Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon – Commerce: « Il y a trop de contrôles parce qu’il y a trop d’égarements », Théophile Nyembo Makita, inspecteur général des Services municipaux

Auteur/Source: · Date: 7 sept 2010
Catégorie(s): Economie

A la suite de multiples protestations du syndicats des commerçants de Libreville devant les « tracasseries » dont font l’objet les adhérents (contrôle d’hygiène, de pièces administratives…), l’inspecteur des Services municipaux, Théophile Nyembo Mokito, a rétorqué : « justement, il y a des contrôles parce qu’il y a trop d’égarements » et que « les commerçants font tout ce qu’ils veulent ».

Selon lui, il sera demandé à la « Mairie de multiplier les contrôles, donc de les renforcer pour que notre ville soit saine aussi bien sur le plan de la consommation que des produits prohibés qui existent dans toutes les échoppes de la capitale gabonaise même dans les grandes surfaces ».

Agacé, semble-t-il, par la médiatisation des actions de commerçants qui ont récemment menacé de fermer boutique en guise de grève avant de se raviser à la suite d’une rencontre avec les ministres de l’Intérieur et de l’Economie, l’inspecteur a réagi : « je suis désolé que ces commerçants continuent à avoir accès dans les médias pour raconter ce qu’ils veulent ».

Et, T.N. Makita de prévenir : « Nous allons corser les contrôles, poursuivre en justice tout syndicaliste qui va s’opposer à l’action de la commune. Un syndicaliste ne répondra pas un jour en cas d’intoxication (alimentaire) d’un individu ou d’une famille. Ces membres seraient les premiers à se lever pour crier sur le Gouvernement, sur la Mairie, sur les communes parce que les micros sont tendus. Aujourd’hui, chacun prend ses responsabilités ».

VERS UNE LARGE AUTONOMIE DES COLLECTIVITES LOCALES

Il a néanmoins préconisé la concertation permanente : « Le syndicaliste est un partenaire et non adversaire, s’il y a un problème, qu’il se rapproche de nous, ensuite du ministre de l’Intérieur, du premier ministre et du chef de l’Etat et non pas faire ce qu’ils (commerçants) font actuellement. Ils prennent tout le monde comme un camarade. Ils envoient des courriers directement au chef de l’Etat, au premier ministre. C’est en principe, la Mairie, matière de commerce, qui est leur vis-à-vis immédiat.

Commerçants et agents municipaux « ferraillent » régulièrement à Libreville sur fond de taxes. Les uns brandissant la suppression de la parafiscalité (ensemble de taxes) au profit d’amendes diverses directement payables au Trésor public alors que les autorités municipales et communales font valoir que « les taxes perçues (…) sont couvertes par la loi /15/1596/ sur la décentralisation qui prévoit une large autonomie des collectivités locales.

En vue de la rationalisation de la chaîne de la recette, de la lutte contre la corruption et de l’amélioration du climat des affaires, rappelle-t-on, le Gouvernement a décidé, au terme du premier Conseil des ministres délocalisé, tenu le 4 mars dernier , à Port-Gentil : « Que toutes les recettes publiques doivent être versées exclusivement dans les caisses du Trésor Public qui en délivrera quittance. De ce fait, aucun opérateur économique ou tout autre contribuable n’est désormais autorisé à effectuer un quelconque paiement en dehors du réseau des comptables publics qu’il s’agisse, des impôts directs et indirects ; des redevances de toute nature ; des amendes et contraventions ; des taxes au profit de l’Etat et des collectivités locales ».


SUR LE MÊME SUJET
Libreville abrite depuis le 28 novembre un atelier régional sur les négociations et réformes dans le domaine du commerce des services. Organisés en collaboration avec la Communauté économique et monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC) et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), ces travaux s’achèveront le 1er décembre. Une trentaine d’experts nationaux, membres du Groupe de travail sur le commerce des services et l’investissement (GTSI) des neuf pays francophones d’Afrique centrale (Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo, Congo-RDC, Gabon, Guinée équatoriale, Sao Tomé et Principe, et Tchad) participent depuis le 28 novembre à la concertation régionale sur les négociations et réformes dans le ...
Lire l'article
Le syndicat national des commerçants indépendants (SNCI), conduit par son président, André Boukosso, dénonce les contrôles intempestifs dont les opérateurs économiques exerçant au marché Mont-bouët de Libreville et ses environs sont l’objet auprès des différentes administrations concernées. C’est ainsi qu’André Boukosso reçu par Fidèle Ewangou, délégué provincial du commerce de l’Estuaire, a vivement exprimé son mécontentement face aux multiples contrôles que subissent au quotidien les opérateurs économiques sur les marchés. Lors de cette rencontre, M. Boukosso a dénoncé le mauvais comportement des contrôleurs ainsi que le chevauchement des contrôles des différentes administrations. Notamment : la Mairie ...
Lire l'article
Le commerce de la friperie (commerce de vêtements de deuxième main), jadis pratiqué par les expatriés, intéresse de plus en plus de jeunes Gabonais qui affichent un engouement certain dans les différents marchés de la capitale gabonaise, pour ce métier qui nourrit son homme. Entre vêtements, chaussures et autres marchandises exposés dans les hangars, parfois de fortune, les techniques pour appâter les clients rivalisent d’originalité dans les différents marchés. « 1000 -1000 francs, la chemise », « habiller –vous ici… », scandent les uns au milieu des clients toujours avides de nouveautés. Ici, seuls, les plus habiles ou ceux qui ...
Lire l'article
Le Maire de la commune de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, a procédé ce jeudi dans les locaux de l’hôtel de ville à l’ouverture d’un séminaire de formation sur le prélèvement des taxes à l’intention des agents municipaux. Ce séminaire de 48 heures est organisé avec la collaboration de la direction générale des finances et des recettes et celle de la direction générale des ressources humaines de la Mairie de Libreville. La formation est une réponse destinée aux partenaires sociaux pour leur permettre d’assainir l’environnement municipal. Au nom des partenaires sociaux, Léon Mébiame Evoung a conseillé les agents municipaux en charge du prélèvement ...
Lire l'article
Au cours de la cérémonie de clôture du séminaire sur le développement harmonieux et durable des communes gabonaises, jeudi, à Libreville, les membres de l’association des structures municipales du pays ont émis le souhait de voir les subventions accordées par l’Etat revalorisées, de manière à soutenir plus en amont le développement de leurs villes, a constaté GABONEWS. Au cours de la cérémonie, le rapporteur du Bureau central, par ailleurs maire d’Oyem, Rose Allogo Mengara, s’est réjoui de ce que cette rencontre ait bénéficié de la « participation effective de l’ensemble des communes gabonaises », dans un contexte marquée ...
Lire l'article
Le Conseil municipal extraordinaire de Libreville a été clos le 13 janvier dernier à l’Hôtel de Ville, après cinq jours de travaux qui ont réuni les membres de la commission juridique et des affaires administratives autour de la problématique de la réorganisation des services municipaux. Le conseil est parvenu à un consensus pour l’adoption de différents amendements de l'organigramme de l'institution ainsi que de nouveaux textes liés à son fonctionnement. Ouverte le 8 janvier dernier, la session extraordinaire du Conseil municipal de Libreville a été clôturée le 13 janvier dans les locaux de l’Hôtel de Ville où les membres ...
Lire l'article
Trois grandes pirogues de fabrication nigériane appelées communément " Kéno ", revenant du Nigeria et appartenant à M. Salomon Ebi, avec des effets destinés au commercial, ont accosté jeudi au débarcadère du marché municipal de Cocobeach, a constaté le correspondant local de l'AGP. Cette escale à Cocobeach, note-t-on, permet à ces commerçants de remplir certaines formalités au bureau des douanes et payer d'autres taxes à la mairie, à la marine marchande et régulariser leur entrée au Gabon au service de la documentation de cette localité. Dans ces pirogues, se trouvaient des ballots de chaussures d'hommes et de femmes, des vêtements, des sacs ...
Lire l'article
Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Faustin Boukou a accordé une interview à GABONEWS au cours de laquelle, il a livré le contenu des entretiens qu’il a eus vendredi dernier avec le Premier ministre gabonais, Jean Eyéghé Ndong au sujet de la grève qui paralyse son département ministériel depuis, pratiquement, deux mois. D’emblée, Faustin Boukoubi, qui a fait savoir à GABONEWS que, dans le cadre de ses fonctions, il rencontre habituellement et régulièrement sa hiérarchie, a précisé que c’est sur demande du Premier ministre, Jean Eyéghé Ndong, depuis le dernier Conseil des ministres, qu’il s’est rendu à ...
Lire l'article
Les commerçants du Marché central Mont Bouet de Libreville, réuni au sein du syndicat national des commerçants du Gabon (SYNACOGA) et l'Association des commerçants du Gabon, ont exprimé, au cours d'un point de presse lundi à Libreville, leur soulagement après l'annonce de la suspension des contrôles des taxes au sein des marchés de la capitale gabonaise. Cette mesure a été prise par les responsables de la Délégation spéciale de la ville de Libreville, arrivés à la tête de la mairie après la fin du mandat des élus locaux. A cette occasion, les défenseurs des intérêts des consommateurs et des commerçants, ...
Lire l'article
Le Collectif des commerçants du marché Mont Bouët, l’un des plus grands du Gabon, réuni au sein du Syndicat national des commerçants du Gabon (SYNACOGA) et l’Association des consommateurs du Gabon, ont donné un point de presse conjoint, samedi dans les jardins de la Peyrie à Libreville, en vue d’exprimer leur soulagement après l’annonce de la mesure de suspension jusqu’à nouvel ordre, des contrôles au sein des marchés de la capitale gabonaise. Mesure prise par les responsables de la Délégation spéciale de la Commune de Libreville, arrivés à la tête de la mairie après la fin du mandat des élus ...
Lire l'article
Gabon : Travaux sous-régionaux de l’OIF sur le commerce des services
Mécontentement des commerçants du marché de Mont-bouët pour contrôles intempestifs : le syndicat s’insurge auprès des administrations concernées
De jeunes Gabonais de plus en plus tournés vers le commerce de la friperie
Société / Les agents municipaux formés aux méthodes de prélèvement des taxes
Au terme de leurs assises, les communes gabonaises prônent la revalorisation des budgets municipaux (PAPIER GENERAL)
Gabon : Ntoutoume Emane réorganise les services municipaux
Gabon: Commerce :trois pirogues nigérianes accostent à Cocobeach
Gabon: Agriculture / M. Boukoubi présente la « Coordination générale des contrôles » des recettes comme gage d’efficacité collective
Les commerçants de Libreville soulagés par la suspension des contrôles des taxes
Gabon: Les commerçants de Libreville expriment leur soulagement après la suspension des contrôles dans les marchés

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...Loading...

Auteur/Source: · Date: 7 sept 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>