Socialisez

FacebookTwitterRSS

REPORTAGE/ Haut – Ogooué / Développement socio-économique: la bourgade de Kabaga-Bayi prend le train de l’« émergence »

Auteur/Source: · Date: 7 Août 2010
Catégorie(s): Développement,Société

Le regroupement de villages de Kabaga-Bayi, situé dans le canton Kayé, département de la Djouori – Agnili dont chef lieu est Bongoville s’inscrit depuis quelques mois déjà sur la voie de l’«émergence », via la reconstruction des vieilles bâtisses en maisons modernes, grâce à un projet pilote, novateur inspiré et mis sur pieds par Alexis Ndouna, un fils de la région ayant bénéficié de l’appui du défunt président de la République, Omar Bongo Ondimba.

Initié dans la perspective de la construction d’un village olympique à Bongoville, proche de Kabaga, pour servir à l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2012), le projet concerne la construction de 32 maisons en planche avec du bois scié sur place et, devant remplacer des vielles bâtisses faites de tôles et de pailles.

Effectif depuis quatre mois, 22 maisons sorties de terre et totalement achevées ont déjà été livrées de façon gratuite aux bénéficiaires qui ne sont autres que les populations autochtones dont le mode de vie, auparavant s’apparentait à celui de la préhistoire.

A côté des 32 maisons, le promoteur de cette action qui bénéficie également du soutien des autres fils et filles de la province du Haut – Ogooué (sud – est), dont Patience Dabany et Mathias Otounga Ossibadjouo, aura en plus dix cases de passage et une épicerie.

Un projet que le coordinateur situe dans le cadre de la matérialisation de la politique de l’ « émergence » prônée par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba et fixé sur la logique de l’égalité des chances et du partage et dans l’urgence des actions « efficaces », tant souhaitées par le n°1 gabonais, en direction des populations de l’arrière pays.

Une façon pour Alexis Ndounda d’apporter sa pierre à l’édifice dans les problèmes de l’habitat plus accentués en milieu rural qu’en ville.

« Ce projet suscite déjà un engouement certain et le retour au village de ses enfants car, depuis l’année 2000, le village Kabaga souffre énormément du phénomène de l’exode rural. On est passé de plus de 50 familles qui y vivaient dans les années passées à moins de 20 à ce jour. L’enclavement, les difficultés d’accès aux soins de santé, à l’éducation et le manque d’activités économiques ont constitué les raisons à ce départ massif des populations vers Bongoville, le principal point de chute de ces populations souvent dépourvues de qualification et d’expérience professionnelles. L’accès au marché du travail devient presque impossible. Exclues du marché du travail, elles tombent dans une précarité insoutenable », a expliqué, Alexis Ndouna.

Pour les familles nombreuses (plus de six membres), il est prévu la construction des maisons de 3 chambres, un salon, une cuisine, une douche, deux terrasses (avant et arrière). Les petites familles bénéficient des maisons de 2 chambres, un salon, une cuisine, une douche et une terrasse en avant pour un coût estimé à 2,5 millions pour les maisons de 2 chambres et 3 millions pour celles de 3 chambres.

Ce projet d’envergure a pour objectif la mise en valeur touristique des ressources naturelles et culturelles et du potentiel des richesses du regroupement de villagee de Kabaga-Bayi à l’exemple du lac Kayié, aux eaux bleuâtres et riche en poissons et du canyon.

D’autres activités économiques telles que la construction d’une scierie traditionnelle, des maisons, du complexe touristique en passant par la vente de bois, la menuiserie, le transport figurent aussi en bonne place de ce projet harmonieux devant également booster le système d’adduction d’eau et de fourniture en électricité par photovoltaïque.

Dans le souci d’étendre le projet à d’autres villages de la province, les communautés locales et l’ensemble des villages environnants ont été impliquées de façon active. Aussi, pour ne pas freiner le déroulement des travaux, la dotation en matériel roulant est plus que nécessaire pour respecter le délai de livraison fixé au mois de décembre prochain. 


SUR LE MÊME SUJET
Centre de Recherche et d’Innovation sur le Sport: “Nous avons lancé des enquêtes d’impact socio-économique de la CAN”
Des enquêtes sont organisées par le Centre de Recherche et d’Innovation sur le Sport, à l’université Claude Bernard de Lyon 1 (France), en partenariat avec l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) du Gabon, a affirmé le directeur de centre, le Pr Thierry Terret. Peut-on connaître les raisons de votre présence au Gabon ? Pr Thierry Terret : Je suis à Libreville pour plusieurs raisons. Mais, fondamentalement, nous sommes à la deuxième étape suivant la signature d’une convention entre mon centre de recherche à Lyon et l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) de Libreville. Une ...
Lire l'article
Suite à l’élection législative du samedi 17 décembre dernier dans la commune de Franceville et dans le département de la Mpassa qui s’est déroulée dans de bonnes conditions malgré le manque d’affluence dans les bureaux de votes, les résultats provisoires sont connus et les électeurs connaissent déjà leurs députés. C’est autour de midi que le gouverneur de la province du Haut-Ogooué, M. Bertrand Moudouga sur invitation de la CENAP provinciale a fait lecture des résultats de la commune de Franceville et donné ainsi vainqueur le candidat PDG, Jean-Pierre Oyiba avec 98,33% des voix. Notons qu’avant l’intervention du gouverneur du Haut ...
Lire l'article
La province du Haut-Ogooué dont Franceville est le Chef-lieu située dans le sud-est du Gabon, appelé également G2 en raison de sa position suivant l’ordre d’énumération alphabétique des 9 provinces du pays, constitue un véritable levier pour l’essor économique du Gabon en raison de ses nombreuses potentialités en exploitation, en voie ou non encore exploitées. L’histoire de la formation de la région du Haut-Ogooué, entité historique mais aussi politique et administrative, s’entremêle à celle de l’exploitation du fleuve Ogooué, de la création du poste colonial de Franceville et de la formation du territoire gabonais. L’exploration du cours supérieur de l’Ogooué fut entreprise ...
Lire l'article
Le projet de construction de la Zone économique Spéciale (ZES) de Nkok, de plus de 800 millions de dollars américain, sur une surface de plus de 1126 hectares, prend forme chaque jour avec un rythme de travail intense imprimé dans ce chantier par l’investisseur, la multinationale OLAM et ses sous traitants, et qui devrait offrir d’opportunités énormes dans la réalisation du Gabon industriel prôné par le président de la République, Ali Bongo Ondimba. D’emblée, à l’approche de ce site, les voies d’accès, 2x2, surplombées de lampadaires, s’offrent au regard du citoyen médusé. Et selon Thérence Onganga, assistant responsable de ce projet ...
Lire l'article
Le directeur général adjoint de la société forestière Rougier-Gabon, Denis Cordel a obtenu la semaine dernière à Franceville, les assurances d’un partenariat avec l’Institut d’appui au développement (IGAD) et la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) pour l’encadrement des associations qu’elle a fédérées dans le comité d’appui au développement de l’agriculture dans la Haut-Ogooué (CADAHO). Mathias Otounga Ossibadjouo, directeur général de la caisse de stabilisation et de péréquation et Jude Minto’Ollomo, responsable provincial de l’institut gabonais d’appui au développement ont, en présence du secrétaire général de la province du Haut-Ogooué, Barnabé Bangalivoua, des préfets des départements du Haut-Ogooué où ...
Lire l'article
L'administrateur directeur général de la Banque internationale pour le commerce et l'industrie du Gabon (BICIG, Claude Ayo Inguenda a confirmé vendredi la volonté de l'institution de financer le developpement dans la province du Haut-Ogooué, au cours d'un échange avec la clientèle locale. Venu célébrer la traditionnelle fête de Noël avec son personnel des agences de Moanda et Franceville, la hiérarchie de la BICIG a réaffirmé sa volonté de rester un partenaire majeur, déterminé à financer le développement du Haut-Ogooué, en présence du gouverneur de province, Bertrand Moundounga. Intervenant pour la circonstance, l'administrateur adjoint de BICIG, Michel Dubois, a réaffirmé son intention de ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, a quitté Libreville le 14 novembre pour Franceville, dans la province du Haut-Ogooué, où il procédera ce 15 novembre à l’inauguration des chantiers de construction de la centrale hydraulique de Grand Poubara ainsi que de l’unité de production de manioc de Léconi. La réalisation de ces importants projets devrait permettre l’accélération du développement socio économique dans la région, grâce au renforcement des capacités d’approvisionnement électrique et la création de près de 3 000 emplois dans le secteur de l’agriculture. Le président Bongo Ondimba a quitté la capitale le 14 novembre dernier pour ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat a procédé le 10 octobre dernier dans le Haut-Ogooué au lancement officiel des travaux de construction des infrastructures sportives et hôtelières dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2012 qui sera organisée conjointement par le Gabon et la Guinée Equatoriale. Dans cette province, les travaux comprendront la construction des stades de Bongoville, Ngouoni, Moanda et Franceville ainsi que les infrastructures hôtelières attenantes.Les chantiers de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2012 ont officiellement démarré le 10 octobre dernier dans la province du Haut-Ogooué où sera accueillie une des deux poules basées dans notre ...
Lire l'article
Le Chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba a donné officiellement vendredi le coup d’envoi des travaux de construction de quatre stades dans la province du Haut-Ogooué, a constaté un journaliste de l’AGP. A Bongoville ( 40 Km à l’Est), Ngouoni ( 55 Km au Nord-est) et Moanda ( 63 Km au Nord-ouest de Franceville) un stade d’entraînements aux normes de la CAF sera construit pour donner la possibilité aux équipes qui logeront dans la province de s’entraîner en toute quiétude. A Franceville, les travaux qui vont se dérouler en deux phases prévoient la construction d’un stade d’entraînements de 1 500 places ...
Lire l'article
Le ministre des Travaux publics, des Infrastructures et de la Construction, le Général Flavien Nzengui-Nzoundou et son ministre délégué, chargée de la Construction, Gisèle Laure Eyang Ntoutoume, afin de s’imprégner de l’avancement des travaux, ont entrepris lundi, une visite des chantiers routiers de la province du Haut-Ogooué (sud-est), notamment les axes Lékoni-Kabala et Moanda-Bakoumba, a appris GABONEWS.
Lire l'article
Centre de Recherche et d’Innovation sur le Sport: “Nous avons lancé des enquêtes d’impact socio-économique de la CAN”
Législatives-Haut-Ogooué / Les 17 candidats PDG du Haut-Ogooué presque à l’Assemblée Nationale
Le Haut-Ogooué : un levier pour l’essor économique du Gabon (Par Cyriaque NGOMA)
Reportage / La zone économique Spéciale (ZES) de Nkok, une voie vers la réalisation du ‘’Gabon industriel’’
Haut-Ogooué-agriculture : Rougier-Gabon obtient l’expertise de l’IGAD et de la CAISTAB pour le développement d’un ’’Gabon vert’’
BICIG confirme sa volonté de financer le développement dans le Haut-Ogooué
Gabon : Bongo Ondimba lance ses grands projets dans le Haut-Ogooué
Gabon : Les travaux de la CAN 2012 lancés dans le Haut-Ogooué
Gabon-CAN 2012 :Bongo Ondimba lance officiellement les travaux de construction de quatre stades dans le Haut-Ogooué
Gabon: Les responsables des TP visitent les chantiers routiers du Haut-Ogooué


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 7 Août 2010
Catégorie(s): Développement,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à REPORTAGE/ Haut – Ogooué / Développement socio-économique: la bourgade de Kabaga-Bayi prend le train de l’« émergence »

  1. lendoye jean marie

    24 Déc 2015 a 05:38

    JE VEUX AVOIR l`adresse de kaye la ferme agricole svp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*