Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Ali sortira-t-il de l’impasse ?

Auteur/Source: · Date: 15 Juil 2010
Catégorie(s): Politique

Le gouvernement Biyoghé Mba aura bientôt un an et rien de concret ne pointe à l’horizon. Bien au contraire, il ne fait que «vuvuzeler»!
Pourtant bien de choses sont à faire. Surtout ne parlons pas de bilan, tant les problèmes qui ont conduit l’ancien patron du MCD à la Primature restent toujours posés. La feuille de route semble n’avoir été qu’un bien triste tableau de bord.

Le temps imparti pour poser les premiers actes semble n’avoir pas suffi. Au point qu’une question taraude les esprits : Combien faudra-t-il de temps à ce gouvernement pour planter des choux ?

De mois en mois, les divergences, les clivages, les oppositions, les contradictions et les dissensions avec les ambitions affichées par le chef de l’Etat prennent des dimensions.

Sur tous les plans, l’impasse semble s’installer et le gouvernement se trouve de plus en plus dans un cul-de-sac. L’énergie débordante qui caractérisait ABO devant une population trop indulgente a fini par se consumer.

A trois mois du premier anniversaire de son accession à la magistrature suprême un froid de saison sèche souffle. La petite chaleur d’espoir attendue tarde à venir. Qui peut jurer de sortir de l’auberge sans y laisser des plumes lors des législatives de 2011?

Les mots sont inépuisables pour qualifier les maux qui minent la société gabonaise d’aujourd’hui.

Un peu comme si cette damnée de Pandore avait choisi le moment le plus inopportun pour ouvrir sa boîte au dessus de nos têtes. Les dissensions sont dans tous les domaines de la vie nationale : La présidence et la primature, le patronat, les syndicats, les partis politiques, la presse…

Ceux qui croyaient aussi que l’unisson est totale autour d’Ali et du PDG se trompent lourdement, en dépit du semblant d’engouement populaire observé ici et là. Et pour cause, des frustrés, des offusqués, des mécontents et des aigris, et pas des moindres, existent dans tous les rangs.

Déjà, dans certains milieux, en privé, on peut entendre des commentaires séditieux des petites gens sans aucune ambition nationale du genre : «Ce sont des dépenses colossales pour des futilités alors que ces sommes pouvaient être injectées dans les domaines de la santé, de l’éducation ou de l’entretien des rues des quartiers populaires, etc, etc…».

Pour certains, les travaux en cours au bord de mer, c’est de l’argent jeté par les fenêtres, peut-on entendre d’eux.

Et comme si toutes ces divisions ne remplissaient pas la corbeille, il a fallu que les partis politiques avec leurs dissensions traditionnelles et leurs cortèges de rumeurs qui n’amusent plus des militants blasés entrassent dans la danse.

Ce climat délétère, combiné à l’inertie du gouvernement Biyoghé Mba qui semble à avoir d’autres chats à fouetter plutôt qu’à ferrailler pour affirmer l’ambition de son chef, laisse planer bien des incertitudes.

Et c’est là tout le fondement des suspicions qui font penser qu’entre Ali et son équipe, il y a comme une crise gouvernementale qui ne dit pas son nom.

Même s’il ne faut pas guère aller vite en besogne, il est certain que l’avenir devrait nous édifier.

Par Jean Romain Fanguinovény


SUR LE MÊME SUJET
Jean Ping, le président de la Commission de l'Union africaine, serait bien parti pour décrocher un second mandat en février 2012, selon un diplomate onusien. « Nous avons travaillé en bonne intelligence, Jean Ping a été très présent lors des crises ivoirienne et libyenne », explique un diplomate onusien, convaincu que le président de la Commission de l’Union africaine décrochera un second mandat, en février 2012, face à Nkosazana Dlamini-Zuma, l’ex-épouse de l’actuel chef de l’État sud-africain. Les raisons de cet optimisme ? L’unité du bloc francophone (exception faite, semble-t-il, de l’Algérie), le fait que le Gabon, son pays, siège actuellement au ...
Lire l'article
Le secrétariat exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), réuni mercredi à leur siège d’awendjé, a décidé d’aller aux élections législatives du 17 décembre prochain. Il a dit, au cours de cette réunion, ne pas se reconnaître dans les différentes déclarations faites sur les médias par le porte-parole, Thomas Ibinga. Déclarations selon lesquelles, l’UPG n’irait pas aux élections et serait membre des partis frondeurs. Tous les élus de l’UPG, favorables à la participation de leur parti au scrutin, ont participé à cette réunion. Depuis la disparition du leader de ce parti, Pierre Mamboundou, le 15 octobre dernier, l’UPG semble confrontée à un problème ...
Lire l'article
Depuis quelques temps à Lambaréné (Moyen-Ogooué), l’immobilisme semble prévaloir dans l’avancement des travaux des deux gares routières prévues par le cahier de charges des dernières fêtes tournantes, a constaté le correspondant de GABONEWS. En effet, un « statu quo » généralisé s’observe dans les travaux dans les emplacements situés à la sortie de la ville, notamment à Moussamoukougou et à Mbolet PK5. Selon le président du syndicat local des transports terrestres, M. Mbile, la municipalité, sollicitée à de multiples reprises par son organisation, ne semble pas fournir d’explications précises quant à cette inertie. « Les services en charge ...
Lire l'article
Libreville, 30 aout (GABONEWS) – La télévision Nationale a débuté la publication des résultats très partiels de la présidentielle anticipée à tour unique organisée ce dimanche avec en course 17 prétendants à la magistrature suprême. Il apparaît ainsi sous réserve d’homologation de la Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP), que : Deux candidats, le porte-étendard du Parti Démocratique Gabonais (PDG), Ali Bongo et l’indépendant André Mba Obame, sortent du lot dans la localité de Bitam dans la province du Wolem Ntem, sans que les écarts entre leur nombre de voix respectifs ne soient considérables. Néanmoins, l’indépendant André Mba ...
Lire l'article
L’actuel président du Gabon souffre d’un cancer intestinal. Il a multiplié ces derniers mois les allers-retours avec l’Espagne. Il est actuellement hospitalisé dans une clinique privée de Barcelone, dans un état "grave mais stationnaire". Omar Bongo, 73 ans, dont 41 au pouvoir, semble être au plus mal. Le doyen des chefs d’Etats africains souffre d’un cancer assez avancé, semble-t-il, à l’intestin. Les confirmations officielles sont bien difficiles à obtenir. Le ministre espagnol des Affaires étrangères explique : “Je peux seulement vous dire qu’il est en Espagne où il reçoit un traitement médical dans une clinique de Barcelone”. Le journal La Vanguardia croit, lui, ...
Lire l'article
Le président malgache contesté, Marc Ravalomanana, refuse, irrémédiablement, d’accepter la requête de déchéance de l’opposition, en revanche il a proposé, dimanche la tenue d’un référendum, selon Radio France Internationale (RFI). Vendredi, le leader de l’opposition, le Maire déchu de la capitale, Andry Rajoelina, avait lancé un ultimatum, accordant quatre heures au Chef de l’Etat pour démissionner, à défaut d’être déchu. L’opposition avait, dans le même temps, annoncé la requête adressée à la Haute Cour Constitutionnelle, afin qu’elle « prononce la déchéance des fonctions du président de la République, de l’Assemblée nationale et du Sénat. » Lundi, la situation est toujours ...
Lire l'article
Union africaine : Ping bien noté par l’ONU
Législatives 2011 : L’UPG confirme sa participation dans la cacophonie
Moyen Ogooué: Les travaux de construction de deux gares routière en ‘’stand by’’
Gabon: Présidentielle 2009 / Tendances dans la localité de Bitam dans la province du Woleu Ntem
Omar Bongo hospitalisé à Barcelone, dans un état sérieux
Madagascar: Impasse et négociations au lendemain du refus de Marc Ravalomanana de jeter l’éponge

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Juil 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*