Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : La petite cagnotte dorée de Ntoutoume Emane

Auteur/Source: · Date: 9 Août 2010
Catégorie(s): Economie,Société

La mairie de Libreville a trouvé le moyen de renflouer ses caisses en adoptant de nouvelles recettes reparties sur 13 taxes qui vont de la taxe sur la propreté à la taxe d’abattage des animaux, en passant par la taxe sur les nuisances sonores. Un bon filon qui générera plusieurs milliards à cette administration en quête de liquidités.

Le 31 juillet, la mairie de Libreville a publié les différents droits et taxes pour l’ensemble des contribuables assujettis sur le territoire communal. Elles sont 13 au total : taxe sur la propreté, taxe sur les transports de passagers et marchandises, droits d’occupation du domaine public, taxe forfaitaire sur les pylônes de téléphones de téléphonie, taxe d’environnement, taxe de nuisance sonore, taxe de séjour, taxe sur les projections cinématographiques et vidéothèques, taxe sur les spectacles, jeux et divertissements, taxe sur les transports urbains de personnes et de marchandises, taxe additionnelle sur les visites techniques, taxe sur la publicité et taxe d’abattage des animaux.

Si l’on considère simplement trois de ces treize taxes, la taxe sur la propreté, la taxe de séjour et la taxe additionnelle sur les visites techniques, l’édile de Libreville a de quoi se frotter les mains. La taxe sur la propreté porte sur la production des déchets et ordures ménagers ainsi que sur la production d’ordures autre qu’industriels. Elle est de 2 000 FCFA/mois par personne physique et 5000 FCFA par personne morale.

Ainsi que libellée, cette taxe s’adresse logiquement à tous les ménages de l’espace communal. La population de Libreville est estimée à environ 600 000 habitants et si l’on considère le nombre de ménages à 100 000, la mairie percevra la somme de 2,4 milliards de FCFA par an au titre de la taxe de propreté.

La taxe de séjour concerne quant elle les exploitants d’hôtels, motels, auberges, cases de passage, villas meublées, terrains de camping et caravanning. Elle est de 1000 FCFA par jour et par chambre. Selon les sources du ministère du tourisme, la ville de Libreville compte environ 1700 chambres répertoriées. Mais ces chiffres ne prennent pas en compte les cases de passage, les villas meublées, les terrains de camping et le caravanning, ce qui suggère que la capacité d’accueil de Libreville tourne autour de 2000 chambres et cette taxe rapporterait à la mairie au moins 720 millions de FCFA par an. Or, dans le cadre de la CAN 2012, cette capacité est appelée être multipliée au moins par deux. Toutefois, si l’on prend l’hypothèse médiane, c’est-à-dire une augmentation de l’ordre de 1000 chambres, la cagnotte de la mairie passerait à 1,08 milliard de FCFA.

La taxe additionnelle sur les visites techniques est pour sa part une ressource pérenne grâce à l’explosion du parc automobile. En effet, cette taxe s’applique aux véhicules soumis à une visite technique et elle est de 2000 FCFA par visite technique. Selon des sources proches du ministère des Transports, le parc automobile national est estimé à près de 120 000 véhicules. Si l’on considère que les ¾ de ce parc est concentré à Libreville et que 1/3 seulement de ces véhicules passent la visite technique, la mairie récoltera au moins 120 millions de FCFA.

Ces projections qui ne concernent que trois des treize taxes rapporteraient à la mairie de Libreville 3,6 milliards de FCFA. Une petite cagnotte dorée pour le maire de Libreville, Jean-François Ntoutoume Emane, qui se plaint souvent de la modicité des ressources de son administration. Si l’ensemble de ces taxes sont correctement perçues et régulièrement reversées au trésor de la mairie, l’Hôtel de ville de Libreville, aura de quoi couvrir une large partie de sa masse salariale qui grève 80% de son budget actuel estimé à 16 milliards de FCFA.


SUR LE MÊME SUJET
L’Hôtel de ville de Libreville a abrité du 24 au 25 mars, un séminaire de formation sur le prélèvement des taxes municipales. Une initiative qui permettra aux collectivités locales d’augmenter leurs recettes propres, qui ne constituent que 10% du budget municipal. Face à la réticence de certains contribuables à s’acquitter de leurs taxes municipales, la mairie de Libreville a organisé du 24 au 25 mars, un séminaire de formation sur le prélèvement des taxes municipales. Une initiative qui visait à renforcer les capacités des agents municipaux collecteurs d’impôts et taxes. «La liquidation des taxes», «Les procédures de recouvrement de ...
Lire l'article
Eclairé l’opinion sur la crise social qui a secoué la mairie de Libreville, était l’objectif de la conférence de presse tenue le 3 août par l’édile de la capitale gabonaise, Jean François Ntoutoume Emane. Le maire de Libreville est notamment revenu sur l’incarcération des leaders syndicaux de son administration. Au terme de plus de trois mois de grève à la mairie de Libreville, les leaders syndicaux de cette institution ont été incarcérés le 22 juillet. A l’occasion d’une conférence de presse tenue le 3 août à Libreville, le maire central Jean François Ntoutoume Emane a évoqué les raisons des arrestations ...
Lire l'article
Le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, a officiellement lancé le 20 avril dernier l’opération d’enlèvement de quelque 3000 épaves qui jonchent les artères de la capitale gabonaise. L’opération «route propre», pour laquelle l’édile a équipé ses équipes de camions grues spéciaux, doit également permettre de sanctionner les automobilistes qui stationnent illégalement sur la chaussée. Le maire de Libreville poursuit ses opérations d’assainissement et de viabilisation de la ville avec l’opération «route propre» qu’il a officiellement lancé le 20 avril dernier. Cette opération doit permettre aux agents municipaux de procéder à l’enlèvement des quelque 3000 épaves de véhicules qui ont ...
Lire l'article
L’édile de la capitale gabonaise a déclaré au cours de l’entretien accordé récemment à GABONEWS et AFRICABLE qui sera diffusé ce jeudi dans le cadre de la campagne « Un week-end à Libreville », « qu’il entend faire de Libreville une ville digne du Gabon et de son président, Omar Bongo Ondimba ». Cet entretien a eu lieu dans le cadre des grandes interviews réalisées conjointement par la chaîne panafricaine, Africable et Gabonews.ga. D’emblée, le maire de la commune de Libreville a indiqué que, « l’ambition qui m’anime n’est pas l’ambition d’un homme, mais d’une équipe constituée des maires adjoints, de ...
Lire l'article
La mairie de Libreville a entrepris depuis la fin du mois de septembre une vaste opération de destruction des marchés spontanés qui bordent les principaux axes de la capitale, et en obstruent le trafic routier et la circulation des personnes. Après Nzeng Ayong les 20 et 21 octobre derniers, les engins de la municipalité se sont attaqués le 27 octobre à la gare routière, qui abrite le plus vaste mais aussi le plus anarchique marché de Libreville, Mont Bouët. Les commerçants acceptent l’opération bon gré, mal gré, mais déplorent toujours l’insuffisance et le positionnement peu stratégique des marchés municipaux.L’opération de ...
Lire l'article
Le maire de la commune de Libreville, Jean-François Ntoutoume Emane, a révélé mardi aux conseillers municipaux, les raisons de la tenue tardive du premier Conseil municipal de la mairie depuis sa prise de fonction le 19 juin dernier. Selon l’édile de Libreville, le retard accusé durant deux mois serait principalement dû à la conjugaison d’événements indépendants de la volonté conjointement au souci de la mairie d’observer et de mieux réorganiser ses services. Le maire a laissé entendre que l’hôtel de ville, construite depuis 1977 par feu, Martial Ntoutoume Lubin, n’a jamais subit de cure de jouvence. « Le maintien des locaux relève ...
Lire l'article
La municipalité de Libreville a entrepris la démolition des étals anarchiques qui bordent les grands axes de la capitale, dans le cadre d'un vaste chantier d’assainissement entrepris par le nouvel édile de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane. Après son lancement il y a un mois à l’ancienne gare routière, l’opération s’est poursuivie dans la nuit du 20 au 21 octobre dernier dans le 6e arrondissement, où toutes les installations situées en bordure de route du carrefour Nzeng Ayong ont été détruites par les services municipaux escortés par un puissant détachement des forces de l’ordre. Tables, tréteaux, palettes et étals de ...
Lire l'article
Le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, a lancé le 29 juillet dernier l'opération de numérotation des taxis et véhicules de transports suburbains pour l'exercice 2008. Dans le cadre d'un partenariat avec l'OPDAS, les numéros de portières de ces véhicules afficheront désormais les messages de sensibilisation sur le VIH/Sida. Les transports en commun de la capitale gabonaise seront mis à contribution dans la campagne nationale de sensibilisation contre la pandémie du VIH Sida. L'Hôtel de ville de Libreville vient de lancer son opération de numérotation des taxis et taxis bus de la commune. Pour cette année, les autocollants des numéros ...
Lire l'article
Le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane poursuivant sa tournée de prise de contact, à travers les mairies d’arrondissements et autres services municipaux de la commune de Libreville, qui prendra fin jeudi prochain par les mairies du 3éme, 4éme et 5éme arrondissements, a été stupéfait d’apprendre que la mairie du 2éme arrondissement sise en pleine métropole loue les installations d’un particulier pour abriter ses services. Au cours d’un bref entretien qu’il a eu avec les responsables de la mairie du 2éme arrondissement qui sollicitent une subvention spéciale pouvant leur permettre de doter rapidement leur arrondissement d’un siège, Jean François Ntoutoume ...
Lire l'article
L’ancien Premier ministre gabonais, Jean-François Ntoutoume Emane, a été élu maire de Libreville pour un mandat de 5 ans à l’issue du scrutin du 23 mai auquel ont pris part les 98 nouveaux conseillers municipaux de la capitale. Seul candidat en lice dans cette élection, il a obtenu 84 voix contre 14 bulletins nuls. A 69 ans, Jean François Ntoutoume Emane, vainqueur des élections locales dans le 5e arrondissement de la capitale, a été porté sans surprise à la tête du conseil municipal de Libreville le 23 mai dernier. Seul postulant à la mairie de Libreville après ...
Lire l'article
Gabon : Ntoutoume émane veut plus de recettes
Gabon : Ntoutoume Emane enfonce ses leaders syndicaux
Gabon : Ntoutoume Emane fait le ménage sur la chaussée
Gabon: Ntoutoume Emane, l’édile de Libreville, égrène les actions à mener dans la capitale gabonaise
Gabon : Les pelleteuses de Ntoutoume Emane à l’assaut de Mont Bouët
Gabon: Mairie de Libreville / Jean-François Ntoutoume Emane révèle les raisons du retard de son premier Conseil municipal
Gabon : Ntoutoume Emane s’attaque aux marchés spontanés de Libreville
Gabon : Ntoutoume Emane implique les taxis dans la lutte contre le Sida
Gabon: Ntoutoume Emane découvre la mairie du 2è arrondissement locataire des installations d’un particulier
Gabon : Jean-François Ntoutoume Emane nouveau maire de Libreville

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Août 2010
Catégorie(s): Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*