Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Mines grises à la Radio Télévision Gabonaise

Auteur/Source: · Date: 9 Sep 2010
Catégorie(s): Médias

Les agents de la première chaîne de Radiodiffusion télévision nationale (RTG 1) sont en colère depuis le 8 septembre. Ils réclament la signature de l’accord négocié avec le gouvernement en juillet. Cet accord leur accorde entre autres, une prime de servitude et de risques professionnels, une prime vestimentaire, une prime de logement qui sera le double de l’actuel. En attendant, ils vont observer la journée continue pratiquée par toutes les administrations.

Les agents de la première chaîne de Radiodiffusion télévision nationale (RTG 1), par le biais du syndicat des personnels de la première chaîne (SPC) ont décidé de s’arrimer au programme de journée continue, à savoir travailler de 7h30 à 15h30. Horaire pratiqué dans les administrations gabonaises.

Selon le président du syndicat des personnels de la première chaîne (SPC), Sylvestre Moundounga, ce mouvement d’humeur se justifie par le retard accusé par le gouvernement dans la signature du protocole d’accord négocié par la commission inter ministérielle mise en place au niveau de la primature.

«L’opinion publique sait que nous sommes rentrés en négociation depuis le mois d’avril dernier grâce à la mise en place d’une commission inter ministérielle par monsieur le premier ministre, cette commission a rendu ses conclusions fin juillet. Ces conclusions ne sont toujours pas signées par le gouvernement en la personne du premier ministre et par les syndicats qui ont négociés», regrette Sylvestre Moundounga.

«Nous appelons le premier ministre à venir autour de la table pour parapher ces documents, parce que c’est dans ces documents que les communicateurs vont bénéficier des avantages inhérents à leur statut particulier», a-t-il ajouté.

Selon les agents de la RTG 1, la signature du procès verbal des travaux en commission donnera droit à une prime de servitude et de risque professionnel, à une prime vestimentaire, à une prime de logement, qui sera le double de l’actuel et de la propriété.

«On ne peut pas toujours demander au communicateur d’être les derniers de la nation alors que tous les jours ils sont derrière les hommes politiques à les accompagner dans toutes leurs activités et nous ne récoltons aucun fruit de ce service. Parce que nous travaillons à des heures impossibles pendant que d’autres fonctionnaires sont chez eux», a fustigé le président du syndicat des personnels de la première chaîne (SPC).
 


SUR LE MÊME SUJET
Les agents de la télévision gabonaise éclairés sur les nouvelles réformes
Le président du syndicat de la première chaine gabonaise (SPC1), M. Sylvestre Moudounga a éclairé ces adhérents sur les nouvelles reformes qui prendront effet dès janvier 2012, au cours d’une assemblée générale tenue à Libreville ce mercredi. Selon M.Moudounga, l’éclatement est consommé et prendra effet dès janvier 2012. Plusieurs changements on été apportés dans le service audiovisuel public, qui a d’ailleurs été scindé en deux entités distinctes, notamment la radio qui jouit désormais d’une personnalité juridique et administrative propre, ainsi que la télévision dotée d’un statut autonome. Lors d’un conseil des ministres, il avait été annoncé la création de Radio Gabon, ...
Lire l'article
Les agents de la première chaîne de radiotélévision gabonaise (RTG1) ont décidé, lundi à Libreville, de suspendre provisoirement le mouvement de grève qu’ils envisageaient de déclencher pour revendiquer le paiement de primes vestimentaire et de risque. La décision de mettre entre parenthèses la menace de grève qui courait depuis le 30 mai dernier, a été prise à l’issue d’une assemblée générale du Syndicat de la première chaine (SPC) de radiotélévision. ‘’Dès que le ministre de la communication à initié ses rencontres avec le ministre du budget, nous avons décidés que, pour permettre un travail en toute sérénité, nous ...
Lire l'article
Menace d’écran noir et silence radio à la RTG1 à partir de lundi prochain
Les agents de la Radiodiffusion Télévision Gabonaise (RTG1), regroupés au sein du Syndicat de la première chaîne (SPC), menacent d’entrer en grève à partir du 30 mai prochain pour exiger le versement de la prime vestimentaire, a confié ce vendredi à notre rédaction, un des membres du bureau du SPC. Cette menace découle de l’aAssemblée générale de mercredi dernier convoquée par le président du SPC, Sylvestre Moundounga Moundounga. Lors de cette réunion, le bureau du SPC a informé les syndiqués du souci du ministre de la Communication à ne pas pouvoir satisfaire aux revendications des journalistes et techniciens de la ...
Lire l'article
Interrogé ce vendredi par radio-Gabon, l’administrateur Directeur Général (ADG) d’Africa n°1, Elbashir Abubaker a justifié l’arrêt des programmes de la radio-panafricaine par la situation sociopolitique qui prévaut dans son pays, la Lybie. « Nous étions sur le point d’appliquer le plan de relance de la société qui devait prendre effet autour du mois de mars 2011. Or, les évènements survenus en Lybie depuis pratiquement février sont venus nuire à tous ces efforts ainsi qu’à ceux de l’actionnaire majoritaire qui devait trouver des moyens de financement pour la société c'est-à-dire le plan de restructuration », a expliqué l’ADG d’Africa n°1. « A ...
Lire l'article
La télévision nationale gabonaise RTG1 a annoncé jeudi lors d'un poisson d'avril très remarqué que l'Etat gabonais allait rompre la concession la liant à la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), filiale du groupe français Veolia. Alors que les coupures de courant et d'eau sont devenues fréquentes à Libreville, provoquant la colère de nombreux consommateurs, la télévision a annoncé que le gouvernement avait décidé de rompre le contrat qui court normalement jusqu'en 2017. "C'est un poisson d'avril", a précisé à l'AFP le ministre de l'Energie Régis Immongault. Dans une interview au site internet Gabonnews, le ministre a toutefois précisé: "Si la SEEG ...
Lire l'article
Le paysage audio visuel gabonais s’est enrichi avec le lancement officiel ce samedi à Libreville de la Radio « Fréquence Espoir » et la télévision « Canal Espoir », a constaté un journaliste de GABONEWS. La Radio « Fréquence Espoir » émet sur la bande FM 89.50 tandis que la télévision « Canal Espoir » sur canal 38, soit (607.25 Mhz). Guy Christian Mavioga, Président - Directeur - Général de ces deux nouveaux média, a déclaré, dans son allocution, que « la vérité n’a pas de camp. Nous voulons apporter la différence sans appartenir à un camp sauf si celui-ci s’appelle justice ...
Lire l'article
Les agents de la radio panafricaine « Africa N°1 », observent depuis jeudi, un mouvement de grève illimité, résultat du licenciement d'environ une centaine d'agents et du non versement de leur droit. Le Syndicat des communicateurs d'Africa n°1 (SYCA), réuni en Assemblée générale mercredi, se révolte contre l'attitude de la cellule de privatisation qui jusque-là ne prend pas en compte les décisions inscrites dans le cahier de charges. Selon Jean Claude Mihindou, président du SYCA, « Les agents réclament un plan social digne. En outre, on constate des erreurs dans les calcules des droits des agents », a-t-il déclaré. Le SYCA a ...
Lire l'article
L'Ambassadeur de Chine au Gabon, Xue Jin Wei a remis officiellement les clés de la maison de la Radio et la Télévision gabonaise « Georges Rawiri », vendredi au ministre de la Communication, Jean Boniface Assélé, en présence du vice Premier ministre en charge de l'Environnement, Georgette Koko et de plusieurs autres membres du Gouvernement. « Cette maison constitue l’un des jalons remarquables sur la voie de la coopération Sino – gabonaise », a déclaré Xue Jin Wei, ajoutant que d'autres grands projets de coopération, parmi lesquels le stade et deux écoles primaires suivent déjà le même pas. Le ministre de ...
Lire l'article
Conséquemment au décès, lundi matin, des suites d’un malaise cardiaque, de son directeur général, Jules Légnongo, la radio télévision gabonaise (RTG2), en guise de deuil, a modifié la grille de ses programmes. Ainsi, à la télé comme à la radio, seuls des clips et des chants religieux sont émis. Les éditions d’informations ont été ramenées de 45 à 15 minutes, consacrées essentiellement aux activités présidentielles, gouvernementales et diplomatiques.
Lire l'article
Entrant dans le cadre des missions d’inspection initiées depuis son arrivée à la tête du département de la Communication, Laure Olga Gondjout a visité mercredi, la cité Georges Rawiri, nouveau siège de la Radio et Télévision Gabonaise, chaîne 1 (RTG1). Accompagnée des deux directeurs généraux des deux chaînes de télévision nationales et du directeur général de Gabon Télécom, la ministre de la Communication, des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles technologies de l’Information, Laure Olga Gondjout qui avait dans sa suite le personnel de son cabinet, est allée toucher du doigt l’état d’avancement de l’aménagement des installations de la nouvelle cité ...
Lire l'article
Les agents de la télévision gabonaise éclairés sur les nouvelles réformes
Suspension du mouvement de grève des agents de la radiotélévision gabonaise
Menace d’écran noir et silence radio à la RTG1 à partir de lundi prochain
L’administrateur Directeur général justifie le silence radio de la radio-panafricaine
Poisson d’avril: la télévision gabonaise s’en prend à Veolia
Gabon: Lancement officiel de la Radio Télévision « Fréquence et Canal espoir »
Gabon: Silence radio à la radio panafricaine « Africa N° I »
Gabon: La Chine livre officiellement la maison de la Radio-télévision « Georges Rawiri »
Gabon: Les programmes de la Radio télévision gabonaise chaîne 2 modifiés
Gabon: Communication: Laure Olga Gondjout visite la Maison de la radio télévision gabonaise, Georges Rawiri


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Sep 2010
Catégorie(s): Médias
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*