé à manifester contre ces “scandaleuses commémoration”.

Certaines troupes africaines seront “dirigées par des criminels”, avait notamment dénoncé Patrick Farbias, du réseau Sortir du colonialisme, en citant nommément sur Radio France Internationale (RFI) le général congolais Noël Léonard Essongo.

Celui-ci ne participera pas au défilé du 14 juillet, a affirmé mardi à Brazzaville un responsable de l’armée congolaise cité par l’AFP.

François Hollande (député de Corrèze, PS) s’est déclaré lundi en accord avec le chef de l’Etat Nicolas Sarkozy pour célébrer l’indépendance de ses ex-colonies africaines mais pas le 14 juillet, jour de la fête nationale. “Est-ce qu’il fallait le faire le 14 juillet ? Dans le cadre d’un défilé militaire ? C’est une fâcheuse initiative”, a-t-il estimé.

Le parlementaire socialiste a aussi estimé que Nicolas Sarkozy gérait l’Afrique “avec des méthodes d’un autre temps (…). On est retombé dans la politique des réseaux, dans l’affichage des connivences” et “ce qui est grave, c’est que la politique africaine est prise en mains totalement par l’entourage du président”, a-t-il déploré.


SUR LE MÊME SUJET
La popularité de Sarkozy repart à la hausse
Le chef de l'Etat a progressé de 5 points en un mois, à 35%, son meilleur résultat depuis décembre, selon le baromètre Ipsos-Le Point de l'action politique publié lundi. Est-ce l'effet de sa stratégie de communication plus discrète ? La popularité de Nicolas Sarkozy a en tout cas progressé de 5 points en juillet par rapport à juin, à 35%, son meilleur résultat depuis décembre, et celle de François Fillon a grimpé de 6 points, à 49%, selon le baromètre Ipsos-Le Point de l'action politique publié lundi. Inversement, 61% des personnes interrogées ont une image défavorable du président de la République, ...
Lire l'article
Les armées de 13 pays africains ont défilé pour la première fois sur les Champs-Elysées pour le 14-Juillet, une initiative contestée par des organisations de défense des droits de l'homme qui redoutaient la présence dans leurs rangs de criminels. Souvent en tenue chamarrée, les unités des anciennes colonies françaises ont défilé avec les corps français habituellement présents. Le célèbre "Chant des Africains", ancien air traditionnel des armées d'Afrique, a ainsi été joué en ouverture de la cérémonie au pied de l'Obélisque, place de la Concorde, qui s'est parfois déroulée sous un rideau de pluie à l'allure tropicale. Les chefs d'Etats africains avaient pris ...
Lire l'article
Lors d'un déjeuner controversé à l'Élysée réunissant 12 dirigeants d'ex-colonies africaines de la France, Sarkozy a annoncé l'alignement des pensions de tous les anciens combattants résidant à l'étranger. Quelle que soit leur nationalité. Par FRANCE 24 avec dépêches (texte) Comme une "réunion de famille". Ce mardi, Nicolas Sarkozy a reçu à sa table les dirigeants de 12 des 14 anciennes colonies africaines de la France qui célèbrent cette année le 50e anniversaire de leur indépendance*. Mercredi 14 juillet, leurs soldats défileront sur les Champs-Élysées pour célébrer, dixit le chef de l’État français, "le lien du sang […] né de la ...
Lire l'article
Indépendance: Sarkozy rend un hommage contesté aux liens entre la France et l'Afrique
Nicolas Sarkozy a célébré mardi à Paris, devant les dirigeants de treize pays d'Afrique francophone, la "force des liens" qui unissent la France et ses anciennes colonies africaines, lors d'un hommage contesté organisé à l'occasion du Cinquantenaire de leur indépendance. S'exprimant lors d'un déjeuner à l'Elysée, le chef de l'Etat français a d'emblée justifié l'invitation faite à ses pairs et sa décision de faire défiler leurs troupes sur les Champs-Elysées pour la traditionnelle parade du 14 juillet, qui ont suscité de multiples critiques. "C'est bien mal me connaître que de penser que je puisse être inspiré par un quelconque sentiment de nostalgie ...
Lire l'article
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a quitté Libreville lundi pour Paris où il assistera mercredi prochain aux manifestations du 14 juillet, fête nationale de la France. Ali Bongo Ondimba assistera notamment au grand défilé militaire sur les Champs Elysées qui verra la participation d’un détachement militaire gabonais aux côtés des autres troupes d’anciennes colonies françaises. Le numéro gabonais et d’autres présidents africains francophones et d’autres présidents africains francophones ont été invité par le président français Nicolas Sarkozy au défilé. En avril dernier, le gouvernement français avait annoncé, un budget de 16,3 millions d’euros pour fêter le cinquantenaire des indépendances de ses 14 ...
Lire l'article
Le président français Nicolas Sarkozy aura "un déjeuner de travail" mardi à l’Elysée avec des chefs d’Etat africains invités d’honneur du 14 juillet, fête nationale de la France. Le contenu des échanges n’a pas été révélé, mais des informations concordantes indiquent que les questions liées à la coopération seront au menu des discussions entre Nicolas Sarkozy et ses hôtes qui, tous, étaient déjà à Nice lors du 25e Sommet France-Afrique. Quoi qu’il en soit, la rencontre de mardi, qualifiée de mini-sommet "familial" par l’ancien ministre Jacques Toubon, entre en droite ligne des manifestations marquant le Cinquantenaire des indépendances de quatorze anciennes colonies ...
Lire l'article
La présence de compagnies de treize pays d’Afrique francophone, à l’occasion du défilé du 14-Juillet à Paris, ne fait pas l’unanimité Les Amazones de l'armée béninoise, lors d'une répétition du défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées, à Paris, le 12 juillet (AFP/Boris Horvat). Ils sont presque tous venus, les détachements militaires africains qui représentent les pays de l’ancien empire colonial français et doivent ouvrir, demain à Paris, le défilé du 14-Juillet sur les Champs-Élysées. Ils ont été invités par Nicolas Sarkozy à célébrer ainsi le cinquantième anniversaire de l’accession de chacune de leur nation à l’indépendance (1). Lancée en début d’année par ...
Lire l'article
Gabon – France : Ali Bongo Ondimba à Paris pour assister au défilé du 14 juillet
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba quittera Libreville lundi en fin d’après-midi pour Paris en France où il assistera à la fête du 14 juillet, la fête nationale française, a appris APA de source proche de la présidence gabonaise. Selon la même source, le président Ali Bongo Ondimba assistera notamment au grand défilé militaire sur les Champs Elysées qui verra la participation d’un détachement militaire gabonais aux côtés des autres troupes d’anciennes colonies françaises. Le numéro gabonais a été invité avec d’autres présidents africains francophones par le président français Nicolas Sarkozy à assister au défilé. En avril dernier, le gouvernement français ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais Jean Eyeghé Ndong devait démissionner samedi sur la recommandation de la Cour constitutionnelle, tandis que des milliers de Gabonais continuaient de rendre hommage à Libreville à leur défunt président Omar Bongo Ondimba. "Le Premier ministre a préparé sa lettre de démission vendredi soir et attend le moment opportun pour la présenter à la présidente", a indiqué à l'AFP une source proche de la présidence, confirmée par une source proche du Premier ministre soulignant l'imminence de sa démission. Saisie par la présidente par intérim Rose Francine Rogombé, la Cour Constitutionnelle a décidé vendredi soir que "les fonctions du gouvernement ...
Lire l'article
Les étudiants du Département de Littératures Africaines organisent ce vendredi, en collaboration avec le Cercle de réflexion des étudiants en Littératures Africaines (CRELAF) de l’Université Omar Bongo (UOB), une "Journée hommage à Pierre Monsard" dont le thème est « Littérature africaine vers une rationalisation plurielle ». Selon les organisateurs, cette Journée commémorative marque le début des activités académiques et culturelles de ce département de littératures, mais commémore aussi le troisième anniversaire de la disparition du fondateur du benjamin des départements de l’UOB, Pierre Monsard Siégu. Pour cette année, cette célébration a permis aux enseignants et aux étudiants épris de la culture ...
Lire l'article
La popularité de Sarkozy repart à la hausse
Un défilé “africain” du 14 juillet contesté aux Champs-Elysées
Sarkozy rend un hommage controversé aux liens entre la France et l’Afrique
Indépendance: Sarkozy rend un hommage contesté aux liens entre la France et l’Afrique
Ali Bongo Ondimba à Paris pour assister au 14 juillet
Dejeuner de travail entre le président français et des chefs d’Etat africains mardi à l’Elysée
Les soldats africains à l’honneur sur les Champs-Elysées
Gabon – France : Ali Bongo Ondimba à Paris pour assister au défilé du 14 juillet
Gabon: démission attendue du gouvernement en plein hommage à Omar Bongo
Gabon: Une journée hommage à Pierre Monsard Siégu, homme de lettres gabonais disparu en 2005

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 13 Juil 2010
Catégorie(s): Afrique,Françafrique,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*