Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Cohabitation !

Auteur/Source: · Date: 26 Juil 2010
Catégorie(s): Opinion,Politique

Véritable sésame pour les politiciens en rupture de bans, ce mot «Cohabitation» est à la mode, surtout du côté de nos compatriotes qui se disent aujourd’hui dans l’opposition. Comme ils n’ont jamais gouverné, il faut bien, après l’échec subi à la dernière présidentielle anticipée, trouver un artifice pour diriger les affaires publiques du pays, tout en détenant et en exerçant le pouvoir politique.

Comme si, être Premier ministre, ministre d’Etat ou ministre n’étaient nullement des fonctions qui prédisposaient à exercer le pouvoir politique et à diriger les affaires publiques. Alors on pense aux élections législatives de 2011 qu’ils croient pouvoir gagner aisément. Ils semblent oublier que le Parlement gabonais est bicaméral et que la logique voudrait que les deux chambres du Parlement participent à l’exercice du pouvoir. C’est une disposition constitutionnelle qui dispose que le camp qui détient la majorité à l’Assemblée nationale gouverne. Bien évidemment sous l’autorité du chef de l’Etat. Une telle disposition est tout naturellement incomplète, parce qu’elle ne prend nullement en compte l’existence de la Chambre haute.

La Cour constitutionnelle devrait revoir les dispositions de cette loi afin que le bon sens soit rétabli. Sinon, à quoi servirait alors le Sénat ? Nous ne sommes pas en France et les réalités ne sont pas les mêmes. Notre Loi fondamentale doit tenir compte de notre mode de vie. Heureusement que le mot «cohabitation» n’apparaît nulle part dans la Constitution gabonaise. Au fait, que signifie ce mot.

Le dictionnaire « Le Petit Robert » que nous avons consulté ; prudence oblige, nous apprend : « Cohabiter : vivre ensemble. En France, coexistence du Président de la République et d’un gouvernement de tendances politiques opposées ». Cela suppose que si par miracle l’opposition gagnait les élections législatives, elle formerait un gouvernement pour exécuter une politique qui ne serait pas celle du Président de la République. Ce gouvernement une fois composé comportera des ministres du Président de la République, et qui occuperont des postes de souveraineté, comme les ministères de l’Intérieur, la Défense nationale, les Affaires étrangères, la Communication et la Justice. Et c’est le Président qui choisirait le Premier ministre dans les rangs de cette majorité parlementaire. Une véritable pagaille politique.

Non. Le peuple gabonais n’est pas dupe et saura, le moment venu, rebondir. Le Président Ali Bongo Ondimba a été brillamment élu pour sept ans renouvelables. Il a donc besoin du soutien du Parlement bicaméral pour réaliser le, projet de société qu’il a présenté au peuple gabonais. Mais pour bien faire, il faudrait donc revoir certaines dispositions de la Loi fondamentale pour être en harmonie avec celle-ci. 


SUR LE MÊME SUJET
Le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghe Mba, a affirmé, mercredi à Libreville, qu'il n'y aura pas de cohabitation au Gabon à l'issue des élections législatives de 2011. A l’occasion de la présentation des voeux du gouvernement au président Ali Bongo Ondimba, M. Biyoghe Mba a qualifié de "vue de l’esprit" la cohabitation évoquée pour l’opposition gabonaise, au terme des législatives de 2011. Il indiqué qu’il allait s’employer à gagner, grâce à l’action positive du gouvernement, de manière honnête et transparente, les élections législatives de 2011, les élections locales de 2013 et les élections sénatoriales de 2015. Le chef du ...
Lire l'article
Le ministre gabonais des Petites et moyennes entreprises et petites et moyennes industries (PME/PMI), Jean-Félix Mouloungui a, annoncé lundi à Libreville adhérer au Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir). Longtemps éminence grise et représentant en France de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), M. Mouloungui au cours d’un point de presse a indiqué qu’il n’arrivait pas au PDG seul, mais en compagnie de plusieurs de ses compagnons. Entré au gouvernement à l’issue du scrutin présidentiel anticipé d’août 2009, M. Mouloungui, originaire de Ndendé comme son ancien leader Pierre Mamboundou a promis se rendre dans cette localité pour se présenter aux instances du ...
Lire l'article
Les 7èmes journées parlementaires du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) entamées jeudi à Makokou (nord-est) se poursuivent ce vendredi par un exposé animé par le député, Martin Mabala, par ailleurs ministre de l’Economie forestière, a appris l’AGP de source proche de cette formation politique. Les travaux ouverts jeudi par le premier vice-président du PDG, Paul Biyoghé se poursuivront jusqu’à dimanche prochain, indique t-on. Ces journées parlementaires préparent, le congrès du parti fixé du 13 au 14 mars prochain. Le PDG est la formation politique qui domine la vie politique du pays. Il détient la majorité au sein des deux chambres du parlement ...
Lire l'article
Le grand parti de l’opposition gabonaise, appelé l’union nationale (UN), est né mercredi à Libreville. Il procède de la fusion de trois partis dont l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UDGG) de Zacharie Myboto, le Mouvement africain pour le développement (MAD) de Pierre Claver Nzeng Ebome et le Rassemblement national des républicains (RNR) de Gérard Nguema L’opposition gabonaise a vu la naissance d’un nouveau parti. L’Union nationale (UN), créé hier à Libreville, a pour président Zacharie Myboto. L’ex-premier ministre Jean Eyeghé Ndong, Casimir Oyé Mba, Bruno Ben Moubamba, Pierre Claver Nzeng Ebome et Jean Ntoutoume Ngoua sont les vice-présidents ...
Lire l'article
Selon le dictionnaire «Larousse», un imposteur est une personne qui trompe par de fausses apparences ; qui se fait passer pour ce qu’elle n’est pas. Avec «Réponse à une imposture» qui est le titre de l’ouvrage qu’il avait diligemment commis, fin 2005, pour « rétablir la vérité et sauver l’honneur du Gabon et de son peuple» à la suite de la publication, quelques mois plus tôt, par M. Zacharie Myboto, d’un livre (J’assume) truffé, à son avis, de «mensonges», de «propos fallacieux», voire «insultants» à son égard et «irrévérencieux» à l’endroit du chef de l’Etat, André Mba Obame entendait aussi, ...
Lire l'article
L'ex-Premier ministre gabonais Casimir Oyé Mba, 67 ans, ministre du Pétrole dans le gouvernement sortant, a annoncé mardi être candidat à la présidentielle du 30 août, marquant une nouvelle défection dans les rangs du parti au pouvoir dont il est un des "barons". "Je déclare ma candidature à l'élection présidentielle. Je veux être le candidat du vrai consensus", a affirmé M. Oyé Mba, membre du bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) devant la presse et près d'un millier de partisans à Libreville. Le PDG avait affirmé avoir choisi "par large consensus" Ali Bongo Ondimba, 50 ans, fils du défunt ...
Lire l'article
Ali Ben Bongo, fils du défunt président gabonais Omar Bongo, briguera sa succession, a annoncé mercredi le Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir. Ali Ben Bongo, fils du défunt président gabonais Omar Bongo, briguera sa succession. Ministre de la Défense, il a été désigné candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir pour l'élection présidentielle. Ali Ben Bongo, fils du défunt président gabonais Omar Bongo, briguera sa succession. Ministre de la Défense, il a été désigné candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir pour l'élection présidentielle. Ministre de la Défense, Ali Ben Bongo est donné favori pour succéder à ...
Lire l'article
Ali Bongo Ondimba, candidat à la candidature à l’investiture du PDG pour la prochaine élection présidentielle serait en pool position au sortir du casting que les 18 membres du Comité permanent du Bureau politique du parti au pouvoir a fait subir aux 10 militants qui sollicitent son onction. De sources concordantes proches aussi bien du Parti démocratique gabonais que de services de renseignement placent Ali Bongo Ondimba en pool positon juste devant l’ancien Premier ministre Casimir Oyé Mba dans les intentions de vote des 18 membres du Comité permanent dont les estimations ont examinées par le bureau politique aujourd’hui. Si ...
Lire l'article
La cérémonie solennelle de reprise effective des activités judiciaires a donné l'occasion au premier président de la Cour des comptes de faire étalage des résultats des cours et tribunaux durant l'année judiciaire écoulée tout en constatant les zones d'ombre qui ternissent l'image de l'institution. C'EST en présence du président de la République, président du Conseil supérieur de la magistrature, des plus hautes personnalités gabonaises, des représentants des missions diplomatiques et des différentes composantes du corps judiciaire qu'a eu lieu hier lundi 06 octobre 2008, la cérémonie solennelle marquant la rentrée judiciaire 2008-2009, à l'issue de trois mois de repos qui ont ...
Lire l'article
Le parti politique de l’opposition gabonaise, l’Union du peuple gabonais (UPG), a donné dimanche dernier à Port-Gentil, les raisons de sa cohabitation avec le parti au pouvoir, le parti démocratique gabonais (PDG), au cours d’une assemblée générale. Cette assemblée dont le but principal était les préparatifs de l’installation des conseillers élus maires de cette entité politique dans la commune, a donné l’occasion au numéro un de l'UPG dans la province, André Moukagni, de clarifier les motivations de la signature de l’accord de cogestion avec le PDG, au lieu d’une autre formation de l’opposition. ’L’attitude non favorable que le chef des bâtisseurs affichait ...
Lire l'article
Il n’y aura pas de cohabitation au Gabon en 2011, selon le Premier ministre Paul Biyoghe Mba
Politique : Le ministre Mouloungui rejoint les rangs du PDG
Journées parlementaire PDG, conférence-débat à Makokou
Naissance d’un grand parti de l’opposition au Gabon
Gabon: Une cohabitation intenable
Gabon: l’ex-Premier ministre Casimir Oyé Mba candidat aux Présidentielles
Ali Ben Bongo, candidat du parti au pouvoir au Gabon
Gabon: Ali Bongo Ondimba en pool position pour l’investiture
Gabon: Difficile cohabitation entre magistrats et OPJ
Politique : L’ UPG donne les raisons de sa cohabitation avec le PDG à Port-Gentil


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Juil 2010
Catégorie(s): Opinion,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

2 Réponses à Gabon : Cohabitation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*