Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le kilo de caoutchouc plafonné à 350 FCFA

Auteur/Source: · Date: 9 Août 2010
Catégorie(s): Economie

La Société d’investissement pour l’agriculture tropicale (SIAT Gabon) a annoncé que le kilogramme de caoutchouc passe dès ce 9 août de 300 à 350 francs CFA. Une décision dictée par la hausse des cours sur le marché international.

Bonne nouvelle pour les villageois cultivateurs d’hévéa car ce 9 août, le prix du kilogramme de caoutchouc passe de 300 à 350 francs CFA, a annoncé la Société d’investissement pour l’agriculture tropicale (SIAT Gabon). «L’augmentation des tarifs fait suite à la hausse des cours du caoutchouc sur le marché international. C’est la deuxième fois en 7 mois que le prix d’achat du latex aux planteurs villageois augmente en 2010», indique le communiqué de la SIAT Gabon.

Selon la société, la tonne de caoutchouc coûterait actuellement 3 000 dollars sur le marché international (près de 1,5 million de francs CFA), soit une augmentation de 250 dollars au cours des derniers mois. Entre 2006 et 2009, SIAT Gabon a versé 2,26 milliards de FCFA aux planteurs villageois. La culture du caoutchouc est artisanale et est pratiquée dans le nord du pays. Le secteur de l’hévéa couvre une superficie de 13 000 hectares du territoire national, dont 3 000 hectares de plantations villageoises, favorisant le développement économique et social de l’arrière pays.

Le secteur de l’hévéa a été frappé de plein fouet par la crise, en raison de sa forte dépendance au secteur de la construction automobile (60% de sa production), l’un des plus durement touchés depuis le début de la dégradation de l’économie mondiale. Pour éviter le récif de la crise économique aux petits producteurs ruraux du pays, SIAT-Gabon avait décidé en janvier dernier, d’opérer une baisse significative du prix d’achat du kilogramme de caoutchouc humide, en le passant de 300 francs CFA à près de 150 francs CFA.


SUR LE MÊME SUJET
Le prix du kilogramme de caoutchouc chute à 700 francs CFA
La Société belge d’investissement pour l’agriculture tropicale (SIAT Gabon) vient de baisser le prix d’achat du kilogramme de caoutchouc qui passe de 800 à 700 francs CFA. Nouvelle peu reluisante pour les planteurs d’hévéa. La Société belge d’investissement pour l’agriculture tropicale (SIAT Gabon) a annoncé à ces derniers que le prix d’achat du kilogramme de caoutchouc passe de 800 à 700 francs CFA ; une baisse de 100 francs CFA. Cette mesure est consécutive à la conjoncture internationale, a expliqué Siat Gabon, qui a également entrepris une mesure d’explication de cette décision à l’endroit des planteurs, demandant à ses partenaires d’avoir «un ...
Lire l'article
Baisse des prix d’achat du caoutchouc aux planteurs au Gabon
Le groupe agro-industriel Siat Gabon annonce la baisse du prix d'achat du kilogramme de caoutchouc aux planteurs, le faisant passer de 850 FCFA à 700 FCFA. Selon un communiqué du groupe rendu public jeudi, cette décision s'explique par la conjoncture internationale actuelle. Le gouvernement a initié une campagne de sensibilisation et d’explication auprès des planteurs. Il est question de leur faire comprendre que la décision de revoir à la baisse le prix du kilogramme de caoutchouc est essentiellement liée à la conjoncture internationale actuelle de ce marché. Le gouvernement a exhorté les planteurs à serrer les coudes pour préserver le partenariat, tout en espérant ...
Lire l'article
Le prix du caoutchouc revu à la baisse au Gabon
Le leader des produits alimentaires fabriqués au Gabon, le groupe Agros- industriel SIAT Gabon, a annoncé la baisse du prix du caoutchouc dans le pays, selon les journaux paru jeudi. Le kilogramme de caoutchouc passe de 800 à 700 francs CFA. Cette décision de revoir le prix à la baisse est motivée par la conjoncture internationale actuelle de ce marché. ‘’Nous espérons que le marché retrouvera rapidement sa vitalité pour le bonheur de chacun’’, a confié Jean Michel Ndoutoume Obame, chef du département communication et relation publique de l’entreprise. Selon l’entreprise, citée par les journaux, une campagne d’informations et d’explications auprès des ...
Lire l'article
La Société d’investissement pour l’agriculture tropicale (SIAT Gabon) a procédé à une nouvelle augmentation du prix du kilogramme de caoutchouc aux planteurs villageois du Woleu-Ntem (nord) et Kango dans l’Estuaire (ouest), de 450 à 800 FCFA, soit une hausse de 350 FCFA. Cette nouvelle hausse, qui intervient après celles d’août (300 à 350 FCFA) et d’octobre 2010 (350 à 450 FCFA), a été annoncée jeudi à Libreville par la société dans un communiqué de presse rendu public à Libreville. Selon le communiqué, les dirigeants de la filiale gabonaise de SIAT ont décidé de répercuter l’embellie des cours mondiaux du ...
Lire l'article
La filiale gabonaise de la Société d’investissement pour l’agriculture tropicale (SIAT) a annoncé, dans un communiqué de presse publié mercredi à Libreville, qu'elle avait décidé d'augmenter de 150 FCFA le prix d’achat aux planteurs villageois du kg de latex (caoutchouc humide) qui est ainsi passé de 450 à 600 FCFA. Selon le communiqué, cette hausse, la 3ème du genre après celles qui ont eu lieu respectivement en août (de 300 à 350 FCFA) et octobre 2010 (de 350 à 450 FCFA), a été décidée en raison de la bonne tenue des cours du caoutchouc sur le marché ...
Lire l'article
La Banque africaine de développement (BAD) a accordé un prêt de 10 millions d'euros (6,5 milliards de FCFA) à la Société d'investissement pour l'agriculture tropicale (SIAT), afin de lui permettre d'étendre ses plantations d'hévéa. Multinationale belge, Siat Gabon dispose, pour le moment, d'une surface plantée de 11,610 ha d'hévéa, dont 5028 ha à Mitzic, 2094 ha à Bitam, 1988 ha à Kango et 2.500 ha de plantations villageoises. La société envisage de porter cette superficie à 4 100 ha d'hévéa nucléus à Bitam et Mitzic, dans le Woleu Ntem (nord) à raison de 500 ha par an, entre 2010 à 2016. Le projet ...
Lire l'article
La Société d’investissement pour l’agriculture au Gabon (SIAT Gabon) vient d’annoncer qu’elle va doubler sa production caoutchouc qui va passer de 31 400 à 60 000 tonnes, grâce à un important programme de réhabilitation et de diversification de ses plantations. Doubler la production de caoutchouc cette année, c’est l’objectif majeur de la Société d’investissement pour l’agriculture au Gabon (SIAT-Gabon), dont la production en 2009 se situait autour des 31 400 tonnes. «Cette année, nous comptons produire plus de 60.000 tonnes grâce à une stimulation de la production avec du gaz injecté dans les poches», a affirmé le directeur du site ...
Lire l'article
La Société belge d'investissement pour l'agriculture tropicale au Gabon (SIAT) va doubler sa production de caoutchouc qui va passer de 31.400 tonnes à 60.000 tonnes grâce à un important programme de réhabilitation et de diversification de ses plantations, a annoncé à la presse, le directeur du site de Mitzic (nord), Yan Roué. "Cette année, nous comptons produire plus de 60.000 tonnes grâce à une stimulation de la production avec du gaz injecté dans les poches", a expliqué M. Roué. Selon lui, les plantations sont à leur maximum en termes de développement et certaines d'entre elles vont être renouvelées dans les deux ou ...
Lire l'article
Les responsables de l'entreprise SIAT-Gabon ont récemment mandaté une mission dans la province du Woleu-Ntem pour informer les planteurs de la baisse du prix d'achat du kilogramme de caoutchouc humide, ramené à près de 150 francs CFA contre environ 300 francs CFA auparavant. L'hévéaculture, qui dépend à hauteur de 60% du secteur de la construction automobile, a fortement pâti de la crise financière internationale et s'est vue obligée, dans tous les pays producteurs, de revoir ses prix et ses quotas de production. Pour éviter le récif de la crise économique aux petits producteurs ruraux du pays, l'entreprise ...
Lire l'article
Confrontée aux effets pervers de la crise financière, Siat-Gabon spécialisée dans la production de l'huile de palme et le caoutchouc a décidé de suspendre provisoirement l’achat du caoutchouc aux planteurs pour faire face au choc de la crise financière internationale. Une descente aux enfers pour ces planteurs qui ne vivent parfois que des revenus tirés de cette activité. Pour faire face à la crise financière, Siat-Gabon préconise un ensemble des mesures dans sa branche de l'hévéa, notamment l’arrêt de saignée en février et octobre 2009, la réduction des fréquences de saignée de 4 à 5 jours pour toutes les plantations ...
Lire l'article
Le prix du kilogramme de caoutchouc chute à 700 francs CFA
Baisse des prix d’achat du caoutchouc aux planteurs au Gabon
Le prix du caoutchouc revu à la baisse au Gabon
Nouvelle augmentation du prix du kg du caoutchouc de 350 FCFA au Gabon
Hausse de 150 FCFA du prix du kg de latex
6,5 milliards de FCFA de la BAD pour le développement de l’hévéaculture au Gabon
Gabon : SIAT Gabon vise 60 000 tonnes de caoutchouc
SIAT-Gabon va doubler sa production de caoutchouc
Gabon : SIAT-Gabon casse le prix du caoutchouc pour contrer la crise
Gabon: Siat-Gabon frappée par la crise mondiale

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Août 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*