Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Moundounga justifie le fiasco du Bac 2010

Auteur/Source: · Date: 23 Juil 2010
Catégorie(s): Education

Une semaine après la publication des résultats de la première session du baccalauréat 2010, le ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Séraphin Moundounga, a justifié sans convaincre ce fiasco du système éducatif gabonais.
Séraphin Moundounga s’est adressé à la presse ce 23 juillet pour expliquer les résultats des différents examens de cette année scolaire 2010 et préciser les orientations du gouvernement face au système éducatif gabonais en perte de vitesse.

En effet, les épreuves de baccalauréat ont réservé une mauvaise surprise aux potaches de cette année. Sur 18 963 candidats toutes séries confondues sur le territoire national, en lice pour cet examen un peu plus de 1211 admis d’office toutes séries confondues à la première session des ces épreuves soit un pourcentage de 6.39% de réussite sur le plan national, pour 6.01 % dans l’enseignement général et 8.53 % dans l’enseignement technique. Des résultats bien médiocres que le ministre de l’Education nationale justifie par le faible niveau des candidats.

Selon Séraphin Moundounga, «seuls les établissements publics et ceux reconnus d’utilité public et plus 18 établissements privés non reconnus de l’utilité public ont eu des admis d’office au baccalauréat 2010. 22 établissements privés non reconnus de l’utilité publique sur un total de 40 n’ont eu aucun admis d’office. D’où la nécessité de mieux définir les modalités de création et de gestion d’établissement privés d’enseignement par une contractualisation multiforme préconisée lors des états généraux et contenue dans le projet de loi d’orientation générale de l’enseignement de la formation et de la recherche actuellement mis dans le circuit de la procédure législative».

Le ministre n’est pas surpris par ces résultats qui de son point de vue était prévisible dans la mesure où les travaux des états généraux de l’éducation de mai dernier ont démontré que le système éducatif gabonais était en perte de vitesse. «En m’adressant aux parents d’élèves, aux enseignants capables d’émergence et à l’ensemble de la communauté éducative nationale, ainsi qu’aux élèves, il est nécessaire de préciser que le diagnostic de déstructuration de l’ensemble de notre système éducatif tel qu’il a été posé par les états généraux du 17 et 18 mai 2010 vient d’être confirmé par les résultats des différents examens», a-t-il précisé.

Pour lui, «les recommandations des travaux des états généraux qui envisagent un programme d’action sur 10 ans, permettront de remédier à l’hécatombe observée cette année et de remonter l’immense pente sous laquelle le système éducatif du pays se trouve».

Toutefois, rien n’indique que ces recommandations vont sortir le système éducatif gabonais de l’ornière. D’abord, parce que ce ne sont que des recommandations, c’est-à-dire des dispositions non contraignantes, ensuite parce que le Gabon en a eu des milliers en la matière et qui jaunissent dans les tiroirs. Sans volonté politique affermie pour faire de l’école gabonaise la pierre angulaire du développement, l’émergence attendra longtemps dans les tiroirs.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le baccalauréat session 2011 a fait 9322 bacheliers, soit un taux d’admission de 50,94% sur 18572 candidats, dont 18300 présents. Si Séraphin Moundounga, ministre de l’Education nationale, se montre satisfait de ce résultat, il regrette cependant le fait que «ce taux de réussite est fortement affecté par les mauvais résultats des candidats libres et d’établissements non reconnus d’utilité publique». Alors que le baccalauréat 2011 a réalisé la meilleure performance de cet examen depuis une dizaine d’années, avec 50,94% d’admis, soit 9322 bacheliers sur 18572 candidats dont 18300 présents, le ministre de l’Education nationale, Séraphin Moundounga, a tenu à relativiser ces ...
Lire l'article
Face à ce qu’elle qualifie de «répression antisyndicale» de la part du ministère gabonais de l’Education nationale, l’Internationale de l’Education (IE) a adressé, le 1er juillet, une lettre au président Ali Bongo. Dans son courrier, la plus grande fédération mondiale des syndicats du secteur de l’éducation exhorte le chef de l’Etat à instaurer «très rapidement au Gabon un véritable cadre formel de dialogue social, qui contribuerait à répondre aux justes revendications des syndicats de l’enseignement et aux exigences que porte un système éducatif public de qualité», sous peine d’une «plainte formelle contre le gouvernement gabonais.» Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de ...
Lire l'article
Le ministre de l’Education nationale, Séraphin Moundounga, a lancé la seconde phase du séminaire de formation multidimensionnelle et d’échanges pour les personnels administratifs et encadreurs d’écoles des neuf provinces du pays. Le ministre de l’Education nationale, Séraphin Moundounga, a donné le coup d’envoi de la seconde étape des travaux du séminaire de formation multidimensionnelle et d’échanges pour les personnels enseignants d’écoles et personnels d’appui des neuf provinces du pays. «Cette activité est prévue dans le cadre de la profession des enseignants, conformément à la nouvelle vision des plus hautes autorités du pays. Elle fait suite aux résultats ...
Lire l'article
Le ministre de l’Education nationale, Séraphin Moundounga, a procédé le 25 août à Libreville à l’ouverture du séminaire de formation multidimensionnelle et d’échanges pour les personnels administratifs et encadreurs d’écoles dans les neuf provinces du pays. Dans le cadre de l’application des recommandations des états généraux de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, le séminaire de formation multidimensionnelle et d’échanges destiné aux personnels administratifs et encadreurs pédagogiques a démarré ses travaux le 25 août sur l’ensemble du pays. Ce conclave qui s’achève le 3 septembre prochain vise à renforcer les capacités des responsables d’établissements et ...
Lire l'article
Le Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, porte-parole du Gouvernement, Séraphin Mondounga, à la faveur d’une conférence de presse, vendredi dernier, à Libreville, a dressé le bilan de l’année scolaire (BEPC; 28, 72 %) et ( BAC; 6,39 % ) au premier tour, signe, selon lui, que ces résultats reflètent « le vrai niveau des apprenants, plus concentrés dans la plupart des cas dans des activités répréhensibles que celles pourquoi ils vont à l’école », a constaté GABONEWS. Seuls 18 établissements privés sur les 40 qui ont présenté des ...
Lire l'article
Le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Séraphin Moundounga, a effectué une visite hier au lycée privé international pour toucher du doigt les réalité de cet établissement d’excellence situé à Essassa. Le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Séraphin Moundounga, a effectué une visite hier au lycée privé international Berthe et Jean pour toucher du doigt les réalité de cet établissement d’excellence situé à Essassa, à une vingtaine de km de Libreville. ’’C’est un établissement particulièrement intégré. Il a toutes les composantes qu’il faut pour ...
Lire l'article
Libreville, 5 septembre (GABONEWS) - Le gouvernement gabonais, dans un communiqué rendu public ce samedi soir, a indiqué que « La venue d’une mission de l’Union Africaine à Libreville ne se justifie pas », tout en marquant toute son « appréciation pour l’intérêt porté par la Commission de l’Union Africaine au Gabon », face à la situation née de l’annonce des résultats de la présidentielle de dimanche dernier. Actualité du :06/09/2009 Texte intégral: « Le Gouvernement Gabonais vient de prendre connaissance du Communiqué de Presse de la Commission de l’Union Africaine du 04 ...
Lire l'article
Libreville, 5 septembre (GABONEWS) - Le gouvernement gabonais, dans un communiqué rendu public ce samedi soir, a indiqué que « La venue d’une mission de l’Union Africaine à Libreville ne se justifie pas », tout en marquant toute son « appréciation pour l’intérêt porté par la Commission de l’Union Africaine au Gabon », face à la situation née de l’annonce des résultats de la présidentielle de dimanche dernier. Actualité du :05/09/2009 Texte intégral: « Le Gouvernement Gabonais vient de prendre connaissance du Communiqué de Presse de la Commission de l’Union Africaine du 04 ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – l’ancien ministre gabonais du Pétrole et candidat indépendant à l’élection présidentielle à tour unique du 30 août prochain, Casimir Oyé Mba, a esquissé dimanche à Libreville, les grandes lignes de son projet de société, à l'occasion de son meeting de lancement de campagne. M. Oyé Mba promet notamment de construire un système éducatif structuré, performant et compétitif, un système innovant, plus équilibré et plus solidaire, une urbanisation et un aménagement territorial équilibrés, et un enseignement supérieur et professionnel adapté aux besoins des Gabonais. L’ancien Premier ministre de l’ouverture démocratique (1990-1994) s'engage également de réhabiliter la valeur travail, restaurer la ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l’Intérieur, André Mba Obame, a déclaré vendredi soir lors d’un point de presse, que "les prétendus responsables d'ONG emprisonnés à Libreville sont des citoyens recrutés en France et au Gabon pour provoquer une insurrection dans le pays". Réagissant pour la première fois devant la presse nationale et internationale au sujet de la détention préventive des leaders d’ONG gabonaises, M. Mba Obame a dénoncé les deux plaintes déposées en France par les organisations "Survie" et "Sherpa" contre les chefs d’Etat du Congo et du Gabon en 2007 et qui ont été classées sans suite par la justice française. "Il ...
Lire l'article
Gabon : Les mauvais points de Moundounga sur le BAC 2011
Gabon : L’Internationale de l’Education tance Moundounga via Ali Bongo
Gabon : Moundounga prépare sa rentrée
Gabon : Moundounga sonne l’heure de l’excellence
BAC/BEPC 2010: « Les résultats issus des différents examens reflètent le vrai niveau des apprenants », Séraphin Moudounga, ministre de l’Education nationale
Séraphin Moundounga au lycée privé international Berthe et Jean
Gabon: « La venue d’une mission de l’Union Africaine ne se justifie pas », selon un communiqué du gouvernement gabonais
Gabon: « La venue d’une mission de l’Union Africaine ne se justifie pas », selon un communiqué du gouvernement gabonais
Gabon: Le candidat indépendant Oyé Mba a décliné son programme de société à Libreville, dimanche
Gabon: Libreville se justifie sur la détention des leaders d’ONG


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Juil 2010
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*