Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : l’UPG a fêté ses 21 ans

Auteur/Source: · Date: 15 Juil 2010
Catégorie(s): Politique

Les militants de l’Union du peuple gabonais veulent continuer la lutte pour le pouvoir

L’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) a célébré mercredi, à Libreville, son 21e anniversaire. Alors que le président-fondateur de ce parti, Pierre Mamboundou, sorti 2e à la présidentielle anticipée de l’année dernière, est absent du pays depuis plusieurs mois pour des raisons privées.

L’UPG a été créée le 14 juillet 1989 à Paris, alors que le paysage politique du Gabon était encore sous le prisme du monopartisme. La création de ce parti a coûté près de 4 ans d’exil à M. Mamboundou, puis une condamnation par contumace de 10 ans de prison.

Il a fallu attendre l’ère du multipartisme et surtout les Accords de Paris en 1994, pour voir le leader de l’UPG être retabli dans ses droits civiques et politiques. Quatre ans après, M. Mamboundou, sous la bannière de l’UPG et avec le soutien de quelques partis de l’opposition a alors pris part à la présidentielle de 1998, remportée par Omar Bongo.

Le candidat de l’UPG était venu en 2e position lors de ce scrutin, avec 16,54% des suffrages, derrière le doyen des chefs d’Etat africains. Mais l’UPG et son porte- étendard avaient farouchement contesté les résultats de cette présidentielle, comme à la présidentielle de 2005 où l’opposant a été également classé en 2e position, avec 13, 57% de suffrages, derrière Omar Bongo, qu’il rencontrera pour la première fois, après près de 20 ans, le 29 avril 2006.

Avec 7 députés et 91 conseillers municipaux et départementaux, l’UPG se présente comme la première force de l’opposition dans le pays. Elle a fait alliance à la veille de la présidentielle de 2009 avec plusieurs formations politiques avec lesquelles elle a formé l’alliance pour le changement et la restauration (ACR).

C’est avec ces mouvements politiques, regroupés au sein de l’ACR, que l’UPG de Pierre Mamboundou qui a soufflé ses 21 bougies ce mercredi entend maintenir le cap de la lutte politique.


SUR LE MÊME SUJET
Le Mouvement de redressement national (MORENA), l'une des plus vieilles formations politiques d'opposition au Gabon, a célébré, mercredi dernier, son 29ème anniversaire à Bitam, chef-lieu du département du Ntem, dans le Woleu-Ntem, province d'origine de son leader charismatique, le défunt Simon Oyono Aba'a. A cette occasion, l’actuelle président du MORENA, Luc Bengone Nsi, a rappelé le rôle déterminant joué par Simon Oyono Aba’a au sortir de la conférence nationale de 1990. Selon lui, Oyono Aba’a avait accepté d’entrer au gouvernement au début des années 1990 pour sauvegarder les acquis de son parti qui avait bravé le pouvoir sous le régime du ...
Lire l'article
Le président de l’Union du peuple gabonais (UPG-opposition), Pierre Mamboundou, regagne Libreville dimanche prochain, au terme d’un séjour médical plus de six mois en France. Selon une source proche de l’UPG, M. Mamboundou est attendu à 17h00 (16h00 GMT) à l’aéroport international Léon Mba. Peu après son arrivée, il se rendra au siège du parti pour une conférence de presse. En septembre dernier, le leader de l’UPG s’est entretenu avec le président Ali Bongo Ondimba à Paris (France). Cette première rencontre entre le chef de l’Etat gabonais et M. Mamboundou, depuis l’élection présidentielle anticipée du 30 août 2009, remportée par Ali ...
Lire l'article
Libreville, 17 août (GABONEWS) – Le gouverneur de la province de l'Estuaire, Nzé Thomas Debouillon, a présidé ce lundi à Libreville, le défilé militaire et civil à l'occasion de la commémoration du 49ème anniversaire de l'accession du Gabon à la souveraineté internationale, dans un contexte marqué par la campagne électorale en vue de la présidentielle, a constaté GABONEWS. La cérémonie de ce 17 août a été très brève, comparativement aux précédents, d’autant que le chef de l’Etat, Madame Rose Francine Rogombé, a présidé les cérémonies dans les provinces de l’Ogooué Maritime (Port-Gentil) et le Moyen – Ogooué (Lambaréné). La commémoration officielle du ...
Lire l'article
L’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) a 20 ans ce 14 juillet. A sa création, en 1989 en France, sous le règne du monopartisme ‘’triomphant’’, le parti a connu des fortunes diverses, notamment la condamnation de son leader Pierre Mamboundou par contumace pour ’’atteinte à la sûreté de l’Etat’’. Expulsé de France en 1990 vers le Sénégal, où il passera trois années d’exil, son parti, considéré clandestin, ne prendra pas part aux premières élections législatives multipartites de 1990. Durant son exil dakarois, des tractations s’engagent entre lui et le régime de feu le président Omar Bongo Ondimba pour son retour au ...
Lire l'article
Le leader du Parti social démocrate (PSD, majorité présidentielle), Pierre Claver Maganga Moussavou a, bien fêté samedi en sa résidence de Mouila le nouvel An avec les militants et sympathisants de son parti. M Maganga Moussavou, plus appelé par ’’PC’’ de son prénom Pierre Claver, également ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Evaluation des politiques publiques dans le gouvernement remanié le 14 janvier 2009, s’est excusé du retard pris pour venir fêter le nouvel An avec les militants et populations de Mouila, faisant porter ce chapeau à ses lourdes charges familiales et celles de membre du gouvernement, avant de leur ...
Lire l'article
Les populations de Mouila, capitale provinciale de La Ngounié (centre-sud), où s’est déroulée le 16 Août dernier la première partie des manifestations de la fête de l’Indépendance, déclarent dans l’ensemble être satisfaites de l’organisation de celle-ci. « La fête s’est bien déroulée: sans incident, ni accident. Les groupes culturels ont bien animé et les populations sont très accueillantes », affirme Dominique Mingongué, habitant de Mouila. Pour Christévy, élève en vacances à Mouila sa ville natale, « dans l’ensemble, la fête a été belle et le défilé impressionnant. Toutefois, déplore-t-elle, « il y a un petit goût d’inachevé dans la mesure où, ...
Lire l'article
La première partie des festivités marquant l’anniversaire de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale, abritée par la ville de Mouila, capitale provinciale de la Ngounié (sud), s’est achevée sur une note de satisfaction générale. Constat d’ordre général, au regard de la mobilisation de l’ensemble des populations et surtout de la fièvre et de l’effervescence qui ont régné dans la commune de Mouila avant, pendant et après les manifestations officielles. C’est une ville propre et parée aux couleurs nationales, avec dans les rues des banderoles aux messages appelant à l’unité et à la concorde, pour certains, ou à l’effigie ...
Lire l'article
L’édile de Libreville, Jean-François Ntoutoume Emane, a organisé dans les locaux de l’Hôtel de ville, une manifestation où étaient conviés ces collaborateurs et les riverains de la capitale gabonaise, a constaté GABONEWS Après le défilé militaire et de la société civile, déroulé à la place des fêtes, Jean François Ntoutoume Emane a convié ses collaborateurs et une frange de la société civile à prendre part au dîner qu’il a offert à l’hôtel de ville. Pour l’organisateur, c’est pour répondre à l’appel du président de la République, qui a souhaité inscrire ce 48ème anniversaire de l’accession du Gabon à la souveraineté ...
Lire l'article
L'Union du Peuple gabonais (UPG, opposition), de Pierre Mamboundou, a célébré lundi dans la capitale gabonaise son dix-neuvième anniversaire; une cérémonie au cours de laquelle une seule allocution a été prononcée, notamment par le président de cette formation politique, qui a placée cet événement sous le signe de la consolidation des acquis et de la mobilisation pour les échéances futures. Le leader de l'UPG a insisté lors de cette manifestation sur la nécessité de l'implantation du parti sur toute l'étendue du territoire national afin qu’il puisse disposer de meilleures assises dans l'avenir. Ce parti compte aujourd'hui sept (7) députés élus à Libreville, ...
Lire l'article
Née de l’imagination d’un homme Paul Mba Abessole, alors maire de la commune de Libreville, durant la période allant de 1996 à 2001, la Fête des cultures, demeure une tribune de brassage culturel, de part les origines aussi diverses que variés des participants à ce grand rendez-vous de la culture; cette fête qui avait presque perdu son lustre, après un arrêt de quelques années, promet d’être célébrée cette année en tenant compte de tous les aspects et critères lui conférant toutes ses lettres de noblesse, à en juger par cet engouement observé du côté du Comité d’organisation qui procède dès ...
Lire l'article
L’un des plus vieux partis gabonais d’opposition fête son 29ème anniversaire à Bitam
Retour au bercail de Pierre Mamboundou dimanche prochain
Gabon: La fête de l’indépendance célébrée timidement ce lundi à Libreville
Politique : La difficile marche de l’UPG qui fête ses 20 ans d’existence Par Jean Rovys DABANY
Gabon: Le leader du PSD fête le nouvel An avec ses militants et sympathisants à Mouila
Gabon: Fête de l’Indépendance 2008/ Les Molvillois globalement satisfaits de la fête
Gabon: Fête de l’Indépendance 2008 / Mouila réussit « sa fête »
Gabon: Fête de l’indépendance: l’édile de Libreville célèbre le 48ème anniversaire sous le signe de l’Unité nationale
Gabon: L’UPG fête son dix-neuvième anniversaire sous le signe de la consolidation des acquis
Gabon: Fête des cultures: le Comité d’organisation à pied d’œuvre pour la réussite de cette fête de la diversité

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Juil 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*