Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: le ministre des Eaux et Forêts déchargé de l’Environnement

Auteur/Source: · Date: 16 juil 2010
Catégorie(s): Politique

Le ministre des Eaux et forêts Martin Mabala, dont le ministère gère le dossier sensible de l’interdiction d’exportation de grumes brutes du Gabon, a été déchargé de ses portefeuilles de l’Environnement et du Développement durable, a annoncé vendredi la présidence.
“A partir de ce jour, le gouvernement est réaménagé comme suit: ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme, du Logement, de l’Environnement et du Développement durable, M. (Ruffin) Pacôme Ondzounga. Le reste sans changement”, a affirmé vendredi lors du journal télévisé le secrétaire général de la présidence gabonaise François Engongah Owono.
L’Environnement et le Développement durable font partie des portefeuilles-clé du gouvernement dans le cadre du projet politique du président Ali Bongo Ondimba qui veut développer le Gabon autour de trois axes stratégiques dont le “Gabon vert” et qui se veut un précurseur en Afrique en la matière.
Le secrétaire général n’a donné aucune explication sur les raisons de ce réaménagement et n’a pas cité le nom de M. Mabala, qui, selon la déclaration lue par le secrétaire général, reste donc à son poste de ministre des Eaux et forêts.
La mesure d’interdiction d’exportation de grumes brutes du Gabon avait été annoncée en novembre à la surprise générale et au grand dam des forestiers qui avaient auparavant jusqu’en 2012 pour transformer au moins 75% du bois coupé.
Mal accueillie par le secteur forestier, la mesure vise à favoriser l’émergence d’une industrie locale et l’exportation de produits finis et semi-finis à forte valeur ajoutée.
La transformation des matières premières gabonaises sur le territoire national était une des priorités du programme électoral du président Ali Bongo Ondimba, investi mi-octobre.
Le bois, qui pèse pour 6% du produit intérieur brut (PIB) hors pétrole, est le principal employeur privé au Gabon, avec environ 15.000 emplois directs et 5.000 emplois indirects.
 


SUR LE MÊME SUJET
Formation des agents des Eaux et Forêts
Une équipe du Projet d’Aménagement des petits permis forestiers gabonais a entrepris, récemment à Koulamoutou, une mission visant à instruire et mettre à disposition des agents des services provinciaux des outils adaptés en matière de contrôle, de suivi et d’évaluation des activités de gestion forestière. Les agents des Eaux et Forêts des directions provinciales et services départementaux du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Lolo ont suivi récemment une formation essentiellement axée sur l’étape de réalisation des plans d’aménagement, l’utilisation des documents de gestion dans la mise en œuvre de la gestion durable, d’agrément de document de planification par l’administration sur la base ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais Paul Biyoghe Mba a procédé mardi à Libreville à l’ouverture officielle de la semaine de l’environnement et au lancement de l’année internationale des forêts, évènement placé par l’Organisation des Nations unies, son initiateur, sous le thème ‘’les forêts pour la vie’’. La forêt couvre plus de 80% du territoire (22 millions d’ha) du Gabon, pays du bassin du Congo, 2ème poumon écologique de la planète, après l’Amazonie, qui a placé 11% de son territoire de 267.667 km2 en parcs nationaux, dans le souci de préserver les écosystèmes. ‘’La préservation des forêts reste un enjeu ...
Lire l'article
Le ministère gabonais des eaux et forêts a été doté de quatre nouvelles directions générales pour tenir compte des nouvelles orientations de ce département ministériel, a annoncé le communiqué final du conseil des ministres réuni jeudi à Libreville par le président Ali Bongo Ondimba. Chacune des directions générales va gérer un pan du vaste secteur de l’environnement pour la protection duquel le Gabon a décidé de s’impliquer de manière résolue, conscient que les ressources biologiques renouvelables de la planète représentent une opportunité unique pour le développement économique et social. La Direction générale des forêts (DGF) va gérer le couvert ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais va faire livrer 10.000 litres de gasoil, destinés à alimenter les deux groupes électrogènes qui fournissent l’électricité à l’Ecole nationale des eaux et forêts (ENEF), située au Cap Estérias, dans le nord de Libreville, a appris l'AGP. Cet établissement supérieur sous-régional, confronté à un certain nombre de difficultés, dont l’absence de carburant pour les deux groupes électrogènes et le manque d’eau potable a reçu, vendredi dernier, la visite du ministre des eaux et forêts, Martin Mabala. M. Mabala, qui était à la tête d’une délégation comprenant de hauts responsables des ministère de l’Energie, des Travaux Publics et des Finances, ...
Lire l'article
Les agents du ministère des Eaux et Forêts fédérés au sein du Syndicat national des eaux et forêts sont en grève générale illimitée. Ils réclament de meilleures conditions de vie et de travail. Pas de répit pour le gouvernement. Moins d’une semaine après avoir désamorcer la menace de grève générale illimitée de 12 centrales syndicales, il va devoir faire face à une nouvelle crise. Les agents du ministère des Eaux et Forêts sont à leur tour entrés en grève générale illimitée depuis le 30 août. Les agents réclament l’augmentation des primes de rendement, la mise en stage des agents, l’intégration à ...
Lire l'article
Le rattachement depuis la semaine dernière du département de l’Environnement et du Développement durable, jusqu’à alors détenus par le titulaire des Eaux et Forêts, au Ministère de l’Habitat a suscité notamment la réaction de l’ONG gabonaise, Brainforest, dirigé par Marc Ona Essangui, qui, à travers un communiqué parvenu , ce vendredi à GABONEWS, manifeste son « étonnement » et souligne que le « réalisme dans un pays qui tend vers l’émergence voudrait que les Parcs nationaux, l’Environnement et les Eaux et forets soient logés dans un même département ministériel ». Pour Marc Ona ...
Lire l'article
Les agents du ministère des Eaux et Forêts observent une grève depuis jeudi pour revendiquer notamment le paiement d’une prime qui devrait l’être au premier semestre, l’obtention d’une carte professionnelle et la mise en stage de perfectionnement, a rapporté, ce vendredi, la télévision nationale. Face au mouvement qui paralyse le département dont la charge, le ministre des Eaux et Forêts, Martin Mabala, a déclaré que « trois doléances étaient légitimes », entre autres, la « carte professionnelle et le paiement des fonds communs ». Sur ce dernier point, il a indiqué que la question était soumise à l’appréciation ...
Lire l'article
L’Ecole Nationale des Eaux et Forêts (ENEF) sise au Cap-Estéria et à vingt-cinq kilomètres, au nord de la capitale, Libreville, abrite depuis ce jeudi, une conférence sur la problématique de la corruption dans le secteur des eaux et forêts, organisée par l’organisation non gouvernementale « On ne m’achète pas », avec l’appui financier et institutionnel du Programme de Renforcement des capacités des Institutions de Contrôle de l’Etat Gabonais (PRICIEGA). « La corruption : un phénomène généralement nocif ; la corruption est partout une honte ; gaspiller les ressources en eaux, forêts, faune, aires protégées et autres environnements pour son compte ...
Lire l'article
Le Ministre de L’Economie forestière, Emile Ndoumba, a inauguré vendredi dernier, dans le sud du Gabon à Moabi dans le département de la Douigny, le bureau de cantonnement des Eaux et Forêts en vue de mener de font le perpétuel combat contre le braconnage qui sévit dans la localité, a rapporté ce dimanche le correspondant de GABONEWS. A cette inauguration, le Ministre de l’Economie forestière a tenu à préciser que « la mise en place du bureau de cantonnement des Eaux et Forêts à Moabi répond au renforcement des capacités structurelles dont le but est de faire face au phénomène de ...
Lire l'article
Près de 450 candidats, répartis sur l’ensemble du territoire national, planchent depuis ce samedi matin sur les épreuves d’entrée à l’Ecole Nationale des Eaux et forêts (ENEF). Selon Athanase Boussengué, directeur général de l’ENEF et coordonnateur principal du concours, malgré la forte demande, seuls 443 (quatre cent quarante trois) dossiers répondant « aux critères définis par le décret ministériel ont été retenus sur l’ensemble du pays, avec 257 (deux cent cinquante sept) à l’école primaire de l’ENSET B pour ce qui est du centre de Libreville ». Toutefois, indique-t-il, uniquement 57 (cinquante sept) seront admis, soit 12 élèves ingénieurs des Eaux et ...
Lire l'article
Formation des agents des Eaux et Forêts
Le Premier ministre gabonais lance l’année internationale des forêts
Quatre nouvelles directions générales au ministère des eaux et forêts
10.000 litres de gasoil pour l’Ecole nationale des Eaux et Forêts
Gabon : Grève générale aux Eaux et Forêts
Réaction de l’ONG Brainforest après le détachement du département de l’Environnement des Eaux et Forets
Le ministère des Eaux et Forêts paralysé par une grève
Corruption dans le secteur des eaux et forêts: une conférence d’information et de sensibilisation organisée à l’ENEF
Gabon: Moabi se dote d’un bureau de cantonnement des Eaux et Forêts
Gabon: 450 candidats au concours d’entrée à l’Ecole nationale des eaux et forêts


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 1, 00 sur 5)
Loading...Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 juil 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>