- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Le CNC suspend pour un mois le journal Gabon-d’Abord

Le Conseil national de la communication (CNC), l’organe de régulation des médias au Gabon a suspendu mardi, l’hebdomadaire « Gabon-d’Abord » de paraître pour une durée d’un mois, indique mercredi un communiqué de l’institution.

Selon le communiqué, cette décision de suspendre ce journal fait suite à la saisine du CNC par le directeur général du Conseil gabonais de chargeurs (CGC) qui s’est estimé diffamer dans un article paru dans ce canard, en date du 8 juillet dernier.

L’hebdomadaire « Gabon-d’abord » accuse le directeur général du CGC d’avoir incendié l’agence Air Gabon à Paris (une entreprise dissoute, il y a près de dix ans, ndlr) dont il était le représentant afin d’effacer selon le journal, les traces de ses malversations financières et que ce dernier dans le cadre de ses fonctions actuelles de directeur général du CGC aurait déjà détourné la somme de 190.000 euros soit 124 millions de FCFA des caisses de l’entreprise.

Pour le CNC, cet hebdomadaire a déjà fait l’objet de plusieurs mises en demeure de se conformer aux dispositions légales en la matière et ne s’est du reste pas acquitté de sa redevance annuelle.

Depuis le début de l’année, le gendarme de la presse au Gabon a déjà suspendu près d’une sixaine de journaux pour propos diffamatoire à l’encontre de plusieurs citoyens ainsi que du chef de l’Etat. 


SUR LE MÊME SUJET
Après l’interpellation de son directeur par la Police judiciaire, le 2 juin dernier, l’hebdomadaire "Echos du Nord" a été suspendu par une décision du Conseil national de la communication (CNC), toujours au sujet de l’article intitulé «D’où vient Ali Bongo ?» relatif à une plainte contre X au tribunal de grande instance de Libreville. La décision du CNC est intervenue dans un contexte marqué par les attaques des médias américains au sujet de la restriction des libertés démocratiques au pays d’Ali Bongo, reçu le 9 juin dernier par Barack Obama. Il n’a fallu que trois mois à Jean Ovono Essono ...
Lire l'article [1]
Reporters sans frontières condamne fermement la nouvelle mesure de suspension dont fait l'objet le journal gabonais à parution irrégulière, Ezombolo. Le 21 mai 2010, le Conseil national de la communication (CNC) a unilatéralement décidé de suspendre pour six mois la publication du journal pour "outrage récidiviste au chef de l'Etat". "Nous percevons cette nouvelle décision du CNC comme un véritable acharnement contre le journal. Cette mesure trahit le manque de tolérance des autorités vis-à-vis de la presse critique et irrévérencieuse. Suspendu pour la troisième fois en moins de cinq ans, le journal subit un réel préjudice, le directeur de publication devant ...
Lire l'article [2]
Les employés du ministère de la Fonction publique, adhérents au sein du Syndicat national des agents de la Fonction publique et de la réforme administrative du Gabon (SYNAFOPRA), en Assemblée générale ce vendredi, ont décidé de suspendre provisoirement leur mouvement de grève pour une durée d’un (1) mois, a constaté un reporter de GABONEWS. Pour aboutir à la suspension de cette grève qui dure depuis le 9 décembre 2008, le président du SYNAFOPRA, Lezin Odouma Nguibi, a indiqué que la base a été consultée avant toute décision. Ainsi, conformant leur syndicat à la loi en vigueur dans le pays, il a rappelé ...
Lire l'article [3]
Gabon: Journal LCI - Saisie des comptes d'Omar Bongo. Le journal du monde du 26 février 2009 Podcast LCI.
Lire l'article [4]
Les enseignants de la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éduction nationale (CONASYSED), réunis ce mercredi en Assemblée générale, ont décidé de suspendre leur long mouvement de grève en indiquant une reprise des cours pour ce jeudi. Selon les grévistes, cette grève sera définitivement levée le 25 mai prochain si le gouvernement honore ses promesses en payant toutes les primes signées dans le protocole d'accords. Cette suspension de grève a été faite à l'unanimité par tous les enseignants syndiqués, nommés la Base, à qui revient la décision finale. Le gouvernement a promis de dégager une enveloppe de 40 ...
Lire l'article [5]
Le Conseil national de la communication (CNC) a décidé, jeudi à Libreville, de la suspension de toute activité d'impression des journaux de l'imprimerie '' La Référence'' et de la mise en demeure de la radio scolaire ''Emergence'' et le journal ''L'ombre'', au terme d'une session ordinaire. Selon le CNC, ‘’La Référence’’ exerce en ‘’toute illégalité’’ son activité d'impression des journaux en violation flagrante des dispositions de l'article 172 du Code de la Communication. Par ailleurs, cette instance reproche au coordonnateur de radio Emergence d’avoir fait une déclaration dans une radio internationale (sans préciser le nom de la radio), et ‘’usé d'un ...
Lire l'article [6]
Le Conseil national de la communication (CNC), au cours d'une session plénière ordinaire tenue jeudi dernier à son siège, a décidé de la suspension de publication du journal privé écrit « Marque déposée » pour une période d’un mois, pour avoir publié un article qui ''heurte la conscience'', après le journal « Le Patriote », qui avait également été suspendu pour deux mois, suite aux propos jugés « injurieux » tenus à l’endroit du ministre de l’enseignement professionnel, le Pr Pierre André Kombila ; le Conseil national de la communication, conformément à sa mission, veille à l'application pleine et rigoureuse ...
Lire l'article [7]
Le Conseil national de la communication (CNC), organe public de régulation des médias au Gabon, a visité lundi à Libreville, les locaux abritant les services et le siège du journal écrit privé « Le Temps », dirigé par Jean-Yves Ntoutoume Nguema, a constaté GABONEWS. Cette opération a été conduite par Josette Marie Ambouroue, Secrétaire général adjoint du Conseil national de la communication, accompagné de certains membres de cette Institution qui sont venus toucher du doigt les réalités et les difficultés auxquelles est confrontée cet organe de presse écrite privée libre, avant la prochaine subvention de l’Etat. Le journal écrit ...
Lire l'article [8]
le journal « Croissance Saine Environnement » suspendu vendredi dernier par le Conseil National de la Communication (CNC), a tenu une conférence de presse jeudi, au cours de laquelle, le directeur de publication, Nicaise Moulombi, a dénoncé la dérive autoritaire du CNC. Trois points étaient à l’ordre du jour, à savoir: la suspension du journal « Croissance Saine Environnement », les non dits du Conseil National de la Communication et l’analyse de la gouvernance des Politiques de Développement. Selon le Directeur de publication, Nicaise Moulombi: « Il plaît de rappeler que la procédure généralement suivie par le CNC en cas de suspension ...
Lire l'article [9]
Le Mamba
Le Mamba est la branche armée du BDP-Gabon Nouveau. Le Mamba s'est rallié au BDP-Gabon Nouveau le 8 décembre 2005 suite à un accord signé à Amsterdam aux Pays-Bas. Au terme de cet accord de ralliement, le Mamba est devenu la branche armée du BDP-Gabon Nouveau (Voir communiqué). Le BDP-Gabon Nouveau,est lui-même devenu mouvement de libération nationale le 5 décembre 2005 (Voir le communiqué et les résolutions). Pour visiter le site du Mamba, cliquez ici.
Lire l'article [10]
Gabon : Polémique pour la suspension du journal “Echos du Nord”
Gabon: Nouvelle suspension temporaire pour le journal Ezombolo
Gabon: Le SYNAFOPRA suspend sa grève pour un mois
Gabon: Journal LCI – Saisie des comptes d’Omar Bongo
Gabon: La CONASYSED suspend sa grève de plus de 3 mois
Gabon: Communication : Le CNC suspend toute activité d’impression d’une imprimerie et met en demeure la ”Radio Emergence” et le journal ”L’ombre”
Gabon: Communication: le journal privé ”Marque déposée”, interdit de parution pour un mois par le CNC
Gabon: Médias / Le CNC visite les locaux du journal privé écrit « Le Temps »
Gabon: Le journal Croissance Saine Environnement dénonce « la dérive autoritaire du CNC » quelques jours après sa suspension
Le Mamba