Socialisez

FacebookTwitterRSS

Sarkozy rend un hommage controversé aux liens entre la France et l’Afrique

Auteur/Source: · Date: 13 Juil 2010
Catégorie(s): Afrique,Françafrique,Monde

Lors d’un déjeuner controversé à l’Élysée réunissant 12 dirigeants d’ex-colonies africaines de la France, Sarkozy a annoncé l’alignement des pensions de tous les anciens combattants résidant à l’étranger. Quelle que soit leur nationalité.

Par FRANCE 24 avec dépêches (texte)

Comme une “réunion de famille”. Ce mardi, Nicolas Sarkozy a reçu à sa table les dirigeants de 12 des 14 anciennes colonies africaines de la France qui célèbrent cette année le 50e anniversaire de leur indépendance*. Mercredi 14 juillet, leurs soldats défileront sur les Champs-Élysées pour célébrer, dixit le chef de l’État français, “le lien du sang […] né de la contribution des troupes africaines à la défense et à la libération de la France”.

Lors du déjeuner, le président français, qui s’est défendu de toute “nostalgie coloniale”, a ainsi annoncé l’alignement des pensions de quelque 30 000 anciens combattants résidant à l’étranger, quelle que soit leur nationalité. ” Dans un arrêté du 28 mai dernier, le Conseil constitutionnel avait validé le principe selon lequel le montant des pensions versées aux anciens combattants français et étrangers résidant hors de l’Hexagone devait être égal.

Une “décision historique” qui peine toutefois à couvrir les voix s’insurgeant de la tenue d’un déjeuner symbolisant la continuité des réseaux hérités de l’ère coloniale.

“Rien n’a changé”

Six semaines après le 25e sommet Afrique-France, à Nice, placé sous le signe du renouveau, l’invitation faite à ces 14 pays d’Afrique subsaharienne surprend. Sur la Côte d’Azur, Nicolas Sarkozy s’était employé à choyer l’ensemble des dirigeants du continent. Sans exception. Signe des temps nouveaux, le traditionnel “dîner des amis”, d’ordinaire réservé aux dirigeants des pays francophones, rassemblait, cette année, la totalité des chefs d’État et de gouvernement invités au sommet.

L’association Survie, qui milite pour une remise à plat des liens franco-africains, s’étonne donc de ce déjeuner qui rappelle fort le “pré carré” des anciennes colonies. “Rien n’a changé, déplore son secrétaire général Olivier Thimonier. La France ne veille qu’à préserver ses intérêts, sans aucune exigence démocratique.”

De son côté, l’opposition fustige une résurgence de la Françafrique. “On est retombé dans la politique des réseaux, dans l’affichage des connivences, s’est insurgé François Hollande, député socialiste de Corrèze. Ce qui est grave, c’est que la politique africaine est prise en main totalement par l’entourage du président”. Après la démission du secrétaire d’État à la Coopération, Alain Joyandet, “c’est Claude Guéant [secrétaire général de l’Élysée, ndlr] qui devient le ministre de l’Afrique”, a-t-il ironisé.

* Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Gabon, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad, Togo.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le président français, Nicolas Sarkozy, dans une lettre adressé ce samedi à son homologue gabonais, Ali Bongo Ondimba, a apprécié le « partenariat rénové » entre le Gabon et la France, « les positions courageuses » que le pays adopte, ainsi que les priorités de l’agenda international que soutient le président gabonais « avec une constance et une détermination qui forcent le respect ». Cette lettre qui est parvenu à la Rédaction de l’Agence de presse GABONEWS s’inscrit dans le cadre de la célébration du cinquante et unième anniversaire de l’indépendance du Gabon, le 17 août prochain. GABONEWS propose ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, est présent, ce mercredi 14 juillet, parmi la douzaine de chefs d’Etat africains invités par leur homologue français, Nicolas Sarkozy, à la tribune officielle, pour le défilé du 14 juillet, fête nationale française, selon l’Elysée. A cette occasion des militaires venus de treize pays (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Mali, Mauritanie, Madagascar, Niger, Sénégal, Tchad, Togo) ont remonté le boulevard Des Champs Elysées, une première, pour ainsi marquer le cinquantenaire des indépendances des ex-colonies africaines acquises en 1960. Absence des présidents ...
Lire l'article
Nicolas Sarkozy déjeune à l'Elysée avec 13 chefs d'Etat africains (13 juillet 2010) - AFP
Par FTV avec AFP. Nicolas Sarkozy a reçu mardi les chefs d'Etat de 13 ex-colonies en Afrique cinquante ans après leur indépendance. Le président français a invité mercredi leurs soldats sur les Champs-Elysées pour un hommage contesté par le PS et des ONG, symptomatique des ambiguïtés des relations franco-africaines. Nicolas Sarkozy s'est défendu de toute "nostalgie coloniale" lors d'un déjeuner à l'Elysée avec les dirigeants de treize des quatorze anciennes colonies. "D'aucuns ont critiqué la proposition que je vous ai faite de nous réunir aujourd'hui, et d'assister demain (mercredi) à mes côtés au défilé du 14 juillet", a affirmé le président français. Selon lui, ...
Lire l'article
Indépendance: Sarkozy rend un hommage contesté aux liens entre la France et l'Afrique
Nicolas Sarkozy a célébré mardi à Paris, devant les dirigeants de treize pays d'Afrique francophone, la "force des liens" qui unissent la France et ses anciennes colonies africaines, lors d'un hommage contesté organisé à l'occasion du Cinquantenaire de leur indépendance. S'exprimant lors d'un déjeuner à l'Elysée, le chef de l'Etat français a d'emblée justifié l'invitation faite à ses pairs et sa décision de faire défiler leurs troupes sur les Champs-Elysées pour la traditionnelle parade du 14 juillet, qui ont suscité de multiples critiques. "C'est bien mal me connaître que de penser que je puisse être inspiré par un quelconque sentiment de nostalgie ...
Lire l'article
La dépouille de feu l’honorable Pierre Claver Zeng Ebome, a été exposée ce mercredi à l’Assemblée Nationale, au Palais Léon Mba où elle a reçu les honneurs de la nation gabonaise, des membres du gouvernement en passant par le conseil d’Etat et de toutes les institutions de la République, a constaté GABONEWS. Lors de cette messe d’adieux de la République, on a remarqué la présence de l’ensemble des dignitaires du pays notamment, les membres du gouvernement, le maire de Libreville, en passant par le président de la Cours des comptes. L’oraison funèbre, lue par le deuxième vice président de l’Assemblée ...
Lire l'article
Comme annoncé, le chef de l’État français se rendra donc au Gabon et au Rwanda les 24 et 25 février prochains. À Franceville, il ira se recueillir au mausolée de l’ancien président gabonais – une suggestion de son conseiller Robert Bourgi, qui devrait être de l’étape –, avant de s’entretenir avec Ali Bongo Ondimba et de passer la nuit à Libreville. Ce dernier, ravi de la venue – et donc du soutien – de Nicolas Sarkozy, fait préparer minutieusement la visite d’État depuis plusieurs semaines. L’accueil sera beaucoup plus sobre à Kigali, parfaitement étranger à tout ce qui relève du folklore ...
Lire l'article
A la faveur de la réunion sectorielle de restitution du Séminaire gouvernemental au niveau du personnel du ministère des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, le premier responsable de ce département, Julien Nkoghé Békalé, a bien voulu se prêter aux questions de GABONEWS en déclarant qu’ « il n’y a pas de nuages entre le Gabon et la France, le président Sarkozy vient pour encourager les nouvelles autorités gabonaises ». GABONEWS : Monsieur le ministre, quels sentiments vous animent-ils au sortir de la réunion de restitution du Séminaire gouvernemental que vous venez de dérouler en faveur du personnel de votre département ...
Lire l'article
Les Forces françaises au Gabon, ont rendu ce vendredi à Libreville au Camp de Gaulle et à Port-Gentil un hommage aux soldats morts pour la France durant la Seconde guerre mondiale, à l’occasion du 64ème anniversaire de la capitulation de l’Allemagne nazie, le 8 mai 1945, en présence de l’Ambassadeur, Haut représentant de la France au Gabon, Jean Didier Roisin, a constaté un reporter de GABONEWS. Les cérémonies de commémoration de cette date historique ont débuté avec le dépôt de gerbes au monument du Capitaine N’Tchoréré qui a servi dans l'Armée française lors des deux guerres mondiales. Il est mort exécuté ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de la Jeunesse, des Sports, et des Loisirs, chargé de la vie associative, René Ndemezo'o Obiang a rendu hommage jeudi à Libreville aux anciens footballeurs, à la faveur d'un cocktail dinatoire organisé dans un hotel de la Palace. Plus de cent invités, anciens footballeurs gabonais, ainsi que des journalistes de la presse sportive nationale et internationale ont assisté ces retrouvailles. S'adressant aux sportifs, le ministre des Sports a dit qu'il considérait cette soirée comme étant un début de reconnaissance du gouvernement, de magnifier ceux qui, depuis les années 1960 jusqu'à nos jours ont servi la nation. Au ...
Lire l'article
Programme Meeting de Paris
PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE PDF du Programme: Cliquez ici pour obtenir le programme provisoire en format PDF. COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Réunion du 20, 21 et 22 février 2009 HOTEL IBIS (Situation de l'établissement ) PARIS ALESIA MONTPARNASSE 49 ...
Lire l'article
Nicolas Sarkozy salue le « partenariat rénové » entre le Gabon et la France et félicite Ali Bongo Ondimba pour ses « positions courageuses »
Le président Ali Bongo Ondimba parmi la douzaine de chefs d’Etats africains aux festivités du 14 juillet à Paris
Hommage à l’Afrique contesté
Indépendance: Sarkozy rend un hommage contesté aux liens entre la France et l’Afrique
L’Assemblée Nationale rend hommage à l’honorable Pierre Claver Zeng Ebome
France-Afrique : Sarkozy, de Libreville à Kigali
« Il n’y a pas de nuages entre le Gabon et la France, le président Sarkozy vient pour démontrer que la France ne lâche pas
Les forces françaises au Gabon rendent hommage aux soldats morts pour la France lors de la Seconde guerre mondiale
Le ministre gabonais des sports rend hommage aux anciens footballeurs
Programme Meeting de Paris


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 13 Juil 2010
Catégorie(s): Afrique,Françafrique,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*