Socialisez

FacebookTwitterRSS

Un motel fermé, squatté par des malades mentaux à Ndendé

Auteur/Source: · Date: 9 Août 2010
Catégorie(s): Société

Le motel « le Relais Saint Hubert » de Ndendé chef-lieu du département de la Dola dans la province de la Ngounié (sud), fermé depuis 5 ans, est actuellement le repère des malades mentaux et des chauves-souris, rapporte lundi le correspondant de l’AGP.

Cet établissement hôtelier, propriété du défunt Guizard, un opérateur économique français qui s’était installé dans la localité depuis belle lurette et jusqu’à acquérir la nationalité gabonaise, était souvent sollicité par des touristes et hommes d’affaires, tant le milieu était propre.

D’ailleurs, des habitants racontent que ce motel faisait la fierté de la ville. Et depuis le décès de ce denier, le la structure hôtelière a aussi mis la clé sous le paillasson.

Mais comme la nature a horreur du vide, ce sont des malades mentaux et chauve-souris qui squattent désormais les lieux et famille de feu Guizard n’a jamais songé à restaurer cette initiative privée tournée vers la promotion du tourisme.
 


SUR LE MÊME SUJET
L’absence d’un cadre juridique protégeant les déficients mentaux est l’une des causes de leur stigmatisation par une bonne partie de la société gabonaise qui lie cette maladie à des mauvais sorts, ou à des pratiques fétichistes opérées par ces malades mentaux au moment où ils jouissaient de toutes leurs facultés psychiques. Victimes de préjugés responsables des comportements discriminatoires, les déficients mentaux vivants au Gabon sont aujourd’hui l’une des classes les plus vulnérables de la société au mépris de la déclaration des droits du déficient mental de 1971 garantissant à ces derniers un droits aux traitements médicaux appropriés. Mieux encore, l’article ...
Lire l'article
La prolifération des déficients mentaux dans les grandes villes gabonaises devient de plus en plus préoccupante, notamment pour les paisibles citoyens dont la quiétude est souvent perturbée par ces malades d’un autre genre qui écument artères et rues, les ronds points, les devantures et les parkings des grands magasins… A Libreville, les malades mentaux côtoient au quotidien les personnes bien portantes et certains d’entre eux élisent domicile dans des endroits chics, véritables vitrines de la cité qu’ils ternissent parfois en y érigeant des huttes, des bâtisses de fortune avec des cartons vides ou en y accumulant toutes sortes de détritus. ‘’Ce ...
Lire l'article
Il est 11H00. C’est le calme plat dans un des deux pavillons de l’hôpital psychiatrique de Melen (11 km de Libreville) aux murs défraichis. La quiétude des lieux n’est perturbée que par les va-et-vient des infirmières dans les salles pour administrer les soins aux malades. Certains malades sont assistés par leurs parents, mais la grande majorité a été abandonnée par parents, amis et connaissances et n’a pour seul soutien que le personnel soignant de la structure. ‘’Depuis que je suis internée dans cet hôpital, je n’ai plus de nouvelles de ma famille, à l’exception d’une de mes aînées qui se limite ...
Lire l'article
Les malades de la localité de Boumango, chef-lieu du département de l’Ogooué-Létili dans la province du Haut-Ogooué (environ 100 Km au Sud de Franceville, sud-est), qui subissent les conséquences des mouvements d’humeur de personnel de santé interpellent les hautes autorités du pays à trouver une solution aux revendications posées, rapporte une source proche du dossier. Selon notre source, le personnel du centre médical de Boumango ne respecte plus le programme de garde, en l’occurrence celui de la nuit à la grande stupéfaction des malades hospitalisés qui ne savent plus à quel saint se vouer. Le personnel soignant, notamment les infirmiers réclameraient ...
Lire l'article
(Par Jean René BE MISSANG) Le Fonds de solidarité thérapeutique national mis en place par les autorités gabonaises, dans le cadre de la lutte contre le SIDA, a contribué à renforcer les capacités de prise en charge des malades du SIDA. Crée en l’an 2000 à l’instigation du sommet de l’Union africaine (UA) tenu à Abuja, la capitale fédérale du Nigeria, le fonds est financé exclusivement par l’Etat gabonais à hauteur de un milliard de FCFA, destinés à l’achat des antirétroviraux devant être mis à la disposition des malades. Avant la mise en place du fonds, les patients déboursaient ...
Lire l'article
Les populations de Port-Gentil, (sud) ont eu droit à un grand concert de musique dit de la « Solidarité » organisé par un groupe d’hommes et de femmes au profit des malades démunis de l’hôpital Paul Igamba et du Centre Hospitalier Régional de Ntchengué, principales structures sanitaires de la capitale économique. Ledit concert s’est déroulé en deux phases avec le premier jet, vendredi soir au plateau du stade Pierre-Claver Divunguy. Les mélomanes ont ainsi été émerveillés par l’international Sima Mboula et son groupe « Elone ». La fièvre est surtout montée lorsque qu’il a livré au nombreux public son nouveau titre ...
Lire l'article
Les bénévoles du Mouvement d'action des jeunes (MAJ, section Gabon), s'activent depuis lundi, et ce jusqu’à vendredi, à travers des campagnes de sensibilisation à Libreville, pour aider les malades du Sida et leurs proches à mieux supporter la maladie et ses conséquences psychologiques. Selon les bénévoles, pour les malades et leur famille, le Sida a souvent des conséquences matérielles, morales et sociales dramatiques. Le MAJ se préoccupe aussi de ces aspects humains. Il apporte au cas par cas son soutien à ceux qui souffrent. Aussi, la campagne permet à des familles en difficulté de faire face à une diminution des revenus aggravée ...
Lire l'article
Plusieurs malades internés au Centre hospitalier de Libreville (CHL), et qui n'ont subit de soins médicaux depuis trois jours, ont révélé ce dimanche , être victimes des conséquences de la grève d'avertissement du Syndicat national des personnels de la santé (SYNAPS), ayant paralysé le fonctionnement des activités au sein de la plus vieille structure sanitaire de la capitale gabonaise. "Je suis fatigué, car depuis trois jours, je n'ai reçu aucun traitement", a confié un patient à GABONEWS sous couvert de l'anonymat, ajoutant que " comme d'autres malades, nous sommes abandonnés à notre propre sort". Déclenché il y a plus d'une semaine, la ...
Lire l'article
Depuis la fermeture des urgences du Centre hospitalier de Libreville, jeudi dernier, pour cause de travaux de réhabilitation, les dispensaires et autres cabinets de santé de la capitale gabonaise affichent complet au point d’être débordés par les malades. Les conséquences de la fermeture des urgences du Centre hospitalier de Libreville se font déjà ressentir auprès des populations, ces dernières sont obligées de se rabattre du coté des dispensaires et autres centres de santé privés malgré le coût des consultations parfois élevé. Pour les personnels soignant du centre de santé de Glace, ette situation donne du travail supplémentaire. « Voyez-vous, moi je recevais en ...
Lire l'article
Une vingtaine de malades, tuberculeux a été renvoyée de l’hôpital épidémiologique et de lutte contre les endémies de Nkembo, par les responsables de cette structure en vu de procéder à la réfection du bâtiment abritant les patients de ce service. Parmi les patients renvoyés, sauf les cas les plus graves, ceux en « phase plus », ont été retenus et logés dans un bâtiment annexe situé dans l’enceinte de l’hôpital, pour y recevoir des soins intenses. « Les autres quant à eux, viendront recevoir des soins, deux fois par semaine. Nous nous sommes organisés pour bien les accueillir et une fois que ...
Lire l'article
L’absence de loi protégeant les malades mentaux fait le lit à la stigmatisation
La prolifération des malades mentaux, un phénomène alarmant au Gabon (Par Gladice MOUTONGO)
Les malades mentaux : entre exclusion et intégration (Par N-F. MIBOUI)
Les malades de Boumango paient le boycott du personnel de santé
Un Fonds de solidarité thérapeutique pour renforcer la prise en charge des malades
Gabon: Concert de la solidarité avec les malades des principaux hôpitaux de Port-Gentil
Gabon: Des bénévoles gabonais à l’écoute des malades du Sida
Gabon: Les malades du CHL affirment payer les retombés de la grève du SNAPS
Gabon: Les Centres de santé de Libreville débordés par l’affluence des malades
Gabon:Des malades tuberculeux renvoyés à leur domicile pour réfection des structures sanitaires


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Août 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*