Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : 49 millions de FCFA pour l’école d’Awoungou

Auteur/Source: · Date: 4 Août 2010
Catégorie(s): Coopération

Une convention de 49 millions de francs CFA a été signée le 3 août à Libreville entre l’ambassade du Japon et la direction de l’école publique d’Awoungou, à Owendo. Cette enveloppe est destinée à financer les travaux de l’extension de cette école.
Le gouvernement japonais va financer à hauteur de 49 millions de francs CFA le projet d’extension l’école publique d’Awoungou à Owendo. Une initiative matérialisée le 3 août à Libreville par la signature d’une convention entre l’ambassadeur nippon au Gabon, Motoi Kato, et le directeur de cette école, Jean-Jacques Ikapi Mbadinga.

«Ce don est une contribution à l’amélioration de l’environnement sociale et scolaire des apprenants», a indiqué le diplomate japonais, soulignant que «plusieurs écoles ont été visitées et si c’est l’école d’Awoungou qui a été choisie, c’est parce que c’est celle-ci qui a le plus fort ratio élèves-classes. On compte en effet 1070 élèves pour 10 classes physiques, soit plus de 100 élèves par classe».

Il s’agit de la construction d’un bâtiment de quatre salles de classes équipées, la réfection des salles existantes, et la clôture. «Les effectifs pléthoriques enregistrés chaque année, nous obligeant à recourir au fonctionnement à mi-temps avec toutes les conséquences pédagogiques que cela entraine, la question de l’insécurité due à la perméabilité de la concession, sont autant de faits qui nous ont amené à rechercher des voies et moyens pour palier cette situation. C’est ainsi que l’ambassadeur du Japon a répondu favorablement à notre sollicitation en nous permettant de trouver une solution aux problèmes ci-dessus», a expliqué Jean-Jacques Ikapi Mbadinga.

Cette convention qui s’inscrit cadre du programme «Aide sous forme de don aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine (APL)», est le 11e dans le domaine de l’enseignement primaire. Le total des aides du Japon depuis 1997 est estimé à 1223 milliards de francs CFA. Le chantier devrait être livré le premier septembre 2011.
 


SUR LE MÊME SUJET
Déficit d’enseignants dans une école primaire du Cap Estérias
L'école publique du Cap Estérias, localité à une trentaine de km au nord de Libreville, est confrontée à un déficit d’enseignants depuis la rentrée scolaire qui a eu lieu le 19 septembre dernier, a appris l'AGP. Le manque d’enseignants perturbe le bon déroulement des cours dans cet établisement qui ne dispose que de trois enseignants pour cinq classes. Les classes de 3ème et 4ème années qui comptent respectivement 34 et 49 élèves sont les plus pénalisées par la situation. Le directeur de l’école, Armand Ovono, est contraint de prendre en charge toutes les classes sans enseignant, soit au total 83 élèves, en ...
Lire l'article
Le conseil municipal de Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué (sud-est) a investi 252.830.729 FCFA en appui au Programme de développement des infrastructures (PDIL) en cours d’exécution dans le 3ème arrondissement de cette ville. Ce programme a déjà permis de réaliser 36 projets dont l’aménagement d’une voie en pavé, la réhabilitation d’une école, la construction des passerelles relier des quartiers difficile d’accès, ainsi que des lavoirs publics de type moderne et de nombreux abris bus dans cet arrondissement de Franceville. Franceville est l’un des bénéficiaires de ce programme, au même titre que Lambaréné, Port-Gentil, Oyem, Mouila et Libreville. Le PDIL est ...
Lire l'article
Le leader de la téléphonie mobile au Gabon, Airtel, a écopé d’une amende de 250 millions de francs CFA. Selon l’Agence de régulation des télécommunications (ARTEL), l’opérateur sabote volontairement l’interconnexion avec son concurrent Libertis. Il ne fait plus aucun doute sur le responsable des perturbations observées depuis plusieurs mois sur le réseau interconnecté, entre l’opérateur national Libertis et l’Indien Airtel. Selon les conclusions de l’enquête indépendante diligentée par l’Agence de régulation des télécommunications (ARTEL), le coupable est Airtel, par ailleurs leader de la téléphonie mobile dans le pays. «Il résulte des conclusions du rapport de l’enquête technique et de ...
Lire l'article
Libreville et Paris viennent de signer un accord de conversion d’une partie de la dette gabonaise vis-à-vis de la France pour plus de 970 millions de francs CFA. Cette initiative permettra de créer un Bureau industrie bois (BIB) destiné à appuyer l’industrialisation de la filière bois. A l’occasion de la quatrième réunion du comité d’orientation stratégique de l’accord de conversion de dettes, le 11 février à Libreville, le Gabon et la France ont signé deux nouvelles décisions d’engagement des fonds d’un montant de plus de 970 millions de francs CFA destinées au secteur bois. La convention ...
Lire l'article
L’Ambassadeur du Japon, Motoi Kato, et le directeur de l’école publique d’Awoungou, dans la commune d’Owendo, Jean Jacques Mbadinga, ont procédé mardi, à Libreville, à la signature d’une convention du projet de réfection et d’extension de cette école, en présence du représentant du ministre en charge de l’Education nationale, et des enseignants de cet établissement scolaire, a constaté GABONEWS. La signature de cette convention qui est la résultante de la réponse favorable du gouvernement Japonais, suite aux doléances faites par le directeur de cette école publique, va permettre de construire un nouveau bâtiment d’une capacité de trois salles de classes, en ...
Lire l'article
Le gouvernement vient de débloquer 572 millions de francs de francs CFA pour indemniser les 430 familles propriétaires des plantations de Nkok-Essassa, à une trentaine de kilomètres de Libreville, où doit être érigé zone économique industrielle. 572 millions de francs CFA, c’est l’enveloppe qui a été débloquée par le gouvernement gabonais en faveur de plus de 400 familles des propriétaires plantations de Nkok-Essassa, localité située sur la route Ntoum, à une trentaine de kilomètres de la capitale gabonaise. Cette localité doit abriter la zone économique industrielle. Si les principaux bénéficiaires se déclarent satisfaits de la matérialisation de cette promesse, on note ...
Lire l'article
Dans le cadre du programme stratégique régional «Maladies du manioc en Afrique centrale, orientale et australe» de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le gouvernement vient de signer une convention de 24 millions de francs CFA avec l’instance onusienne pour améliorer la production du manioc. Le ministre gabonais de l’Agriculture, Raymond Ndong Sima, a récemment signé une convention avec coordonnateur sous-régional de l’Organisation des Nations Unis pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Benoît Horemans, dans le cadre du programme stratégique régional «Maladies du manioc en Afrique centrale, orientale et australe». D’une valeur de 24 millions de francs CFA, ...
Lire l'article
Suite au drame humanitaire en Haïti après le séisme qui a ravagé la petite île des Caraïbes, le gouvernement gabonais a annoncé le 14 janvier l'octroi une aide d'urgence d'un million de dollars, soit environ 467 millions de francs CFA. Trois jours après le drame, le Gabon reste le seul pays d'Afrique subsaharienne à avoir répondu à l'appel à la solidarité internationale pour venir en aide aux populations haïtiennes affligées. Après le drame humanitaire du séisme qui a ravagé la petite île d'Haïti, dans les Caraïbes, le gouvernement gabonais a manifester son soutien le 14 janvier dernier aux populations ...
Lire l'article
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, René Ndemezo’o Obiang, et son homologue du Logement, de l’Habitat et de l’Urbanisme, Josué Mbadinga, ont convié le 3 décembre les occupants du site d’Angondjé pour leurs expliquer les modalités de déguerpissement et d’indemnisation. Un montant de 780 millions de francs CFA est d’ores et déjà disponible à la Trésorerie provinciale de l’Estuaire pour le dédommagement des déguerpis de cette banlieue nord de Libreville et une cellule de veille a été mise sur pied à la direction générale de l’Habitat pour les omissions et les réclamations. Les occupants du site d’Angondjé retenu ...
Lire l'article
L’antenne gabonaise de l’ONG Wildlife Conservation Society (WCS) a bénéficié le 5 août dernier d’une dotation de 30 millions de francs CFA de l’ambassade du Japon au Gabon pour le développement des infrastructures du parc national de l’Ivindo. La convention porte notamment sur la construction d’infrastructures d’accueil selon des normes d’architectures écologiques. Le gouvernement japonais a ouvert un nouvel axe de coopération avec le Gabon dans le domaine de l’environnement en octroyant le 5 août dernier à l’antenne gabonaise de l’ONG environnementale internationale Worldlife Conservation Society (WCS), un don de 30 millions de francs CFA pour le développement des ...
Lire l'article
Déficit d’enseignants dans une école primaire du Cap Estérias
Près de 255 millions de FCFA de la mairie de Franceville pour réaliser des infrastructures communautaires
Gabon : 250 millions de FCFA d’amende pour Airtel
Gabon : 970 millions de FCFA pour l’industrialisation de la filière bois
Coopération Gabon – Japon / Près de 49 millions de francs CFA pour la réhabilitation d’une école de Libreville
Gabon : 572 millions de FCFA pour les déguerpis de Nkok-Essasa
Gabon : 24 millions de FCFA pour «soigner» le manioc
Gabon : 467 millions de FCFA pour Haïti
Gabon : 780 millions de FCFA pour les déguerpis d’Angondjé
Gabon : 30 millions de F.CFA du Japon pour le parc de l’Ivindo


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Août 2010
Catégorie(s): Coopération
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*