Socialisez

FacebookTwitterRSS

Grands travaux : le « oui, mais » de Me Séraphin Ndaot Rembogo , leader du PDS (Opposition)

Auteur/Source: · Date: 4 Sep 2010
Catégorie(s): Economie,Politique

Suite au lancement par le président de la République, Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba , des grands travaux dont la construction de la route Mayumba-Tchibanga, du pont sur la Banio et prochainement de l’axe Libreville-Franceville, Maître Séraphin Ndaot Rembogo, président du Parti pour le Développement de la Solidarité Sociale (PDS, opposition ) a indiqué, dans un entretien, vendredi dernier, au quotidien ‘’L’union ‘’ : « tout projet sur la route ne peut être que porteur » mais non sans regretter qu’il soit un peu « opaque» en ce sens qu’il aurait dû faire l’objet d’un débat préalable à l’Assemblée nationale.

“La conception de la démocratie tout comme la conception de l’opposition par le PDS n’est nullement fétichiste », a tenu à prévenir le tout nouveau responsable de cette formation née du congrès constitutif organisé, le week-end écoulé, à Libreville ; ce qui signifie, selon lui : « lorsqu’une action est bien pensée , on l’applaudit ; lorsqu’on estime qu’elle est perfectible, on le fait savoir et si elle est mauvaise , on la dénonce (…) ».

Aussi, a-t-il mentionné, dans un « pays où l’on relève un déficit important en matière de voies de communication, tout projet sur la route ne peut être que porteur », en réponse à l’annonce, entre autres, par le chef de l’Etat, dans son discours à la Nation, le 16 août dernier, de la construction de la route Libreville –Franceville (plus de 600 km).

« J’ai été effectivement informé comme tous les autres Gabonais du projet de construction de la route Libreville-Franceville. Ce qui est une bonne chose. D’abord, parce que cette route qui va traverser cinq (5) provinces, permettra probablement de désenclaver plusieurs localités », a-t-il reconnu en relevant que sa construction va créer beaucoup d’ « emplois » et un « impact positif » sur le plan purement économique.

SCHEMA NATIONAL D’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

« Cependant, il y a que ce projet est un peu opaque en ce sens qu’il aurait dû d’abord et avant tout faire l’objet d’un débat à l’Assemblée nationale pour autant que nous sommes dans une démocratie qui se respecte », a-t-il soutenu et , dans la foulée, a suggéré que cet axe Libreville-Franceville soit une « autoroute plutôt qu’une route puisque nombre de pays africains qui ne sont pas forcément plus importants économiquement que le Gabon font des autoroutes ».

Dans le cadre du Schéma National d’aménagement du territoire qui implique l’ensemble des pôles économiques et les infrastructures optimales de transport nécessaire à leur développement, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a décidé de lancer la « construction de ce qui constitue l’épine dorsale de notre économie, c’est-à-dire la route Libreville-Franceville, dont le financement vient d’être acquis, grâce à un partenariat avec des pays émergents qui croient à la capacité économique du Gabon de se hisser parmi eux ».

Le numéro un gabonais a rappelé que dans « la même optique du désenclavement et d’aménagement équilibré de notre pays, j’ai lancé il y a un mois la construction de la route Tchibanga- Mayumba et du pont sur la Banio », qui ouvre, avait-il souligné , dans son adresse à la Nation, le 16 août dernier, de « réelles perspectives sur la construction du Port de MAYUMBA et de la route Tchibanga- Koula-Moutou » pour un coût de 170 milliards de francs CFA environ, sur financement gabonais.

Signe de la manifestation et le prolongement de la volonté politique du Chef de l’Etat de voir désormais tous les chantiers financés et octroyés par l’Etat être conduits à leur terme et selon les règles de l’art dans chaque domaine , l’Agence Nationale des Grands Travaux et Bechtel, la première entreprise américaine des TP, ont signé le 2 septembre dernier à Libreville, un accord permettant ce groupe « internationalement reconnu pour son expertise en la matière, afin de veiller à la bonne exécution des projets, travaux, infrastructures initiés par le Gabon », selon un communiqué de la présidence de la République.

Cette année, le Gabon consacre 900 milliards de francs CFA de son budget à la réalisation d’infrastructures.


SUR LE MÊME SUJET
CAN-2012 – Gabon et Guinée équatoriale, grands travaux et gros budgets
Libreville, A une semaine du coup d`envoi, le 21 janvier, de la Coupe d`Afrique des nations (CAN) qu`ils coorganisent, le Gabon et la Guinée équatoriale, qui ont investi des budgets importants pour construire stades, routes et hôtels, s`affirment prêts alors que l`opposition se montre critique. S`ils convergent sur leur sentiment, la situation est loin d`être similaire dans les deux pays, tous deux producteurs de pétrole. En Guinée équatoriale, petit pays de 700.000 habitants dirigé d`une main de fer depuis 1970 par le président Teodoro Obiang Nguema, la CAN s`inscrit dans un programme d`investissements à long terme, avec notamment Sipopo (un site créé ex ...
Lire l'article
Le Directeur général de l’Agence Nationale des Grands Travaux (ANGT), Henri Ohayon, a rassuré mercredi lors de la visite des échangeurs et des voies d’accès aux stades, les Gabonais, notamment les septiques, quant à la livraison des différents chantiers de la capitale gabonaise dans les temps et selon les chronogrammes établis. « Les travaux iront à leur terme. Nous sommes là pour le contrôle de la qualité et de l’avancement des travaux et nous pouvons clairement vous dire sans risque de nous tromper que les différents chantiers seront livrés dans les délais », a déclaré Henri Ohayon. Selon les chronogrammes des ...
Lire l'article
Libreville, 29 août (GABONEWS) – A l’issue du premier congrès ordinaire du Parti pour le Développement et la Solidarité (PDS, opposition), tenu samedi à Libreville, Me Séraphin Ndaot Rembogo, ancien président du mouvement politique de l’Alliance Nationale des bâtisseurs (ANB), a été porté à la tête de cette formation politique, a constaté GABONEWS. Après le choix de Me Séraphin Ndaot Rembogo, avocat de carrière, le parti a procédé aux exclusions des de deux co-fondateurs  ayant voulu empêcher l’organisation desdites  assises. Il s’agit d’Alfred Yeyet et Jean – Marie Manfoumbi disposant de mandats électifs en cours et en qualité d’indépendants; des hommes ...
Lire l'article
Au terme de la première convention nationale de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB, opposition) tenue le week-end dernier à Port-Gentil, Guy Roger Reteno Ndiaye, a été porté à la présidence du parti. L’ancien président, Séraphin Ndaot Rembogo, est quant à lui pressenti pour prendre les rennes du Parti pour le développement et la solidarité (PDS, opposition). Guy Roger Reteno Ndiaye a été porté à la tête de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB, opposition) au terme la convention nationale de ce parti tenue le week-end écoulé dans la capitale économique. Il remplace le fondateur et leader charismatique de ce parti, Séraphin ...
Lire l'article
Le président de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB), Me Séraphin Ndaot, a qualifié de ‘’traîtres’’ les militants de son mouvement nommés à la présidence de la République et minimisé l’impact de leur départ sur le parti. Le président de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB), Me Séraphin Ndaot, a qualifié de ‘’traîtres’’ les militants de son mouvement nommés à la présidence de la République, dans une déclaration, samedi dernier, à l’occasion d’une rencontre avec les associations féminines du 4ème arrondissement de la commune de Port-Gentil (ouest) venues lui réaffirmer leur soutien. ‘’Les militants sombres qui ont été achetés vont tomber dans les ...
Lire l'article
Face aux pénuries fréquentes de ciment sur le marché local, le gouvernement gabonais, au sortir d’un Conseil de ministres, avait rappelé aux éventuels opérateurs et entrepreneurs la libéralisation de la vente du ciment depuis la privatisation de la société « Ciments du Gabon », autorisant ainsi l’importation de ce matériau de construction; quelque mois après, la mesure a été suivie, plusieurs tonnes, en provenance de l’étranger, particulièrement de Chine, sont vendues par différents grossistes et détaillants de la capitale, surtout en cette période de saison sèche favorable aux travaux de construction. Selon Ibrahim Sidibé, tenancier d’une maison de vente de matériaux ...
Lire l'article
Comme dit l’adage : « il n’ya pas de fumée sans feu ». En effet, la capitale Economique, la Cité Pétrole vit au rythme de la « psychose » d’une rumeur persistante selon laquelle : deux mercenaires Européens seraient depuis un mois logés dans les bâtiments qui abritent la Présidence de la République construite lors des festivités de la fête de l’indépendance 2005. Il ressort que lesdits locataires de la Présidence auraient pour mission d’éliminer physiquement le Président de l’Alliance des Bâtisseurs, Maître Séraphin NDAOT REMBOGO. Depuis le holdup up de certains leaders de l’opposition Gabonaise du 27 Mai 2008 conclu au ...
Lire l'article
L’Alliance du Groupe les Bâtisseurs dont le leader est Me Séraphin Ndaot Rembogo (maire central sortant de la commune de Port – Gentil), après s’être désistée, dimanche au vote des maires du 2ème et 3ème arrondissement de la capitale économique du pays, a finalement pris sa revanche lundi en remportant les postes en jeu dans ces deux circonscriptions électorales où il a obtenu 19 conseillers sur les 28 qui composent cette circonscription politique, a constaté GABONEWS.
Lire l'article
Gabon: André – Jules Djambé succède à Me Séraphin Ndaot Rembogo à la tête du Conseil municipal de Port–Gentil
Le nouveau maire de la grande commune de Port – Gentil, André - Jules Djambé succédant à Me Séraphin Ndaot Rembogo, a été élu samedi à la majorité absolue des conseillers grâce au collège électoral constitué par le PDG, l’UPG, l’UGDD, l’ADERE et le groupe indépendant Tchango, a constaté GABONEWS. Comme annoncé vendredi dernier, c’est sans surprise que le nouveau maire de la commune de Port – Gentil, André – Jules Djambé a été élu samedi par l’ensemble des 35 conseillers municipaux ayant signé un accord de cogestion, à la veille de ce scrutin, à la Présidence de la ...
Lire l'article
Le BDP-Gabon Nouveau fonctionne avec un Comité Directeur organisé sous le modèle d'un gouvernement parallèle. Ce comité est fait de membres qui occupent des postes de réflexion bien définis, avec des conseillers pour les assister. Ces postes de réflexion sont au nombre de 12. Pour des raisons stratégiques, seul le Président du BDP-Gabon Nouveau est habilité à révéler son identité (pour le moment). Le Comité Directeur Dr. Daniel Mengara Président et Membre Fondateur du BDP-Gabon Nouveau Chargé des Affaires étrangères et de la coopération internationale Intérieur, défense nationale et protection du citoyen Santé, bien-être de la population et recherche médicale Sports, loisirs, environnement, promotion et conservation du patrimoine ...
Lire l'article
CAN-2012 – Gabon et Guinée équatoriale, grands travaux et gros budgets
Grands travaux de la capitale gabonaise: L’ANGT rassure
Le premier congrès ordinaire du PDS (opposition) porte Me Séraphin Ndaot Rembogo à la tête de ce parti
Gabon : Séraphin Ndaot cède le fauteuil de l’ANB
Politique : Séraphin Ndaot dénonce les traîtres de son parti
Gabon: Du ciment importé pour répondre à la forte demande en cette période de grands travaux
Gabon: Qui veut éliminer l’ancien édile, Maître Séraphin NDAOT ?
Gabon: A Port-Gentil, l’Alliance des bâtisseurs de Me Séraphin Ndaot Rembogo prend sa revanche avec les mairies du 2ème et 3ème arrondissement
Gabon: André – Jules Djambé succède à Me Séraphin Ndaot Rembogo à la tête du Conseil municipal de Port–Gentil
Le Comité Directeur

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Sep 2010
Catégorie(s): Economie,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*