Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le CREPIG en quête de fonds

Auteur/Source: · Date: 15 Juil 2010
Catégorie(s): Culture

Le Collectif des réalisateurs et producteurs indépendants du Gabon (CREPIG) s’est entretenu le 14 juillet à Libreville avec le ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout. Le collectif a notamment exprimé son besoin d’obtenir une aide pour créer une véritable industrie locale de films et séries télévisées.

Face à la diffusion massive des productions étrangères sur les chaînes locales, notamment les telenovelas sud-américaines, le Collectif des réalisateurs et producteurs indépendants du Gabon (CREPIG) a rencontré le 14 juillet à Libreville le ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout.

«Nous sommes venus lui présenter le CREPIG qui est le Collectif des réalisateurs et producteurs indépendants du Gabon. Et ensuite nous lui avons donné un cahier des charges qui consiste à voir comment pallier certains manquements que nous observons au niveau de nos chaînes de télévision. C’est-à-dire qu’il y a pratiquement une inexistence de films gabonais, donc avec madame le ministre, nous avons vu les contours pour avoir une subvention», a souligné le président du CREPIG, Patrick Bouémé.

«Tous ici, nous savons qu’il n’y a pratiquement pas de films gabonais sur nos chaînes. Et à long terme, j’ai bien peur que nos jeunes, nos enfants, aient une culture américaine, ivoirienne ou encore nigériane. La subvention que nous demandons à l’Etat, c’est justement pour pallier ces manquements», a-t-il poursuivi.

Les séries gabonaises sont rares sur le marché, le peu qui existe est délaissé au profit des productions étrangères. Du coup les chaînes locales n’ont d’autres choix que de diffuser à foison les telenovelas sud-américaines, ou encore les productions ouest-africaines.


SUR LE MÊME SUJET
Le pays veut devenir la destination phare des vacanciers soucieux de l’environnement. Pour que son trésor chlorophyllien et sa biodiversité fassent recette, encore faut-il que les opérateurs soient au rendez-vous. Partir en randonnée pour pister les chimpanzés (64 000 individus), les gorilles (35 000) et les éléphants de forêt (85 000). S’amuser des cercopithèques (petits singes) à la tête bariolée, des potamochères (cochons sauvages) et des sitatungas (antilopes). Pêcher sportivement le barracuda au large de la lagune d’Iguela. Taquiner la crevette dans la mangrove du parc de Pongara (Nord-Ouest). Se lancer en pirogue à la découverte des tortues luth, compter les hippopotames, admirer les ...
Lire l'article
Réuni le 28 octobre à Tunis, en Tunisie, un groupe des promoteurs ont annoncé la mise en place d’un Fonds africain pour le cinéma et l'audiovisuel. Une initiative qui vise à «financer la production d'images de l'Afrique par l'Afrique» dès 2012. Des promoteurs africains ont indiqué le 28 octobre dans la capitale tunisienne qu’un Fonds africain pour le cinéma et l'audiovisuel se met en place et devrait commencer à financer la production d'images de l'Afrique par l'Afrique en 2012. «C'est un projet africain à 100% pour que l'Afrique parle de l'Afrique», a déclaré Frédéric Bouilleux, expert de l'Organisation ...
Lire l'article
Le Collectif des Réalisateurs et producteurs Indépendants du Gabon (CREPIG), une association pour la promotion du 7ème art gabonais, a pris une part active à la 11ème édition de la Fête des cultures, avec pour objectif d’inciter le peuple à consommer des productions locales, a constaté le reporter de GABONEWS. « Pourquoi ne consommer que des films ivoiriens, ou des films nigérians ? Assez de Gohou! Il y a aussi des ‘’Angelina Jolie’’ et des ‘’Arnold Schwarzenegger’’ au Gabon. Il y a un cinéma gabonais, consommons local ! », scandait le représentant du « Studio Dominique Donatien » au CREPIG, Steven’s ...
Lire l'article
Le Collectif des Réalisateurs et Producteurs Indépendants du Gabon (CREPIG), érigé en entreprise cinématographique, a présenté au ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique, Laure Olga Gondjout, son cahier de charges et sollicité de l’autorité, une subvention visant à booster les productions du secteur privé, a constaté GABONEWS. La délégation forte d’une dizaine de personnes était conduite par Patrick Bouemé, Président Directeur Général de ladite structure. Le CREPIG a entre autres objectif, de défendre les intérêts communs des producteurs après le constat du manque de productions cinématographiques, de qualité, sur le marché du film gabonais. « La production ...
Lire l'article
Dans le cadre du lancement du programme d’Identification du champ des entreprises et des industries culturelles (ICIC) en Afrique centrale, une mission de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) s’est entretenue le 13 juillet à Libreville avec des membres du Conseil nationale de la communication (CNC). Une délégation de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a été reçue le 13 juillet à Libreville par plusieurs membres de Conseil nationale de la communication (CNC). Cette séance de travail s’inscrivait dans le cadre du lancement du programme d’identification du champ des entreprises et des industries culturelles (ICIC) au Gabon. «Nous exécutons une ...
Lire l'article
Dans le cadre du financement de la Stratégie nationale de développement statistique (SNDS), entériné lors du Conseil des ministres du 26 mai, le gouvernement et plusieurs bailleurs de fonds se sont concertés le 29 juin à Libreville. Le Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, a présidé le 29 juin à Libreville, une réunion de concertation avec plusieurs bailleurs de fonds dans le cadre de la matérialisation de la Stratégie nationale de développement statistique (SNDS), dont le financement est estimé à près de 22,5 milliards de francs CFA. Cet outil, dont le document a été validé au Conseil des ministres du 26 mai, ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Depuis plusieurs jours, l’opposition gabonaise semble avoir déplacé le débat sur un autre terrain. Alors que leurs militants attendent toujours que leurs leaders introduisent un recours chez le juge constitutionnel, l’opposition elle appelle à des ’’villes mortes’’. Une recette qui n’a pas fait ses preuves lundi au premier des 3 jours prévus pour cette opération. Déposera, déposera pas de recours ? Jean Eyéghé Ndong, ex-Premier ministre et aujourd’hui porte-parole de l’opposition a affirmé la semaine dernière qu’ils (chefs d’opposition) vont publier ’’le moment venu ’’les procès-verbaux dont ils détiennent les copies. Pourtant, le président élu Ali Bongo ...
Lire l'article
La salle de cinéma de la ville de Léconi, située au sud – est du pays à 98,8 km de Franceville (chef lieu de la province du Haut – Ogooué), fermée depuis une décennie, est devenue la retraite des animaux domestiques. Cabris, moutons et chiens errants squattent l’unique salle de cinéma de la ville de Léconi laissée à l’abandon depuis l’arrivée des chaînes de télévision câblées en 2005. « Cette salle qui aurait pu servir à autre chose est malheureusement envahie de toutes sortes d’immondices mêlées aux matières fécales des animaux », a regretté un habitant de Léconi. Quatre chaînes de télévisions ...
Lire l'article
Les infirmiers gabonais réclament la réglemention de leur profession pour encadrer juridiquement celle-ci et mieux assurer leurs plans de carrière. C'est la principale recommandation des travaux de leur assemblée générale qui s'est achevée le 13 décembre à Libreville. L'Association nationale gabonaise d'infirmiers diplômés et infirmiers étudiants (ANGIDE) vient d'organiser son assemblée générale dont les travaux étaient essentiellement axés sur la réglementation de la profession. C'est-à-dire la promotion de la profession infirmière, l'organisation de son développement en ce qui concerne l'enseignement, la recherche, la déontologie et les conditions d'emploi. Selon la présidente de l'ANGIDE, Mengue Ba Nna, "la profession infirmière étant une ...
Lire l'article
Paul Biyoghé Mba ministre de l’agriculture, de l’élevage et du développement a invité mercredi les bailleurs de fonds à investir dans les secteurs agricoles pour réduire la facture des importations d’ici fin 2009. Le Gabon importe des denrées alimentaires pour un coût global d'environ 250 milliards FCFA, (93% pour la viande et 100% pour le lait et les produits laitiers).Pour inverser la courbe de ces importations, le ministre gabonais en charge de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural a suggéré aux bailleurs de fonds de choisir les secteurs agricoles comme prioritaires dans leurs investissements. L'invite a été faite au cours ...
Lire l'article
Gabon : La Mecque de la nature en quête de pèlerins
Afrique : Bientôt un Fonds pour le cinéma et l’audiovisuel
Fête des cultures 2010: le CREPIG porte le flambeau cinéma gabonais à ce rendez-vous
Le cahier de charges de la 1ère société de cinématographie du Gabon présenté au ministre de la Communication
Gabon : L’OIF en quête d’industries culturelles
Gabon : Biyoghe Mba en quête de fonds pour la SNDS
Politique : Déséquilibrée, l’opposition gabonaise en quête des stratégies ? Par Jean Rovys DABANY
Gabon: La salle de cinéma de Léconi transformée en refuge pour animaux domestiques
Gabon: Les infirmiers en quête d’un ordre de la profession
Gabon: Les bailleurs de fonds invités à investir dans le secteur agricole au Gabon

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Juil 2010
Catégorie(s): Culture
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*